Il y a les baiseurs et les baisés ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il y a les baiseurs et les baisés ...

Message par Amanonyme le Mer 18 Oct 2006, 15:34

Lu dans le 20 minutes aujourd'hui...
Thierry F. Auteur de Moi,Thierry F., chômeur professionnel (Albin Michel).
A 44 ans, vous comptabilisez trente et un mois de travail et plus de vingt et une années de chômage indemnisé.
Pourquoi rendre votre histoire publique ?
Un soir, à la télé, il y avait un garçon qui racontait que, grâce au RMI, il avait pris six mois de vacances. J’ai pensé :
«Moi, ça ne fait pas six mois, mais vingt et un ans. » Je respecte les lois, et j’ai réussi à vivre vingt et un ans de l’ASS [allocation spécifique de solidarité] et des aides qui y sont associées. Je profite d’un système que je déplore : la majorité des chômeurs veut vraiment se réinsérer. On les aiderait davantage en surveillant mieux les fraudeurs. Beaucoup trouvent votre comportement malhonnête…
Je n’ai aucun sentiment de culpabilité. J’ai vécu dans la légalité. Je suis un profiteur, pas un fraudeur. J’ai seulement profité des droits qui
m’étaient offerts.
Comment arrive-t-on à vivre avec 600 € par mois ? C’est une philosophie de vie. Je suis célibataire, sans enfants, et je vis en province.
Je ne pourrais pas faire ça à Paris. J’ai aussi une famille et des amis très présents. Mais je leur demande peu, et jamais d’argent.
Je leur rends service, j’ai du temps. Comment êtes-vous parvenu à passer pour quelqu’un qui cherchait du travail sans jamais réussir à en trouver ?
Tous les six mois, il me faut présenter à l’ANPE les lettres de refus des employeurs auxquels j’ai adressé une candidature.
Mais personne ne vérifiemes lettres de motivation et mes CV. J’en ai deux : un que je montre à l’ANPE, et un autre, très mauvais, que je réserve aux employeurs.
Pourquoi refusez-vous de travailler ? Au début, je voulais avoir des horaires libres, travailler quand bon me semble. Je n’aime pas la hiérarchie.
Mais au bout d’un moment, vivre de l’ASS le plus longtemps possible est devenu un défi, un jeu.

Amanonyme
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a les baiseurs et les baisés ...

Message par Amanonyme le Mer 18 Oct 2006, 15:36

Lu sur Agoravox, aujourd'hui

Révolution silencieuse (de Dominique Hohler)

De ce qui est en train de se passer, on ne voit que des signes : disparition de journaux, émissions de téléréalité, actes de violence dans les écoles, portrait de Jean-Marie Le Pen sur les écrans en lieu et place du portait de Lionel Jospin le soir du deuxième tour aux dernières présidentielles.

Derrière ces signes, de l’indignation et des explications. C’est la faute à... Sur le banc des accusés, le capitalisme, le libéralisme, la perte des valeurs, la permissivité. Les privilégiés de la parole parlent, et la France silencieuse écoute.

France silencieuse se lève tôt le matin pour un boulot qu’elle déteste mais auquel elle tient autant qu’à sa vie, parce qu’elle y gagne sa vie. France silencieuse possède des objets : un radioréveil, une radio, une télé, un autoradio, qui l’accompagnent et lui disent en gros qui elle est, et ce qu’il y a autour d’elle. Elle possède également deux objets qui boivent un liquide qui provient des sous-sols du Sud et de la Mer du Nord : un engin qui lui permet de se déplacer et un appartement qu’elle quitte tous les matins pour se déplacer justement avec l’engin en question. Le soir, France silencieuse fait des projets, sorties, resto, qui en général tombent à l’eau, mais peu importe, elle était fatiguée, elle et son porte-monnaie sont souvent fatigués. Alors elle fait la jonction jusqu’à la nuit avec Canal, Frédéric Beigbeder, le 20 heures, le film. Libé, il y a longtemps qu’elle ne l’achète plus, il finissait trop souvent dans la poubelle, pas même déplié.

Ce sont à peu près les règles du jeu : tu bosses et tu écoutes les privilégiés qui, au micro ou face à une caméra, te disent ce qu’il faut que tu penses. On peut ajouter quelques variations, France silencieuse a un mec qui ronfle la nuit pendant qu’un type à la télé lui dit que quatre rapports par semaine, c’est la norme ; elle a un gosse qui s’est fait coller au collège pour acte de violence. France silencieuse approuve, sauf qu’un matin elle s’est mise sur le pèse-personne en tenant le cartable de son gosse et elle a fait une simple soustraction. Ensuite elle a fait une règle de trois. France silencieuse s’est alors vue portant un sac de ciment toute la journée, et s’est dit que quelque chose ne tournait pas rond. Au flash de sept heures, on ne parle pas du sac de ciment mais on parle de l’école : actes d’insubordination, préavis de grève. Et si la vraie violence c’était ce sac que porte son gosse sans rien dire ? Un coup de fil interrompt les méditations de France silencieuse, son banquier : "Vous travaillez dans le privé, il faut qu’on voie pour votre retraite, on a des produits pour ça..." Ben oui, ma retraite, je cotise pour les fonctionnaires, je cotise pour les hommes politiques, faudrait aussi penser à moi ?

Mon Dieu ! Pardonnez-lui, ça lui a échappé, cette dernière phrase, on peut pas l’effacer ? Pourquoi l’effacer ? Parce que c’est pas bien, de dire des choses comme ça, ça ferait pas plaisir au radioréveil, à la radio et à l’autoradio. C’est vilain, c’est facho, c’est facile.

Mais si France silencieuse ne dit pas ce qu’elle ressent, qui le dira ? Peu importe que ses idées soient fausses ou justes, elles posent problème. Et puis dire les choses sans être rangé ici ou là-bas, c’est comme un début de solution, peut-être qu’un média comme AgoraVox serait un début de solution, pour France silencieuse.

Amanonyme
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 21/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a les baiseurs et les baisés ...

Message par Kooky le Mer 18 Oct 2006, 17:43

merci martina pour cette lecture très instructive :D
avatar
Kooky
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 2827
Age : 43
Localisation : Argenteuil (95)
Date d'inscription : 26/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a les baiseurs et les baisés ...

Message par badtrip le Mer 18 Oct 2006, 19:58

Merci Martina.
Le RMI, pour moi, c'était ce printemps autour de 300 euros, car je suis logée "gratuitement", c'est-à-dire que je ne paie pas de loyer mais de l'electricité, du chauffage, une assurance, des impôts locaux etc. Les aides ne sont pas si faciles à obtenir, il faut aller s'arranger avec des assistantes sociales et des administrations pas toujours arrangeantes.
Maintenant mon RMI s'élève à 14 euros, parce que j'ai travaillé pendant plusieurs mois; j'ai déclaré mes revenus (SMIC à temps partiel) mais mon employeur ne s'est pas mis en règle, si bien qu'il faut que j'attende la décision des prud'hommes (6 mois au mieux) pour toucher des assedic, et pour le RMI "complet" il faut n'avoir rien gagné dans les 3 mois qui précèdent.
A part ça j'ai un DEA et 10 ans d'expérience dans mon boulot.
Et je n'en peux plus d'entendre ces discours démago sur les assistés, vraiment.
Mais comment tu vis avec 300 euros, comment ?

badtrip
Bannie

Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 07/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a les baiseurs et les baisés ...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum