Comment qu'on résiste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment qu'on résiste ?

Message par Nonette le Lun 14 Mai 2007, 11:13

Alors c'est not' discussion de comptoir à nous, les greluches de lezint' c'est très clair pour moi, et l'objectif n'est pas de révolutionner le ouèbe ni la France. Mais comme on s'fait du souci avec Sarkozy-troll 1er de la République dans nos discussions quotidiennes, et qu'ça cause ici et là de résistance, qu'il y a des actions diverses IRL qui se passe (législatives, manifs et blocages, concertations et négociations avec les syndicats, etc...) et que nous n'aurons pas probablement les mêmes positions (on l'a déjà senti et tout récemment avec une pointe d'énervement non dissimulé What a Face entre Taz et moi sur les actions des étudiants la semaine dernière), bref voici un fil sur les moyens d'agir /histoire de ne pas faire des topics fourre-tout, vous reconnaissez mon obsessionel ordre du rangement juste même sur le ouèbe, non mais oh\. Leur philosophie, leur possibilité, leurs limites, leurs finalités, blabla.

Pour commencer un texte avec lequel je suis raccord, et que j'étendrai à toute action avec le futur gouvernement, même si les signataires par contre ne sont pas vraiment ma cup of tea.

Syndicats : « concertation » avec Sarkozy ?


Au terme de cinq ans pendant lesquels les travailleurs, les jeunes et les retraités ont subi une offensive permanente de la part de Chirac, Raffarin et de Villepin, on pourrait penser que même les plus « modérés » des dirigeants syndicaux auraient compris qu’il n’y a rien à espérer d’un « dialogue » avec des rapaces pareils. Si la soi-disant « concertation » avec eux n’a rien donné, elle donnera moins encore avec Sarkozy. Ce dernier a dit très clairement qu’en plus de mener une politique de régression sociale particulièrement agressive, il prendrait des mesures pour limiter sérieusement le droit de grève.

Et pourtant, les déclarations et communiqués des centrales syndicales, entre les deux tours et depuis la victoire de Sarkozy, laissent penser que les dirigeants confédéraux de la CFDT et de FO – mais aussi de la CGT – vivent sur une autre planète que nous autres. Pour parler franchement, l’approche qu’ils ont adoptée face à l’implacable brutalité de Sarkozy, de l’UMP et du MEDEF, est exactement l’inverse de ce qui est nécessaire.

Les dirigeants des trois centrales syndicales semblent surtout s’inquiéter de la méthode du nouveau président et du nouveau gouvernement, et se permettent de leur donner des conseils sur l’approche qu’ils devraient adopter. Jean-Claude Mailly, François Chérèque et Bernard Thibault ont tous la même préoccupation : ils demandent qu’avant d’agir, le gouvernement négocie avec eux, les consulte. Surtout, ils disent redouter un « passage en force » peu compatible avec le « dialogue social ». Pour citer Bernard Thibault : « Les attentes sociales sont fortes, et naturellement les organisations syndicales sont aussi des interlocuteurs avec lesquels il faut prendre le temps du dialogue et de la négociation. J’attends que Nicolas Sarkozy précise les modalités par lesquelles il entend, au moins, mener une concertation et, au mieux, une négociation sur un certain nombre de sujets ». Pour François Chérèque, la méthode choisie pour mieux « impulser les réformes » sera déterminante.

Il y a tout de même quelque chose de surréaliste dans cette attitude. Premièrement, qui peut sérieusement croire que Nicolas Sarkozy a la moindre intention de répondre aux « attentes sociales » ? Dans un communiqué publié entre les deux tours, le 24 avril, le bureau confédéral de la CGT déclarait qu’il s’attendait à ce que les deux candidats encore en lice répondent aux exigences d’une « large majorité de citoyens » dans les domaines de l’emploi, du pouvoir d’achat, des conditions de travail, des retraites, de la santé, etc.

Qu’est-ce que c’est que cette fausse naïveté avec laquelle la CGT prétend – et c’est pareil, voire pire, chez les autres confédérations – qu’elle devra « juger sur pièce » l’action du gouvernement ? Ne sait-on pas déjà ce que Sarkozy veut faire ? Au lieu de feindre ne pas savoir ce qu’il nous prépare, au lieu de donner des conseils à l’ennemi sur la façon dont il devrait s’y prendre, la responsabilité d’une direction syndicale digne de ce nom est de faire clairement comprendre à tous les travailleurs ce qui les attend, de les mobiliser, de préparer la défense en mettant le mouvement syndical tout entier sur le pied de guerre, pour mieux résister aux attaques certaines et inévitables que les travailleurs subiront dans les mois à venir.

Dans le contexte actuel, toutes ces histoires de « concertation » ne sont qu’une mauvaise farce
. Bien sûr, nous ne sommes pas opposés, par principe et en toute circonstance, à la négociation. Si on peut obtenir des résultats positifs par le simple dialogue, pourquoi pas ? Mais face à Sarkozy, seul un fou pourrait croire qu’une négociation pourrait aboutir à quelque chose de mieux que ce qui existe actuellement. L’objectif de Sarkozy et du MEDEF, c’est de détruire les acquis sociaux, et non de nous en accorder de nouveaux. Alors que veut-on négocier, au juste – si ce n’est, à la limite, les modalités de la régression sociale ? Au lieu d’endormir les salariés, en « attendant de voir » ce qui se passe, il faut de toute urgence engager la préparation psychologique et organisationnelle des travailleurs. Il faut s’efforcer de les soulever contre Sarkozy et sa bande de réactionnaires. Ceux qui n’ont pas compris cela devraient se trouver une autre occupation que celle de haut responsable syndical. Les enjeux des batailles qui nous attendent sont trop importants pour qu’on en confie la direction à des gens qui ne rêvent que de « dialoguer » avec l’ennemi.

La Riposte
Publication : dimanche 13 mai 2007

* souligné par moi http://www.lariposte.com/Nouvel-article-848.html

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Taz91 le Lun 14 Mai 2007, 11:53

N'importe quoi ce texte et, selon moi, pas du tout objectif (pas étonnant quand on voit de qui il émane)...
Sarkozy n'a encore rien fait et on ne sait pas ce qu'il fera, à un moment donné il faut arrêter d'attaquer sur du vent, c'est complètement ridicule.
Pour ma part je crois aux concertations et au dialogue. Je dialoguerai avec le nouveau gouvernement (en tant que membre d'une association représentative étudiante) avant de faire quoique ce soit d'autre même si ça me coûte.

Encore une fois je le redis, c'est bien plus facile de gueuler que de faire de vraies propositions. Les socialistes ont perdu et je le déplore vraiment, mais aujourd'hui je pense qu'il faut avancer. Sarkozy est élu pour 5 ans, les manifestations n'y changeront rien. En revanche, la mise en place de concertations et de réflexions peuvent peser sur le débat. C'est ce que, pour ma part, je vais faire malgré l'antipathie que j'éprouve vis à vis de Sarkozy et parce que c'est, selon moi, le seul moyen qui permet de faire avancer les choses.

Bref, ma contribution au débat s'arrêtera là.
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Invité le Lun 14 Mai 2007, 18:27

Oui on connait le programme de Sarko élu par une majorité de français, ça ne m'empêche pas de penser que les syndicats n'ont pas le droit de refuser les concertations avec les gouvernants, une façon de résister pourrait être de se syndicaliser en masse (comme disait Royal) pour avoir un poids et une représentativité conséquents ds les "négociations" avenirs.
Ok y a de quoi penser que les concertations et les discussions seront des leurres démocratiques mais elles sont pour moi une étape indispensable avant d'aller manifester.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Nonette le Lun 14 Mai 2007, 18:40

T'as aussi sans entrer dans les ruptures radicales, ceux qui pensent que la négociation et la concertation se fait toujours dans un rapport de force. Le rapport de force quand tu détiens pas les moyens de production, les finances et le pouvoir décisionnel, c'est la mobilisation collective, qui peut prendre plusieurs formes.

Cela étant, je n'en pense pas moins sur la voie réformiste et conciliante avec un gouvernement encore plus à droite. Ce qu'ont fait les syndicats ces dernières années et que le nom de Notat ait circulé pour intégrer le gouvernement donnent pour le moins à réfléchir.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par fitzouille le Mar 15 Mai 2007, 00:16

je préfère martina faire la révolution ne sert à rien qu'a detruire sans rien créer
si vous voulez changer la société changé en premier lieu la mentalité de ses composantes

ce syndiquer why not c'est une solution pour les rendre moins con
avatar
fitzouille
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 6905
Localisation : idf
Emploi : docteur es science au chômage (à vendre)
Loisirs : piscine taichi lecture
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par parigi le Mar 15 Mai 2007, 11:08

Je vais peut-être flooder un peu mais vous êtes prévenues. J'ai plusieurs remarques qui me viennent à l'esprit.
Premièrement, il donne l'image de quelqu'un qui veut faire dans la concertation, c'est déjà du progrès par rapport au CNE et au CPE (qui n'existe plus) et au gouvernement De Villepin, qui lui n'en avait pas faite, mais étant quelqu'un de méfiant, je demande à voir la suite.
Deuxièmement, ces concertations et cette première journée chargée (d'après les journalistes), ont effacé l'image de vacancier de milliardaires, tout en étant là encore sur le devant de la scène médiatique, après le fameux balai des potentiels ministres ou secrétaires d'état ou missionnés sur dossier x ou y.
Troisièmement, les législatives sont en point de mire et c'est une manière comme une autre de dire, vous voyez je ne joue pas la force et ça peut rassurer temporairement certains électorats.
Bref, je reste dubitative tout de même, car que d'hommes qui changent plusieurs fois en quelques mois, voire quelques semaines.
Une manière de résister peut-être serait de suivre ce qui va se passer, une fois les caméras éteintes et surtout pendant l'été, moment favori pour passer certaines choses déplaisantes, et de ne pas se laisser aveugler si possible.
avatar
parigi
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 55
Age : 46
Localisation : ben à Parigi...
Emploi : noyée dans l'actualité
Loisirs : pom-pom girl ou tricot...
Date d'inscription : 04/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Taz91 le Mar 15 Mai 2007, 11:38

Effectivement, je suis d'accord avec Parigi. Il s'agit de garder l'oeil ouvert et de rester très vigilants (pour ma part je suis également septique mais je ne pense pas que Sarkozy veuille voir des manifestations de grandes ampleurs comme lors du CPE, il a donc tout intéret à engager des concertations), de commencer des discussions avec le gouvernement puis en dernier recours, s'il essaye de passer des réformes en force, d'utiliser les Nonette's methods Razz en manifestant massivement et en se mettant en grève.
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par zazzz le Dim 20 Mai 2007, 14:40

OUI garder l'oeil ouvert, et le bon surtout ! Mais bon, faut pas rêver quand même. On sait bien ce sur quoi les ministres vont plancher. On sait aussi que le droit du travail est menacé, il en va de même pour certains aquis sociaux. Faudrai pas faire l'autruche non plus ! Attendre, pourquoi pas ! Mais attendre quoi ? qu'il soit trop tard ! Nous sommes femmes et lesbiennes ! je suis d'accord avec certaines des choses que vous dites, mais j'ai aussi une plus grande expérience de la vie. Je travaille dans le secteur de l'emploi et je vois les ravages de la politique de Villepin et les caractéristiques du plan de cohésion sociale de Borloo : redistribuer les compétences en matière de suivi des chômeurs, des jeunes et des étudiants aux structures institutionnelles (Mairies, Plie) voire création de structures intermédiaires en matière de suivi et d'insertion (en clair, privatisation des services de l'emploi - c'est à dire la prime au résultat). Plaçons, plaçons les chômeurs, créons encore plus de précarité; les grandes entreprises des copains sont à l'affût des primes : Et puis les chômeurs, on va pas leur demander leur avis, c'est du boulot (même si c'est pas leur choix) on va revoir la législation de toutes façons, et pourquoipas la Constitution, tant qu'on y est !
Donc, les moyens pour les faire fléchir, j'en connais pas quoi soient absolument sûrs. mais constituer une force de représentation et/ou de pression. D'abord pour ce qui est de nous représenter telles que nous sommes, des femmes et des lesbiennes. De rejoindre des associations militantes : CLF (Coordination Lesbienne en France), CRDF (Comité Régional du Droit des Femmes), et d'autres proches de nos sensibilités - sans papiers(ères) - Personnes issues de l'immigration, - DAL (Droit au Logement)...
et bien d'autres. Le militantisme s'essouffle (où sont les jeunes ?) comment voir un jour nos valeurs subsister ? Et pourquoi y a pas de grand syndicats de Chômeurs ? ils ne sont même pas représentées dans les gros débats (avec les recoupements, des différentes listes : Chômeurs, précaires, étudiants, stagiaires... C'est près de 25 % des Français qui ne sont pas représentés par qui que ce soit, donc absents des débats qui vont concerner l'emploi, le marché du travail, le droit du travail. Et qui n'existent même pas parmis les personnes définées comme inactives (rentiers, personnées âgées... - Celles-là comptent beaucoup aux yeux des élus)
Ensuite avec ces mouvements, tirer la manche des gros partis et des gros syndicats en mettant à la condition de notre adhésion, la façon dont ils vont se préoccuper de nous et d'agir pas seulement pour leur place au soleil, mais aussi pour ceux que nous représentons.
Ce qui me désole aujourd'hui, c'est le silence et l'abnégation avec laquelle beucoup de gens autour de nous acceptent les choses qu'on leur impose, il serait temps de se bouger tant qu'on est encore dans un semblant de démocratie. La peur n'évite pas le danger !
avatar
zazzz
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 58
Age : 51
Localisation : 44350 - près de Guérande
Emploi : en réflexion
Loisirs : ciné, musique, bricolo-bricolette
Date d'inscription : 03/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par parigi le Lun 21 Mai 2007, 13:53

Pour ma part, l'élection m'a assommée même si c'était pas une grande surprise vue la direction qu'elle a prise grâce à Sarkozy. Tout juste le temps de reprendre des forces et voilà la constitution du gouvernement très significative (j'y reviendrai dans l'autre topic), et vlan de nouveau assommée. Alors résister par nos écrits oui, démonter toutes ces manipulations oui, résister oui (ce que devrait faire l'opposition d'ailleurs). Il y a en effet, toutes les associations pour toutes les causes d'où nous pouvons nous sentir proches, les syndicats et je pense plus particulièrement aux syndicats libertaires qui ne comportent pas dans leurs rangs que des buveurs de bière. tchin dwarf
avatar
parigi
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 55
Age : 46
Localisation : ben à Parigi...
Emploi : noyée dans l'actualité
Loisirs : pom-pom girl ou tricot...
Date d'inscription : 04/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par zazzz le Lun 21 Mai 2007, 18:16

Alors tous ces syndicats, toutes ces associations, auxquelles vous pensez, mesdames, mesdemoiselles, il faut nous les nommer. Que chacune d'entre nous puisse aller à sa rencontre et aussi présenter ses attentes.
Donc, si vous avez des infos concrètes, allez-y (en mp si besoin), mais sans en faire la promo. A chacune d'aller chercher l'info et de voir si ça lui convient. Pas de prosélitisme, sujet sensible (nulle n'est tenue d'afficher ses convictions)
avatar
zazzz
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 58
Age : 51
Localisation : 44350 - près de Guérande
Emploi : en réflexion
Loisirs : ciné, musique, bricolo-bricolette
Date d'inscription : 03/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Nonette le Lun 21 Mai 2007, 18:43

Nulle n'est tenue de ne pas les afficher non plus, le débat ça sert aussi à échanger des convictions, même contradictoires et c'est pas mal aussi quand on sait d'où vient la musique. On est pas obligées de préciser si on "appartient ou pas" effectivement à telle ou telle orga (c'est en revanche le choix de chacune) mais si elle est légale (quand des groupes seront interdits, on verra) bien sûr que vous pouvez en faire la promo, comme c'est déjà fait dans certains topics, avec les liens vers les sites et compagnie, permettant à chacune d'être informée. Le topic actualité a déjà un certain nombre de liens vers des sites d'infos de la gauche de la gauche, si vous faites attention.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Christina le Mar 22 Mai 2007, 16:42

j'arrête pas de reflechire sur ce qui serait le mieux, j'ai le cul entre deux chaises comme on dit. D'un côté je me dit que tenter la concertation et la négociation avec ce gouvernement pour essayer d'éviter un conflit serait sans doute une très bonne chose surtout si le resultat est positif, aprés tout il peut y avoir un changement d'avis par apport aux idées exposer par Sarkozy pendant la campagne et d'un autre côté, j'ai envie de ne lui laissez aucune chance, j'ai envie de le voir s'écraser, je n'attend rien de positif de sa part. Doit-on attendre de le voir mettre en oeuvre ses idées que l'on connaît déja ? ou prendre les devants et lui barrer la route, même si c'est de maniere radicale ? j'ai très envie de la deuxieme solution.
Alors tous ces syndicats, toutes ces associations, auxquelles vous pensez, mesdames, mesdemoiselles, il faut nous les nommer. Que chacune d'entre nous puisse aller à sa rencontre et aussi présenter ses attentes.
Donc, si vous avez des infos concrètes, allez-y (en mp si besoin), mais sans en faire la promo. A chacune d'aller chercher l'info et de voir si ça lui convient. Pas de prosélitisme, sujet sensible (nulle n'est tenue d'afficher ses convictions)
sincerement je ne fait partie d'aucun syndicat, assos ou parti politique mais en ce moment j'y réfléchie énormément et a ce propos j'attend beaucoup de Clémentine Autain et son envie de créer une force politique, capable comme elle dit de contester l’hégémonie à gauche au social-libéralisme et à gouverner pour changer concrètement les conditions d’existence du plus grand nombre et transformer la société
avatar
Christina
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 785
Age : 31
Localisation : Aix en provence
Emploi : Commerciale au chomage
Loisirs : Musique, Sport, Ciné, Lecture.
Date d'inscription : 05/05/2007

http://christina.skwat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Nonette le Sam 23 Juin 2007, 13:24

Une pétition contre la désignation du ministère de l'immigration etc. C'est pas énorme, vraiment, mais bon ça se fait, alors signez, faites circuler et si vous connaissez des "personnalités" c'est encore mieux pour les signatures.

http://www.upolin.org/

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment qu'on résiste ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum