S.L.P. on the Radio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

S.L.P. on the Radio

Message par Poet le Ven 19 Mai 2006, 00:45

Comme vous l'avez sans doute noté - je suis une férue de musiques pour le corps et l'esprit Embarassed

Aussi plutôt que d'enchaîner les posts à propos de coups de cœur que j'ai envie de vous faire partager et découvrir, j'ai décidé de vous laisser des traces de sons par ici agrémentés de commentaires et des liens internet :idea: :cheers:

J'vous ai déjà briefé sur the Organ (voir pas loin sur le site ) ; aussi je ne vais pas me répéter à leur sujet mais en revanche en provenance également du Canada, j'ai eu vent d'autres nanas (pas franchement les mêmes profils que chez the Organ ) des Lesbians on Ecstasy (rien que ça Laughing :!: )

Quelque part entre le dance, l'électro et le hardcore vivent et créent les caractérielles sœurettes du Tigre et des Chicks on Speed: Lesbians on Ecstasy. Ces Montréalaises dont on attendait le premier album depuis un bout de temps déjà ont su faire les bons choix et bien s'entourer: c'est à l'Hotel2Tango de la famille Godspeed (You Black Emperor) qu'il fut enregistré. Pillant joyeusement les classiques du répertoire folk lesbien à la façon LOE (sans échantillonner, en s'appropriant des fragments familiers auxquels elles injectent des beats explosifs), elles dépravent, défigurent et réorganisent les airs des Melissa Etheridge, k.d. lang et autres Indigo Girls de la planète Lesbos. Revendicatrices mais festives, Fruity Frankie et ses copines punkettes ont des couilles et de la gueule.
Vous pouvez les écouter (à défaut de les découvrir live ) là :
http://www.alien8recordings.com/aliencd51.php3

Et pour continuer le menu : My Robot Friend
reprises de « Isolation » de Joy Division, de Luna ("23 minutes in Brussels") et la participation d’Antony sur ce « One more try » qui nous rappelle un peu du Bronski Beat sunny

http://www.myspace.com/myrobotfriend

Dans leur plus simple appareil, les deux camarades font gémir et trembler les violons, frémir les guitares, sangloter harmoniums et pianos, tissant un écrin de douce amertume d'où ne dardent que de rares coups de tonnerre (le final houleux de Et demain déjà et ses assauts d'électricité). Quelques notes dispersées comme on laisse filer le sable et le temps, qui s'enroulent autour d'une voix fragile, délicatement fêlée, simple et honnête, loin des perfections laquées de nos enfers cathodiques, qui s'évapore dans les hauteurs : montées de tension (The Shout of rain), solitude des espaces vides, plainte des jours tristes et marche des coeurs glacés (The Day goes pale) rythment ces épanchements sur le fil.

Il s'agit d'un commentaire sur Mansfield Tya ((made in France)
à propos de leur nouvel album « june »



http://www.fnac.com/shelf/Article.asp?PRID=1736262

Penchez-vous en particulier sur les paroles de "mon amoureuse" (sur leur site) mais écoutez aussi "The Soul of the Rain", "Tomorrow", "Pour oublier, je dors" 'the day goes pale" pour ne citer que ces morceaux-là
[/url]http://mansfieldtya.free.fr/index2.html[url]



Ça sera tout pour ce soir dodo sur un nuage

Un derniere gerbe : http://www.arte-tv.com/fr/art-musique/tracks/Sp_C3_A9cial_20web/Vid_C3_A9os_20et_20audios/1030044.html

Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 913
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: S.L.P. on the Radio

Message par Poet le Ven 19 Mai 2006, 01:01

J'ai tout simplement oublier le principal à propos de Mansfield TYA Rolling Eyes
Et pour cause What a Face :!: Vous pouvez écouter une session enregistrée au studio de radio France (inter) pour Bernard Lenoir - et ce jusqu'à lundi avant 21 h :cheers:


Fools
The shout of rain
Mon amoureuse
Tomorrow
For you
The day goes pale
One million eyes
Pour oublier je dors
Et demain déjà
Why not die together (TéONA distr. Wagram)
lp "June"
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/emissions/lenoir/playlists.php

Je vous redonne l'adresse de leur site...
http://mansfieldtya.free.fr/index2.html

:byebye:

Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 913
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: S.L.P. on the Radio

Message par Manue le Ven 19 Mai 2006, 20:27

Merci pour le lien! Vive les nantaises.

Manue
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 318
Age : 32
Localisation : Rennes
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 06/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: S.L.P. on the Radio

Message par Poet le Lun 22 Mai 2006, 21:48

http://www.elperrodelmar.com/3%20party.mp3
El perro del mar
Malgré son nom latino, les trois blonds d'El Perro del Mar viennent du nord, et du nord du nord ; de Scandinavie, de Suède plus précisément, pays qui décidément se révèle être un creuset indie-rock inépuisable.
J'vous avais déjà causé un brin de Sarah mais je n'avais pas d'audio à vous soumettre Embarassed Confused Maintenant c'est chose faite Wink
El perro del mar est l'avatar de Sarah (guitare/chant) qui le décrit, fort justement, ainsi : "El Perro Del Mar simply is the easiest and most direct way for me to say and do the things I cannot do in real life. To live inside the music, to close the door on the outside world - if just for 3 minutes or basically just the length of a standard pop song - is what makes the hours of the day worth while". (À vos dicos Razz )

Je poursuis avec de l'électro déconcertante et entêtante avec the Knife : un duo de frêre & sœur (Karin and Olof Dreijer) de Stockholm. Je vous choisis un lien d'une video plutôt angoissante
affraid
C'est en 2004, avec 'Deep Cuts' et le single Heartbeats (repris par José Gonzales), qu'Olof et Karin explosaient à la face du monde. Ils reviennent chargés à bloc, bien décidés à confirmer les espoirs placés en eux. L'introduction (le single Silent Shout) remplit son rôle et donne le ton. Une rythmique basique, des sons eighties, une ambiance malsaine et tendue qui se marie pourtant à merveille avec la voix de Karin, jamais chaleureuse mais toujours humaine. Le ton n'est pas à la rigolade et pourtant, on se surprendra à se dandiner sur presque chaque morceau. Car The Knife a le sens de l'accroche. Derrière la colère et la peur décrites par les musiques d'Olof, se cache un sens de la mélodie, du refrain, du relief qui fait que jamais on ne décroche. Esprit rock désabusé (Neverland), amour de l'expérimentation et de l'étrange (The Captain), ce disque amène son lot de surprises. Impossible en effet de deviner le ton de la minute à venir. The Knife peut oeuvrer dans la douceur (Na na Na), la folie et offrir de subtils clins d'oeil à la pop ultime (il y a du Abba dans Marble House). Audacieux.

[url]javascript:pop('/uk/video/videoPopup.jhtml?articleId=45132606&videoNumber=1',558,290,'no');[/url]

http://www.mtv.co.uk/mtvdance/music/article.jhtml?articleId=45132606


Je ne sais pas si vous connaissez ce projet (ils en sont à leur deuxième album) : Nouvelle Vague
Marc Collin et Olivier Libaux co-réalisateurs du projet Nouvelle Vague, célébrant la culture new-wave en proposant une lecture inédite de chansons écrites par des groupes reconnus, réédite leur première expérience avec un nouvel album avec ce "Bande à part".
On pourra y retrouver les voix de Camille, Phoebe, Mélanie, Marina, Paula Bird ou encore Gerald Toto, sur des titres de Bauhaus, Lords of the New Church, New Order, The Gun Club, Grauzone ou Billy Idol pour n'en citer que quelque uns.

Je vous ai trouvé Couleur 3 une station de radio suisse romande (ben ouais !) et l’émission « Série z » qui, fin avril (24 au 28/04), en avait fait leur disque de la semaine (juste après les infos de démarrage – pousser environ le curseur vers 3 mn et 5 mn (remarquez, saisissez l’occas pour tendre une oreille sur le reste du contenu des emissions )
http://www.couleur3.ch/fr/rsr.html?siteSect=5003&programId=58300&rubricId=1005
(vous pouvez écouter celui de Morrissey aussi :idea: )
Voici le site de NV :

http://www.nouvellesvagues.com/francais/music.html
J'vous conseille également de mater la video de 5mn où vous retrouverez Camille d'ailleurs Wink

Et j'avais envie de termnier avec ce groupe US : Calla et ce morceau "It dawned on me" (en video)


[url]http://www.cissme.com/bgroup-de/rm/beggars/calla/video/bbqcd243-01_rvh.ram
(au cas où http://www.popzoot.de/streams.php3?video=1115&rubrik=2[/url]
Ce morceau est à rapprocher côté atmosphère sonore au "Sleepwalking" des danois de Raveonhettes...

Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 913
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: S.L.P. on the Radio

Message par Poet le Jeu 25 Mai 2006, 16:10

J'ai été chercher du côté de ma discothèque au rayon des eighties car j'avais envie de vous causer de la poetesse anglaise et urbaine (et confidence : j'crois qu'elle préfère les femmes Wink Anne Clark
Anne Clark n'est pas venue à la musique par les chemins classiques. Elle a tâté d'un peu tout (scénarisation, édition...) avant de faire le grand saut en 1982 avec un premier album passé relativement inaperçu, The Sitting Room.
C'est en 1983 que tout démarre, avec un second album, remarquable, coécrit comme le suivant - Joined Up Writing (84) - avec le musicien David Harrow.
La poésie sombre et urbaine d'Anne Clark trouve enfin un environnement à sa mesure : claviers, synthés, échantillonnages alias samplings. Que ça? Tout ça! Avant tout le monde, du pur techno, les mots en prime, et lesquels!
La poésie d'Anne Clark ne sent pas la ville : elle la sue, par toutes les pores de ses mots. Et c'est formidablement dur, triste, et beau.
A défaut de visuel ("Our darkness" qui fut un tube en discothèque n'est -selon moi- hélas, pas très représentatif de la dame Confused ), ce lien vous offre des écoutes en extrait de sa discographie (même celle dont je suis passée carrément à côté des années 2000 mais mieux vaut tard que jamais :idea: :!: )
http://www.artistdirect.com/nad/music/artist/listenwatch/0,,415179,00.html#artist_name

et je vois livre un des poemes que je préfère qui figuraient sur son album Changing Places

Poem for a nuclear romance
What will it matter then
When the sky's not blue but blazing red
The fact that I simply love you

When all our dreams lay deformed and dead
We'llbe two radioactive dancers
Spinning in different directions
And my love for you will be reduced to powder

The screams will perform louder and louder
Your marble flesh will soon be raw and burning
And kissing will reduce my lipsto a pult

Hideous creatures will return from the underground
And the fact the I love you
Will die

You don't have to sleep to see mightmares
Just hold me close
Then closer still
And you'll feel the probabilities pulling us spart

---------------------------------------------------------------------
Formé de quatre sœurs, ESG fut dans le New York des années 80, une anomalie underground, un improbable mix naïf des courants qui allaient dominer : le hip-hop, la house et le punk finissant (pour ses aspects lignes claires, dépouillés).
Mais s’il faut absolument rapprocher ESG d’autres groupes, c’est probablement à The Go ! Team qu’il ferait penser, mais dans une version allégée, no wave, et uniquement en de rares instants et à défaut de comparaisons sérieuses, on peut également rapprocher ESG de Le Tigre, mais c’est surtout aux visages de ces quatre femmes qui sourient avec un merveilleux amateurisme, à leur pose un peu forcée dans le bonheur, que ce disque renvoie, comme si devaient s’y trouver toutes leurs aspirations de l’époque et qu’il n’est pas très dur d’imaginer pour ces filles de la middle-class de banlieue : S’amuser, vivre, rester fidèle à quelques idées.

http://souljazzrecords.co.uk/releases/?id=184


Enfin, plus recent : Psapp

Une musique d'une légèreté extrêmement jouissive teintée d'un mélancolie profonde.
"The Only Thing I Ever Wanted" est le deuxième album de ce duo composé de Carim Clasmann et Galia Durant. Comme souvent, on pressent ici une sensible division du travail au sein du groupe : l'artiste (Galia) et le technicien (Carim). L'imagination n'est ainsi jamais limitée par la technique.
Le groupe, formé en 2002, s'est rapidement taillé un petit succès en voyant ses musiques figurer au générique de séries telles que Nip/Tuck ou Grey's Anatomy. Il a même obtenu un BMI award pour ce genre d'exercice.
Récompense certainement méritée tant il parvient à allier intelligence et aspect ludique.
Intelligence car Psapp est avant tout une jolie machine à recycler le travail de l'avant-garde pour le mettre au format pop. Ainsi, l'instrumentation, essentiellement basée sur l'utilisation de jouets et d'ustensiles divers, n'est pas en soi un procédé révolutionnaire. D'autres (Pierre Bastien, Mamie Chan, Dragibus, par exemple) l'ont déjà expérimenté. Chez Psapp, il n'est cependant pas utilisé pour lui-même mais mis au service de la mélodie. Cette utilisation d'instruments peu communs ou d'objets permet au groupe de rester constamment dans un univers ludique. C'est ainsi la première fois que j'entends une utilisation réussie d'un bruit de fond en tant qu'instrument. La simple présence puis absence du souffle de la prise de son permet d'ouvrir le morceau d'une façon assez indescriptible ("New Rubbers").
Derrière cette orchestration originale l'oreille semble saisir parfois quelques repères : un peu de Cure ("Hi") , un nuage de Joy Division ("New Rubbers"), le Velvet. Ces références ne sont cependant jamais évidentes et semblent être plutôt construites par l'auditeur. Comme si cette musique servait de révélateur intime : chacun peut trouver un peu de lui-même chez Psapp.
Il ne faut donc pas hésiter à survoler ces onze petites perles pop, onze petits miroirs de l'âme.

http://www.myspace.com/psapp

Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 913
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: S.L.P. on the Radio

Message par Manue le Dim 28 Mai 2006, 21:36

Je profite de ton topic pour vous faire partager un groupe que j'aime beaucoup : holden.

A découvrir sur leur site :
http://www.holden.fr/

Manue
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 318
Age : 32
Localisation : Rennes
Emploi : étudiante
Date d'inscription : 06/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: S.L.P. on the Radio

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum