le propre de l'être humain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le propre de l'être humain

Message par tiijan le Mar 11 Juil 2006, 23:07

tiens, j'hésitais entre la rubrique ouèbe ou débat... j'ai choisi la seconde...

j'ai déjà vu ce truc là dans un reportage en français... là, les commentaires sont en japonais ou je ne sais quoi, mais c'est pas grave:

http://www.koreus.com/media/singe-pacman.html

le fait est que ce singe (un bonobo, je crois) arrive à comprendre les règles de Pacman: qu'il doit éviter les fantomes... il arrive même à comrendre que quand les fantomes changent de couleur il doit, au contraire, les poursuivre... beaucoup de gens ont du mal avec ces règles là... certains sont à des années lumières de ces règles là... je sais, je bosse pour les aider...

... tant d'autres choses dans le reportage que j'ai vu dont j'essaierai de retrouver les coordonées Rolling Eyes me confortent dans cette opinion qui depuis un bail se forge dans ce qui me sert de cerveau:

Il n'y a aucune différence fondamentale entre l'être humain et l'animal en général... on fait partie du regne animal comme tous les autres... si l'on peut trouver des différences quantitatives (des trucs que nous ou les bestioles faisons mieux ou moins bien), on ne peut en trouver de qualitatives (des trucs qu'on sait faire que les bestioles ne savent pas du tout faire)... sauf des trucs qu'on s'invente pour se rassurer, du genre "nous on a une âme et pas les bestioles... cqfd" Rolling Eyes ...

êtes vous d'accord avec cette idée?
si non: pourquoi?
si oui: qu'est ce que vous en faites, concrètement?


... à vous...
avatar
tiijan
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 11582
Age : 46
Localisation : à la presque-ville du fromage
Emploi : avec des mini martiens
Loisirs : cherche à dominer le mooonde
Date d'inscription : 30/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Yume le Mer 12 Juil 2006, 03:16

Oui, les animaux sont aussi intelligents que les humains, j'ai même trouvé un chien qui fait du vélo: http://www.koreus.com/media/chien-velo.html

Blague à part, je ne dirais pas que les animaux sont "aussi intelligents que nous" (quoique... quand on voit certains humains...), mais ce qui est sûr, c'est qu'ils ont une intelligence qui leur est propre, et qu'ils ressentent nos émotions.

Comme toi tijan je déteste les phrases débiles du genre "les humains ont une âme et pas les animaux". C'est ridicule. D'autant que quand on sait que les humains tuent pour le plaisir alors que les animaux tuent uniquement pour chasser et se nourrir, on demande qui est le plus humain des deux...

J'ai appris, que, grâce à l'être humain, l'être supérieur par excellence, une espèce disparaît toutes les 13 minutes... Ca fait flipper quand même. Mais bon, c'est un autre débat.
avatar
Yume
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 657
Age : 35
Localisation : bêle j'hic -_-
Loisirs : Les femmes, définitivement.
Date d'inscription : 07/06/2005

http://amonita98.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par indo le Mer 12 Juil 2006, 10:22

Ca m'a retourné le cerveau lol

je reviendrais plus tard pour débatre je crois que je mon cerveau n'est pas connecté ... grave erreur de ma part c'était pas le jour lol

il n'en reste pas moins que le sujet est fort interessant ...
avatar
indo
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 373
Age : 41
Localisation : Le trou du cul du monde ... Faut le vivre !!!
Emploi : éducatrice faut le vivre aussi lol
Loisirs : plein
Date d'inscription : 06/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par eta carinae le Mer 12 Juil 2006, 23:20

tiijan a écrit:Il n'y a aucune différence fondamentale entre l'être humain et l'animal en général... on fait partie du regne animal comme tous les autres... si l'on peut trouver des différences quantitatives (des trucs que nous ou les bestioles faisons mieux ou moins bien), on ne peut en trouver de qualitatives (des trucs qu'on sait faire que les bestioles ne savent pas du tout faire...


La question est de savoir si on veut établir la différence homme/animaux sur des aptitudes (cognitives ou pratiques), ou sur ce qu'on appelle "l'intelligence". Si c'est sur des aptitudes, il y a quantité de choses que certains animaux font mieux que les humains.
Si c'est sur" l'intelligence", alors le truc est biaisé puisque ce sont les humains qui définissent l'intelligence, et qu'ils le font en précisément en référence à leurs aptitudes spécifiques.

Par contre, je ne suis pas sûre qu'on puisse faire une distinction nette entre des différences qui seraient "quantitatives" versus d'autres qui seraient "qualitatives". Il me semble que dans la majorité des cas, une différence quantitative significative se traduit en une différence qualitative : par exemple, un certain nombre d'animaux ont des aptitudes au langage (il y a un perroquet assez célébre prénomé Alex qui sait répondre à des questions simples, et pas mal de singes aussi qui utilisent des langages de signes), il y en a aussi pas mal qui utilisent, fabriquent, voire conservent pour un usage ultérieur des outils (singes ou oiseaux). On pourrait donc estimer que ces différences sont seulement quantitatives, à savoir que les aptitudes animales sont seulement plus rudimentaires que celles des humains. En un sens, c'est vrai. Mais il y a un moment où la différence quantitative produit des effets si significatifs qu'on a envie de parler de qualititif : les aptitudes langagières de l'humain structurent si entièrement son comportement et son intelligence pratique que ceux-ci en deviennent tout à fait spécifiques. Les animaux ont des aptitudes au langage, mais ils ne produisent pas de littérature : quantitatif ou qualitatif ? On peut faire le même raisonement sur l'usage des outils ou sur la transmission de la culture (puisqu'on a découvert récement qu'il y a différentes cultures locales au sein de l'espèce des chimpanzés).

La continuité animal - homme est trop flagrante pour être sérieusement discutée, elle l'est d'autant plus si on s'intéresse à des espèces proches (en gros : dans son comportement, l'homme est clairement un primate, je développe pas, j'suis crevée : j'ai dix heures de centre de loisirs dans les pattes, plus une réunion de copropriété), mais les différences quantitatives génèrent du qualitatif, d'un certain point de vue.
Mais justement, ce point de vue est précisément celui à partir duquel l'homme se pose ces questions. Autrement dit : la question de la spécificité humaine est une question spécifiquement humaine, qui suppose un certain rapport au langage entrainant une certaine structuration des pensées (en concepts de quantité/qualité par exemple).

Bref pour répondre à ta question, il me semble qu'on peut donner différentes réponses : tout dépend de on se place pour y répondre, c'est à dire de la distance qu'on prend par rapport à l'humain. Et ça c'est un choix qu'on fait.

Ca me rappelle d'ailleurs une célèbre question : quelle est la longueur de la côte de la bretagne ? Réponse : tout dépend de la longueur de la règle (c'est pas des blagues)...


Bon, j'vais dormir... dur dur Ya urgence.
avatar
eta carinae
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par nougatland le Lun 17 Juil 2006, 21:48

moi j'dis vive les bonobos!!!!...explications...:
ce sont les seuls etres sur terre qui résolvent leur soucis, leurs querelles, leurs joies, leurs peines, bref toutes leurs émotions en fesant l'amour bisou ...et ce tout confondus, jeunes, vieux, a l'endroit, a l'envers, hétéro, homo, bref JE SUIS FAN du bonobo!!!d'ailleurs je me demande si, éventuellement, dans une vie antérieure, je n'en est pas étais un... Mr. Green
alors les animaux ne sont p-e pas aussi intelligents que nous, mais ils sont bcp moins con ça c'est sur!!!respect respect
pingouine
avatar
nougatland
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 72
Age : 39
Localisation : 26
Emploi : Infirmière
Date d'inscription : 14/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par tiijan le Lun 17 Juil 2006, 22:15

eta carinae a écrit: Par contre, je ne suis pas sûre qu'on puisse faire une distinction nette entre des différences qui seraient "quantitatives" versus d'autres qui seraient "qualitatives". Il me semble que dans la majorité des cas, une différence quantitative significative se traduit en une différence qualitative : par exemple, un certain nombre d'animaux ont des aptitudes au langage (il y a un perroquet assez célébre prénomé Alex qui sait répondre à des questions simples, et pas mal de singes aussi qui utilisent des langages de signes), il y en a aussi pas mal qui utilisent, fabriquent, voire conservent pour un usage ultérieur des outils (singes ou oiseaux). On pourrait donc estimer que ces différences sont seulement quantitatives, à savoir que les aptitudes animales sont seulement plus rudimentaires que celles des humains. En un sens, c'est vrai. Mais il y a un moment où la différence quantitative produit des effets si significatifs qu'on a envie de parler de qualititif : les aptitudes langagières de l'humain structurent si entièrement son comportement et son intelligence pratique que ceux-ci en deviennent tout à fait spécifiques. Les animaux ont des aptitudes au langage, mais ils ne produisent pas de littérature : quantitatif ou qualitatif ? On peut faire le même raisonement sur l'usage des outils ou sur la transmission de la culture (puisqu'on a découvert récement qu'il y a différentes cultures locales au sein de l'espèce des chimpanzés).


Mais justement, ce point de vue est précisément celui à partir duquel l'homme se pose ces questions. Autrement dit : la question de la spécificité humaine est une question spécifiquement humaine, qui suppose un certain rapport au langage entrainant une certaine structuration des pensées (en concepts de quantité/qualité par exemple).




ces parties là montrent bien le souci qui reste: qu'est ce que je fais de ceux pour qui je bosse?... ils sont ou dans tout ça?

comme je dis, les règles du pac man, ils sont a des années lumières de pouvoir les appréhender... je leur apprend (et encore pas à tous) à passer des petits cubes par un trou pour les rentrer dans une boite.... on est loin de touts cette conceptualisation... et en ce qui concerne le "langage", il est bien souvent fonctionnel et se limuitent à un mot (et je parle là du réceptif)... pourtant, ces données là n'enlève rien à leur "humanité"... pour moi l'humain, c'est tout un continuum d'aptitudes, avec de multiples ramifications...

... comme les animaux...


... alors je repose la question... batwoman
avatar
tiijan
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 11582
Age : 46
Localisation : à la presque-ville du fromage
Emploi : avec des mini martiens
Loisirs : cherche à dominer le mooonde
Date d'inscription : 30/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par eta carinae le Dim 30 Juil 2006, 12:04

En fait, je ne suis pas bien sûre de comprendre ta question :

S'agit-il pour toi de cerner ce qu'est l' "humanité" à partir du constat que tu fais que tu l'accordes sans hésiter à ton public et pas au bonobo, alors même que tu trouves que le bonobo a des capacités intellectuelles que tu ne rencontres pas dans cet-homme-là ?

Mais 'humanité', c'est un concept, dont rien n'assure a priori qu'il soit consistant, c'est à dire que derrière le mot (le prédicat qu'on attribue à un objet, en l'occurence à tel animal), il y ait quelque chose de solide, de réellement existant hors de nos têtes, ni même que dans nos esprits ce mot corresponde à une représentation claire, définie, non ambigue et non-contradictoire. La plupart des mots, nous les employons sans avoir une vision claire de ce qu'ils signifient, voire sans avoir même l'assurance qu'ils renvoient à quelque chose de potentiellement cohérent.

Dans ce cas la question pourrait se reformuler ainsi : quel est le critère qui fait que nous accordons le prédicat 'humain' à cet individu-homme et non à cet individu-singe, quelles que soient leurs aptitudes réelles concrètes. Et là, il apparaît clairement que le critère d'aptitudes n'est pas pertinent pour l'attribution du prédicat 'humain', tel que nous l'employons courament (et sans saisir plus que ça l'objet auquel il est supposé renvoyer).

Je crois que le problème vient d'un certain nombre de confusions que nous opérons généralement :
D'une part nous traînons avec nous ce vieux poncif inanalysé d'une irréductible spécificité humaine, qui nous vient entre autres de la religion, et qui n'est pas compatible avec la pensée de l'humain qu'on peut tirer de des sciences modernes, la théorie de l'évolution qui replace l'homme au sein de la vie animale, la paléo-anthropologie qui montre une humanité animale buissonante et non définitivement fixée, par exemple. D'autre part nous avons aussi conservé plus ou moins à notre insu cette vieille-vieille idée selon laquelle cette supposée spécificité humaine correspondrait à la possession d'une raison rationnelle nécéssairement vérace (parce que octroyée à sa créature par le divin). Une telle conception de la pensée et de l'intelligence est elle aussi incompatible avec les conceptions scientifiques modernes, par exemple avec les sciences cognitives qui font de la pensée un phémomène émergeant de processus biologiques, c'est à dire échappant à l'idée d'une rationalité ultime qui la fonderait et la légitimerait.
Ainsi, quand nous disons 'humain' ou 'intelligent', bien souvent nous renvoyons sans y penser à des conceptions de l'humain ou de l'intelligence fortement contradictoires. Pas étonnant que ça coince.
Car quand je me demande sur quels critères j'attribue le prédicat 'humain', j'ai spontanément recours au vieux concept d'humain comme être spécifiquement rationnel. Mais d'autre part toute ma pratique et mes conceptions montrent que ce concept, en l'état, ne tient pas debout.

Donc retour au problème de départ : commer attribuer le prédicat 'humain' ?
Je crois qu'il faut à nouveau éviter une confusion : sommes-nous à la recherche d'une raison, ou d'une cause ? Sommes-nous en train de nous demander comment il faut attribuer le prédicat 'humain' pour l'employer à bon escient ? ou de nous demander comment nous l'attribuons dans la pratique ? Car dans le premier cas on suppose implicitement que ce prédicat renvoie à une réalité consistante, dont nous cherchons la nature. Il y a là un postulat d'existence d'une nature humaine spécifique, dont nous avons vu qu'elle est plus que problèmatique. Dans le second cas nous ne faisons que constater une pratique, quitte à relever qu'elle est contradictoire, et à proposer des modifications pour éviter d'aboutir à des contractictions. C'est clairement dans ce cadre-là que je me situe. Et donc si je me demande comment j'attribue le prédicat d'humanité, je constate que ce n'est pas sur le critère d'aptitudes. Mais sur un critère de reconnaissance de l'autre comme semblable. On s'est cassé la tête à rechercher à fonder rationnellemnt la spécificité humaine (et à la fonder dans la rationnalité, justement). Il est bien possible que ce soit beaucoup plus 'bête' que ça : que la spécificité humaine soit une spécificité d'espèce, c'est à dire que l'homme reconnaisse l'humain comme le chien reconnait le chien, le cheval le cheval, et la fourmi la fourmi. Cette reconnaissance ne se justifie pas en raison, elle s'expérimente dans la pratique de ce que nous sommes. Elle n'a pas de fondements rationnels mais seulement une causalité matérielle. Contrairement à ce que pourraient nous faire penser ces vielles idées que nous traînons à notre insu, ce n'est pas faire déchoir l'humain que de dire cela. Car c'est cette causalité matérielle qui fonde notre humanité, et donne sens à notre rapport à l'autre et à l'idée d'humain.

Bon je m'arrête là pour aujourd'hui, je ne sais même pas si je réponds à ta question...

vache

A plus...
avatar
eta carinae
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par aqualy038 le Mer 02 Aoû 2006, 22:25

Personnellement, j'ai toujours pensé que nous étions un animal parmis tant d'autres.

Les inventions de l'homme s'appuient pas mal sur les animaux, les fourmis, les abeilles... l'homme n'invente pas, il adapte (je simplifie).
Il me semble par exemple que l'emballage des briques de lait (opaque, en carton), c'est directement inventé par les fourmis, elles ont eu besoins de personnes (humain) pour leur dire de cacher leur denrées alimentaire du soleil, elles l'ont fait toutes seul ; seulement l'homme à breveter et adapté leur idée.

Aqualy est sa vision des choses très simpliste, peut etre meme trop
avatar
aqualy038
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 12/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par De Passage le Mer 21 Déc 2011, 20:02

Bonsoir dames et demoiselles.

Désolé de participer si tardivement à ce topic, mais je suis lemecquivientdarriversurleforum et, depuis quelques jours, je passe en revue tous les messages ou presque. C'est une vaste entreprise et je n'ai pas fini! J'avais, en outre, promi de rester très discret, mais j'ai du temps de libre et beaucoup de sujets m'intéressent. Bref donc.

La vénérable modératrice qui répond au doux et mystérieux nom de tiijan a employé un verbe qui, à mon sens, définit parfaitement la différence entre l'humain et son frère animal. C'est apprendre. Dans le sens transmettre son savoir non pour des questions de survie de l'espèce comme le font les prédateurs par exemple, mais comme moyen d'expérimentation. Je vais essayer de faire court de peur de passer à côté de la question. Smile

La lionne montre à sa progéniture comment choisir une proie, s'en saisir et la tuer. Ce comportement dicté par l'instinct de survie et un apprentissage de la vie, non pas un enseignement qui a, pour moi, une connotation plus humaine dans la mesure ou cela nous prépare à une éducation et à une préparation à notre vie future d'être humain.
Pour en revenir au bonobo, s'il sait utiliser un cailloux pour casser une noix grâce à sa seule intelligence, il lui a fallut l'aide d'un être doté d'un intellect supérieur pour lui apprendre à utiliser l'ancêtre des jeux vidéos inventé par son enseignant lui-même. Voilà, pour moi, ce qui nous différencie. Cette faculté d'enseigner à une espèce différente de la nôtre des choses, d'obtenir d'elle un comportement qu'elle n'a pas dans la nature (et qui, bien souvent , ne lui est d'aucune utilité). Il y a d'une part l'apprentissage et/ou l'adaptation à son milieu naturel et de l'autre l'expérience imposée à une autre espèce.
Il me semble que c'est ce qu'a expliqué en substance eta carinae mais j'ai pas tout compri... Shocked

Cela dit, loin de moi l'idée que nous sommes fondamentalement meilleurs. Ni plus cruels d'ailleurs car, contrairement à ce qu'affirmait Yume, certains animaux s'amusent avec leurs proies avant de les tuer. L'orque, par exemple, dont la puissance n'a d'égale que son intelligence est capable de jouer avec une otarie pendant de longues minutes avant de la tuer et la dévorer. C'est un comportement inné chez elle et totalement incompréhensible pour les observateurs.

Une intelligence supérieure rendrait-elle un être plus cruel? Et si un animal comme le bonobo devenait progressivement une menace en utilisant le savoir prodigué par l'homme?
Ca ne vous rappelle pas un film actuellement sur les écrans? Smile

affraid

Hou!Hou!Hou!

L.



De Passage
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 33
Localisation : Au Sud de Paris
Loisirs : Contemplation du nombril et muzik!
Date d'inscription : 05/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Bambou le Mer 21 Déc 2011, 23:25

Ce qui est le propre de l'être humain c'est la lecture....

Bambounet, qui est mon "toutounet", qui sait lire et le fait par dessus mon épaule est sidéré......

Que vous êtes "strange", vous les êtres dits supérieurs Shocked
Ce qui vous caractérise c'est l'art que vous avez de compliquer les choses, de vous masturber les méninges pour des évidences....Les grands philosophes, les vrais, ont déjà tout dit......

:rirrre: :rirrre: bon! oki je sors :

* Couché bambounet! Tu vas te taire oui! * s'cusez le hein !




avatar
Bambou
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 10090
Age : 105
Localisation : sur la route de Chartres
Emploi : peigner la girafe
Loisirs : le golf avec Elle
Date d'inscription : 25/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Ideehall le Jeu 22 Déc 2011, 02:47

Je pense qu'on est pire que les animaux, perso. Déjà, leurs vies sont gérées par leurs seuls instincts...alors que nous, nous les avons perdus (tous ces instincts) en grande majorité pour faire place à autre chose. Je ne sais pas comme qualifier ce changement, j'oserai dire que nous sommes gérés plus par nos pulsions que par nos instincts... On ne verra jamais un éléphant dépressif, buter sa femelle et ses petits pour se suicider ensuite. Bon, ok, mon exemple est limite mais on ne verra jamais un chien en chaleur devenir un violeur, jamais on ne verra un chat voyant une chatte rousse, par exemple, la suivre pour la violer et l'égorger ensuite, ou qui n'aime que les chatons. Pour moi, l'être humain est pire qu'un animal parce que la part d'humanité c'est aussi de la laideur même s'il y a aussi de la beauté. Enfin, c'est mon point de vue Smile

Ideehall
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par De Passage le Ven 23 Déc 2011, 00:18

Bambou a écrit:Ce qui est le propre de l'être humain c'est la lecture....

Bambounet, qui est mon "toutounet", qui sait lire et le fait par dessus mon épaule est sidéré......

Que vous êtes "strange", vous les êtres dits supérieurs Shocked
Ce qui vous caractérise c'est l'art que vous avez de compliquer les choses, de vous masturber les méninges pour des évidences....Les grands philosophes, les vrais, ont déjà tout dit......

:rirrre: :rirrre: bon! oki je sors :

* Couché bambounet! Tu vas te taire oui! * s'cusez le hein !





Entièrement d'accord avec toi. Je me rappelle d'un cours à la fac sur l'influence du bonobo sur les travaux de Démocrite à propos de la connaissance. Passionnant.
Pour l'invention du Pac Man, les avis sont partagés: Montaigne ou Spinoza? Le débat n'est pas clos. Par contre, pour la Play Station, pas de doute: c'est la faute à Voltaire! :rirrre:

Allez, je rigole Bambou! T'as raison, faut pas se prendre la tête avec ces singeries.
Au fait, c'est quoi comme chien? Le mien, c'est un Cane Corso et il s'appelle Descartes. Il ne sait pas encore lire mais on dirait pas qu'il pense?





De Passage
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 33
Localisation : Au Sud de Paris
Loisirs : Contemplation du nombril et muzik!
Date d'inscription : 05/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Bambou le Ven 23 Déc 2011, 10:52

De Passage a écrit:
Le débat n'est pas clos. Par contre, pour la Play Station, pas de doute: c'est la faute à Voltaire! :rirrre:

...Le nez dans le ruisseau c'est la faute à Rousseau..... Wink Laughing

....Bambounet est un "pure" corniaud recueilli à la SPA Smile

Il est là :

http://lezinterim.forumactif.com/t1951p255-nos-potes-quadrupedes-a-plumes-et-les-autres

Va faire un tour, ainsi tu feras connaissance avec toute la ménagerie du forum :rirrre:

et pour en savoir plus sur lui c'est là :
http://lezinterim.forumactif.com/t1516p75-pour-celles-qui-ont-du-courageet-que-ca-a-foutre-lol

ps : J'en profite pour te souhaiter un joyeux Noël
avatar
Bambou
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 10090
Age : 105
Localisation : sur la route de Chartres
Emploi : peigner la girafe
Loisirs : le golf avec Elle
Date d'inscription : 25/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Ideehall le Ven 23 Déc 2011, 11:46

Ouai on s'en tape de ces considérations, on se demande pourquoi le sujet a été ouvert. j'fais de l'antiphrase. Smile

Ideehall
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 21/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par De Passage le Sam 24 Déc 2011, 14:02

Il est mimi ton petit corniaud! Moitié Griffon, moitié Briard on dirait. Hey! Moi, j'ai le même que celui de Taz91. Tu crois que c'est bon pour mon avancement? Smile

Je profite d'avoir encore les idée claires pour te souhaiter un JOYEUX NOEL ainsi qu'à toutes les autres nana!

De Passage
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 33
Localisation : Au Sud de Paris
Loisirs : Contemplation du nombril et muzik!
Date d'inscription : 05/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Taz91 le Lun 26 Déc 2011, 12:32

De Passage a écrit:
Bambou a écrit:Ce qui est le propre de l'être humain c'est la lecture....

Bambounet, qui est mon "toutounet", qui sait lire et le fait par dessus mon épaule est sidéré......

Que vous êtes "strange", vous les êtres dits supérieurs Shocked
Ce qui vous caractérise c'est l'art que vous avez de compliquer les choses, de vous masturber les méninges pour des évidences....Les grands philosophes, les vrais, ont déjà tout dit......

:rirrre: :rirrre: bon! oki je sors :

* Couché bambounet! Tu vas te taire oui! * s'cusez le hein !





Entièrement d'accord avec toi. Je me rappelle d'un cours à la fac sur l'influence du bonobo sur les travaux de Démocrite à propos de la connaissance. Passionnant.
Pour l'invention du Pac Man, les avis sont partagés: Montaigne ou Spinoza? Le débat n'est pas clos. Par contre, pour la Play Station, pas de doute: c'est la faute à Voltaire! :rirrre:

Allez, je rigole Bambou! T'as raison, faut pas se prendre la tête avec ces singeries.
Au fait, c'est quoi comme chien? Le mien, c'est un Cane Corso et il s'appelle Descartes. Il ne sait pas encore lire mais on dirait pas qu'il pense?





C'est une photo de ton Cane ça ?
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 32
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par De Passage le Mar 27 Déc 2011, 18:41

Non c'est une photo que j'ai chosi sur google en vitesse mais c'est le même avec la robe noir et les oreilles non taillées. Un gros pépère de plus de 50 kg bien socialisé mais qui a un problème avec les autres chiens: petits ou gros, il ne les supporte pas.

Au fait, tu souhaiteras bon anniversaire (avec un peu de retard) à la belle Eden. Wink

De Passage
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 33
Localisation : Au Sud de Paris
Loisirs : Contemplation du nombril et muzik!
Date d'inscription : 05/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Poet le Sam 25 Fév 2012, 17:52

Je vois qu'ici on sait, en plus de passer du bon temps entre membres, échanger plus sérieusement sur des sujets qui me parlent à moi tout particulièrement. Wink
Je ne sais pas si vous connaissez l'émission d'Elisabeth de Fontenay diffusée le dimanche (et réécoutable sur le site de France Inter) à 15h04, « Vivre avec les bêtes » ?
E. de Fontenay ne perd pas une occasion de nous interroger via la philosophie sur nos rapports à l'animal (pour schématiser). Le débat que vous avez amorcé, elle l'a déjà abordé plusieurs fois.
On pourrait commencer par celle-ci où elle avait invité Alain Leygonie pour discuter avec lui de son livre « les animaux sont-ils bêtes ? » http://vegane.blogspot.com/2011/02/animaux-sont-ils-betes-leygonie.html
Je vous laisse ce lien également pour réécouter ce « Vivre avec les bêtes » http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=81519

Les problèmes posés par la lutte contre les préjugés raciaux « reflètent à l’échelle humaine un problème beaucoup plus vaste et dont la solution est encore plus urgente : celui des rapports entre l’homme et les autres espèces vivantes (…) Tant il est vrai que le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses pareils n’est qu’un cas particulier du respect qu’il devrait ressentir pour toutes les formes de la vie. En isolant l’homme du reste de la création, en définissant trop étroitement les limites qui l’en séparent, l’humanisme occidental, hérité de l’Antiquité et de la Renaissance l’a privé d’un glacis protecteur (…) Il a permis que soient rejetés hors des frontières arbitrairement tracées, des fractions chaque fois plus prochaines d’une humanité à laquelle on pouvait d’autant plus facilement refuser la même dignité qu’au reste, qu’on avait oublié que si l’homme est respectable, c’est d’abord comme être vivant plutôt que comme seigneur et maître de la création : première reconnaissance qui l’eût contraint à faire preuve de respect envers tous les êtres vivants. A cet égard, l’Extrême Orient bouddhiste reste dépositaire de préceptes dont on souhaiterait que l’humanité dans son ensemble continuât ou apprît à s’inspirer. »

Claude Lévi-Strauss, Le Regard éloigné, Plon, 1983, p.46
Il y eut cette autre date (24/04/11) avec pour invitée Corinne Pelluchon à propos de son ouvrage « Éléments pour une éthique de la vulnérabilité ».
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 913
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012, 19:29

A ce sujet, pour enrichir la réflexion, France Q a retransmis une première partie des contributions données à cette occasion : http://www.franceculture.fr/l-animal-materiaux-pour-la-reflexion-philosophique-12

"L’animal est à la mode depuis quelques années, on compte de très nombreuses publications ; l’objet de cette journée d’étude est ainsi de prendre un pas de recul et de dresser un état des savoirs positifs concernant l’animal dans toutes ses variétés : biologie, éthologie, zooanthropologie…

L'animal, l’un des sujets de l’agrégation de philosophie de cette année.
"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Poet le Lun 12 Mar 2012, 08:05

Merci pour le lien. Smile
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 913
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le propre de l'être humain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum