Histoires naturelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoires naturelles

Message par TARADITA le Mar 24 Avr 2007, 08:19

abeille Un sujet d'actualité pour les amatrices de miel : l'essaimage abeille

À propos de l'essaimage, Maurice Maeterlinck écrivait : Et cependant, l'attrait (de l'essaimage) paraît irrésistible. C'est le délire du sacrifice, peut-être inconscient, ordonné par le Dieu, c'est la fête du miel, la victoire de la race et de l'avenir, c'est le seul jour de joie, d'oubli et de folie, c'est l'unique dimanche des abeilles. C'est aussi, croirait-on, le seul jour où elles mangent à leur faim et connaissent pleinement la douceur du trésor qu'elles amassent... Elles exultent, ne se possèdent plus. Elles qui ne font jamais un mouvement imprécis ou inutile, elles vont, elles viennent, sortent, rentrent, ressortent pour exciter leur soeurs, voir si la reine est prête, étourdir leur attente. Elles volent beaucoup plus haut que de coutume et font vibrer tout autour du rucher les feuillages des grands arbres. Elles n'ont plus ni craintes, ni soucis.

Description poétique d¹un comportement naturel destiné à perpétuer l'espèce...

Dans le Grand Larousse, on trouve : Chez les insectes sociaux, abandon de la colonie surpeuplée par un groupe d'individus, qui vont ensemble fonder une nouvelle société. Il est dit souvent que c'est la reine qui sort de la ruche et qui conduit une partie de la population vers le lieu d¹établissement d¹une nouvelle colonie. En fait il semble bien que la reine suive le mouvement des abeilles et en particulier celui des abeilles éclaireuses qui ont déjà repéré un nouveau lieu.

L'essaimage se produit le plus souvent au printemps, plus ou moins tôt en fonction de l'altitude et de l'état des floraisons.
Bien que des facteurs génétiques interviennent (des souches sont plus essaimeuses que d'autres et l'apiculteur a intérêt à ne pas les développer), des facteurs propres à l'environnement de la colonie et à la colonie elle-même entrent en jeu.

Parmi ceux-ci, on peut citer :
-La flore environnante et l'intensité de la miellée. Par exemple, le colza est connu comme éminemment favorable à l'essaimage.
-Les conditions météorologiques. Chaleur et humidité sont à l'origine des sécrétions nectarifères.
-L'importance de la population et des réserves amassées dans la ruche.

Reconnaître les préparatifs de l'essaimage
Bien sûr, la colonie est forte, populeuse, la miellée est en cours. La cire blanchit, les abeilles sécrétant de la cire nouvelle. Une colonie qui prépare l'essaimage est riche en couvain de mâles et en faux bourdons adultes.
Des ébauches de cellules royales apparaissent. Celles-ci sont encore vides (sans oeuf ni larve). Elles sont généralement situées au bas des cadres, sur le côté, aux endroits qui vont permettre d'étendre la construction des cellules vers le bas. Le stade suivant est la présence d'oeufs et/ou de larves dans les cellules. Au dernier stade, les cellules sont operculées. à ce moment, l'essaimage est proche.

Attention : il faut faire la différence avec une supersédure qui est un changement de reine par les abeilles elles-mêmes (sans départ de la population) et l'essaimage.

Comment arrêter l'essaimage ?
Pour arrêter l'essaimage, il est nécessaire d¹intervenir très tôt lorsque les ébauches de cellules royales commencent à apparaître. Ces premières ébauches doivent être détruites. Le nid à couvain doit être agrandi. C'est le moment opportun pour apporter 1 ou 2 cadres de cire gaufrée afin de renouveler les bâtisses du corps de ruche. La hausse doit être mise en place. Dans les jours qui suivent, la surveillance des colonies doit être accrue : ne pas avoir peur de réaliser une nouvelle visite (moins d'une semaine plus tard) afin de vérifier si les manipulations effectuées ont porté leur fruits. À un stade plus avancé, les cellules royales non operculées et operculées doivent aussi être détruites. Mais attention à ne pas en oublier une seule. À ce stade les risques d'essaimage restent importants!

http://www.beekeeping.com/abeille-de-france/articles/essaimage_conte.htm
avatar
TARADITA
BatWoman

Nombre de messages : 3487
Localisation : Penn ar Bed
Loisirs : Contemplation
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires naturelles

Message par La-garance-voyageuse le Mar 24 Avr 2007, 10:47

Il y a quelques années, j'étais en pleine cueillette dans un pré, absorbée dans mes petites occupations, j'ai mis un certain temps à réaliser que j'entendais un énorme vrombissement, quand j'ai levé les yeux un nuage d'abeilles passait au dessus de ma tête, l'excitation des abeilles étaient vertigineuses, je me suis aplatie dans l'herbe, autant dire que je n'ai pas bougé un cil. J'ai appris plus tard ce qu'était l'essaimage. Je n'était pas fière dans mon pré, en même temps, je ne me sentais pas en danger (pas envie pour autant de mimer une finale de roland garros), elles étaient tendues vers leur but. Le nuage était aussi dense que dans les dessins animées quand l'ours gourmand se fait poursuivre pour avoir chiper le miel…
C'était intense, électrique, impressionnant. dac
avatar
La-garance-voyageuse
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 29/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires naturelles

Message par cosaque le Mar 24 Avr 2007, 12:50

La bête est attirée par la nouveauté mais elle sait où elle a quitté son état larvaire.
Cosaque, études sur l´insecte.
avatar
cosaque
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 09/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoires naturelles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum