Revue de presse

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Vénusia le Jeu 12 Avr 2012, 12:44

Free de gauche, Dior de droite : la couleur politique des marques

Velib ou La Poste de gauche ? Dior et Chanel de droite ? C'est ce que les Français semblent percevoir des valeurs véhiculées par ces marques. Nomen, spécialiste en création de noms de marques, a demandé aux Français d'évaluer 160 grandes marques en leur attribuant une note de 1 à 10 ! 1 étant la valeur la plus extrême de la gauche, 10 la plus à droite. Les notes supérieures à 5,2 sont des marques connotées à droite, celles inférieures à 4,8 sont plus de gauche.

Le Top 10 des marques le plus ancrées à droite ou à gauche est de premier abord peu surprenant : le luxe et les pétroliers (Vuitton, Total...) sont assez marquées à droite. Les services ou produits du quotidien à prix "démocratiques" sont plus estampillés de gauche (La Poste, H&M, Free...).

Si dans les services publics, La Poste reste ancrée à gauche (pour 46% des Français contre 18% qui la voient de droite), EDF/GDF et france télécom sont désormais perçues comme ancrées à droite (respectivement à 47 et 43%).

Plus étonnant, selon 54% du panel interrogé, Apple pourtant connue pour son avant-gardisme, son universalité et sa simplicité n'est pas perçue comme porteuse des valeurs de gauche. Une majorité de personnes classe Apple à droite. "C'est un score en corrélation avec le personnage de Steve Jobs dont la personnalité incarnait les valeurs de dynamisme, d'ambition ou d 'audace", analyse l'étude. "La marque à la pomme est associée à IBM, Microsoft et aussi à l'impérialisme américain, la "world company" des Guignols de l'info".

Amazon par contre n'est perçue comme ni de droite ni de gauche par une majorité de Français. LinkedIn réseau social américain associé au monde des cadres est perçu comme de droite. Mais Youtube arrive en tête des marques techlogiques perçues à gauche. En France la marque techno Free est perçue comme ancrée à gauche par 44% des Français. "Un score en corrélation avec le battage médiatique de son forfait à 2€ lancé début 2012 pour démocratiser l'usage du GSM et lutter contre la fracture numérique", estiment les auteurs de l'étude. Il est vrai que Xavier Niel, une des plus grosses de France, se revendique de gauche !

Top 10 des marques le plus à gauche

Velib: 4,2

Cdiscount : 4,3

MAIF : 4,3

Dop : 4,4

La Poste : 4,4

Free ; 4,4

H&M : 4,5

Franprix : 4,5

Yves Rocher : 4,6

Youtube : 4,6

Top 10 des marques le plus à droite

Yves Saint-Laurent : 6,8

Shell : 6,8

Esso : 6,8

Lacoste : 6,8

Chanel : 6,7

Guerlain : 6,6

Total : 6,5

Dassault : 6,5

Dior: 6,4

Louis Vuitton : 6,4

http://lentreprise.lexpress.fr/publicite-et-communication/free-de-gauche-dior-de-droite-la-couleur-politique-des-marques_32425.html
avatar
Vénusia
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1894
Age : 37
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Invité le Sam 21 Juil 2012, 12:07

Une marée humaine défile à Madrid pour dire "no" à la rigueur

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 20.07.2012 à 06h49 • Mis à jour le 20.07.2012 à 08h57




Dans une forêt de drapeaux multicolores, une énorme marée humaine a envahi jeudi soir le centre de Madrid, pour crier "non" au nouveau plan de rigueur du gouvernement espagnol, à la hausse de la TVA, aux coupes budgétaires qui frappent les fonctionnaires et les chômeurs.



Des incidents ont éclaté après la fin de la manifestation, lorsque la police anti-émeutes a dispersé de petits groupes de jeunes à coups de matraque et en tirant des balles de caoutchouc. Six personnes ont été légèrement blessées et sept interpellées, selon la police. "Mains en l'air, c'est un hold-up", hurlait la foule qui s'était rassemblée quelques heures plus tôt, défilant lentement sur les grandes avenues, reprenant le slogan devenu le cri de ralliement des manifestations qui se multiplient depuis l'annonce, le 11 juillet, de ce plan destiné à économiser 65 milliards d'euros. "Si tu veux gagner, lutte sans relâche", "Rajoy nous vole", "Je veux un Noël", proclamaient de petites pancartes. D'autre portaient ce seul mot "NO" illustré d'une paire de ciseaux, symbole de ces coupes budgétaires qui ont déclenché la colère de tout le pays.



A Madrid, les manifestants étaient plusieurs centaines de milliers, selon des journalistes sur place. Les syndicats avaient appelé à manifester dans 80 villes, sous le mot d'ordre "Ils veulent ruiner le pays. Il faut l'empêcher." Car le malaise des Espagnols, déjà soumis à de lourds sacrifices dans un pays en récession, étranglés par un chômage de près de 25 %, est monté d'un cran face à ce nouveau tour de vis.

"Nous ne pouvons rien faire d'autre que de descendre dans la rue. J'ai perdu entre 10 % et 15 % de mon salaire depuis quatre ans. Et les nouvelles mesures ne serviront pas à résoudre la crise", s'indigne une fonctionnaire de 51 ans à la Cour des comptes, venue manifester avec son mari, employé dans le privé.



Le gouvernement cherche ainsi à redresser les comptes publics : le budget 2012, d'une rigueur historique avec 27,3 milliards d'euros d'économies, n'a pas suffi et l'Espagne s'est vu imposer par Bruxelles des conditions draconiennes, en échange d'une aide à ses banques et d'un délai, jusqu'en 2014, pour ramener son déficit public à moins de 3 %. Pour renflouer les caisses, c'est cette fois le pays tout entier qui va payer : renonçant à ses promesses, le chef du gouvernement de droite, Mariano Rajoy, a décidé une hausse de la TVA, qui devrait rapporter 22 milliards d'euros d'ici à 2014.

Les fonctionnaires, qui ont déjà vu leur salaire réduit de 5 % en 2010, puis gelé, perdent en 2012 leur prime de Noël, l'équivalent de 7 % du salaire. Et les nouveaux chômeurs verront leurs indemnités réduites au bout de six mois.

Source : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/07/20/une-maree-humaine-defile-a-madrid-pour-dire-no-a-la-rigueur_1736133_3234.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Chris27 le Sam 21 Juil 2012, 18:11

Fusillade de Denver. Au moins 12 morts lors d’une projection de Batman.


Douze personnes ont été tuées et une cinquantaine blessée dans la fusillade perpétrée dans la nuit de jeudi à vendredi dans un cinéma d’Aurora lors d’une première du dernier Batman, dans la banlieue de Denver, dans le Colorado.

Dan Oates, chef de la police d’Aurora, a ajouté que le suspect avait été arrêté. « C’est un événement horrible », a-t-il déclaré, précisant que dix personnes avaient été tuées sur place et que deux autres étaient mortes après avoir été transportées à l’hôpital.

Le suspect arrêté

La police a arrêté le suspect, qui n’a pas opposé de résistance, dans le parking situé derrière le cinéma. « Il n’a pas résisté », a déclaré Frank Fania, porte-parole de la police. « Il ne s’est pas débattu. »

Âgé de 24 ans, James Homes, n’était pas connu des services de police et décrit comme discret par son entourage. Son appartement a été retrouvé piégé d’explosifs, alors qu’il aurait acheté légalement près de 6 000 balles et cartouches.

Comme un policier du SWAT

Il portait par ailleurs un gilet pare-balles lorsqu’il a été arrêté. Un second pistolet a également été retrouvé dans le cinéma.

Le tireur, qui portait un masque à gaz et a d’abord lancé une bombe lacrymogène, a tiré sur les spectateurs venus assister à une projection de The Dark Knight Rises, le dernier épisode de la trilogie Batman, à l’intérieur du cinéma d’un centre commercial d’Aurora, en banlieue de Denver.

Témoignages

Un témoin interrogé par la télévision CNN a raconté avoir vu « un type qui montait lentement les marches et a ouvert le feu au hasard ».

Un autre témoin a déclaré à CNN : « Nous avons entendu 10 à 20 tirs et de petites explosions venant de partout. Nous avons entendu des gens hurler peu après. Puis on nous a dit d’évacuer les lieux par haut-parleur. Dès que nous sommes sortis, nous avons vu les gens courir partout en hurlant. » Le tireur a profité d’une scène pendant laquelle des coups de feu étaient tirés pour déclencher la fusillade, selon un troisième témoin.

Des blessés graves

Les images de CNN montrent des dizaines de policiers présents faisant évacuer les lieux par crainte de la présence d’un engin explosif. La chaîne ajoute que les hôpitaux locaux ont été alertés qu’un « événement ayant fait un grand nombre de victimes » s’était produit.

Un porte-parole du centre médical suédois de Denver a déclaré que trois personnes avaient été admises à l’hôpital et se trouvaient dans un état grave.

Un autre hôpital, le Denver Health, a accueilli six blessés, dont l’un est également dans un état grave, selon la porte-parole de l’établissement.
avatar
Chris27
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1129
Age : 46
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Invité le Jeu 26 Juil 2012, 12:09

Suite à la décision de la Cour Européenne d'interdire la commercialisation des semences de variétés traditionnelles :

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Poet le Jeu 26 Juil 2012, 16:16

Eh ouais, en effet, la Cour de Justice de l’Union Européenne a confirmé le 12 juillet dernier l’interdiction de commercialiser les semences de variétés traditionnelles et diversifiées qui ne sont pas inscrites au catalogue officiel européen.
Des associations comme Kokopelli ou Semailles se retrouvent donc dans l’illégalité : elles préservent et distribuent ces semences.

Pour lire la suite de ce sujet fort intéressant (pour lequel, pour ma part, j'étais déjà sensibilisée) c'est ici

Quant à la mobilisation des indignés espagnols, lire également cette réflexion sur les démocraties qui deviennent répressives face aux nouveaux modes et mvts de contestation actuels
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Vénusia le Lun 06 Aoû 2012, 07:17

Shocked guns

Vol de moto : retour du bike jacking

Très violente et très rapide, l’agression s’est déroulée à Valence (Drôme), le lundi 30 juillet en fin de journée.

Une femme de 37 ans, qui sortait de son travail, attendait au feu tricolore, à l’angle du chemin de la forêt, près du concessionnaire Toyota, rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Trois jeunes sont arrivés sur deux scooters. Ils ont roué de coups la conductrice et pris la fuite, l’un d’eux au guidon de la moto.

La radio locale précise que les enquêteurs sont à la recherche d’éventuels témoins de la scène. La jeune femme, qui heureusement n’a pas été blessée, conduisait une Kawasaki 650 avec un cadre rouge.

Tout renseignement est à fournir au 04 75 82 22 37.

Par contre euh...

Ils ont roué de coups la conductrice...
La jeune femme, qui heureusement n’a pas été blessée...
avatar
Vénusia
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1894
Age : 37
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Invité le Lun 13 Aoû 2012, 07:51


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Poet le Lun 13 Aoû 2012, 11:42

Je suis comme certaines de ces femmes qui s'expriment dans ce sujet quant à la presse féminine : je ne la lis pas (sauf quand je dois occuper ¼ h dans une salle d'attente – ou chez ma coiffeuse – et que le choix de magazines est très restreint alors que je n'ai pas ma propre lecture) parce que son contenu ne m'intéresse pas vraiment. Je ne dois pas avoir des centres d'intérêt typiquement féminin, moi (et encore moins femme hétéro)...
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Invité le Mer 15 Aoû 2012, 14:04

Causette, c'est pas mal pour un féminin. Pas de pub, pas de page de mode, pas de conseil beauté-psycho-conso, pas d'injonction sexuelle du style "osez le bikini pour séduire votre mec"... Les seules prescriptions qu'elles/ils s'autorisent à faire se trouvent dans les pages "culture". Politiquement, féministe et gauche modérée.
Pour ce qui est du traitement réservé au "gazon maudit", j'ai aucun recul, ça fait trop peu de temps que je le lis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Poet le Mer 15 Aoû 2012, 19:06

« Un homme, une femme dans un amour durable (dans son monde idéal, quoi !) : le bonheur des enfants », selon le cardinal André Vingt-Trois et les termes de la prière envoyée aux chrétiens pour la fête de l'Assomption... Faut-il commenter ? !

C'est comme ce que mijote le gouvernement tunisien qui veut instaurer dans sa future constitution la notion de complémentarité entre hommes et femmes :
« l'État assure la protection des droits de la femme sous le principe de complémentarité avec l'homme au sein de la famille en tant qu'associée de l'homme. »
.

Un héritage menacé

Promulgué le 13 août 1956, dans la foulée de l'indépendance et avant même l'adoption de la première Constitution post-coloniale, le Code du statut personnel rassemble une série de lois inédites dans le monde arabe faisant de la femme l'égale de l'homme : interdiction de la polygamie et de la répudiation, instauration du divorce, reconnaissance du mariage uniquement sous consentement mutuel des époux. Un héritage du régime Bourguiba
qu'il faut à tout prix préserver face à la menace islamiste que présente le parti Ennahda au pouvoir depuis leur victoire aux élections d'octobre 2011.
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Poet le Mer 15 Aoû 2012, 22:14

Le battement d'ailes d'un papillon...

L’exposition à la matière radioactive libérée dans l’air après l’accident de la centrale de Fukushima pourrait avoir causé des « malformations importantes » pour certains papillons du Japon, selon une étude menée par la revue scientifique « Scientific Reports ».

Il y a effectivement eu une augmentation des mutations dans les gènes qui contiennent des informations pour le développement des pattes, des antennes et de la forme des ailes.

Une équipe de chercheurs a récupéré 144 adultes du papillon « Zizeeria maha » dans dix différents endroits du Japon dont la zone de Fukushima, deux mois après l’accident nucléaire de la centrale nucléaire.

« On a toujours cru que les insectes étaient très résistants aux radiations », assure le chercheur principal, Joji Otaki, de l’Université de Ryukyu de Okinawa. « Dans ce sens, les résultats étaient inespérés », a-t-il rajouté.

Les chercheurs ont trouvé que les zones aux radiations plus importantes abritaient des papillons aux ailes beaucoup plus petites et aux yeux anormalement développés.

Les mutations se prolifèrent !
A 1 750 km de l’accident, l’équipe du professeur Otaki a commencé à élever des papillons dans son laboratoire. Pendant la croissance de ces insectes, les chercheurs ont commencé à relever une série d’anomalies qu’ils n’avaient pas notées sur l’ancienne génération.

Ils ont détecté des malformations sur les antennes de ces insectes, organes qu’ils utilisent pour explorer leur environnement et chercher leurs partenaires.

6 mois plus tard, ils ont capturé de nouveaux papillons adultes et ont trouvé que ceux qui venaient de la région de Fukushima avaient un taux de mutation deux fois plus important que ceux qu’ils avaient capturé quelques temps après l’accident.

L’effet observé ne s’est pour le moment avéré que sur les papillons et sur aucune autre espèce animale.


Mouais... Et l'effet papillon alors !
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Vénusia le Jeu 16 Aoû 2012, 05:20

SlPoet a écrit:Le battement d'ailes d'un papillon...

L’exposition à la matière radioactive libérée dans l’air après l’accident de la centrale de Fukushima pourrait avoir causé des « malformations importantes » pour certains papillons du Japon, selon une étude menée par la revue scientifique « Scientific Reports ».

Il y a effectivement eu une augmentation des mutations dans les gènes qui contiennent des informations pour le développement des pattes, des antennes et de la forme des ailes.

Une équipe de chercheurs a récupéré 144 adultes du papillon « Zizeeria maha » dans dix différents endroits du Japon dont la zone de Fukushima, deux mois après l’accident nucléaire de la centrale nucléaire.

« On a toujours cru que les insectes étaient très résistants aux radiations », assure le chercheur principal, Joji Otaki, de l’Université de Ryukyu de Okinawa. « Dans ce sens, les résultats étaient inespérés », a-t-il rajouté.

Les chercheurs ont trouvé que les zones aux radiations plus importantes abritaient des papillons aux ailes beaucoup plus petites et aux yeux anormalement développés.

Les mutations se prolifèrent !
A 1 750 km de l’accident, l’équipe du professeur Otaki a commencé à élever des papillons dans son laboratoire. Pendant la croissance de ces insectes, les chercheurs ont commencé à relever une série d’anomalies qu’ils n’avaient pas notées sur l’ancienne génération.

Ils ont détecté des malformations sur les antennes de ces insectes, organes qu’ils utilisent pour explorer leur environnement et chercher leurs partenaires.

6 mois plus tard, ils ont capturé de nouveaux papillons adultes et ont trouvé que ceux qui venaient de la région de Fukushima avaient un taux de mutation deux fois plus important que ceux qu’ils avaient capturé quelques temps après l’accident.

L’effet observé ne s’est pour le moment avéré que sur les papillons et sur aucune autre espèce animale.


Mouais... Et l'effet papillon alors !
Mouais... Confused pauv' nature... kodama
avatar
Vénusia
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1894
Age : 37
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Poet le Jeu 16 Aoû 2012, 14:49

C'est surtout que le choix du nuclaire pour nous permettre de rester branchés et nous fournir l'électricité dont nous sommes si gourmands et dont nous dépendons, surtout (jusqu'à épuisement de nos énergies fossiles)..., c'est tout le débat pour l'avenir de nos sociétés et des futures générations...
avatar
Poet
DJ LittéRieuse

Nombre de messages : 915
Localisation : Sous les toits de la Normandie
Loisirs : dé-lire, boite à musique; étoiles et toiles, chemins de traverses
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Invité le Lun 12 Nov 2012, 19:54

Virginie Despentes répond à Lionel Jospin et aux anti-mariage pour tous


TRIBUNE. Vendredi dernier, l'ancien Premier ministre réaffirmait ses réserves sur l’ouverture du mariage aux homos. L'écrivaine Virginie Despentes revient sur son argumentaire, et celle des anti-mariage pour tous.



Invité vendredi dernier sur le plateau du Grand Journal de Canal +, Lionel Jospin est revenu sur ses réserves sur l'ouverture du mariage aux couples homos. «C'est la position de mon parti, et donc je la respecte, a commenté l'ancien Premier ministre. Ce n'était pas la mienne au départ. Ce que je pense c'est que l'idée fondamentale doit rester, pour le mariage, pour les couples et pour la vie en général, que l'humanité est structurée entre hommes et femmes.» L'écrivaine Virginie Despentes a choisi de lui répondre dans une tribune que publie TÊTU.com.


«Alors, cette semaine, c'est Lionel Jospin qui s'y colle. Il trouve qu'on n'entend pas assez de conneries comme ça, sur le mariage gay, il y va de son solo perso. Tranquille, hein, c'est sans homophobie. Il n'a pas dit qu'on avait le droit de casser du pédé ou de pourrir la vie des bébés gouines au lycée, non, juste, il tenait à signaler: attention, avec le mariage, on pousse mémé dans les orties. «L'humanité est structurée sur le rapport hommes femmes.» Juste, sans homophobie: les gouines et les pédés ne font pas vraiment partie de l'humanité. Ils ne sont pourtant pas stériles - mais comme ils ne vivent pas en couple, ce n'est pas de l'humain pur jus, pas de l'humain-humain comme l'est monsieur Jospin. Ce n'est pas super délicat pour les célibataires et les gens sans enfants, son truc, mais Jospin est comme ça: il a une idée forte de ce qu'est l'humanité, et l'humanité, c'est les femmes et les hommes qui vivent ensemble, copulent et produisent des enfants pour la patrie. C'est dommages pour les femmes, vu que, in fine, cette humanité là, c'est l'histoire de comment elles en ont pris plein la gueule pendant des millénaires, mais c'est l'humanité, que veux tu, on la changera pas. Et il faut bien l'admettre: il y a d'une part la grande humanité, qui peut prétendre aux institutions, et de l'autre, une caste moins noble, moins humaine. Celle qui devrait s'estimer heureuse de ne pas être persécutée, qu'elle ne vienne pas, en plus, réclamer des droits à l'état. Mais c'est dit sans animosité, hein, sans homophobie, juste: l'humanité, certains d'entre nous en font moins partie que d'autre. Proust, Genet, Leduc, Wittig, au hasard: moins humains que des hétéros. Donc selon Lionel Jospin, il faut que je comprenne, et que je n'aille pas mal le prendre: depuis que je ne suce plus de bite, je compte moins. Je ne devrais plus réclamer les mêmes droits. C'est quasiment une question de bon sens.

Mais c'est dit sans homophobie, c'est ça qui est bien. Comme tous les hétéros qui ont quelque chose à dire contre le mariage gay. C'est d'avantage le bon sens que l'homophobie qui les pousse à s'exprimer. Dans ce débat, personne n'est homophobe. Ils sont juste contre l'égalité des droits. Et dans la bouche de Jospin on comprend bien: non seulement contre l'égalité des droits entre homos et hétéros, mais aussi contre l'égalité des droits entre femmes et hommes. Parce qu'on est bien d'accord que tant qu'on restera cramponnés à ces catégories là, on ne sera jamais égaux.

Je m'étais déjà dit que je ne me voyais pas «femme» comme le sont les «femmes» qui couchent gratos avec des mecs comme lui, mais jusqu'à cette déclaration, je n'avais pas encore pensé à ne plus me définir comme faisant partie de l'humanité. Ça va me prendre un moment avant de m'y faire. C'est parce que je suis devenue lesbienne trop tard, probablement. Je ne suis pas encore habituée à ce qu'on me remette à ma place toutes les cinq minutes. Ma nouvelle place, celle des tolérés.

Au départ, cette histoire de mariage, j'en avais moitié rien à faire - mais à force de les entendre, tous, sans homophobie, nous rappeler qu'on ne vaut pas ce que vaut un hétéro, ça commence à m'intéresser.

Je ne sais pas ce que Lionel Jospin entend par l'humanité. Il n'y a pas si longtemps, une femme qui tombait enceinte hors mariage était une paria. Si elle tombait enceinte d'un homme marié à une autre, au nom de la dignité humaine on lui faisait vivre l'enfer sur terre. On pouvait même envisager de la brûler comme sorcière. On en a fait monter sur le bûcher pour moins que ça. On pouvait la chasser du village à coups de pierre. L'enfant était un batard, un moins que rien. Bon, quelques décennies plus tard, on ne trouve plus rien à y redire. Est-on devenus moins humains pour autant, selon Lionel Jospin? L'humanité y a t-elle perdu tant que ça? A quel moment de l'évolution doit on bloquer le curseur de la tolérance?

Jospin, comme beaucoup d'opposants au mariage gay, est un homme divorcé. Comme Copé, Le Pen, Sarkozy, Dati et tuti quanti. Cet arrangement avec le serment du mariage fait partie des évolutions heureuses. Les enfants de divorcés se fadent des beaux parents par pelletés, alors chez eux ce n'est plus un papa et une maman, c'est tout de suite la collectivité. On sait que les hétérosexuels divorcent plus facilement qu'ils ne changent de voiture. On sait que l'adultère est un sport courant (qu'on lise sur internet les commentaires d'hétéros après la démission de Petraeus pour avoir trompé sa femme et on comprendra l'importance de la monogamie en hétérosexualité - ils n'y croient pas une seule seconde, on trompe comme on respire, et on trouve inadmissible que qui que ce soit s'en mêle) et on sait d'expérience qu'ils ne pensent pas que faire des enfants hors mariage soit un problème. Ils peuvent même faire des enfants hors mariage, tout en étant mariés, et tout le monde trouve ça formidable. Très bien. Moi je suis pour tout ce qui est punk rock, alors cette idée d'une immense partouze à l'amiable, franchement, je trouve ça super seyant. Mais pourquoi tant de souplesse morale quand ce sont les hétéros qui se torchent le cul avec le serment du mariage, et cette rigidité indignée quand il s'agit des homosexuels? On salirait l'institution? On la dévoierait? Mais les gars, même en y mettant tout le destroy du monde, on ne la dévoiera jamais d'avantage que ce que vous avez déjà fait, c'est perdu d'avance... dans l'état où on le trouve, le mariage, ce qui est exceptionnel c'est qu'on accepte de s'en servir. Le vatican brandit la polygamie - comme quoi les gouines et les bougnoules, un seul sac fera bien l'affaire, mais c'est ni raciste ni homophobe, soyons subtils, n'empêche qu'on sait que les filles voilées non plus ne font pas partie de l'humanité telle que la conçoit cette gauche là, mais passons - ne vous en faites pas pour la polygamie: vous y êtes déjà. Quand un bonhomme paye trois pensions alimentaires, c'est quoi, sinon une forme de polygamie? Que les cathos s'occupent d'excommunier tous ceux qui ne respectent pas l'institution, qu'ils s'occupent des comportements des mariés à l'église, ça les occupera tellement d'y mettre un peu d'ordre qu'ils n'auront plus de temps à perdre avec des couples qui demandent le mariage devant le maire.

Et c'est pareil, pour les enfants, ne vous en faites pas pour ça: on ne pourra pas se comporter plus vilainement que vous ne le faites. Etre des parents plus sordides, plus inattentifs, plus égoïstes, plus j'm'enfoutistes, plus névrosés et toxiques - impossible. Tranquillisez vous avec tout ça. Le pire, vous vous en occupez déjà très bien.

Tout ça, sans compter que l'humanité en subit d'autres, des outrages, autrement plus graves, en ce moment, les gouines et les pédés n'y sont pour rien, je trouve Lionel Jospin mal organisé dans ses priorités de crispation. Il y a, en 2012, des atteintes à la morale autrement plus brutales et difficiles à admettre que l'idée que deux femmes veulent se marier entre elles. Qu'est-ce que ça peut faire? Je sais, je comprends, ça gêne l'oppresseur quand deux chiennes oublient le collier, ça gêne pour les maintenir sous le joug de l'hétérosexualité, c'est ennuyeux, on les tient moins bien. Parfois la victime n'a pas envie de se laisser faire en remerciant son bourreau, je pensais qu'une formation socialiste permettrait de le comprendre. Mais non, certaines formations socialistes amènent à diviser les êtres humains en deux catégories: les vrais humains, et ceux qui devraient se cacher et se taire.

J'ai l'impression qu'en tombant amoureuse d'une fille (qui, de toute façon, refuse de se reconnaître en tant que femme, mais je vais laisser ça de côté pour ne pas faire dérailler la machine à trier les humains - moins humains de Lionel Jospin) j'ai perdu une moitié de ma citoyenneté. J'ai l'impression d'être punie. Et je ne vois pas comment le comprendre autrement. Je suis punie de ne plus être une hétérote, humaine à cent pour cent. Pendant trente cinq ans, j'avais les pleins droits, maintenant je dois me contenter d'une moitié de droits. Ça me chagrine que l'état mette autant de temps à faire savoir à Lionel Jospin et ses amis catholiques qu'ils peuvent le penser, mais que la loi n'a pas à être de leur côté.

Si demain on m'annonce que j'ai une tumeur au cerveau et qu'en six mois ce sera plié, moi je ne dispose d'aucun contrat facile à signer avec la personne avec qui je vis depuis huit ans pour m'assurer que tout ce qui est chez nous sera à elle. Si c'est la mort qui nous sépare, tout ce qui m'appartient lui appartient, à elle. Si j'étais hétéro ce serait réglé en cinq minutes: un tour à la mairie et tout ce qui est à moi est à elle. Et vice versa. Mais je suis gouine. Donc, selon Lionel Jospin, c'est normal que ma succession soit difficile à établir. Qu'on puisse la contester. Ou qu'elle doive payer soixante pour cent d'impôts pour y toucher. Une petite taxe non homophobe, mais qu'on est les seuls à devoir payer alors qu'on vit en couple. Que n'importe qui de ma famille puisse contester son droit à gérer ce que je laisse, c'est normal, c'est le prix à payer pour la non-hétérosexualité. La personne avec qui je vis depuis huit ans est la seule personne qui sache ce que j'ai dans mon ordinateur et ce que je voudrais en faire. J'aimerais, s'il m'arrivait quelque chose, savoir qu'elle sera la personne qui gèrera ce que je laisse. Comme le font les hétéros. Monsieur Jospin, comme les autres hétéros, si demain le démon de minuit le saisit et lui retourne les sangs, peut s'assurer que n'importe quelle petite hétéro touchera sa part de l'héritage. Je veux avoir le même droit. Je veux les mêmes droits que lui et ses hétérotes, je veux exactement les mêmes. Je paye les mêmes impôts qu'un humain hétéro, j'ai les mêmes devoirs, je veux les mêmes droits - je me contre tape de savoir si Lionel Jospin et ses collègues non homophobes mais quand même conscients que la pédalerie doit avoir un prix social, m'incluent ou pas dans leur conception de l'humanité, je veux que l'état lui fasse savoir que je suis une humaine, au même titre que les autres. Même sans bite dans le cul. Même si je ne fournis pas de gamin à mon pays.

La question de l'héritage est centrale dans l'institution du mariage. Les sourds, les aveugles et les mal formés pendant longtemps n'ont pas pu hériter. Ils n'étaient pas assez humains. Me paraît heureux qu'on en ait fini avec ça. Les femmes non plus n'héritaient pas. Elles n'avaient pas d'âme. Leurs organes reproducteurs les empêchaient de s'occuper des affaires de la cité. Encore des Jospin dans la salle, à l'époque ils s'appelaient Proudhon. J'ai envie de vivre dans un pays où on ne laisse pas les Jospin faire le tri de qui accède à l'humanité et qui doit rester dans la honte.

Je ne vois aucun autre mot qu'homophobie pour décrire ce que je ressens d'hostilité à mon endroit, depuis quelques mois qu'a commencé ce débat. J'ai grandi hétéro, en trouvant normal d'avoir les mêmes droits que tout le monde. Je vieillis gouine, et je n'aime pas la sensation de ces vieux velus penchés sur mon cas et déclarant «déviante». J'aimais bien pouvoir me marier et ne pas le faire. Personne n'a à scruter à la loupe avec qui je dors avec qui je vis. Je n'ai pas à me sentir punie parce que j'échappe à l'hétérosexualité.

Moi je vous fous la paix, tous, avec vos mariages pourris. Avec vos gamins qui ne fêteront plus jamais Noël en famille, avec toute la famille, parce qu'elle est pétée en deux, en quatre, en dix. Arrangez vous avec votre putain d'hétérosexualité comme ça vous chante, trouvez des connes pour vous sucer la pine en disant que c'est génial de le faire gratos avant de vous faire cracher au bassinet en pensions compensatoires. Vivez vos vies de merde comme vous l'entendez, et donnez moi les droits de vivre la mienne, comme je l'entends, avec les mêmes devoirs et les mêmes compensations que vous.

Et de la même façon, pitié, arrêtez les âneries des psys sur les enfants adoptés qui doivent pouvoir s'imaginer que leurs deux parents les ont conçus ensemble. Pour les enfants adoptés par un parent seul, c'est ignoble de vous entendre déblatérer. Mais surtout, arrêtez de croire qu'un petit coréen ou un petit haïtien regarde ses deux parents caucasiens en imaginant qu'il est sorti de leurs ventres. Il est adopté, ça se passe bien ou ça se passe mal mais il sait très bien qu'il n'est pas l'enfant de ce couple. Arrêtez de nous bassiner avec le modèle père et mère quand on sait que la plupart des enfants grandissent autrement, et que ça a toujours été comme ça. Quand les dirigeants déclarent une guerre, ils se foutent de savoir qu'ils préparent une génération d'orphelins de pères. Arrêtez de vous raconter des histoires comme quoi l'hétérosexualité à l'occidentale est la seule façon de vivre ensemble, que c'est la seule façon de faire partie de l'humanité. Vous grimpez sur le dos des gouines et des pédés pour chanter vos louanges. Il n'y a pas de quoi, et on n'est pas là pour ça. Vos vies dans l'ensemble sont plutôt merdiques, vos vies amoureuses sont plutôt calamiteuses, arrêtez de croire que ça ne se voit pas. Laissez les gouines et les pédés gérer leurs vies comme ils l'entendent. Personne n'a envie de prendre modèle sur vous. Occupez-vous plutôt de construire plus d'abris pour les sdf que de prisons, ça, ça changera la vie de tout le monde. Dormir sur un carton et ne pas savoir où aller pisser n'est pas un choix de vie, c'est une terreur politique, je m'étonne de ce que le mariage vous obnubile autant, que ce soit chez Jospin ou au Vatican, alors que la misère vous paraît à ce point supportable.»

Source : http://www.tetu.com/actualites/france/virginie-despentes-repond-a-lionel-jospin-et-aux-anti-mariage-pour-tous-22503


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Invité le Mar 04 Déc 2012, 18:08

Notre-Dame-des-Landes : le récit accablant de l’équipe médicale
Par Politis.fr - 26 novembre 2012

Après les affrontements particulièrement violents du week-end, les opposants au projet d’aéroport dénombrent « une centaine de blessés ».

Des dizaines de personnes convergaient à nouveau lundi matin vers « la Châtaignerie », à Notre-Dames-des-Landes, pour soutenir les opposants au projet d’aéroport, qui ont réinvesti des cabanes évacuées vendredi 23 novembre. Une quarantaine de tracteurs sont enchaînés autour de ce terrain appartenant à un agriculteur qui n’a pas encore été exproprié.

Après un week-end de violence, les forces de l’ordre sont de nouveau intervenues sur le site pour « déblayer des gravats » d’une ferme détruite vendredi (le Rosier), selon la préfecture citée par l’AFP. Les gendarmes mobiles ont levé par la force les « barricades du Far West », qui bloquent la route départementale D42 depuis près de trois semaines.

Selon le journal Ouest France, 4 opposants ont été interpellés et un gendarme blessé à la tête. « Une dizaine de gendarmes déguisés en opposants, habillés de vêtements boueux, étaient infiltrés sur la barricade, indique le journal. [Ils] ont sorti des bandeaux « gendarmerie » au moment de l’assaut. »

Au terme des affrontements violents qui ont eut lieu samedi, la préfecture de Loire-Atlantique dénombrait 4 blessés du côté des opposants et 2 parmi les gendarmes. Le cas d’un CRS blessé par un jet de pavé faisait, quant à lui, le tour des médias samedi.

L’équipe médicale de la Zad présentait, samedi 24 novembre, un bilan nettement différent. Extrait du communiqué :

« Nous avons atteint aujourd’hui un pic de violence avec une centaine de blessé(e)s, dont une trentaine graves pris en charge à l’infirmerie de l’équipe médicale établie à la Vache rit, l’une des nombreuses équipes de soins sur la zone.

On dénombre une vingtaine de personnes touchées par des éclats de grenades assourdissantes, aux jambes, aux bras, à la lèvre, au bas-ventre. Ces bouts métalliques ou plastiques entrent dans les chairs, on peut rarement les extraire, et ils restent souvent à vie.

Les grenades assourdissantes sont censées être utilisées selon un protocole précis : notamment en cas d’encerclement des forces de l’ordre, et en direction du ciel, ce qui n’était clairement pas le cas aujourd’hui. Les gendarmes mobiles les utilisent de façon à ce qu’elles explosent à côté ou sur les manifestants, provoquant des blessures graves.

Une personne a été touchée au bas-ventre par un éclat d’une de ces grenades offensives, provoquant un gros hématome et des lésions internes. On constate chez deux personnes 10 impacts chacune dans les jambes. Une personne risque de perdre son œil droit. On constate également une plaie au tympan due à un tir de grenade, provoquant une surdité brutale. Suite à des tirs tendus de flashball, on dénombre quatre blessures au thorax, avec fractures de côtes et état de choc, de multiples blessures aux jambes et aux mains, une blessure hémorragique au visage. »

Au niveau politique, le blocage est total. Samedi, le gouvernement proposait la constitution d’une « commission de dialogue » et un report de six mois des travaux de défrichage qui devaient commencer en janvier, tout en réaffirmant que le projet suivrait son cours : il ne s’agit « aucunement de revenir sur le projet d’aéroport », indiquait dimanche Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, sur Radio J. Les discussions ne porteront que sur l’aspect écologique du projet. Le projet « se fera (...) dans tous les cas de figure », promettait encore Frédérique Espagnac, co-porte-parole du PS, lors du point presse hebdomadaire du parti, lundi matin.

Les opposants au projet ont rejeté cette proposition, en faisant du retrait des forces de l’ordre un préalable à tout dialogue avec les pouvoirs publics.

Source : http://www.politis.fr/Notre-Dames-des-Landes-le-recit,20202.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum