Vos films gouines

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Invité le Ven 26 Sep 2008, 00:02

"Lost and delirious" (mon site qui a déjà plusieurs année, bon ok il est fermé depuis 2 ans lol -> http://lostanddelirious.free.fr) et "Imagine me and you"...

Dernièrement j'ai vu "La naissance des pieuvres", très subtile comme film !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Invité le Lun 06 Oct 2008, 14:19

Qui a vu "The Gymnast", film de Ned Farrar avec Dreya Weber et Addie Yungmee ? Votre avis ???

http://fr.youtube.com/watch?v=ACG5zL0FFiI

L'histoire : Ancienne gymnaste, Jane Hawkins, mène maintenant une vie sans passion, coincée entre un mari qui la délaisse et une envie d’enfant qui ne se concrétise pas. Mais une rencontre va bouleverser sa vie : on lui propose un rôle dans un ballet aérien. Accompagnée de la magnifique Serena, les deux femmes passent ensemble de nombreuses heures et se rapprochent, dans un ballet aérien physique et sensuel qui ne cesse de nourrir leur attraction… Céderont-elles au vertige ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Gayalalune le Lun 06 Oct 2008, 16:35

Moi je l'ai vu, c'est pas mon film préféré, mais il est sympa quand même... Enfin, la Serena me fait un peu peur parfois Mr. Green .

Sinon c'est un film tout mimi de ce que je me souviens, mais pas un de ceux qui m'ont le plus marqué. J'aime bien la fin. Smile

Gayalalune
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 31
Age : 29
Localisation : Lyon
Emploi : étudiante
Loisirs : écriture
Date d'inscription : 02/10/2008

http://Gayalalune.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Invité le Lun 06 Oct 2008, 18:59

Merci, Gayalalune !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Hanna le Jeu 30 Oct 2008, 16:58

J'ai vu deux Lezmovies dernièrement ... un magnifique : Aimée et Jaguar :
Aimée & Jaguar est un film allemand de Max Färberböck sorti en 1999, adaptation d'un livre biographique d'Erica Fischer qui raconte l'histoire vécue de deux femmes lors de la Seconde Guerre mondiale.
A Berlin en 1943 et 1944, Felice Schragenheim, une lesbienne juive resistante, rencontre Lilly Wust, une mère de famille dont le mari travaille dans la Wehrmacht. Elles tombent amoureuses l'une de l'autre. Lilly est fascinée par la force de Felice, et redécouvre l'amour dans ses bras. Lorsque son mari revient du front, il les surprend au lit. Contre toute attente, Lilly ne revient pas à sa vie conjugale mais demande le divorce.

Tout simplement magnifique. Le décor historique est bien planté et vient donner une profondeur aux personnages.

Et l'autre mdr le meilleur navet que j'ai pu voir : Le Sable ... en fait ma copine l'a acheté parce qu'une des deux protagoniste se nomme Elisa et est donc mon homonyme << . Mais vraiment FUYEZ si on vous propose de le regarder mdr. C'est le genre de film petits budget français qui ne vaut pas un clou ... les dialogues sont vraiment ... exécrables dirais-je pour être polie Mr. Green Vous savez, comme dans le sketch des Inconnus "Cinéma, cinéma" avec le film de Mylénie de Gouinalou XD ! Enfin bon il est tellement mauvais qu'il en devient comique mdr ... quand il n'est pas ennuyant !
avatar
Hanna
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 504
Age : 29
Localisation : Angers/Rennes
Emploi : Etudiante en Histoire
Loisirs : Guitare, lecture, sorties, danser...
Date d'inscription : 02/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Films

Message par abeille sur centaurée le Mer 12 Nov 2008, 03:13

J'ai vu The Gymnast. Il y a quelques belles scènes sensuelles qui se mêlent à la créativité du numéro que les deux femmes montent ensembles. J'ai trouvé le scénario toutefois un peu "léger", un peu "idyllique". J'avais eu cette sensation aussi dans When the night is falling
J'ai bien plus apprécié Butterfly, qui campe une histoire plus proche de ma réalité : une femme qui redécouvre sa sensibilité au charme féminin alors qu'elle vit en couple avec un homme et qu'elle a un enfant. Le film est basé sur des allers-retours entre son histoire d'amour de jeunesse avec une femme et les nouveaux sentiments qui bouleversent sa vie. J'ai beaucoup aimé la scène où la caméra saisi le trouble qu'éveille la vision du cou de sa nouvelle amie. Combien de fois me suis-je retrouvée dans ce même trouble. Je suis souvent très touchée par cette partie du corps des femmes, très féminine, très délicate, très fine, très tendre. Les deux creux, qui bordent les clavicules, dans leur rondeur, peuvent être d'une extrême sensualité, la tension fine des muscles du cou est parfois d'une extrême beauté. Une autre scène aussi m'a beaucoup touchée : le personnage principale vient voir sa compagne chanter dans un bar et elle lui fait passer un mot sur lequel elle écrit "tu es belle"...Pouvoir dire à une femme combien son charme touche, émeut, c'est un moment magique, d'une extrême intensité.
J'ai beaucoup aimé aussi La fille du botaniste, surtout pour son atmosphère lourde, la réaction excessive du père, l'issue fatale face aux sentiments amoureux qui animent les deux femmes. Il y a moins de finesse dans les prise de vue que le film précédent mais l'histoire traite de la tolérance.
Voilà quelques commentaires sur ce que j'ai vu récemment.
Abeille sur Centaurée
avatar
abeille sur centaurée
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 167
Age : 46
Localisation : Ma racine est au fond des bois
Loisirs : Musique, peinture, dessin, vtt, course, photo, marche, ciné, danse
Date d'inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vos films gouines

Message par abeille sur centaurée le Jeu 13 Nov 2008, 23:27

Je viens de voir Anne TRISTER de Léa POOL.
La tension, née de sentiments qui ont du mal à être partagés, est palpable.
Très belle scène, à la fin, qui rapproche les deux femmes (c'est bien pour celles qui veulent voir le film et ne pas connaître la fin !).
Good night à toutes
Abeille sur Centaurée
avatar
abeille sur centaurée
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 167
Age : 46
Localisation : Ma racine est au fond des bois
Loisirs : Musique, peinture, dessin, vtt, course, photo, marche, ciné, danse
Date d'inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vos films gouines

Message par abeille sur centaurée le Jeu 13 Nov 2008, 23:32

Hanna,
J'ai vu le titre que tu cites Aimée et Jaguar, en vente sur le site de la librairie Violette and Co. et je pense que je vais me le trouver.
Merci pour l'info.
Abeille sur Centaurée
avatar
abeille sur centaurée
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 167
Age : 46
Localisation : Ma racine est au fond des bois
Loisirs : Musique, peinture, dessin, vtt, course, photo, marche, ciné, danse
Date d'inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Hanna le Ven 14 Nov 2008, 23:22

Je pense que tu ne regretteras pas cet achat Abeille sur Centaurée ! C'est vraiment un très bon film, avec beaucoup de sensibilité =). Tu me diras ce que tu en as pensé Smile En tout cas bon visionnage !

J'ai commandé Mulholland Drive sur internet les critiques étaient pas mal ... Certaines d'entre vous l'ont-elle vu ?
avatar
Hanna
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 504
Age : 29
Localisation : Angers/Rennes
Emploi : Etudiante en Histoire
Loisirs : Guitare, lecture, sorties, danser...
Date d'inscription : 02/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Poet le Sam 15 Nov 2008, 14:51

Il est repassé sur Arte dans le courant 2008 ou en 2007. C'est un film à voir deux fois parce que la deuxième fois (vu que c'est du David Lynch tordu), tu captes mieux certains messages et scènes jusqu'au dénouement final mais je ne vous en dis donc pas davantage. Wink
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Calamity le Sam 15 Nov 2008, 15:07

Hanna a écrit:

J'ai commandé Mulholland Drive sur internet les critiques étaient pas mal ... Certaines d'entre vous l'ont-elle vu ?

Je l'ai vu, beaucoup sont en admiration devant ce film, personnellement je l'ai trouvé nul
mais chacun ses goûts, par contre j'ai beaucoup aimé la réalisation qui m'a fait pensé à des films comme "Mina Tannenbaum" ou "Pourquoi pas moi" allez savoir pourquoi...
avatar
Calamity
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 10138
Age : 46
Localisation : Geekland
Emploi : Joue aux Lego avec des pixels
Loisirs : Jeux vidéo, gadgets geek
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vos films guines

Message par abeille sur centaurée le Sam 15 Nov 2008, 16:05

Quel est le scénario de Mulholland Drive, svp ?
avatar
abeille sur centaurée
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 167
Age : 46
Localisation : Ma racine est au fond des bois
Loisirs : Musique, peinture, dessin, vtt, course, photo, marche, ciné, danse
Date d'inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par ancolie_sous la pluie le Sam 15 Nov 2008, 17:56

abeille sur centaurée a écrit:Quel est le scénario de Mulholland Drive, svp ?
Aucun !
C'est, paraît-il, l'intérêt du film ...
avatar
ancolie_sous la pluie
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1710
Localisation : into the open field
Date d'inscription : 30/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Amélie le Sam 15 Nov 2008, 18:52

Je pense que c'est un film qu'il faut voir uniquement pour la beauté de l'image, mais qu'il faut surtout pas chercher à comprendre... A moins d'aimer se faire du mal... Rolling Eyes Enfin, il m'a fallu le voir plusieurs fois pour vraiment l'apprécier... parce que la photo est belle...

Amélie
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 688
Localisation : Paris XV
Date d'inscription : 01/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Poet le Dim 16 Nov 2008, 14:28

Tu fais allusion à "Mina Tannenbaum" (film de Martine Dugowson de 1994, avec Romane Bohringer et Elsa Zylberstein). Je n'aurais pas fait le rapprochement mais, jugeons plutôt :

« Mina se sentait abandonnée
Elle n’arrivait pas à renoncer à son rêve d’amour,
Non ! Elle ne le pouvait pas.
Et c’était à la mesure de son désespoir, qu’elle prit conscience de l’espoir qu’elle avait nourrit. »


Mina Tannenbaum et Ethel Bénégui sont deux petites filles un peu mal dans leur peau, et dans leurs familles juives respectives, plutôt étouffantes, mais de façon différente : extravertie pour Ethel, austère pour Mina. Elles se rencontrent sur un banc, à Montmartre, et nouent une amitié qui va traverser les années. On les retrouve en effet à seize ans, en pleine mode baba-cool, chacune vivant à sa manière le premier amour. Une déception cynique pour Ethel et un coup de foudre désynchronisé pour Mina. Et puis le temps passe... Mina avait eu une vocation : la peinture. Elle avait montré le chemin à Ethel, était le leader du duo. D'exposition en galerie, on reconnaissait son talent, elle était sur le point d'"arriver" tandis qu'Ethel se cherchait. Puis Ethel eut l'idée de devenir journaliste. Lors de sa première interview, elle se fait passer pour Mina afin d'approcher un peintre reclu et le journal la garde. C'est à son tour de s'épanouir, de réussir. Maintenant, Mina reste dans l'ombre, ses toiles ne se vendent pas. Elle se sent peu à peu abandonnée. Ethel au contraire cherche à se marier, puis a un enfant. L'incompréhension s'installe entre les deux amies. Le jour où elles décident de se revoir, Ethel décommande le rendez-vous au dernier moment. Après, il sera trop tard.

ou tu évoques "pourquoi pas moi" avec Julie Gayet , Bruno Putzulu , Amira Casar...

Camille est une fille et aime les filles, et surtout Ariane. Eva vit avec Nico : elle aime les filles et lui les garçons. Ils ne sont pas du tout près de se marier, comme l'imaginent les parents de la jeune femme. D'ailleurs, aucun des parents, sauf Josepha, mère de Camille, n'est au courant de la vie que mène son enfant. Josepha décide de les convier le temps d'un week-end afin d'en finir avec cette hypocrisie générale. Après quelques mélodrames, retrouvailles et embarras, la situation se clarifie pour le plus grand bonheur de tous.

Quand même comparé du David Lynch avec cette comédie à la française de Stephane Giusti (sorti en 1999) :scratch: Là, je ne te suis pas Calamity, pour ne pas voir le rapport avec le climat de « Mullholand Drive ».

http://www.youtube.com/watch?v=96R9MG0DxLc

Je vous ai trouvé quelques clés des songes de Pierre Tevanian pour analyser ce David Lynch (2000-2001)
(ne lire les lignes qui suivent que si vous avez vu le film au moins 1 fois Wink )

Le film commence comme un thriller, mais il est tout sauf un thriller. Il est d'une beauté formelle rare, mais ce film est tout sauf de l'art pour l’art. Enfin, Mulholland drive est bien entendu un rêve, et bien entendu il fonctionne comme un film à clés, mais le rêve n’est pas le véritable sujet du film. Le rêve n’est qu’un moyen - particulièrement bien approprié - de parler d’autre chose. Mulholland drive est en réalité un film sur l’amour et la haine et sur le deuil, mais aussi une élégie, un monument érigé en hommage aux victimes d’Hollywood, une réflexion anthropologique sur la puissance du cinéma et son influence sur la vie, et même, plus que ça, un pamphlet contre l’ordre hétérosexiste , ou plus largement contre « l'usine à rêves » qu’est Hollywood, et contre les effets destructeurs de ce « rêve » sur la subjectivité de masse.


Tout cela, à travers une histoire : l'histoire de Diane Selwyn et Camilla Rhodes, victimes d’Hollywood.



Pour dire les choses d'une manière plus concise encore : Mulholland drive est une histoire de revanche et de vengeance. L'histoire d’une même femme qui, sous deux identités, l'une réelle, l’autre rêvée, se venge deux fois. Diane Selwyn se venge tout d'abord du mal que lui a fait Camilla Rhodes, la femme qu'elle aime, en la faisant assassiner ; puis, une fois cette première vengeance accomplie, elle se rend compte que ce n'est finalement pas de cette femme qu'il fallait se venger, mais de tous les autres : d'un homme - et au-delà de cet homme, d'un système - qui lui a volé l'objet de son désir.


Cette seconde vengeance, c’est par le rêve qu’elle l'accomplit, celui-ci assurant, selon le mot de Freud, « la revanche du principe de plaisir sur le principe de réalité ». Revanche de l'actrice de second rang sur le Star system qui n'a pas su lui faire de place, mais aussi, plus largement, revanche des dominés sur les dominants et de la minorité sur la majorité : revanche de Sierra Buonita sur Sunset Boulevard et Mulholland drive, revanche du petit peuple des provinciaux, des seconds couteaux et des nettoyeurs de piscine sur le Gotha hollywoodien, revanche des femmes sur les hommes, et revanche de l’amour homosexuel sur l’ordre hétéro-sexiste qu’incarne Adam Kesher.
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Vos films gouines

Message par abeille sur centaurée le Dim 16 Nov 2008, 15:38

Merci SIPoet,
Du coup, je vais essayer de le visionner.
D'ailleurs, à ce propos, ayant une certaine boulimie depuis qques mois de films lez, qqu'un aurait-il les coordonnées d'un site où on peut louer ces films ? Ca m'évitera d'exploser mon budget DVD...
Merci d'avance
avatar
abeille sur centaurée
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 167
Age : 46
Localisation : Ma racine est au fond des bois
Loisirs : Musique, peinture, dessin, vtt, course, photo, marche, ciné, danse
Date d'inscription : 06/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Hanna le Dim 16 Nov 2008, 15:59

Merci les filles pour vos avis sur Mulholland Drive ! Je le regarderai le week-end prochain avec ma chérie ... et si le côté tortueux devient trop pesant, on passera à une autre activité en parallèle Mr. Green
avatar
Hanna
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 504
Age : 29
Localisation : Angers/Rennes
Emploi : Etudiante en Histoire
Loisirs : Guitare, lecture, sorties, danser...
Date d'inscription : 02/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Calamity le Dim 16 Nov 2008, 16:19

SlPoet a écrit:Tu fais allusion à "Mina Tannenbaum" (film de Martine Dugowson de 1994, avec Romane Bohringer et Elsa Zylberstein)........

ou tu évoques "pourquoi pas moi" avec Julie Gayet , Bruno Putzulu , Amira Casar...

..... :scratch: Là, je ne te suis pas Calamity, pour ne pas voir le rapport avec le climat de « Mullholand Drive ».

Je parlais bien de ces deux films là en effet, mais en fait je ne faisais pas du tout allusion au "climat" qui effectivement n'a rien à voir entre ces films mais à la mise en scène et aux divers effets caméra... tout simplement... Confused il m'en faut peu...
avatar
Calamity
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 10138
Age : 46
Localisation : Geekland
Emploi : Joue aux Lego avec des pixels
Loisirs : Jeux vidéo, gadgets geek
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Poet le Dim 16 Nov 2008, 18:49

Pour "Mina Tannenbaum", je peux arriver à suivre mais en ce qui concerne "Pourquoi pas moi", j'arrive toujours pas à distinguer tes mises en perspectives, mais c'est pas grâve, tu sais j'm'e balance . L'essentiel est ailleurs, et ça doit pas assombrir ton dimanche (ici, le ciel a été bien gris et au crachin toute la journée et ça c'est plombant boude )
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Invité le Lun 17 Nov 2008, 21:52

Pour info, Les filles du botaniste, disponible sur ce site :

http://www.mediadis.com/video/detail.asp?id=182837 à 9,99 €

Il y a aussi la saison 4 de L-Word, pour celles que ça intéresse !

J'ai vu aussi comme films disponibles :

BOYS DON'T CRY à 7,99 €

NAISSANCE DES PIEUVRES à 16,99 €

MULHOLLAND DRIVE à 9,99 €

Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Calamity le Mar 16 Déc 2008, 21:20

Un film Australien pas très connu et qui pourtant est bien sympa "Amour et autres catastrophes" avec Rhada Mitchell (Hight Art, Silent Hill, Pitch Black) et Frances O'Connor (A.I Intelligence Artificielle)

L'histoire de 2 jeunes étudiantes (Rhada et Frances qui sont lez) cherchent une co-locataire. Au même moment, Michael, un étudiant en médecine est à la recherche d'un appartement. Toute l'histoire se déroule sur 24 h.

Bande son excellente d'ailleurs dont le titre "Sunday Morning" de The Blue Velvet.

Film introuvable, je l'ai sur une cassette VHS enregistré à la tv il y a déjà un petit temps et comme je n'ai plus de lecteur, ben oui c'est l'air DVD et Blue-ray maintenant.

avatar
Calamity
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 10138
Age : 46
Localisation : Geekland
Emploi : Joue aux Lego avec des pixels
Loisirs : Jeux vidéo, gadgets geek
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Poet le Mar 17 Fév 2009, 14:51

J'ai commencé à rattrapé mon retard en matière de visionnage, en fin d'année 2008 et voici ce que j'ai pu découvrir :

XXY, film sorti à la période de Noël 2007, de Lucia Puenzo.

Alex, une adolescente de 15 ans, porte un lourd secret. Peu après sa naissance, ses parents ont décidé de quitter Buenos Aires pour aller s'installer sur la côte urugayenne, dans une maison en bois perdue dans les dunes. C'est là qu'un couple d'amis venus de Buenos Aires vient leur rendre visite accompagnés d'Alvaro, leur fils de 16 ans. Le père, un spécialiste en chirurgie esthétique, a accepté l'invitation en raison de l'intérêt médical qu'il porte à Alex. Une attirance inéluctable naît entre les deux ados qui va tous les obliger à affronter leurs peurs...Des rumeurs se répandent dans la ville. On commence à dévisager Alex comme si c'était un monstre. La fascination qu'elle exerce risque désormais de devenir dangereuse.

Bien que je ne veuille pas trop vous dévoiler l'intrigue si vous n'avez pas entendu parler de ce film, on s'est depuis tout temps interrogé sur ce qu'est la normalité sexuelle. Il en a découlé des débats sur l'homosexualité, la bisexualité, la polygamie, etc. Mais il est très rare que l'on aborde un sujet que l'on connait très mal chez l'être humain, l'hermaphrodisme. Bien qu'il s'agisse de quelque chose de très rare, cela existe.
J'ai beaucoup aimé ce film que j'avais attendu dans mes salles de ciné, en vain.

Faut-il se faire opérer pour pouvoir dire que l'on est homme ou femme ? Avec qui coucher ? Est ce qu'il faut changer pour pouvoir être intégré dans une société où on est homme ou femme mais pas les deux ?

J'ai enfin pu voir également « Electrochocs » (espagnol, 2006) de Juan Carlos Claver; encore un film qui n'avait pas été joué en salles près de chez moi.
Inspiré de faits réels.
Envoyée en hôpital psychiatrique pour être soignée et guérie à coup d'électrochocs, parce qu'on n'est pas dans l'hétéronormé. Cette époque n'est pas si lointaine Confused . Les plus ignobles et vicieux sont bien ces personnels de l'hôpital et notamment celui qui fait joujou avec son maudit briquet en prenant plaisir à torturer en délivrant leur choc électrique (ce qui engendre une crise convulsive généralisée accompagnée d'une perte de conscience) – et sans anesthésie générale qui plus est ; parce que c'est beaucoup plus drôle sans !

Il faut voir "Electrochocs" ! Cest bien moins prévisible que tous ces films à l'eau de rose de fleuristes avec la nana en pleines épousailles avec l'homme de sa vie qui subitement tombe sous le charme d'une femme et blah blah blah

J'savais bien d'emblée que la tête d'Allegra dans « Puccini for beginners » (Puccini et moi, pour les frenchies Mr. Green ) me disait bien quelque chose :scratch: . Et pour cause ! Elizabeth Reaser (puisqu'il s'agit d'elle), je l'ai découverte dans... « Grey's anatomy » Mr.Red .
Bon sinon, à part le fait qu'on nous invite à disserter et s'interroger sur les concepts mecs/nanas, vie et couple hétéros ou homos et sur la difficulté de jongler avec la bisexualité et le fait d'avoir deux, voire même trois relations en même temps ?????? , c'est donc un film gentillet j'm'e balance

Je me suis délectée avec Nina (de « Nina's Heavenly delights ») dac . La cuisinière est très appétissante (à me damner, j'avoue Embarassed ) et sa cuisine indienne et ses épices qui font tellement envie... Ahlala faim prête ; un film en tous cas qui se laisse goûter rien que pour son contenu donc – aux antipodes, de Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant* de Peter Greenaway...
*The Cook, The Thief, his Wife, and her Lover, 1988



« Spider Lilies » de Zero Chou – drôle de nom hein Laughing –, film tawainais datant de 2007 qui n'a rien à voir avec les deux films cités plus haut ou d'autres qui creusent plus ou moins la même veine. Dommage que le soustitrage soit mal fichu dans la synchronisation surtout quand on n'a pas de prédispositions pour les langues asiatiques car on a du mal à suivre les dialogues et il y a pas mal de fautes de grammaire. De plus, la « scène de sexe » a été coupée et censurée. J'aurais préféré avoir la version complète du film sans amputation (si elle existe !)

L'histoire : Jade est une fille qui a tout perdu en 1999 lors du grand tremblement de terre : sa mère qui est partie à Taipei avec son frère, sa voisine qu'elle aimait tant qui portait un tatouage étrange sur le bras. Rongée par la solitude, elle se créé un monde d'innocence et d'amour virtuel, et une fois majeure, va à Taipei. Là, elle utilise sa webcam en proposant des services érotiques payant sur internet et, un jour, en entrant dans une boutique de tatouage, elle voit affiché au mur un modèle de tatouage, le même que celui que portait sa voisine ; harcelant Takeko, la responsable de la boutique, elles finissent par tisser des liens particuliers...
Il est écrit sur la toile que ce film offre des personnages complexes et attachants au lourd passé. Chacune des deux jeunes femmes dissimule des secrets qui se révèlent petit à petit, lors de flash-backs explicatifs.
Les psychologies de Jade et de Takeko sont vraiment fouillées et les deux actrices principales offrent un jeu subtile. On tombe immédiatement sous le charme de la séduisante, douce et silencieuse Takeko (ND Poet : je confirme dac ) conscient qu’elle nous ouvrira son coeur seulement à force de persévérance.
Jade est plus difficile à cerner et à apprécier au départ puis son histoire se révèle dans toute sa dureté tout comme sa force et son courage.
« Spider Lilies » offre une combinaison idéale entre tradition, mythe, poésie.
On ne peut s’empêcher de se demander si finalement Takeko va se donner le droit d’aimer et finir par oublier le sentiment de culpabilité qui l’habite.

Ce qui résume plutôt bien le film mais pas seulement (je ne peux guère en dire plus sans vous dévoiler l'intrigue)... J'ai pas perdu mon temps en tous cas, en regardant ce film sinon je vous aurais fait passé une soupe à la grimace Wink mais ça m'a laissé perplexe ; sans doute à cause de l'amputation et du soutitrage pas gégène Confused que j'ai récupéré.

Quand vous aurez pu visionner Spider Lilies ( ), voici ce que vous n'aurez pas pu voir (mais ne cliquez pas si vous n'avez pas encore vu le film !) :
http://www.imeem.com/stephxuan/video/cDakLY_v/spider_lilies_deleted_kissing_scene_part_2_movies_video/
http://www.veoh.com/videos/v1035275aqbt8WzN
http://www.youtube.com/watch?v=VdmShJ7u9eY

Le making-off n'est pas inintéressant http://www.veoh.com/videos/v847291CfHGaHCp


Et puis, j'ai visionné « saving face » car je garde le cap asiatique, finalement .

Alors voilà, c'est l'histoire de Wilhelmina dite Wil qui est une jeune sino-américaine de 28 ans qui vit à New York. Elle est interne en chirurgie et se dévoue totalement à son métier. Elle passe de nombreuses heures à l'hôpital ce qui la prive d'une réelle vie sociale. Sa mère, Ma est bien décidée à la marier et passe son temps à lui présenter des fiancés potentiels. Seulement Wil est lesbienne et croise un jour une jeune danseuse (Vivian) dont elle tombe amoureuse... Ce film date de 2004 de Alice Wu avec Michelle Krusiec et Lyn Chenn (les deux principales héroïnes) et j'en avais vu passer une critique pas mauvaise.
Difficile de croire que ce film se passe à New York (il s'agit de la version française il faut donc imaginer que la VO est un mélange d'anglais américain et de chinois et, seuls, les dialogues en chinois sont soutitrés), parce c'est comme à Paris, les chinois ont leur quartier et y ont recréé leur petite vie, commerces, styles de vie et habitudes alimentaires.
Non seulement, ça traite de l'amour entre deux femmes mais aussi et surtout de cette culture chinoise, de question d'(des)honneur familial et de mariages arrangés, et de remise en cause de tout ce carcan-là ; parce qu'en fait il y a deux histoires : le cheminement de Wil et celui de sa mère Ma (Joan Chen).
Un film honorable donc.


Bien à vous
[img:6893]http://www.movie-weblog.com/wp-content/uploads/story[1].jpg[/img:6893]
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Gagot le Mer 18 Fév 2009, 21:02

Bon même si vous les avez tous cités (en même temps on fait plutôt vite le tour...), mais il y en a quand même 4 que j'apprécie beaucoup dans la liste:
- Fucking Amal: Intéressant sur le fait que ça se passe en petite ville paumée de Suède (où l'homosexualité est plutôt tabou à part en capitale) et drôle dans le sens de la maladresse des 2 filles (et dire qu'on est toutes passées par là à notre propre manière...). Et en plus elle est pas désagréable à regarder la petite Elin (à voir avec quelques années de plus quand même...)

- Rebelles (Lost and Delirious): J'aime bien l'aspect psychologique des choses. La descente aux enfers de Pauline qui vit à l'écart du monde dans sa petite tête qui devient de plus en plus folle à cause de la souffrance de la perte de son amour.

- When Night is Falling: Bon celui-là, il est assez spécial j'avoue. L'histoire d'amour n'est pas exceptionnelle mais j'ai bien aimé cette façon de montrer l'hypocrisie de l'Eglise (désolée pour les croyantes c'est pas contre vous). En plus, j'aime bien l'ambiance du cirque présentée ici, à mi-chemin entre le cirque traditionnel et moderne (bon là c'est plus personnel, j'ai toujours été fascinée par le milieu du cirque surtout le cirque traditionnel). Enfin, j'ai bien aimé le jeu de l'actrice qui jouait le personnage de Petra.

- Pourquoi pas moi?: Alors là, ce film m'a bien fait délirer. Malgré que la situation et les réactions ont été bien entendu exagérées (quoique...), il y a quand même une part de vrai dans tout ça, même si les acteurs qui jouaient des personnages homos n'ont pas fait des scènes très osées (laborieux pour Julie Gayet d'embrasser une fille lol) ou alors peut-être que c'est le réalisateur qui voulait quelque chose de soft... Mais malgré tout, bien drôle quand même...
avatar
Gagot
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 526
Age : 28
Localisation : Lyon
Emploi : Etudiante
Date d'inscription : 11/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Karibou le Sam 21 Fév 2009, 03:50


alors, je viens de lire un article sur le porno lesbien...
j'aimerais bien vos avis sur la question.

porno lesbien

Karibou
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 560
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Akiha le Ven 24 Avr 2009, 15:52

Pour ton article j'aime beaucoup la phrase "C'est très français de préférer l'érotisme à la pornographie" ça donne une impression élitiste, se contenter de dire qu'on préfère l'érotisme... Vraiment très français en effet de considérer la pornographie pour une classe plus populaire j'ai bien l'impression. Enfin après je ne suis pas une experte en pornographie (là vous me direz que je suis bien jeune ^^'). Après les hommes sont peut-être plus excités par un film porno pour le côté "vite fait bien fait" et ils seront toujours un public plus nombreux. Et si l'article est vrai, cela augmente encore plus l'audience des films porno gays ou hétérosexuels.

En ce qui concerne les films, et bien le premier et mon coup de coeur restera "Imagine Me & You" pour Lena Headey :'). L'histoire est simple très simple, comédie romantique très cruche mais très belle x'D. Dommage que ça n'ait pas eu plus de promotion ^^.
J'ai bien aimé "Saving Face" dans l'ensemble, c'est un film bien sympa, et en fait je me reconnais assez dedans pour être chinoise, mais bon ça fait très "américain" quand même ^^. Alors que "Les filles du Botaniste" me semble beaucoup plus réaliste x'D. Plus beau visuellement aussi, mais c'est d'un autre niveau de cinéma :'/.
"Rebelles" la seule chose que j'ai vraiment beaucoup aimé dedans c'est la narration. Misha Barton est l'une des actrices que j'aime le moins, et pourtant elle était très émouvante à raconter l'histoire...
"High Art" c'était sympa, avec Radha Mitchell, avec l'omniprésence d'une atmosphère très étouffante :'/.
Je ne suis pas grand fan des films lesbiens car souvent ça se veut tragique ou alors au contraire ça tourne trop à la question éthico-sociale... pour ça "Puccini for Beginners" est l'un des derniers films que j'ai vu à échapper à cette règle, c'est léger, comique et ne se prend pas au sérieux et pas du tout de questions morales ou que sais-je, mais une simple comédie romantique ^^.
avatar
Akiha
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Under the sky...
Emploi : Etudiante
Date d'inscription : 24/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films gouines

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum