le bien être et la sécurité

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le bien être et la sécurité

Message par speed_TT le Ven 09 Juin 2006, 10:23

D’après une longue discussion avec sun, je ne pense plus rien de sarko ni aucun autre d’ailleurs, mais c’est vrai que je pensais qu’il agissait en vrai dans l’immédiat, les arguments de sun m’ont démontrée qu’il se servait du « sentiment de mal être » pour monter en haut de l’échelle et de la médiatisation. Pour convaincre les petits français de l’insécurité en France, sarko nous dit qu’il est le seul à résoudre ce pb étant donné qu’il est au pouvoir, par ses actions, mais ce n’était pas un fait, ça j’ai compris !
C’est vrai que ce n’est qu’un sentiment le « bien être » de se sentir bien chez soi et quand on va promener son chien le soir tard.
Tu es arrivée en plein débat sur le chan, le sujet était la sécurité en France.
Tu es arrivée au moment où toutes avaient le ras le bol, et je disais n’importe quoi pour que morgane nous foutait la paix, je sais très bien que d’un côté elle avait raison, mais tu vois les « faut pas » j’aime pas trop !
Elle voulait que nous développons notre point de vue mais le sien elle le faisait pas, à part critiquer notre façon de penser et nous sortir plein de trucs sur tout. On est parti de la sécurité aux pb des étrangers en France. Disons que ce débat était loufoque car il allait sur tous les points en même temps, on ne comprenait plus rien.

Ce que moi je constate est qu’à Lille, les casseurs se sont pris à des français moyens en brûlant leur voiture et briser les vitres des maisons et magasins. Que ces casseurs se sont fait arrêter et juger immédiatement et aujourd’hui ils sont en taule. Ça c’est JUSTE !
Ce qui est « injuste » est à cause d’eux « ces casseurs à la con », des personnes que je connais ont perdu leur boulot car ils n’avaient plus le moyen d’aller bosser, qu’ils se retrouvent au chômage.
Je conçois que certains jeunes sont en colère, et encore, ce n’est plus la colère mais de la haine de la rage. Je conçois qu’ils n’arrivent pas à se faire entendre auprès du gouvernement. Mais de là à se prendre à n’importe qui, à des personnes qui n’ont rien demandé et ne demandent rien, qui triment pour vivre et avoir une vie décente, je trouve dégueu, complètement dégueu !
Ça fait 30 ans que je bosse, imagine que tu bosses autant d’années et d’un coup tu perds ton boulot à cause des cons qui cassent tout sans réfléchir, à cause de leurs actes tu dois tout recommencer parce que tu n’as pas les moyens de te racheter une voiture.
De ne plus sortir le soir tard pour faire pisser le chien, c’est pas une vie !
De ne plus être bien chez toi, dans ta propre maison !
Le fait de voir des policiers dans les rues, à Lille ils sont 2 policiers + un militaire avec mitraillette, surtout autour de la gare, oui je me sens en sécurité !
J’ai vécu pas mal de choses, mais malgré ça, je n’ai pas peur, sauf que je ne me sentais plus en sécurité, c’est tout !
Pour sun ce sont des agressions, pour moi, ben rien ! Puisque réellement il ne sait rien passer, plutôt ils n’ont pas eu le temps d’agir, mes réflexes ont été plus rapides qu’eux.
Je vais te raconter quelques anecdotes. Mais je ne puis te donner une date, tu sais moi et les chiffres...
J’étais jeune en ce moment là, ma sœur venait d’avoir son propre appart. J’allais souvent chez elle. Moi et le voisinage, je m’en fous complètement, qu’un voisin ou une voisine vienne me voir pour un coup de main, ça me fait rien, mais ça s’arrête là. Chez elle, elle aimait discutait avec ses voisins, bon ! C’est elle, chacun son truc avec le voisinage. Un jour que j’étais seule chez elle, son voisin est venu demander un oignon. Sachant que ma sœur n’hésite pas à passer des trucs quand les voisins tombent en cours, alors je lui ai donné son oignon.
Il a forcé la porte et il est entré, il s’est mis à sortir son truc.
Et moi direct, (je faisais beaucoup de sport à cette époque) je lui ai envoyé un de ces penalty, il a foutu l’camp. J’ai expliqué à ma sœur et désigné lequel de ces voisins a essayé, elle n’en revenait pas, un si gentil voisin qui venait de se marier, ben voyons !
Ses boules ont du lui monter à la gorge car après ça, nous n’avons plus vu ni croisé dans la rue ni sur le palier.
Tu vois l’insécurité, ma sœur était mal pendant un long moment, elle a très vite déménagé que moi j’avais pas peur, alors pas du tout !
Je n’ai pas peur des mecs, j’ai plutôt peur des femmes, ça je ne peux pas t’expliquer pourquoi ! Suis comme ça ! Mais c’est un autre sujet !
Revenons à nos moutons !
Il y a moins de 10 ans en rangeant la voiture de ma mère au garage vers 23 h environ en plein hiver, je me suis faite accoster par 2 mecs qui voulaient du fric pour acheter leur dose. Je ne savais pas comment m’en débarrasser. En voyant un homme près de l’entrée, je l’ai appelé « papa », cet homme est venu vers moi (c’était mon concierge, et il avait compris que j’avais des pb).
Ces 2 mecs sont partis ailleurs.
Je n’avais pas peur, du lendemain j’ai été re rangé la voiture de ma mère au soir tard.
Mais comme dirait sun, une autre personne dans ma situation n’aurait pas agi comme ça, ni même avoir le même réflexe que j’ai eu, oui peut-être !
Sortir seule ne me fait pas peur, mais je fais attention qu’avant non.

Tu vois le bien être, être bien chez soi et dans la rue, c’est ça que je veux.
Et je sais que d’après le débat sur le chan, je ne suis pas la seule.
En voyant tous les flics dans les rues, me rassurent, c’est exact !
Mais pour certains jeunes c’est de la provoc. Peut être ?

Moi quand je vois de l’action, et au bout de cette action il y a un nom, alors forcément, j’irai voter pour lui.
Mais après la discussion avec sun, je ne voyais pas comme ça, je ne savais pas que sarko se servait de nos sentiments sur la sécurité et le bien être pour nous manipuler dans SON sens à lui.
je n'écoute pas le média et je ne regarde pas la télé. Quand je vois des politiciens, moi je zappe.

Tu sais depuis le décès de Mitterrand je n’ai plus été à l’urne. Voter pour qui ? tu vois !!
Mais là le ras le bol de ne pas retrouver « le bien être et la sécurité »
Dis moi pour qui voter ?
Diriges moi vers qui me tourner ?

speed_TT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par sunflower le Ven 09 Juin 2006, 10:41

Ben vers le sol, ou plutôt vers le soleil il faut te tourner Speed sunny

heu, ah, ce n'était pas à moi le tournesol que la question était adressée....bon, mais je pense qu'il est quand même utile de rappeler un peu le contenu de notre conversation... et que cela pourrait amener d'autres à se poser les mêmes questions que Speed, plutôt que d'être convaincues que le Sarko(-phage) est notre sage.
avatar
sunflower
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 30/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par speed_TT le Ven 09 Juin 2006, 12:32

aqualy038 a écrit:
Réduire l'injustice, car on ne pourra jamais l'irradiquer, se serait une bonne base de programme, et j'en suis sur que notre pays ferait pas mal d'économie, car on a une cours des comptes, qui nous coute les yeux de la tete en gestion etc etc, je me demande pourquoi elle existe, car la plus part des dérives qu'elle dénonce, ne sont jamais réparer, donc autant la supprimer pour ke ça coute moins cher ou alors, moi je serais plutot pour qu'on la privatise....
Bon revenons au débat, car quand je parle politique, je m'égare un peu bocoup je dirais.

J'en ai marre de l'impunité dans notre pays, tout simplement, c'est pas de la répréssion pure et dure que je demande, mais tu fais une connerie tu assumes, tout simplement, sans oublié le travail de prévention en amont, mais quand il y a faute, il doit y avoir sanction pour tout le monde et ce n'est pas la cas dans notre pays et ça l'impunité, c'est très dangereu, une arme redoutable, impunité = No limits pour certains.
Oui, je ne me sens pas en sécurité dans mon quartier, dans mon travail...
Surtout dans mon travail c'est grave quand meme !.!.!. J'ai vu des passages à tabat (pas plus tard que la semaine dernière) de collègue de travail, des insultes sur moi meme (ça il y a longtemps), je me suis fais braquer aussi une fois aussi et d'autre encore, à tout moment tu peux prendre ta baffe etc etc il faut un homme politique qui remette des règles de vie de bases et pour que cela soit possible, il faut taper sur l'injustice et à ce moment là je voterais pour lui ou pour elle.
Pour le moment Sarko tape la-dessus et je pense qu'il serait capable de s'allier avec n'importe qui pour remporter son challenge, c'est ça moi ki me fait peur chez lui, c'est son alliance avec d'autres... mais en attendant c'est le seul ki dit les choses simplement, en employant des mots à la porté de tous et je pense aussi que c'est ça qui plaid à l'opinion public, après qu'est ce qui est vrai ou faux, je suis inccapable de le dire, l'influence des médias...on verra bien bien, le tout c'est de voter quand meme. Je ne suis pas pour que Sarko soit président, mais qu'il reste sur l'intérieur, je vous avoue que cela ne me dérange pas pour le moment, de toute façon, un homme politique ne peut pas satisfaire à 100% quelqu'un, c'est impossible, il y a toujours du bon et du mauvais dans son programme.
La vue des flics ne me dérange pas, je n'ai rien à me reprocher..;a propos des forces de l'ordre, je me suis fait controler plusieur fois, il met jamais rien arrivé, pourtant j'étais en tort, portable au volant, pas de controle technique, pas de ceinture, shit dans les poches, pourquoi à moi les flics ne m'ont rien dit, ni fait?Tout simplement que je suis en tord et que je suis en tor je szis fermer ma gueule et ne venait pas me dire c'est parce que j'ai une belle petite tete de française, car parfois j'étaits bien accompagné, voilà kan un flic aussi arrete kelke 1 dealer ou autre et que se dealer ressort au bout d'une garde à vue seulement, est ce que vous trouver ça normal?
J'habite un quartier dit "difficle" (ça me fait rire), je travaille dans une zone dite "difficile" et bien vous trouvez ça normal, qu'il y est des habitant de mon quartier dépassé une certaine heure, ils n'osent pas passer dans une rue, car elle appartient au dealer, vous trouvez ça normal, et là, elle est où la politique? Dans les quartiers (j'ai travailler 5 ans dans la prévention dans les quartiers), il y a toujours une allée que j'appelle maudite, où personne ne veut aller habiter, car c'est le QG de dealer...elle est où la politique? C'est montées là on les propose à des handicapés, des personnes fragile psychologiquement, financièrement...c'est ça la politique sur le terrain, alors c'est très moche à voir.
Moi, je suis assez terre à terre, je crois ce que je vois, biensur il y a des choses bien aussi qui sont faites, mais là franchement, je crois que notre pays y va, je sais pas où, mais on y va... dans un mur sans doute.
En tout cas, je vais essayer, je dis bien essayer de voir les différents programmes avant de me prononcer clairement sur un ou une candidate, mais bon je sais pertinament, que aucun candidat ne sera dans les meme pensées que moi, peut etre que je me trompe, mais je reve d'un pays où l'injustice soit réduite au maximum et ça je pense, que c'est la base meme de la politique, mais je pense qu'ils l'ont oublié ça et c'est ce qui fait que les gens s'en éloignent.
je me suis sans doute éparpillée...

je pense comme aqua!
de nos jours la sécurité prime sur tout et avant tout, si on est pas bien là où on va, là où on est, on ne peut pas avancer.

speed_TT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par sunflower le Ven 09 Juin 2006, 14:19

Tout est donc parti d’une discussion vive qu’il y a eu sur le chat à propos de l’insécurité en France et le fait que Sarkozy, que l’on voit partout, semble être le seul à agir et à pouvoir lutter contre elle. [Je n’étais pas sur le chat à ce moment-là, mais après Speed m’a demandé mon avis]. Or, pour moi, on parle déjà là de plusieurs choses :

- de l’insécurité,
- puis du fait que Sarko est le meilleur candidat. [heu, le plan en 2 parties, c’est pas fait exprès]

L’insécurité – et c’est ce que j’ai répondu à Speed -, n’est pas un fait, c’est un sentiment. On parle de sentiment d’insécurité et d’actes de violence.
L’insécurité, c’est la peur de se faire agresser le soir lorsqu’on promène son chien, c’est le fait de prendre ses jambes à son cou lorsque l’on se fait aborder par deux jeunes (maghrébins de préférence), c’est ne plus oser sortir de chez soi, ou alors qu’avec sa bombe à gaz et son canif dans la poche, c’est pour un prof ne plus oser sanctionner un élève de peur des répercussions. Bref c’est plusieurs choses mais avant tout un sentiment - bien réel - ; la peur au ventre c’est quelque chose, mais pas un fait.

La violence - qui peut-être physique ou morale d’ailleurs -, elle, est un fait qui peut être chiffré, quantifié, rationalisé. Ce sont les vols à main armée, les agressions dans la rue, les viols, les coups et blessures, les meurtres, les cambriolages bref plusieurs choses qui sont qualifiées (contraventions, crimes et délits) et sanctionnées pénalement. La violence est un fait et je pense qu’effectivement chacun(e) d’entre nous malheureusement, a été elle-même ou par personne interposée victime de tels actes (ou méfaits).
Ainsi Speed raconte les annecdotes qu’elle a vécues : le voisin exhibitionniste qui a fracassé la porte de sa soeur et qui l'aurait peut-être agressée sexuellement si elle ne lui avait pas avant donné un coup bien placé dans les parties ; l’agression de sa mère, il y a dix ans de cela par deux hommes qui voulaient de l’argent. Ce sont des faits, et moi-même, j’ai été personnellement victime d'actes quasi-similaires lorsque j'avais 10-11 ans.
Ce que je veux dire c'est que c’est sûr que la violence existe et que l’on connaît tous des personnes qui en ont été victimes, mais la violence n’est pas nouvelle, et je crains bien qu’elle existera toujours.

Pourtant, les formes de délinquance les plus violentes, comme les homicides volontaires, ne sont pas en hausse (ils stagnent autour de 600 cas par an - soit : pas plus que les décès causés par des accidents de travail, et dix à vingt fois moins que les décès par accident de la route ou par suicide). Ni les homicides volontaires commis par des mineurs (autour de trente cas par an). Ni les homicides commis contre des policiers (autour de vingt cas par an).
Les chiffres du Ministère de la Défense et de la gendarmerie le disent eux-mêmes, en 2005, la délinquance n’a pas augmenté : diminution du nombre de faits constatés dans quasiment toutes les catégories d'infractions. Les vols, qui représentent 2/3 du total des infractions constatées, reculent de 6,62% (10,62% pour les vols d'automobiles, 12,88% pour les cambriolages, 11,04% pour les vols à main armée)
[Heu hier, lors de ma discussion avec Speed je n’avais pas donné ces chiffres et puis elle m’avait dit surtout pas de chiffres, mais c’est juste pour prouver mes propos et aux cas où certaines aimeraient les chiffres – oui cela doit exister cela aussi Rolling Eyes ]

Donc, dans les faits, la violence n’a pas augmenté. D’ailleurs, les actes d’agressions dont parle Speed sont anciens, le 1er lorsqu’elle était petite (et vu qu’elle a aujourd’hui 90-2 ans), le 2ème il y a environ 10 ans, et les miens lorsque j’avais 10 et 11 ans, donc il y a bien longtemps – hé oui.... Pourtant, et je ne le nie pas, le sentiment d’insécurité a augmenté et il est encore plus fort aujourd’hui en 2006 qu’en 2002.

Donc moi, j’ai posé la question suivante à Speed. Comment cela se fait-il qu’aujourd’hui tu te sentes plus en insécurité qu’avant, alors que toi ou ta mère avez été victimes d’agressions ? Et je l’aurais compris que suite à l’acte d’agression de sa mère Speed n’ose plus sortir le soir et que si elle en avait parlé à sa voisine ben, celle-ci n’aurait plus osé sortir Milou le soir sans sa bombe à gaz. Et pourtant, ce n’est pas le cas. Tu le dis Speed, tu n’as pas peur de sortir le soir, et ta voisine non plus, vu qu’elle ne sait pas. A la suite de cette violence, il n’y a pas eu à l'époque augmentation du sentiment d’insécurité.
Or, pourtant, aujourd’hui le sentiment d'insécurité a augmenté. J’ai trouvé cela bien bizarre et tu m’as alors parlé de tes amis qui travaillaient dans des usines et qui ont tout perdu – voiture et boulot – à cause de jeunes qui ont tout brûlé. C’est vrai que ce n’est pas juste cela pour eux et c’est vrai que c’est totalement pas justifiable ces actes de délinquance. Et voilà, j’ai lâché le mot, la délinquance.

Délinquance et violence ne sont pas synonymes. Pour le montrer, je reprends les propos de Pierre Tévanian (extraits de Le ministère de la peur. Réflexions sur le nouvel ordre sécuritaire, paru aux éditions L’esprit frappeur en novembre 2003. donc ça date quand même, avant l’arrivée de Sarko à l’intérieur et c’est encore d’actualité) : « Il existe des formes de délinquance qui sont peu ou pas du tout violentes, et ce sont justement celles-là qui contribuent à faire augmenter le chiffre global de la délinquance : l’outrage à agent, par exemple, ne peut pas sérieusement être considéré comme un acte très violent. Et la consommation de cannabis encore moins. »Et pour le citer encore :

« Par ailleurs, il y a des formes diverses de violence, plus ou moins graves, et plus ou moins légitimes. Quoi de commun entre un vol à l’arraché, une injure, une gifle, un meurtre, un viol, et une émeute consécutive à une " bavure " policière ? Quel est l’intérêt, pour la compréhension de ces phénomènes, de les ranger tous sous la même rubrique ?
Aucun. Le seul intérêt de cette catégorie d’amalgame, " la violence ", c’est qu’elle permet d’imposer sans le dire une thèse implicite : la thèse selon laquelle il existe une réalité homogène, " la violence ", qui commence dès le premier mot de travers, dès la première " incivilité ", et qui se poursuit inéluctablement, si on n’y prend garde, dans une escalade qui culmine avec la criminalité organisée et l’homicide.
En d’autres termes : lorsqu’on se refuse à distinguer entre délinquance et violence, ou entre différents types et degrés de violence, on aboutit très facilement à la " théorie de la vitre cassée " et à la doctrine de la " tolérance zéro ". Par ailleurs, il faut le rappeler, au risque de heurter le " bon sens " sécuritaire : l’essentiel de la violence qui s’exerce dans les quartiers dits "sensibles" n’est pas le fait des "jeunes des cités". Les responsables ne sont en vérité ni jeunes, ni "des cités".
Entendons nous bien : harceler, racketter et frapper sont bien des violences, et ces violences ne sont pas mineures. Mais ces violences, pas plus que les murs taggés, les Abribus cassés et les voitures brûlées, ne sont pas les seules violences qui empoisonnent la vie dans les cités. Dans les cités comme ailleurs, et sans doute plus qu’ailleurs, il existe bien d’autres formes de violence ou d’insécurité, dont les autorités se scandalisent beaucoup moins : la discrimination à l’embauche ou dans l’accès au logement par exemple, les plans de licenciement, notamment dans des entreprises bénéficiaires. »


Donc voilà ce que j’ai dit à Speed, dans les faits les actes de violence n’ont pas augmenté pourtant on parle de l’augmentation du sentiment d’insécurité. Or, si l’on se souvient bien, toute la campagne présidentielle en 2002 s’était faite sous le thème de la lutte contre l’insécurité (et c’est d’ailleurs comme ça que l’on s’est retrouvé avec un 2ème tour entre Chirac ou Le Pen). Depuis 4 ans, le sentiment d’insécurité en France a augmenté et cet hiver 2004, on a vu les émeutes dans les banlieues s’étendre en France. Cela s’est donc aggravé depuis quelques années, en 4 ans, le sentiment d’insécurité n’a pas diminué et pourtant, si je ne me trompe pas, depuis 2002, Nicolas Sarkozy est Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Intérieure et des Libertés locales du gouvernement (c’est son titre exact), avec un bref passage aux Finances de 8 mois en 2004. Ben alors, je ne comprends pas comment avec Sarko aux commandes - j’allais écrire sur la gachette guns – ce sentiment d’insécurité a augmenté au point tel que des personnes qui se disaient de gauche se disent prêtes à voter pour lui.....

Alors deux choses me font réagir face à cela :
- tout d’abord pourquoi ce sentiment d’insécurité a augmenté alors que la violence – bien présente – n’a pas progressé ? N’est-ce pas parce que depuis un peu plus de 5 ans, on nous râbache pas sans cesse que l’insécurité augmente avec images à l’appui ?
La peur, notre peur, ne serait-elle pas manipulée ? Une manière peut-être de nous rendre plus dociles....
Si l’on veut se sentir en sécurité, il n’y a qu’à s’installer en Chine (vous êtes les bienvenues drapeau blanc ), quoique finalement, je ne sais pas si je serais si dépaysée que cela à mon retour en France.
Le Ministre de l’intérieur Sarko n’a donc pas rempli à la perfection sa charge, accroître la sécurité intérieure, et les actions qu’il a pu proposer ont été de diminuer les libertés (bien que ministre des libertés). On se dirige vers un état policier, sécuritaire, et tous les acquis de la France (qui font bien des envieux à l’étranger), tout ce qui a construit l’histoire de la France est en train d’être perdu. On arrive vers un système de délation, où dès qu'un enfant commet un acte "répréhensible", cela est reporté dans son casier....
La personne qui se promène seule le soir et qui n’a pas ses papiers pourra se faire emmener au poste, et les garanties qui entouraient la garde à vue ont déjà volé en éclats.
Par ailleurs, certes si dans un état policier le sentiment de sécurité est plus grand, la grave délinquance elle aussi augmente (la mafia russe, la mafia chinoise....) et s’accompagne de la corruption. De la petite délinquance on arrive au grand banditisme et par ailleurs les risques de bévues sont plus grands....
Ce sentiment d’insécurité est exploité, il sert d’alibi pour faire passer des lois qui auraient fait hurler au scandale il y a quelques années encore et qui réjouissent aujourd’hui les plus extrémistes.
- Pourquoi y a t-il eu ces émeutes en hiver ?
(je me souviens de chinois qui devaient se rendre dans le 7ème arrondissement de Paris, l’un des plus bourges et chics, dans le quartier des Ministères qui n’osaient plus y aller ; les pays étrangers se sont bien moqués de la France donneuse de leçons mais qui s’est montrée pas du tout un modèle d’intégration de ses étrangers).
Si je ne me trompe pas, mais j’ai vu cela de loin, mais Speed m’a confirmé, ces émeutes sont parties du fait qu’un jeune a été pris en poursuite par des policiers et a été tué et un autre est mort électrocuté alors qu’il fuyait des policiers qui l’avaient pris – à tort – pour un voleur, donc à la suite de bavures policières quand même. Je n’excuse pas les actes de délinquance qui se sont enchaînés après mais si ces policiers n’avaient pas été aussi bien armés et s’ils avaient été – pour certains – mieux formés, cela aurait peut-être pu être évité.

On dit qu’aujourd’hui avec Sarko, les jeunes ont peur maintenant, que la justice est mieux respectée (il faudra répéter cela aux magistrats qui continuent à se plaindre...) et je crois que ces jeunes (et moins jeunes) qui ont tout cassé, ben c’est Sarko qu’ils voulaient défier, lui montrer que si la France avait peur d’eux, eux n’avaient plus peur de ses représentants.

Le sentiment d’insécurité est exploité par les médias et cela profite à celui qui passe le plus dans ces médias. Le Pen a été diabolisé par les médias au point que ceux qui votaient pour lui avant s’en cachaient, la politique prônée par Sarko est encensée par les médias, on le voit partout donc on a l’impression qu’il agit. Il mène une politique populiste, toujours prêt à retourner sa veste (pour Balladur en 1995 alors que c’était Chirac qui l’avait lancé) mais dans les faits, quelles actions pour quels effets ? Le temps qu'il passe dans la tour de cristal de TF1, il ne le passe pas sur le terrain....
Les évènements de cet hiver ont eu lieu après 3ans de Sarkozy au pouvoir et si certains sont montés si facilement dans la rue, ont manifesté leur haine contre le pouvoir et les autorités, c’est peut-être parce qu’ils se sont dit qu’ils n’avaient plus que cela à faire dans une société qui ne les intègre pas. Ils s’en sont pris à d’autres, ont brûlé les usines et c’est donc les classes moyennes qui ont été le plus touchées et non les hautes sphères (heu, suis pas partie en chine parce que je suis coco et puis si cela avait été le cas j’aurais été déçue 😢 ).

Pour moi la politique de Sarkozy n’a fait qu’aggraver la haine entre les différentes classes de la population et accroître – exploiter – le sentiment d’insécurité. Au lieu de mettre en place une politique qui réduit les tensions sociales – une société juste au premier sens du terme – il met en place un système liberticide et supprime tout ce sur quoi devait reposer notre société, la solidarité.

PS : vu ma longue dissert’, j’ai vu que Speed a posté ce qu’Aqualy pense.
Il n’y a pas plus d’impunité aujourd’hui pour les délinquants qu’il n’y en a avant, sauf lorsque l’on voit que certains ministres ou anciens ministres sont amnistiés....Et au contraire, la répression contre la petite délinquance (un excès de vitesse d’1 km/h), est très grande (enfin je dis ça, en même temps je ne conduis pas). Et Aqualy parle de la violence dont elle est victime dans son lieu de travail, ben justement le droit du travail était destiné à donner des moyens aux personnes qui sont victimes de se défendre. [Pour reprendre Pierre Tarvénian que j’ai cité plus haut : Dans les cités comme ailleurs, et sans doute plus qu’ailleurs, il existe bien d’autres formes de violence ou d’insécurité, dont les autorités se scandalisent beaucoup moins : la discrimination à l’embauche ou dans l’accès au logement par exemple, les plans de licenciement, notamment dans des entreprises bénéficiaires.]

Et puis moi qui suis dans un pays où les caméras sont partout, où l’on peut entrer chez toi sans prévenir pour n’importe quel contrôle et où l’on doit être déclaré..., ben, je peux dire que ce n’est pas très agréable même si je n’ai rien à me reprocher. Je ne pense pas que cela regarde quiconque de savoir si je sors, où je vais, à quelle heure je rentre, et avec qui.... [heu, no comment Mr. Green ], ce que je lis sur internet, ou que l’on fouille mes poubelles....Je n’ai rien à me reprocher pourtant mais où est ma vie intime dedans ?
Toute la difficulté mais aussi le devoir de l’Etat est, en ce domaine, de concilier ordre public et protection des libertés publiques. Cela est difficile, cela est très exigeant, mais est-ce que la classe politique et les électeurs ont la patience et les moyens d'attendre aussi ?


Mes sources :
- Les chiffres : ici
http://www.politis.fr/article384.htm
- L'insécurité et les médias : http://chiraquie.free.fr/insecurite.htm
- l'insécurité dont on ne parle pas : http://lmsi.net/article.php3?id_article=309
avatar
sunflower
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 30/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par indo le Ven 09 Juin 2006, 15:16

Oui intéressant effectivement. Ms il n'empêche que je reste sur la position suivante : je trouve que la jeunesse d'aujourd'hui est de moins en moins respectueuse et kil faut trouver une solution ... il faut plus de prévention et il faut une vraie sanction quand les faits sont graves !!!!
Pour info en plus de 10 ans de métier d'éduc' C la première année où j'ai du porté plainte pr agression
C bien kil y a un problème
étant en lien étroit avec la jeunesse je pense pouvoir dire sans me tromper que leur comportement ont changé et kil y a moins de respect d'autrui
et ça personne ne pourra me changer d'avis, sauf les jeunes en changeant leur attitude

Je pense que la solution c’est de pouvoir aider ses jeunes, leur montrer que la vie peut être autre chose que des menu larcin, ou du trafic mais quand un jeune est placé dans un foyer par un juge et que malgré tout l’aide que les éducateurs peuvent lui apporter et qu’il en veut pas ben on fait quoi après ? on peut rien faire si le jeune adhère pas … alors il y a ceux qui sont placés et qui comprenne à ce moment là et qui s’en sortent assez rapidement, et puis il y a les autres, ceux qui ne veulent pas de notre aide, ceux qui se la raconte grave, ceux à qui personne leur jamais posé de limite, qui ont pas l’habitude d’entendre « non », ceux qui se sont jamais fait engeuler … et bien pour ceux là C malheureux à dire mais si mm la justice pénal ne leur répond pas alors ils se sentiront toujours tout puissant et c’est peut être celui là qui vendra du LSD à ton gosse et qui crèvera sous un pont …
C’est pour ça que je pense qu’il faut redonner du pouvoir et des moyens à la justice … je dis pas qu’il faut un état policier, juste un état qui soit juste et que du moment que tu es hors la loi et que tu te fais choppper ben une sanction tombe (ça doit être valable pour nos politique pourri aussi lol). A leur actuel je vois encore bcp trop de jeune qui sont tout puissant… un gamin va voler un scooter, le sac d’une vieille, ton portable ds la rue et des fois les gens ont trop peur de porter plainte car le merdeux ressort 30min après de la gendarmerie et il vient te défoncer … ça C pas normal et pourquoi C comme ça ? car la justice est trop lente car on a pas assez de moyen … ms moi je connais des merdeux qui ont fait les cons et qui se sont fait choper et ils on passé plusieurs heures en garde à vue … ils ont eu peur direct ils sont passé devant le juge et hop un CER … point barre … faudrait que dans toute les brigade et dans tout les tribunaux ça aille aussi vite …. Fo pas que ça traîne car pr un jeune 3 mois après sa connerie d’être jugé C trop tard il a déjà oublié et en a fait 3 autre

Je ne dresse pas là un portrait noir, c’est ce que je vois tous les jours dans mon métier et je crois encore que ces gamin peuvent s’en sortir … mais des fois ma tache est limiter et y a des jeunes qui doivent passer par la case prison pour comprendre … C con a dire ms pr certains C vrai … exemple concret mon cousin : il a commencer par des mauvaises fréquentation, a déserter l’école, à se droguer puis après petite délinquance pr payer sa dope, puis de plus en plus de délinquance de plus en plus grave, tout le monde autour de lui lui tendait la main mais il en été arrivé a un tel stade il ne pouvait pas prendre cet aide … et un jour il a décidé que c’était trop mais CT trop dure de dire stop tout simplement … alors il a fait un braquage à main armé … il s’est vite fait chopé et il a été en taule direct, pendant un an … ça lui a fait le plus grand bien …aujourd’hui il a une vie trankil mais il a du passer par cap r y arriver … et pkoi ? car kan il été mineur il s’est fait choper ms jamais rien eu , juste une tape sur le doigt … alors il s’en foutait et recommencé de plus belle … ça lui ai tombé dessus que kan il a été majeur … et c’était trop tard …

Autre exemple, le jeune envers qui j’ai porté plainte, ca m’a fait chié de le faire, mais je me suis dit que c’était la meilleur chose à faire pour qu’il comprenne que tout lui était pas dû et que la justice était faite pour me protéger … il a été convoqué rapidement et en sortant il est venu me voir étonné que j’ai porté plainte, je lui ai expliqué que si je l’avais fait c’était parce que il n’écoutait plus les éduc’ qu’il se croyait tout permi et que moi j’avais pas a subir une telle agression verbal et physique … et bien croyais moi si vous voulais, mais le gamin après il a été nikel, il a compris mon geste, il s’est excusé et il a plus jamais recommencé et maintenant il est dans une école de cuisine et il roule bien … voilà

Voilà pourquoi pour tous les jeunes que je croise j’utilise cet exemple pr kil comprenne kil fo kil arrète vite leur connerie tant kil est encore tant … voilà pkoi je voudrai ke la justice ai plus de moyen … encore une fois je ne parle pas d’un état policier, juste d’un état juste et d’une justice rapide pr aider ces jeunes qui sont en difficulté le plus tot possible avant qu’ils ne tombent de plus en plus bas … mais hélas il y aura toujours des têtes bruler … mais si on peut aider un max de jeunes a se sentir mieux ds leur peau, dans leur société ds un travail alors je pense que tout autour de nous ca ira mieux …
avatar
indo
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 373
Age : 41
Localisation : Le trou du cul du monde ... Faut le vivre !!!
Emploi : éducatrice faut le vivre aussi lol
Loisirs : plein
Date d'inscription : 06/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par speed_TT le Ven 09 Juin 2006, 15:33

souvent on fait plus attention aux personnes qui nous entourent, qu'on connait bien qu'à nous-mêmes, et quand il leur arrive un truc, ça nous touche très fort, surtout quand ce truc est injuste.

aqua et indo donnent des exemples qui confirment le ras le bol et quand on a ras le bol, on vote pour celui qui nous donne l'impression d'agir plus !

speed_TT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par aqualy038 le Ven 09 Juin 2006, 23:23

indo a écrit:étant en lien étroit avec la jeunesse je pense pouvoir dire sans me tromper que leur comportement ont changé et kil y a moins de respect d'autrui

Je pense que il y a une cassure familiale, avant ds les quartiers, les grands frères mettaient des "tartes" (je m'entend par tartes) à leurs plus petits frères, c'est de plus en plus rares actuellement ; Faut créer du lien trop peur c'est un petit clin d'oeil à Melle l'éducatrice bise
avatar
aqualy038
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 12/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Kooky le Sam 10 Juin 2006, 00:12

le problème de la jeunesse d'aujourd'hui c'est que les parents ont démissionné depuis belles lurettes ... je suis d'accord avec aqualy, quand j'étais plus jeune, les grands frères encadraient les plus jeunes, ils les faisaient filer droit. Maintenant qu'est ce qu'ils ont comme exemple ? des glandeurs qui sirotent leurs allocs au café du coin en sifflant tous les culs qui passent.

Et puis comme à l'école ça fait également belle lurette qu'on n'a plus le droit de hausser le ton et de mettre des colles ou exclure sans entendre crier au racisme, et à la grande injustice, c'est pas par là qu'ils seront aidés.
Quand le système éducatif et la famille ont démissionné (chacun ayant ses raisons), le pays se barre en sucette !

Quant à la justice elle doit réparer les torts dans les temps, pas attendre trois plombes. Comparution immédiate direct en taule si c'est la sanction prévue par la loi.

Un exemple à la con pas gravissime. Y'a 5 ans avant de quitter Toulouse, une nénette nous est rentré dans le cul en voiture. Délit de fuite et tout et tout. On est allé porté plainte immédiatement, on avait le numéro de sa plaque. Au commissariat, le flic nous a confirmé que la plaque correspondait bien au modèle de la voiture donc c'est bien la bonne. Et bien rien n'a été fait, ils ont classé la plainte !! Résultat on a été quitte pour se payer la franchise car nous n'avions pas d'adversaire, pas de constat.
La prochaine fois sur le même coup je serais beaucoup moins sympa avec la personne, elle ne prendra pas la fuite c'est moi qui vous le dit !
C'est affligeant, et tout est comme ça ! Quel que soit le délit, l'infraction, la justice n'est pas appliquée de la même façon !!

Ok l'état policier a tolérance zéro n'est pas l'idéal, mais je comprends que certains se sentent rassurés par le discours de Sarko même s'il s'auto alimente ...
avatar
Kooky
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 2827
Age : 43
Localisation : Argenteuil (95)
Date d'inscription : 26/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Elegy le Sam 10 Juin 2006, 10:36

Oh la, vous me faites peur les filles avec votre discours pro-Sarkozy... Shocked

Je suis de mon côté tout à fait d'accord avec l'analyse de Sunflower, je n'ai rien de plus à y ajouter. J'insisterai juste sur le fait qu'il faut bien faire le distingo entre le sentiment d'insécurité et la réalité de la violence, comme elle l'a bien expliqué. Et je sais de quoi je parle, je vis en Seine-Saint-Denis depuis 7 ans et je travaille dans un collège ZEP/Zone violence classé ambition réussite situé au milieu de la cité...

En revanche, je voudrais répondre à Kooky sur la soi-disante "démission de l'Education nationale" :
Kooky a écrit:Et puis comme à l'école ça fait également belle lurette qu'on n'a plus le droit de hausser le ton et de mettre des colles ou exclure sans entendre crier au racisme, et à la grande injustice, c'est pas par là qu'ils seront aidés.
Et bien, première nouvelle !
J'ai dit plus haut dans quel genre de collège je travaillais... Je t'informe donc que nous continuons à coller les élèves, à leur donner des punitions, à les exclure temporairement ou définitivement en cas de faute grave, et à hausser le ton quand c'est nécessaire. Et tout cela malgré les menaces de représailles que nous avons effectivement de temps en temps, malgré les pneus crevés sur le parking...
Et quand ils crient au racisme, on se contente de se marrer, ce qui en général suffit à les calmer.

Mon collège n'est pas une exception, j'ai beaucoup de connaissances dans d'autres établissements du département et la règle est la même.

Alors effectivement, vu le degré de violence de ce genre d'établissements, ce n'est pas facile tous les jours (agressions verbales, rarement physiques, incivilités permanentes, incendies, etc), mais je ne vais jamais au boulot la peur au ventre.
Je te concède que je n'irai pas me balader dans la cité toute seule, ça c'est sûr.

Mais je ne voterai jamais pour ce facho de Sarkozy. D'ailleurs, depuis qu'il est ministre de l'Intérieur, vous avez vu concrètement du changement en matière de violence ? Pas moi. Au contraire, ça a flambé dans les cités (émeutes de l'hiver).

Méfiez-vous du sentiment d'insécurité (c'est à cause de lui que dans les villages alsaciens où on n'a jamais vu ni un Black ni un Maghrébin on vote FN en majorité). Et méfiez-vous du sentiment de sécurité que vous procurent les belles paroles de Sarkozy. Il n'y a pas plus de réalité dans l'un que dans l'autre.
avatar
Elegy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 01/06/2005

http://elegy1.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Parigi le Sam 10 Juin 2006, 11:10

Je répondrais un peu plus longuement, mais déjà, je voudrais rebondir sur les interventions sur l'école et sur l'intervention d'Elegy par un exemple, qui moi me fait bondir.
J'ai une amie, enseignante dans un lycéee professionnel à Bobigny (93) depuis quelques années. Il se trouve qu'elle est enceinte et donc, elle va s'absenter pendant le premier trimestre de 2006, l'intégralité. La proviseur est au courant depuis mars, que donc mon amie sera absente. Et pour information aussi, elle est professeur principale et enseigne une matière qui est la plus importante dans l'emploi du temps des élèves. Avant hier, au resto, elle nous parle de cela et nous dit qu'elle ne sera pas remplacée, parce qu'au niveau de l'Education nationale, il n'y pas pas de remplaçant pour cette matière (dixit la proviseur). Moi, je me dis tout de même que l'on n'est pas dans une bourgade de province (pardon pour celles qui sont de province) et qu'il y a de quoi s'inquiéter si on ne peut pas trouver dans notre système d'enseignement un professeur de bio-technologie. Concrètement, cela veut dire quoi ? Ben tout simplement que ces élèves vont se retrouver sans professeur pendant un trimestre et donc qu'on leur donne pas toutes les chances d'avoir un examen, comme à tout à chacun. Imaginons cette situation dans une autre ville.... Je pense, sans trop me tromper, que je n'aurais pas eu besoin de mettre ce post puisque le remplaçant serait déjà trouvé...

Quant aux sanctions maintenant. Il y a quelques temps, elle m'avait raconté, qu'un de ses élèves, sur son lieu de stage avait "volé" un micro (pour parler). Vous comprendrez plus tard pourquoi j'ai mis volé entre guillemets. Elle se rend sur son lieu de stage et chope l'élève, qui après avoir nié, rend le micro. Elle en avise sa hiérarchie, donc sa proviseur afin qu'une sanction soit prise pour l'élève. Réponse du proviseur, ben non il ne l'a pas volé puisqu'il l'a rendu, donc pas la peine de convoquer un conseil de discipline.

Tout cela pour dire que des enseignants, meme dans des lycées pas facile, sont prêts à faire leur boulot et le mieux possible, encore faudrait-il qu'ils soient suivis par leur hiérarchie, ce qui par ces deux exemples, indique plutôt le contraire.

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Kooky le Sam 10 Juin 2006, 11:29

Elegy a écrit:Oh la, vous me faites peur les filles avec votre discours pro-Sarkozy... Shocked
si tu vois un discours pro-Sarkozy chez moi première nouvelle. J'ai dit que je comprenais que son discours en rassure certains, certainement pas que j'y adhérais !!
Et puis si certains préfèrent la politique de Sarko qui sommes nous pour leur interdir ? Nous sommes en démocratie, tout comme on peut voter FN.

Elegy a écrit:En revanche, je voudrais répondre à Kooky sur la soi-disante "démission de l'Education nationale" :
Kooky a écrit:Et puis comme à l'école ça fait également belle lurette qu'on n'a plus le droit de hausser le ton et de mettre des colles ou exclure sans entendre crier au racisme, et à la grande injustice, c'est pas par là qu'ils seront aidés.
Et bien, première nouvelle !
J'ai dit plus haut dans quel genre de collège je travaillais... Je t'informe donc que nous continuons à coller les élèves, à leur donner des punitions, à les exclure temporairement ou définitivement en cas de faute grave, et à hausser le ton quand c'est nécessaire. Et tout cela malgré les menaces de représailles que nous avons effectivement de temps en temps, malgré les pneus crevés sur le parking...
Et quand ils crient au racisme, on se contente de se marrer, ce qui en général suffit à les calmer.
Et je dis chapeau de le faire, c'est tout à fait normal.
Je parlais aussi d'expérience ne t'en déplaise. Je ne travaille certes pas dans le milieu de l'éducation nationale mais j'y ai été élève longtemps et j'ai vécu les démissions de l'Education Nationale, pour moi comme pour d'autres. J'ai des amis dont les enfants en sont victimes tous les jours. Quand y'en a un qui se fait tabasser sous les yeux des pions juste devant l'entrée du lycée et où personne ne bouge (sur ordre du proviseur pour je ne sais quelle raison d'image, de taux de violence, etc ...), moi ça me fait frémir.
L'Education Nationale c'est comme tout, elle démissionne à certains endroits, pas à d'autres. Malheureusement, la première l'emporte souvent sur la seconde et ça fait bcp de dégats.
avatar
Kooky
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 2827
Age : 43
Localisation : Argenteuil (95)
Date d'inscription : 26/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Elegy le Sam 10 Juin 2006, 15:12

Pour Parigi : Je suis tout à fait consciente qu'il y a de l'incompétence partout, mais je ne peux permettre que l'on fasse des généralisations de type "on ne sanctionne plus dans l'Education nationale", car c'est absolument faux.
Quant au remplacement des profs, c'est un problème récurrent qui ne s'arrangera pas avec la politique actuelle : le gouvernement a supprimé les TZR (titulaires remplaçants) et tous ceux qui restent sont affectés à des postes fixes... Il n'y a plus de remplaçants si ce n'est du personnel précaire et souvent moins bien formés (vacataires non titulaires du CAPES). Et puisque le gouvernement ne veut pas remplacer les profs partant à la retraite (merci la LOLF), ça ne va pas s'arranger...

Pour Kooky : Je ne parlais pas de toi quant à l'adhésion aux propos de Sarkozy. Quant au problème de l'incompétence de certains proviseurs et autres, je suis d'accord, mais n'en faites pas une généralité.


Dernière édition par le Sam 10 Juin 2006, 19:30, édité 1 fois
avatar
Elegy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 01/06/2005

http://elegy1.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Parigi le Sam 10 Juin 2006, 17:40

Elegy a écrit:Pour Parigi : Je suis tout à fait consciente qu'il y a de l'incompétence partout, mais je ne peux permettre que l'on fasse des généralisations de type "on ne sanctionne plus dans l'Education nationale", car c'est absolument faux.
Quant au remplacement des profs, c'est un problème récurrent qui ne s'arrangera pas avec la politique actuelle : le gouvernement a supprimé les TZR (titulaires remplaçants) et tous ceux qui restent sont affectés à des postes fixes... Il n'y a plus de remplaçants si ce n'est du personnel précaire et souvent moins bien formés (vacataires non titulaires du CAPES). Et puisque que le gouvernement ne veut pas remplacer les profs partant à la retraite (merci la LOLF), ça ne va pas s'arranger...

Euh, je me suis doute mal exprimée mais mon intervention allait plutôt dans ton sens et que tous les profs ne démissionnaient pas... Wink

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par indo le Sam 10 Juin 2006, 22:04

je voudrais répondre à Elegy qui dit la chose suivante : "Je te concède que je n'irai pas me balader dans la cité toute seule, ça c'est sûr.
" .... cela est donc bien la preuve que toi aussi tu as ce sentiment d'insécurité ....

ceci étant je ne pense pas non plus que le système éducatif ait baissé les bras ... certains prof oui certains éducateur oui eux ont baissé les bras ... je peux les comprendre ... mais il est vrai qu'il faut pe être une restructuration des moyens ... et puis comme vous le dites si le prof fait son boulot et le fait bien et qu'il est pas souytenu ben là C grave ...

moi je dis kil faut aider ses jeunes en les plaçant en faisant plus de rappel à la loi, plus de comparution immédiate ... mais je soutient mordicus kil fo des écoles pr les parents car certains parents sont vraiment à claker !!!!
avatar
indo
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 373
Age : 41
Localisation : Le trou du cul du monde ... Faut le vivre !!!
Emploi : éducatrice faut le vivre aussi lol
Loisirs : plein
Date d'inscription : 06/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Elegy le Sam 10 Juin 2006, 22:33

indo a écrit:je voudrais répondre à Elegy qui dit la chose suivante : "Je te concède que je n'irai pas me balader dans la cité toute seule, ça c'est sûr.
" .... cela est donc bien la preuve que toi aussi tu as ce sentiment d'insécurité ....
Non, ce n'est pas un sentiment d'insécurité, c'est juste la triste réalité. Les profs ne sont pas les bienvenus dans la cité : les élèves nous l'ont bien fait comprendre, et on sait ce qu'il s'y passe.

Mais cela m'est déjà arrivé d'y aller avec des élèves pour un travail photographique. J'ai bien vu les regards hostiles... Seule la présence des élèves m'a permis de passer sans me faire emmerder.
avatar
Elegy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 01/06/2005

http://elegy1.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Taz91 le Sam 10 Juin 2006, 22:36

Il y a une chose qui m'étonne dans certaines des choses que j'ai lu c'est que beaucoup d'entre vous parlent de répressions mais je pense qu'avant de parler de répression, il faut parler de prévention.
Il faudrait peut-être aussi penser à un remaniement profond du système scolaire qui ne fait qu'accentuer les clivages entre les jeunes en fonction des milieux sociaux d'origine.

Par ailleurs, je suis d'accord avec Elegy concernant le fait que tous les profs ne démissionnent pas forcément, bien au contraire. C'est grâce à une de mes profs de lycée que j'ai décidé de faire des études... Dès la 1ère j'ai annoncé que je ne voulais pas faire d'études après le bac. Cette prof m'a poussé pendant 1 an et demi pour que je m'inscrive en BTS. Pendant tout le début de ma terminale, elle essayait de me persuader chaque semaine de faire des études car elle croyait en moi et c'était bien la seule (même ma propre famille ne croyait pas en moi...). J'ai cédé et je n'ai jamais regretté. Aujourd'hui je fais mon bac +4 dans une des meilleures écoles de France et pourtant je sors du plus mauvais lycée du 91... Sans cette prof motivée et pédagogue, je n'en serais pas là...

Je n'ai pas le temps (ni l'envie je l'avoue Rolling Eyes ) de développer ce soir bien que j'ai encore beaucoup à dire, je m'arrête donc là Wink
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par indo le Sam 10 Juin 2006, 22:37

Elegy ... ne nous voilons pas la face ... tu as donc peur dans certains cas ... tout comme plusieurs personnes ... ce n'est pas une critique ... ms c'est bien un sentiment d'insécurité ... je ne vois pas comment appeler cela sinon ... comme tu dis C une triste réalité ... tout comme certaines personne C la triste réalité kil y a un sentiment d'insécurité ... il n'y a pas de honte à le dire ke l'on se sent insécurisé ... toi mm tu le dis qulque part
avatar
indo
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 373
Age : 41
Localisation : Le trou du cul du monde ... Faut le vivre !!!
Emploi : éducatrice faut le vivre aussi lol
Loisirs : plein
Date d'inscription : 06/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par indo le Sam 10 Juin 2006, 22:40

Taz ...

relis bien ce que j'ai écrit notamment ... je ne parle justement pas que de répression (elle est nécessaire ds certains cas hélas) ms je parle bien d'aider les jeunes et de revoir le moyens qui sont proposé aux professionnel de l'éducation ... perso ds mon discours je parle aussi de prévcention ... être placé en foyer c'est de la prévention pr moi, justement pr éviter ke le jeune aille plus loin ...

that's all
avatar
indo
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 373
Age : 41
Localisation : Le trou du cul du monde ... Faut le vivre !!!
Emploi : éducatrice faut le vivre aussi lol
Loisirs : plein
Date d'inscription : 06/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Elegy le Sam 10 Juin 2006, 23:30

indo a écrit:Elegy ... ne nous voilons pas la face ... tu as donc peur dans certains cas ... tout comme plusieurs personnes ... ce n'est pas une critique ... ms c'est bien un sentiment d'insécurité ... je ne vois pas comment appeler cela sinon ... comme tu dis C une triste réalité ... tout comme certaines personne C la triste réalité kil y a un sentiment d'insécurité ... il n'y a pas de honte à le dire ke l'on se sent insécurisé ... toi mm tu le dis qulque part
Je n'ai jamais dit que je n'avais pas peur dans certains cas. Je ne nie pas l'existence de la violence.
Je dis simplement qu'il ne faut pas exagérer les choses car, comme sunflower l'a très bien expliqué, la violence n'a pas forcément augmenté.
C'est le sentiment d'insécurité exacerbé que je remets en cause, c'est la psychose généralisée et savamment entretenue par les médias et les politiques populistes que je remets en question.

Si j'avais écouté le délire asséné sur les banlieues et la Seine-Saint-Denis, j'aurais déménagé depuis longtemps et j'aurais demandé ma mutation pour un collège tranquille car j'ai largement les points nécessaires ! Et bien non, non seulement ce collège pourri je l'ai demandé, mais en plus j'y reste !

Ce que je veux dire, c'est qu'entre l'image fantasmée que les médias et certains hommes politiques donnent et la réalité de la violence, il y a une marge.
avatar
Elegy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 01/06/2005

http://elegy1.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Taz91 le Dim 11 Juin 2006, 00:54

Euh... Je ne m'adressais pas spécialement à toi Indo mais je réagissais à ce que j'avais lu avant et beaucoup des filles qui ont posté parlent bien de répression...
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par indo le Lun 12 Juin 2006, 15:12

Ok je m'avoue vaincue alors .... ms pe être que les personnes qui ont témoigné ici parlent de choses quelles ont vécu et on pe comprendre leur réactions ...
avatar
indo
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 373
Age : 41
Localisation : Le trou du cul du monde ... Faut le vivre !!!
Emploi : éducatrice faut le vivre aussi lol
Loisirs : plein
Date d'inscription : 06/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Parigi le Mer 14 Juin 2006, 07:19

La sécurité et le bien-être mais à quel prix ?

Petite fable de La Fontaine détournée par Jean Dornac :

Bien des Français, sur la télé perchés,
Tenaient en leur bec la liberté.
Maître Sarko par l´odeur alléché,
Leur tint à peu près ce langage :
« Et bonjour valeureux Français.
Que vous êtes jolis ! que vous me semblez beaux !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes les phénix des hôtes de ce pays »
A ces mots ces Français ne se sentent pas de joie ;
Et pour montrer leur belle voix,
Ils ouvrent un large bec laissent tomber leur liberté.
Le Sarko s´en saisit et dit : "Mes bons Citoyens,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de ceux qui l´écoutent :
Cette leçon vaut bien votre prison sans doute."
Ces Français honteux et confus
Jurèrent mais un peu tard, qu´on ne les y prendraient plus.

Le reste de l'analyste sur http://altermonde-levillage.nuxit.net/article.php3?id_article=6063

Ceci n'est toujours pas ma réponse mais j'ai reçu cela et cela m'a interpelé comme le projet de loi sur la prévention de la délinquance.

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Styx le Mer 14 Juin 2006, 08:59

En cette période bénie où tous les médias parlent de philo, Bac oblige, j'aime à me rappeler cette citation attribuée suivant les cas à Benjamin Franklin ou Thomas Jefferson :

"People willing to trade their freedom for temporary security deserve neither"

soit en français : "Quiconque est prêt à sacrifier sa liberté pour une sécurité provisoire ne mérite ni l'un ni l'autre"

:D
avatar
Styx
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 331
Date d'inscription : 02/06/2005

http://mapage.noos.fr/styx63/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par aqualy038 le Sam 17 Juin 2006, 11:03

C'est vrai qu'ils y a des parents qui craignent quand meme ; quand je faisait de la prévention, en binome, nous étions présents à la sortie des écoles... Et quand vous entendez une mère de famille dire à son fils ou sa fille (excusez-moi des termes) : "allez dépèches-toi connard, on va etre en retard...." ou "ta gueule","batard".... j'en passe, comment voulez-vous que le gamin soit équilibré ; j'en suis pratiquement sur, que chez certains gamin, à l'age de 18 ans, tu leur demande leur prémon, ils te répondent :"je m'appelle ta gueule" ; c'est grave quand meme... Je veux bien comprendre que les parents on des problèmes financiers, de boulot ou autre, mais quand meme, c'est de leur sang qu'il s'agit.... il y a des trucs quand meme qui m'échappe, moi-meme étant issue d'une famille monoparentale, ma mère à élevé 3 gamins toutes seule, en faisant les 3/8 en usine, personne n'est parfait, mais quand meme...Là j'avoue, ça fait quand meme 10 ans que j'ai des boulot qui tourne dans le social et très souvent on voit beaucoup l'aspect matériel dans l'aide, alors que le soutien psychologique et un peu oublié, ça aussi cela devrait etre une aide...elle est peu utilisée ; si pour les gens qui n'ont pas les moyens, on va les envoyés en Centre Médico-Psychologique (CMP) de ta ville ; et là, les gens auront à faire à des psychiatres, qui ont des conditions de travail déplorables (quand ils peuvent etre là chaque semaine) et il te bourre de cachetons pour t'aider, avec un entetien de 10 minutes...alors que le dialogue serait peut etre mieux, pour certains ; travail à la chaine, donc camisole cérébrale, c'est plus rapide comme système...
Ok des cachets il en faut, je n'ai pas la prétention d'etre medecin, ni psy, mais parfois c'est abusé quand meme. Je me poserais quand meme la question : pourquoi, l'état ne rembourserait-il pas les psychologues ? Comme ça cela libérerait un peu les psychiatres, qui à mon avis n'est pas du tout leur role de soigner des détresses de coeur, fiancières... et comme ça le psychologue se concentre sur un travail de dialogue avec la personne, et si un psychiatre doit intervenir, dans se cas là ils se passent le relais entre eux, car je trouve que dans notre société, souvent, je dis pas à chaque fois, tu vas voir un psychiatre, rdv de 15mm = traitement, parfois ok, mais je trouve que ce geste et banalisé ; faudrait systématisé le soutien psychologique pour certaine personne et non leur mettre une camisole cerébrale, réapprendre à parler...car franchement chez certains adultes, car on parle souvent des jeunes, une insulte = ponctuation dans les phrases, alors comment voulez-vous que les enfants s'en sorte ? (pour certains).
Faudrait que les politiques réorganisent ce coté du système médical, que si une famille ou un membre de la famille est besoin d'une aide psychologique, que l'on arrete de leur donner des cachetons sous prétexte que seul les psychiatre sont remboursés ; le role d'un psychiatre et de soigné des MALADIES psychiatrique et non de donner un traitement médicale, car problème d'amour, financier, de chomage.... alors que se role serait plus approprié aux psychologue, qui aurait plus le role d'une épaule... et là les psychiatres auraient de meilleurs conditions de travail...
Car j'ai vu des jeunes passaient entre les mains de psychiatres "gratuits " dans un CMP, bonjour les dégats... je trouvent qu'ils les assoment pas mal, résultats des courses les autres voient ça, croyez vous qu'ils vont se tournaient à leur tour vers un soutiens psychologique ? Et dans un CMP, ils vous disent que vous etes suivi... d'une semaine sur l'autre vs changer de psy...tu parles d'un suivi...c'est pas de leur faute, le système à une faille.
Enfin bref, je me suis encore éloigné du sujet
avatar
aqualy038
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 12/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Elegy le Sam 17 Juin 2006, 11:47

aqualy038 a écrit:le role d'un psychiatre et de soigné des MALADIES psychiatrique et non de donner un traitement médicale, car problème d'amour, financier, de chomage.... alors que se role serait plus approprié aux psychologue, qui aurait plus le role d'une épaule... et là les psychiatres auraient de meilleurs conditions de travail...
Petite précision hors-sujet (désolée) : la dépression est considérée comme une maladie, donc c'est bien le rôle du psychiatre que de s'en occuper. Les médicaments qu'il donne pour la dépression sont essentiels comme soutien à la psychothérapie qui, elle, est le seul moyen de soin.
avatar
Elegy
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 01/06/2005

http://elegy1.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: le bien être et la sécurité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum