l'immigration "choisie"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'immigration "choisie"

Message par Alex le Mar 02 Mai 2006, 19:18

Franchement lutter contre les réseau des passeurs, de l'exploitation des sans papiers par des employeurs désespérant ok!
Mais pourquoi s'acharner sur eux en leur refusant la régularisation au bout de 10 ans sur le territoire????

Qu'est ce qu'il cherche ce nain? Confused:

Il veut les faire passer pour des malhonnêtes? des fraudeurs? " français , françaises, si vous n'avez pas de job c'est à cause de ces pique assiettes!!"--> c'est cela qu'il cherche!!
Genre , ils sont là et bénéficient en plus des prestations sociales!!
Les raccoucis sont vite fait!!!

Ehi!! ils n'ont pas de papiers, ils ne peuvent prétendre à bénéficier de prestations sociales comme il dit!!!
Faudrait voir à être lucide!!
Et quid des enfants qui sont nés içi??on les vire avec "l'eau du bain"??
Il veut tellement ls voisx du FN (et il ne s'en cache pas d'ailleurs) qu'il se lepènise tranquillement au vu et au su de tous!!!

lisez ce petit article du libé, perso' j'estime qu'après cela...bah les français sont pas si con....

L'étranger passe au Tri sélectif

http://www.liberation.fr/page.php?Article=378920


Aujourd'hui s'ouvre à l'Assemblée l'examen du projet de loi Sarkozy sur l'immigration. «Libération» a demandé leur avis aux Français.
par Catherine COROLLER
Xénophobes, les Français ? Apparemment moins que ne le pense leur ministre de l'Intérieur. Alors que Nicolas Sarkozy s'apprête à durcir la législation sur l'immigration au travers du projet de loi qu'il présente à partir d'aujourd'hui à l'Assemblée nationale, les résultats du sondage réalisé par l'Institut LH2 pour Libération (1) montrent une opinion publique loin d'être totalement acquise à ses idées. Sur la régularisation des sans-papiers, par exemple, tandis que le texte de Sarkozy abroge la disposition autorisant la délivrance d'un titre de séjour de plein droit aux étrangers vivant même clandestinement depuis plus de dix ans en France, 76 % des personnes interrogées se déclarent pour la régularisation des sans-papiers à partir de cinq ans de résidence. 58 % ne souhaitent pas, par ailleurs, que soit rendu plus difficile le regroupement familial. Ce que prévoit le projet de loi. Pour autant, 61 % des personnes interrogées ne sont pas favorables à la régularisation de tous les sans-papiers.
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Mar 02 Mai 2006, 20:37

Hum, de mon point de vue, à force de trop vouloir ratisser à l'extrême droite, l'électorat, on arrive à ça.
L'autre jour aux guignols, j'ai vu la fameuse "propagande" du borgne, de Devilliers (j'ai pas encore de surnom pour lui) et donc du nain. De la sécurité, nous passons à l'immigration, décidément, on tourne en rond. Mais si on se contentait de tourner en rond, ça ne serait pas encore trop grave, par contre, ce qui est proposé l'est. En quoi une personne qui peut prouver qu'elle travaille depuis plus de 10 en France ne peut plus avoir de titre de séjour ? Et ce qui me choque le plus, c'est que l'on dit qu'avec ces nouvelles dispositions, il n'y aura plus de clandestins (mon oeil) et que tous les salariés seront déclarés. Les clandestins qui vivent ici, travaillent et participent à l'économie de ce pays (car ils ne font pas que toucher les prestations sociales) devraient faire comme les Américains du Sud au Etats-Unis qui protestent actuellement, en ne travaillant pas pendant une journée, juste pour nous montrer l'importance qu'ils ont dans notre société. On est vraiment dans le jetable dans tous les sens du terme.
Bref, je trouve ce projet de loi indigne d'un pays riche (même si les autres font pareil ou tentent de faire pareil) qui ignore complètement l'humain, tel qu'il soit et d'où qu'il vienne. Certes, on peut peut-être pas accueillir toute la misère du monde, mais on peut donner une chance à tout individu de vivre et non de survivre, ce qui en contradiction avec ce projet de loi.
Et on voit l'échec de Calais du nain qui en fermant les camps (je n'ai plus le nom) pensait régler le problème des clandestins.... Après leur avoir réduit les possibilités de se soigner (euh pas pour les présidents notamment Bouteflika qui était encore au Val de Grace la semaine dernière)...
Si c'est adopté, ces gens vivront dans des conditions encore plus déplorables tout en participant à la vie économique (souterraine) de notre société.
Bref, j'ai honte que l'on ose proposer cela, ici, en France, pays des Droits de l'Homme, au risque de m'attirer les foudres et encore plus pour des raisons électoralistes non cachées...

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Kooky le Mer 03 Mai 2006, 09:24

je n'ai pas suivi tout le débat mais cette petite phrase de l'article m'interpelle : "tandis que le texte de Sarkozy abroge la disposition autorisant la délivrance d'un titre de séjour de plein droit aux étrangers vivant même clandestinement depuis plus de dix ans en France"

Donc il est contre l'immigration clandestine mais il régularisera les clandestins qui auront bien alimentés l'économie souterraine pendant 10 ans !! Des gens qui auront bossé et vécu souvent dans des conditions déplorables sans contre partie autre qu'un salaire bien inférieur à ce qui est légal ? Et il leur fera un arriéré sur la CQ & Co peut être !? mur

P*tain pas étonnant que le pays parte en sucette avec des cons pareils
avatar
Kooky
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 2827
Age : 43
Localisation : Argenteuil (95)
Date d'inscription : 26/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Alex le Mer 03 Mai 2006, 18:26

AAAAAAARRRRRRGGGGGGGHHHHHH

Je viens d'entendre un truc aujourd'hui! et s'il s'avère vrai même les immigrés "légaux" et ayant une carte de résident( 10 ans) pourraient voir leur statut CHANGE!!!! mur mur

dites moi que ce n'est pas vrai....

dwarf dwarf dwarf il serait temps de se bouger tiens! je vais me renseigner sur les prochaines manif ici contre cela!!!

harooooooooooooooooooo dwarf
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Mer 03 Mai 2006, 18:36

Il y a une manif nationale le 13 Mai si mes souvenirs sont bons. A vérifier...

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par loverlife le Mer 03 Mai 2006, 18:58

La france le pays des droits de l Homme

c 'est plutot desesperant pale
avatar
loverlife
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par perfectgirl le Mer 03 Mai 2006, 20:38

De toute façon en france et dans els autres payes europèen sa à toujours ete la même.
Quand, il on besoin de travailleur sa dérange pas l'administration de reguler les gens ou de fermer le seux sur les clandestins. Mais quand, se son des gens qui ont travailler dure, là c'est autre chose.
ps: j'ai ete naturalisee fr

perfectgirl
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 119
Localisation : France
Date d'inscription : 23/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Jeu 04 Mai 2006, 07:16

Uni(e)s contre une immigration jetable
Et maintenant, le 13 mai à Paris pour la manif nationale

Projet gouvernemental pour une immigration jetable
Parce qu’il n’existe pas d’êtres sous-humains, la manif nationale du samedi 13 mai à Paris est déterminante
Le 29 avril, 15 000 manifestants à Paris et plusieurs milliers d’autres à Amiens, Avignon, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Colmar, Grenoble, Limoges, Marseille, Metz, Nancy, Poitiers, Rennes, Strasbourg, Tours. Ailleurs aussi sans doute.

Suite sur : http://www.contreimmigrationjetable.org/article.php3?id_article=335

Ce site est très bien fait, on peut trouver un tas d'infos autant sur les lois antérieures que sur ce qui se discute là, qui ne porte pas de nom.

Rien trouvé sur Nantes

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Alex le Jeu 04 Mai 2006, 19:02

Pas grave Parigi. Sur place je suis plus à même d'avoir des info pertinentes! Wink
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Mar 09 Mai 2006, 19:31

Et une petite indemnité pour motiver les troupes...

J.O n° 107 du 7 mai 2006 page 6778
texte n° 2

Décrets, arrêtés, circulaires
Textes généraux
Ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire

Décret n° 2006-517 du 5 mai 2006 relatif à l'attribution d'une indemnité au président de la Commission nationale de contrôle des centres et locaux de rétention administrative et des zones d'attente

NOR: INTD0600087D

Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire,
Vu le code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile ;
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant respectivement droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 2005-616 du 30 mai 2005 relatif à la Commission nationale de contrôle des centres et locaux de rétention administrative et des zones d'attente,

Décrète :

Article 1
Le président de la Commission nationale de contrôle des centres et locaux de rétention administrative et des zones d'attente peut percevoir une indemnité forfaitaire mensuelle dont le taux est fixé par arrêté conjoint du ministre de l'intérieur, du ministre en charge de l'économie et des finances et du ministre en charge de la fonction publique.

Article 2
Le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et le ministre de la fonction publique sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 5 mai 2006.

Dominique de Villepin

Par le Premier ministre :
Le ministre d'Etat,
ministre de l'intérieur
et de l'aménagement du territoire,
Nicolas Sarkozy
Le ministre de l'économie,
des finances et de l'industrie,
Thierry Breton
Le ministre de la fonction publique,
Christian Jacob

http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=INTD0600087D

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Jeu 22 Juin 2006, 18:39

Et pendant le coupe du monde et avant les vacances....

Adoption du projet de loi immigration et intégraion en Commission Mixte Paritaire

COMMUNIQUE DE PRESSE
de Thierry MARIANI,
Député UMP de Vaucluse,
Rapporteur du Projet de loi relatif à l'immigration et à l'intégration
Mercredi 21 juin 2006
Adoption du projet de loi immigration et intégration en Commission Mixte Paritaire

La Commission Mixte Paritaire composée de 7 députés et 7 sénateurs a adopté ce mercredi après-midi au Sénat le projet de loi relatif à l'immigration et à l'intégration de Nicolas Sarkozy, dont Thierry Mariani est le rapporteur.

Alors que le projet de loi initial comportait 84 articles, le texte voté par le Sénat en comporte 123 dont 66 ont été votés conformes.

La Commission mixte paritaire devait donc trancher sur les 57 articles restant en discussion dont 12 nouveaux articles du Sénat.

Thierry Mariani, après avoir rappelé la qualité des améliorations apportées par le Sénat, notamment en matière de co-développement avec la création du compte-épargne développement, a présenté une vingtaine de nouveaux amendements pour la plupart rédactionnels afin d'obtenir un accord des 14 parlementaires sur le texte.

Il a ainsi précisé que les étudiants étrangers seraient dispensés de la procédure lourde de l'autorisation de travail à la condition que le temps de travail soit inférieur à 60% du temps plein annualisé afin de permettre à ceux qui le souhaitent de travailler à plein temps pendant leurs congés sans pour autant permettre un détournement de la carte étudiants.

De plus, la CMP a décidé de supprimer certaines mesures introduites par le Sénat : l'audience par vidéoconférence ne pourra être réalisée qu'avec le consentement de l'étranger, la carte de résident ne pourra être retirée que pour les infractions sanctionnées par une peine d'emprisonnement.

Enfin, les Députés et les Sénateurs ont eu un long débat sur la suppression par le Sénat de la modulation en fonction de la taille de la famille de la condition de ressources pour le regroupement familial.
Finalement, les demandeurs du regroupement familial devront prouver qu'ils gagnent par le fruit de leur travail une somme au moins égale au SMIC, hors prestations familiales et sociales.
Pour Thierry Mariani, notre nouvelle politique migratoire à la fois ferme, juste et humaine, proposée par Nicolas Sarkozy et améliorée grâce au travail de tous les parlementaires, permettra de donner à notre pays les moyens de choisir l'immigration dont il a besoin et qu'il est capable d'assumer, condition essentielle d'une intégration réussie de ces populations.

Thierry MARIANI

Ben en tout cas, ils sont contents d'eux.... c'est déjà ça !

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Jeu 22 Juin 2006, 18:45

Présentation du projet "amélioré" par ce même Monsieur...

Présentation des principales dispositions
du projet de loi relatif à l'immigration et à l'intégration

Le projet de loi devrait être définitivement voté par l'Assemblée nationale jeudi 29 juin et par le Sénat vendredi 30 juin 2006.

Cette grande réforme permettra à notre pays, qui tous les ans, choisira les objectifs qu'il souhaite atteindre en matière d'immigration d'être doté des tous les instruments visant à privilégier une immigration dont la France a besoin : les démarches administratives seront facilitées pour les étrangers qui acceptent de venir travailler en France dans des secteurs ne parvenant pas à embaucher, ces étrangers étant par ailleurs protégés contre l'expulsion jusqu'à la fin de leur carte de séjour temporaire lorsqu'ils sont licenciés.

La loi facilite aussi l'accueil des meilleurs étudiants étrangers et créée une carte « compétences et talents » pour les étrangers hautement qualifiés, à la condition que ces étrangers participent à une action de co-développement dans le cadre d'un accord international.

Le regroupement familial est mieux encadré et sera dorénavant réservé à l'étranger respectant les lois françaises et prouvant qu'il dispose d'un logement et de revenus suffisants, hors prestation sociales, pour faire vivre sa famille.

Par ailleurs, la loi met fin à l'automaticité de la régularisation des étrangers clandestins prouvant qu'ils sont en France depuis 10 ans, les régularisations se faisant désormais dans le cadre de la Commission nationale de l'admission exceptionnelle au séjour.

De plus, les procédures d'expulsion des étrangers clandestins sont simplifiées pour plus d'efficacité : les invitations à quitter le territoire qui devaient être suivies d'un arrêté de reconduite à la frontière sont remplacées par les refus de titre valant Obligation de quitter le territoire.

Pour favoriser l'intégration, tout étranger entrant en France avec une carte de séjour d'un an devra signer un contrat d'accueil et d'intégration (CAI) par lequel il s'oblige à suivre une formation civique et, si besoin, une formation linguistique sanctionnée par un test de français élémentaire.

Seuls les étrangers qui auront respecté les obligations du CAI pourront obtenir la carte de résident de 10 ans, les maires pouvant donner leur avis sur cette intégration.
De plus, à l'initiative de Thierry Mariani, les cérémonies d'accueil dans la citoyenneté française seront généralisées et les maires pourront les organiser sur délégation du préfet.[/code]

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Jeu 22 Juin 2006, 18:49

Voilà, encore heureux qu'ils ne se fassent pas expulser dès qu'ils sont licenciés...

J'aime surtout "les procédures d'expulsion des étrangers clandestins sont simplifiées pour plus d'efficacité", fallait qu'ils en rajoutent après la fameuse circulaire.

Enfin, voilà, ça va passer sans bruit ou presque puisqu'à priori, une manif est programmée le 1er juillet mais n'ai pas de détail.

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Sam 01 Juil 2006, 07:01

Sur un de mes posts, je ne sais plus lequel, j'avais parlé des enfants scolarisés sans papier puisque soit, ils étaient arrivés ou nés sur le territoire français, avec ou de parents sans papier.
Un logiciel était mis en place dans les écoles en test, logiciel dont son utilisation va être généralisée à la rentrée prochaine, sur lequel on pouvait trouver quelques paramètres comme la nationalité, la situation de celui-ci et des parents, en sachant que ces informations, une fois saisies, peuvent être utilisées par bien des gens (parfois on se demande ce que la cnil fait).
Depuis que le nain est obsédé par son quota de reconduites à la frontière (une obsession de plus), la situation des enfants sans papier et de leurs parents ne s'est pas arrangée.
En effet, à de nombreuses reprises depuis quelques temps, policiers ou gendarmes sont rentrés dans les écoles (ça change des églises) pour récupérer des enfants dont les parents sans papier avaient été arrêtés, et ce pour pouvoir raccompagner tout ce petit monde hors de nos frontières. Ben oui, parce que (ouf même si on ne sait pas jusqu'à quand), en France, si l'on arrête les parents sans papiers mais qu'on ne trouve pas les enfants, on n'ose pas encore encore expulser les parents sans leurs enfants.
Notre nain avait fait un discours musclé aux préfets, en tapant avec les règles sur les doigts, de ceux qui n'avaient pas assez expulsés car là aussi, des objectifs étaient à atteindre et a fait une circulaire le 13 juin dernier en leur donnant quelques conseils judicieux pour leur faciliter le travail. Mais envoyer des gendarmes ou policiers dans les écoles, ben ça se voit quand même et de nombreux citoyens ont réagi, des citoyens pas tous de gauche, ni de l'extrême, juste des gens qui croisaient ces enfants et leurs parents discrets tous les jours et qui n'acceptent pas cette manière d'agir. Donc, en réaction, le nain avait dit qu'il n'y aurait pas d'expulsion jusqu'à l'été, ben l'été les écoles ferment, les citoyens partent en vacances donc ça fait plus discret. Et nous y sommes. Alors peut-être que certains se satisferont des "garanties" données en ce qui concerne le traitement des dossiers comme la nomination de l’avocat Arno Klarsfeld (fils du célèbre chasseur de nazis, devrait être désigné par Nicolas Sarkozy - qu’il conseille déjà - médiateur national chargé de superviser les demandes de régularisation. Le juriste lui avait déjà rendu un rapport sur la délinquance des mineurs et écrit des notes au ministre sur l’article de loi controversé sur les bienfaits de la colonisation et sur les enfants de familles sans papiers) ou l'étude du "cas par cas" mais je pense qu'il ne faut pas se leurrer. Mon idée est juste que cela sert à calmer ce mouvement de protestation qu'il n'avait pas prévu et à essayer de rassurer. Car tout de même, je voudrais bien qu'on m'explique comment des personnes ne pouvant pas légalement travailler en France (ils travaillent mais dans l'économie souterraine) pourront justifier un revenu égal au SMIC sans les aides de l'Etat, qu'ils ne peuvent toucher ou alors ils sont rentiers, mais ne seraient pas venus, ou alors je n'y comprends rien.
Bref, au fil des jours, je bondis par la manière dont on s'y prend pour justifier l'injustifiable pour la plupart de ces gens personnes. Je vous mets quelques liens pour plus d'infos si ça vous intéresse.

http://www.educationsansfrontieres.org/rubrique.php3?id_rubrique=2

http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=629

CIMADE : http://www.assezdhumiliation.org/modules/temoignages_4/index.php?id=2

Et si c'est cela l'Action (avec un grand A), eh bien je ne dois pas avoir la même définition.

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par perfectgirl le Dim 02 Juil 2006, 14:57

Question Vous connaisser bcp vosu d'etranger avec un suepr bon babage de diplome venir en FRaNCe ???

Parceque en France niveau fiscale aie
niveau salaire aie
etc....

perfectgirl
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 119
Localisation : France
Date d'inscription : 23/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Parigi le Sam 29 Juil 2006, 09:49

Et pendant ce temps, canicule ou pas, conflit Israelo-Libanais-Palestinien, un tas de personnes avec enfants scolarisés en France font la queue à la porte des préfectures pour avoir une chance de déposer un dossier de régularisation avant la date butoir du 13 Août, car après il sera trop tard pour participer à la grande loterie de la régularisation (ça me fait penser à la grande loterie américaine de la Green Card comme ils disent).
Alors reprenons. Qui pouvait être régularisé et je dis bien pouvait ?
Dans sa circulaire du 13 Juin, le Monsieur qui nous sort un super bouquin Témoignages (d'un immigré, d'un sans papier ? Mr.Red ) disait qu'il fallait soit :
- La résidence en France depuis deux ans,
- la scolarisation d'un enfant depuis deux ans,
- la naissance en France d'un enfant,
- l'absence de lien avec le pays d'origine,
- la contribution effective à l'entretien et l'éducation de l'enfant,
- une réelle volonté d'intégration.

Tout ceci laissé à l'appréciation des préfets et rien de disait si pour "gagner" il fallait cocher une case ou toutes les cases.

Mais cela devait faire trop de monde sans doute, aussi le 24 Juillet dernier, le Monsieur qui nous sort un super bouquin Témoignages (d'un immigré, d'un sans papier ? Mr.Red ), dit que cela devra être cumulé, il faudra cocher toutes les cases pour avoir une chance de "gagner".
Mais il dit aussi qu'entre 6 et 7000 personnes seront régularisées, soit 30 % des dossiers déposés.
Moi, je voudrais bien comprendre comment il peut donner cette estimation en sachant que tous les dossiers ne sont pas encore déposés, nous ne sommes pas le 13 Août et que chaque dossier, normalement, doit être traité individuellement (le fameux cas par cas).
Et pendant ce temps, toujours, malgré les dossiers déposés, les tentatives d'expulsion continuent...
Bienvenus dans le pays de Candy, euh non, des Droits de l'Homme, euh non plus pardon, le pays du Monsieur qui nous sort un super bouquin Témoignages (d'un immigré, d'un sans papier ? Mr.Red ) !

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par nathy le Sam 29 Juil 2006, 11:03

Oui tout ça est à gerber

le fameux mec que le petit roquet a investi de la dure tache de faire le super tirage de la super lotterie "kikivavivreici", le jour même de son entrée en fonction ne savait même pas ou allait se trouver ses bureaux, ni même combien de personnes allait bien pouvoir se présenter, il était même incapable de défendre auprès du journaliste de france inter qui l'interviewai, sa mission et la façon dont il allait la remplir (pour un avocat c'est con). Il est donc tout seul à choisir après le tri effectué par les préfectures... C'est un pantin, une marionnette...

A coté de chez moi une femme malienne et son mari ... Elle a dans le ventre un enfant qui va naitre ici, un petit garçon de 4 ans né au mali mais qui n'a connu que la france, deux ado laissés au mali (ils n'ont pas réussi à obtenir de visa). Madame, dont le mari travaille en france, dont un de ses enfants va naitre français, va être gentillement ramené chez elle... Alors avec ou sans les enfants???

Je ne sais pas si vous connaissez tikken jah fakoly?

"ou veux tu que j'ailles? pourquoi veux tu que je m'en ailles?"
ou encore "ainsi dont l'afrique doit du fric?"
tout est à méditer là dedant...
la politique internationale est gérée comme une vitrine de banque commerciale sans humanisme ils pourront reconduire tous ceux qu'ils veulent à la frontière, ils reviendront par centaine et par milliers pour échapper à la misère dans laquelle on les enfonce.

Embarassed oups me suis embalée là, désolée, mais ce sujet ça me met toujours dans cet état là dwarf
avatar
nathy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 102
Localisation : essonne et je leur fait coucou au hublot
Loisirs : musique, volley-ball
Date d'inscription : 27/07/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Taz91 le Sam 29 Juil 2006, 11:29

Il me semble que l'avocat en question c'est Arno Klarsfeld, un proche ami de Sarkozy. Je crois, si mes souvenirs sont bons, qu'il a très peu plaidé puisque quelques temps après avoir obtenu son diplôme, il est parti en Israël faire son service militaire.
En tout cas, une chose est certaine il n'a strictement aucune expérience en matière d'immigration. Difficile donc de savoir sur quoi il va se baser pour prendre ses décisions, ce ne sera certainement pas sur l'expérience... Shit

Cette nomination me fait un peu penser à celle de l'ancien dirigeant de la FEMA (l'agence américaine chargée de gérer les catastrophes), aucune expérience mais proche ami de Bush. On voit comment les choses ont fini puisqu'il a été incapable de gérer les secours après l'ouragan Katrina, entrainant la catastrophe humanitaire que l'on connaît...

Comment peut-on laisser quelqu'un sans expérience, comme Karlsfeld, gérer un dossier si sensible? Je trouve que c'est se foutre de la gueule des gens...
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Minipoussin le Sam 29 Juil 2006, 16:29

J'ai bossé pendant quatre ans dans une association de défense des droits des étrangers...boulot que je viens de quitter, tout simplement parce que je n'en pouvais plus.

La pratique de régularisation grâcieuse par le biais du Préfet n'est pas nouvelle. Elle a toujours existée mais n'était que rarement employée. Depuis la première modification de loi par Sarkozy en 2003, cette pratique s'est de plus en plus développée. Je ne vous raconte pas le climat malsain autour de tout ça.
Dans le nord, une commission a lieu deux fois par mois regroupant quatre associations qui présentent chacune une vingtaine de "dossiers" ... pour lesquelles les réponses seront aléatoires : une fois oui, une fois non pour le même cas, parfois "peut être" et des études de dossiers qui traîneront bien en longueur par la suite histoire que la personne concernée ait bien le temps de péter un plomb et surtout que les assos soient tellement prises d'assault qu'elles n'aient plus le temps de faire autre chose.

Déjà, si les lois concernant l'asile étaient respectées il y aurait beaucoup moins de sans papiers. Les trois quarts déposent une demande à leur arrivée en France. Il est vrai que certaines n'ont de motivations qu'économiques mais ça ne peut quand même pas représenter 80% des demandes... On encourage l'OFPRA ( organisme français de protection des réfugiés et des apatrides ) à faire du chiffre, et on évite soigneusement de former le nouveau personnel présent...qui est bien sûr souvent en CDD avec une certaine pression sur le dos s'il veut voir son contrat reconduit...
Que peut on dire du respect de la loi quand le ministre de l'Intérieur se félicite de l'augmentation du nombre de déboutés ? Selon la loi, on est réfugié où on ne l'est pas...alors cette auto félicitation n'est qu'une preuve supplémentaire du non respect de cette loi sensée protégée les populations risquant la mort en cas de retour au pays.

Pour en revenir aux régularisations à titre grâcieux...c'est d'un malsain au possible. Non seulement on donne un pouvoir plus ou moins de vie et de mort au Préfet sur une certaine catégorie de personnes...mais on donne aussi possibilité aux assos d'avoir un pouvoir sur ces gens. Vingt dossiers par mois, cela signifie qu'on doit faire des choix...choix douloureux et difficiles à expliquer à celui qui ne sera pas présenté, parce que son dossier n'est pas "complet" ou qu'on a la certitude qu'il ne passera pas (voire jamais). Les assos sont composées de toutes sortes de personnes, plus ou moins bien dans leur tête, plus ou moins bien attentionnées, plus ou moins heureuses d'avoir ce "petit pouvoir" sur des personnes en faiblesses. On ne colonise plus mais par contre, on continue de jouer les êtres supérieures sur les personnes originaires des pays les plus pauvres...

Un étranger devra toujours être meilleur père, meilleur époux, faire preuve de ces capacités de travail, être apprécié de son entourage, s'impliquer dans des activités bénévoles, parler et écrire mieux le français...on demande même les bulletins scolaires des gosses pour voir s'ils travaillent bien à l'école... et à force de faire des dossiers...d'analyser les pourquoi et les comment d'un accord ou d'un désaccord, de passer un temps fou à faire le boulot qui ne devrait pas être celui des assos, à se prendre la rage et le désespoir des personnes pour lesquelles on ne peut strictement rien faire , où à dire " ça ne fait pas assez longtemps que vous êtres là, il nous faut cinq ans minimum" à quelqu'un qui est dans le vide depuis trois ans...on finit par rentrer dans ce système pourri parce que c'est le seul moyen d'obtenir un soulagement temporaire pour une minorité ( parce que c'est une carte d'un an qui est délivrée...et l'année suivante, la personne a interêt à remplir les conditions nécessaires de travail, logement, intégration pour rempiler )

Je pourrais parler pendant des plombes de tous les cas honteux que j'ai pu croiser, de ce qu'on fait subir à des êtres humains dans nos contrées européennes soit disant civilisées, du racisme profondément ancré dans nos cultures, des toboggans qu'on installe dans les centre de rétention pour y accueillir des enfants, des personnes malades qu'on envoie à la mort en les renvoyant dans un pays où elles ne seront jamais soignées, de destins brisés dans l'indifférence la plus générale....

Franchement, je voulais rester parce que si même les gens impliqués abandonnent, je me disais qu'il ne restait plus rien pour faire barrage...mais tout ça est vraiment trop lourd et trop écoeurant. On peut s'attendre à tout de sociétés qui s'acharnent sur les plus faibles et qui les montent les uns contre les autres.
De ce fait, je ne lis plus les articles sur le sujet, je ne regarde quasiment plus les infos, j'ai supprimé mes abonnements aux listes de diffusion....enfin, je voulais quand même réagir au sujet mais j'en suis au point où je me dis que toutes ces actions ne servent à rien et qu'on cherche à vider l'eau de la mer avec une petite cuillère.

J'espère qu'un jour on arrêtera de penser que la vie d'un être humain vaut moins que celle d'un autre et que le métissage ethnique et culturel permettra d'abolir en partie ces frontières et lois profondément injustes.
avatar
Minipoussin
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 197
Age : 38
Date d'inscription : 21/07/2006

http://out-of-reach.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par nathy le Lun 31 Juil 2006, 13:22

tu passes donc le relais, rien n'est perdu et à force de petites cuillères on va finir par remplir la soupière...
en tout cas chapeau!
avatar
nathy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 102
Localisation : essonne et je leur fait coucou au hublot
Loisirs : musique, volley-ball
Date d'inscription : 27/07/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Kooky le Lun 31 Juil 2006, 14:04

J'apprends avec vos posts la nomination d'Arno Klarsfeld c'est dommage.
Il est un des grands artisans des condamnations de Touvier et Papon, mais je doute que là il soit à sa place (déjà qu'il était tombé dans mon estime quand il a soutenu l'intervention de Bush en Irak ... pour un fils de déportés/grands chasseurs de nazis, c'est un comble).

Quand se décideront ils à nommer des personnes qui connaissent leur sujet et qui ne tombent pas de la dernière pluie sur certains sujets ? C'est quand même pas la mer à boire, non ?

Tous ces politicards me dégoutent ... j'suis contente d'éviter les infos et autres parutions ... tous les mêmes décidement ...
avatar
Kooky
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 2827
Age : 43
Localisation : Argenteuil (95)
Date d'inscription : 26/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par nathy le Lun 31 Juil 2006, 14:33

Quand se décideront ils à nommer des personnes qui connaissent leur sujet et qui ne tombent pas de la dernière pluie sur certains sujets ? C'est quand même pas la mer à boire, non ?


euh ils se décideront quand ils auront vraiment envie de traiter le sujet non?
avatar
nathy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 102
Localisation : essonne et je leur fait coucou au hublot
Loisirs : musique, volley-ball
Date d'inscription : 27/07/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Minipoussin le Lun 31 Juil 2006, 16:14

Peut être tout simplement que les personnes qui connaissent leur sujet justement seront davantage amenés à plus de souplesse qu'à de restriction...

Perso quand je suis arrivée là, je n'y connaissais rien mais rien du tout...à part ce qu'on en disait dans les infos et là aussi c'était réduit. De la même façon, je me suis aperçue des effets de la culture et de l'éducation dans notre façon de penser.
Même si consciemment on est contre toute forme de discrimination, contre le racisme etc...notre culture, la façon dont nous avons été elevé, notre histoire même sème dans notre esprit les graines du rejet de la différence, la méfiance et l'esprit de superiorité vis à vis d'autres cultures, les préjugés.
J'avais aussi tendance à penser comme beaucoup qu'il fallait être humain mais "qu'on ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde" comme on dit... à juger certaines personnes que je rencontrais parce qu'elles mentaient et qu'elles essayaient de passer entre les mailles du filet. Je pensais qu'il était injuste que les lois ne soient pas respectées mais j'avais du mal à accepter que l'on ne respecte pas la loi non plus.

Il a fallu deux ans pour que mon esprit soit au clair par rapport à mes actions quotidiennes...quand on vit dans un pays où il y a autant de chômage, de sans abris, de cas difficiles, pas facile de se dire clairement "accueillons les souffrances et les besoins des autres pays". Surtout que les personnes en face ne sont pas forcément très sympathiques...mais c'est aussi une forme de racisme que de se dire que parce qu'une personne est dans la souffrance elle est forcément "bien" ... ne pas être raciste c'est autant ne pas juger une personne sur son origine ou sa couleur que de considérer qu'elle peut être la dernière des pourritures quelque soit sa situation. Et quand bien même elle en serait une...ce n'est pas une raison pour ne pas respecter ses droits.

Si les personnes nommées pour faire ces enquêtes sont dans l'ignorance totale c'est justement pour cette raison : c'est un domaine tellement complexe (ne serait ce qu'au niveau juridique, il faut plusieurs années pour s'y connaître vraiment ) et qui pose tant de questions sur le plan moral que jamais ces personnes là ne seront en mesure d'aller à l'encontre des décisions du gouvernement en si peu de temps. D'un autre côté, il faut bien nommer quelqu'un pour calmer l'opinion publique qui commence à se poser des questions.

Je pense que quelqu'un qui connaît vraiment le sujet de l'immigration, qui l'a étudié, qui a vu ses repercussions réelles tant humaines qu'économiques...indiquera forcément que les lois actuelles sont dans le faux. Premièrement : nous avons besoin de main d'oeuvre dans certains domaines. Deuxièmement : on est trèèèèèès loin de l'invasion massive, la France n'étant pas forcément un pays de prédilection pour les étrangers...et à mon avis, la politique de lutte contre l'immigration clandestin coûte plus que ne coûterait l'acceptation de tous les immigrés en France ( On considère que 500 000 personnes environ entrent chaque année sur le territoire pour moins de 30 000 reconduites à la Frontière...le chiffre des "entrées" n'a quasiment pas évolué depuis vingt ans ).

Enfin, on empêchera jamais les gens d'avoir de l'espoir...et pour eux, la vie dans le pays d'origine est sans espoir...c'est pour ça qu'ils sont prêts à s'empaler sur les grilles des frontières espagnoles et à risquer la noyade sur des bateaux de fortune en pleine nuit. Beaucoup des personnes reconduites tenteront de revenir malgré la misère et la souffrance dans laquelle ils peuvent se trouver lorsqu'ils sont clandestins dans les pays européens. Ici, on ne meurt pas de faim, la scolarité est gratuite pour les enfants, on soigne une personne malade et il est possible de trouver un abri même si c'est loin d'être le paradis...le retour en arrière n'est de toute façon pas envisageable. S'il m'est arrivé de conseiller d'envisager le retour au pays pour certaines personnes ( homme de 40/50 ayant laissé femme et plusieurs enfants au pays , sans espoir de régularisation en France - jeune femme arrivée en France depuis moins d'un an , déboutée d'asile et enceinte, sans père pour l'enfant ... ), il m'est vite apparu évident que les plus jeunes feraient tout ce qui est en leur pouvoir pour rester : chez eux, pas de boulot, pas de possibilités d'avoir un foyer propre, d'elever des enfants...pas d'avenir. Si vous aviez vingt ans et viviez dans cette configuration n'auriez vous pas envie de partir là où ça sera "peut être" possible ?

J'en suis arrivée à la conclusion que toutes les lois du monde n'y changeront rien...elles apportent juste plus de souffrance.
La difficulté, c'est que le changement ne peut pas venir que d'un pays, car effectivement, si un seul pays devenait plus souple, il causerait un appel d'air considérable...hors, quelque soit le pays, la mode est à la fermeture des frontières. L'étranger est le bouc émissaire parfait qui détourne les personnes les plus démunies des véritables questions. En quelque sorte, on monte les plus faibles contre les plus faible et ainsi ceux qui ont l'argent et le pouvoir restent à l'abri...et rien ne change.

La fameuse phrase de Rocard sur la misère du monde a largement été détournée ... en réalité il a dit "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais la France doit prendre sa part"...si tous les pays en faisait autant, cela simplifierait les choses.

Je pense tout simplement qu'aucun confort, qu'aucune qualité de vie ne peut, ne doit se construire sur la mort et la souffrance des autres populations. S'il faut céder un peu de ça pour changer les choses, je dis "no problem". La vérité pour moi est aussi simple que ça.
avatar
Minipoussin
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 197
Age : 38
Date d'inscription : 21/07/2006

http://out-of-reach.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par nathy le Lun 31 Juil 2006, 17:09

j'aime bien ta façon d'en parler
avatar
nathy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 102
Localisation : essonne et je leur fait coucou au hublot
Loisirs : musique, volley-ball
Date d'inscription : 27/07/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Alex le Ven 25 Aoû 2006, 13:19

1- Sachant qu'il y allait avoir une énorme vague de ces malheureux pour avoir le sésame pourquoi ne se sont ils pas organisés au niveau de l'accueil??
Voir ces êtres humains bousculés, attendre pendant des jours et camper même devant ces institutions m'a fait plutot mal!
2- Pourquoi ce nabot limite les régularisations???
Environ 6000 sur des 10aines de milliers de demandes!!

http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement1/200016.FR.php

Révolution démographique en Espagne.
Pays d'émigration jusqu'à la fin des années 60, l'Espagne est devenu un Eldorado aux yeux de milliers d'étrangers à la recherche de meilleures conditions de vie. La dernière vague d'immigration est africaine. Elle est si forte que les médias locaux parlent de «déferlante» sur l'archipel des Canaries, où ils accostent. Le dernier bilan officiel pour 2006 était de 18 199 émigrants africains accueillis, soit quatre fois plus qu'en 2005. Spectaculaires et émotionnelles, ces arrivées d'étrangers ne sont pourtant pas les plus nombreuses en Espagne. Plus de 60 000 Roumains et Bulgares, citoyens de pays appelés à rejoindre l'Union Européenne en 2007, sont entrés clandestinement en Espagne durant les quatre premiers mois de 2006.Le dossier de l'immigration est devenu une question brûlante de politique intérieure, la droite reprochant à la gauche au pouvoir depuis 2004 d'avoir ouvert les vannes en régularisant 570 000 sans-papiers (dont une moitié de Latino-Américains) en 2005.

en comparaison, la France est plutot avare!

Régularisations en Italie.

Ils travaillent, disposent d'un logement et n'ont pas eu d'ennuis avec la justice. Le gouvernement de Romano Prodi a décidé fin juillet de les régulariser, «dans l'intérêt de la collectivité», a expliqué le ministre de la Solidarité sociale, Paolo Ferrero. D'ici à la fin de l'année, plus d'un demi-million de clandestins ­ et non 170 000, comme le prévoyait le précédent gouvernement de Silvio Berlusconi ­, devraient obtenir un permis de séjour. Mais, devant les guichets des préfectures, près de 520 000 travailleurs clandestins se sont présentés munis de tous les documents nécessaires. Faute d'être en mesure de faire un tri entre tous ces candidats, le nouveau gouvernement de centre gauche a choisi le pragmatisme. «Il s'est agi de régler la situation de nombreux immigrés qui, bien que bénéficiant d'un emploi, pouvaient être à n'importe quel moment arrêtés en tant que clandestins», a souligné le ministre de l'Intérieur, Giuliano Amato. Selon la confédération CGIL, cette mesure devrait permettre de légaliser plusieurs centaines de milliers de travailleurs au noir. «Cela représente 1 % du PIB italien», calcule le syndicat, qui estime néanmoins qu'il resterait encore environ 200 000 clandestins dans la péninsule.

En Allemagne aussi, on réfléchit à une régularisation des immigrés sans papiers. C'est ce qu'a fait savoir le gouvernement par la voix de son ministre de l'Intérieur, Wolfgang Schäuble (conservateur), dans une interview à la Süddeutsche Zeitung . 150 000 à 200 000 personnes pourraient être concernées par une décision qui, selon le ministre CDU, viserait les parents «d'enfants nés en Allemagne, qui sont allés à l'école et qui ont souvent réussi leurs études, et qu'on ne peut pas renvoyer n'importe où».

Mais la situation n'est toutefois pas tout à fait la même qu'en France. Selon Torsten Jäger, directeur du Conseil interculturel allemand, il s'agit en effet de régulariser des sans-papiers qui ne seraient de toute façon pas expulsables : «Les immigrés concernés viennent de pays en crise auxquels l'asile a été refusé, mais qui sont officiellement tolérés sur le sol allemand. Irakiens, afghans, yougoslaves, ils sont en Allemagne depuis cinq à dix ans, n'ont pas d'autorisation de travail, mais ont un emploi non déclaré. Il s'agirait de leur donner une autorisation de séjour de longue durée pour permettre leur intégration.»

En quoi la situation en France est différente?? Ils travaillent au black, et ne demande qu'une chose ce qu tout autre Mr Lambada est en droit d'attendre d'une société dite civilisée.

mur mur mur
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'immigration "choisie"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum