Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par Invité le Jeu 14 Fév 2008, 22:17

http://www.rue89.com/jean-yves-camus/sarkozy-persiste-et-signe-sur-le-role-social-des-religions


Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions


Par Jean-Yves Camus (Chercheur en science politique) 12H10 14/02/2008

En France, le culte juif est représenté par le Consistoire Central. Cette vénérable institution allant commémorer cette année son bicentenaire, on peut penser que Nicolas Sarkozy en a entendu parler. Pourtant, en prononçant hier soir son discours devant les invités du dîner annuel du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), le président de la République a choisi, et cela ne peut être fortuit, de parler de religion à des laïcs, renforçant par là même la confusion qui existe entre religion juive et judéité.

Alors que les deux centres d’intérêt traditionnels du Crif sont le soutien à Israël et la lutte contre l’antisémitisme, les passages de l’allocution présidentielle consacrés à ces questions ont été relégués au second plan par la première partie du texte qui, après les discours de Latran et de Riyad, aurait pu s’intituler: "Défense et illustration de la foi et des religions".

Car Nicolas Sarkozy persiste et signe: pour lui, les deux grands fléaux du XXe siècle, qu’ont été le nazisme et le communisme, ne sont pas nés "d’un excès de Dieu, mais de sa redoutable absence".

On a échappé (pour l’instant) à la mise en cause de la philosophie des Lumières, mais de peu. Se faisant ensuite exégète à la fois de la Bible, de la Torah et du Coran, le président de la République a indiqué que dans ces textes il

"n’y a pas une ligne(…) restituée dans son contexte et dans la plénitude de sa signification, qui puisse s’accommoder des massacres commis en Europe au cours du XXe siècle au nom du totalitarisme et d’un monde sans Dieu".

Au passage, on remarquera que la phrase est curieuse, puisqu’elle prend soin de réfuter l’idée selon laquelle il aurait pu y avoir dans la Torah de quoi justifier la Shoah (?) ou le communisme, et qu’elle passe par pertes et profits la responsabilité de l’antijudaïsme chrétien dans la solution finale.

Une remise en cause de la laïcité dans sa conception actuelle

Quoi qu’il s’en défende, c’est ensuite à une véritable remise en cause de la laïcité dans sa conception actuelle que s’est livré le président de la République. Il déclare:

"Nos enfants ont le droit de rencontrer, à un moment de leur formation intellectuelle et humaine, des religieux engagés qui les ouvrent à la question spirituelle et à la dimension de Dieu",

Il élude ainsi l’essentiel: si cela se fait, se sera dans quel cadre, sous l’autorité et l’enseignement de qui et avec quel contenu? Et si ce n’est pas dans la famille, où cela pourra-t-il se faire, sinon à l’école?

Pas le bon endroit pour parler de l'islam


Nicolas Sarkozy, ensuite, a choisi le cadre peu approprié du Crif pour parler de l’islam de France. Expliquant qu’on avait trop longtemps refusé "d’examiner les conséquences pratiques de la présence musulmane en France" (ce en quoi il a raison), il a ajouté qu’on avait ainsi:

"Laissé se développer les attitudes les plus contraires à la laïcité, comme les pratiques vestimentaires ostentatoires et les revendications identitaires".

A supposer que là soit la cause principale de la montée de l’islamisme en France, et non pas aussi la complaisance à l’égard des régimes autoritaires arabes, la relégation des jeunes des quartiers sensibles et l’échec des politiques d’intégration, ce n’est pas devant une communauté qui se définit comme telle, et qui réclame à juste titre le droit d’afficher ses propres pratiques, qu’il fallait tenir ce discours.

Pourquoi n'honorer que les enfants "français" victimes de la Shoah?

Nicolas Sarkozy a ensuite parlé d’Israël, de l’antisémitisme et de la Shoah. Ami revendiqué de l’Etat hébreu, il croit un accord israélo-palestinien possible en 2008. Partisan d’une action résolue contre l’antisémitisme, il a toutefois eu un propos stupéfiant, en indiquant qu’à son avis, les colloques et recherches sur les différentes variantes idéologiques de l’antisémitisme "aboutissent parfois à le banaliser".

Les intellectuels, juifs ou non, qui ont passé les années 2000 à faire un travail sérieux et à contre-courant, pour décrire les nouvelles formes du préjugé anti-juif, apprécieront…

Enfin, et toujours sur le registre émotionnel, le président de la République a annoncé que:

"chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 (se verront) confier la mémoire d’un des 11000 enfants français victimes de la Shoah."

Problème: comme l’indique parfaitement le "Mémorial des enfants juifs déportés de France", de Serge et Beate Klarsfeld, les enfants en question, 11400 précisément, ont bien été déportés "de France", mais ils n’étaient pas tous français.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par cleis le Sam 16 Fév 2008, 22:40

Martina, il y a quelques mois tu avais initié un topic intitulé : « Guy Môquet et le théâtre politique des émotions », avec cette nouvelle « invention » de Naboléon le petit nous sommes dans la même logique.
Il s’agit en fait et encore, et toujours de créer un sentiment de culpabilité chez tous les citoyens français : on roule trop vite, on boit trop, on fume trop, on baise trop, on coûte trop cher à l’état et en plus on ne travaille pas assez. Donc nous sommes tous coupables et donc notre rédemption ne peut venir que du sauveur, le nouveau messie Nicolas.

La recette est connue depuis des millénaires: rabaisser, culpabiliser, avilir pour mieux dominer, c’est la base même de toutes les religions monothéistes, toutes étant issues du judaïsme ne l’oublions pas.
Le « nain de jardin » dont le modèle, que dis-je le héros, n’est-il Bush qui se proclame lui-même comme l’envoyé de dieu !

Mais notre messie national est encore plus vicieux il a décidé de s’en prendre aux enfants d’abord avec Guy Môquet et maintenant en leur inculquant insidieusement la responsabilité de la mort d’un petit enfant juif.
Evidemment la tâche est plus aisée et beaucoup plus payante car on va « fabriquer » ainsi de parfaits sujets qui dés leur plus jeune âge vont se sentir coupables et donc dépendant du Sauveur, et bientôt on leur apprendra la formule salvatrice :
« Il n’y a de dieu que dieu et Nicolas est son prophète ».

De plus pour revenir aux livres des religions que cite ce pauvre âne il a dû les lire en travers car dans tous, et je dis bien tous, il n’est question que de battre et de chasser les infidèles, c’est à dire ceux qui ne sont pas de la même religion. Dans les temps jadis cela se faisait au sabre ( ordre donner aux officiers français lors de la conquête de l’Algérie : « les arabes, il faut les décapiter et les baptiser ensuite »), puis on est passer aux chambres à gaz et maintenant on les entoure de murs et de chars et on les laisse crever de faim.

Et puis braves et bons cathos fachos avez-vous oublié que durant 17 siècles votre prière du Vendredi saint commençait par : « oremus et pro perfidis judaeis » ce qui en bon français peut se traduire par: prions pour le juif perfide. Et je vous assure que cet orémus n’avait rien d’œcuménique mais tenait beaucoup plus d’un appel à venger la mort du christ. Après tout Jésus n’était qu’un moabite comme David le roi des juifs c’est à dire une sorte de palestinien d’aujourd’hui.
On se demande comment le bon dieu lui-même peut s’y retrouver !

Pardon de ces digressions religieuses mais ce que je voulais dire c’est que vouloir faire appel aux religions, quelles qu’elles soient, pour établir la paix dans le monde et la tolérance entre les hommes c’est comme Gribouille qui je jette à l’eau lorsqu’il pleut, ou bien alors ce n’est qu’une manipulation de bas étage, une forfanterie de voyoucratie politique.

Oui la laïcité, seul gage de la liberté de penser est en danger, oui les principes de bases de la Philosophie des Lumières sont déjà remis en cause alors pour en terminer voici ce qu’écrivait en 1781 Pierre-Sylvain Maréchal (1750 – 1803), disciple de Voltaire et de Rousseau et aussi précurseur de la pensée anarchiste :

"S’il existait un Dieu ; tant de vils fanatiques,
Tels que des charlatans dans nos places publiques,
Iraient-ils en son nom vendre leurs talismans,
Etouffer la raison sous leurs raisonnements,
Tromper la bonne foi du peuple trop crédule,
Et le voir à leurs pieds trembler sous leur férule."
avatar
cleis
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1076
Localisation : sans domicile fixe
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par laluciole le Mer 20 Fév 2008, 12:56

Il est vraiment très interessant cette article Martina.
Je trouve ca hallucinant qu'un chef d'Etat d'un pays comme la France tienne des propos aussi desinvoltes et sournois.
Cleis tu as bien raison avc ta recette magique: rabaisser culpabiliser et avilir pour mieux dominer.
Notre cher "raz bitume" s'est donné un malin plaisir depuis sa prise en fonction et mm avant a instaurer un climat non pas oceanique ni continental mais un tout climat contemporain de soi-disant desordre anachique et de pseudo terreur. Il s'attaque a ce que personne n'avait encore osé et biensur il dit tout haut ce que tout le monde pense tt bas.
Ces propos sur les religions et sa volonté cachée mais pas si cachée de mettre fin a la loi de la separation de l'eglise et de l'etat me revolte. C'est un simple moyen encore de creer un desordre en stimulant l'intolerance et le racisme et bien sur si il veut que cela porte ses fruits il faut commencer par la France de lavenir c'est a dire les enfants.
Je ne comprendrais jms comme il peut oser tenir des propos pareils et comment on peut le laisser parler ainsi ce "Sarkozy le petit".

laluciole
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 18
Age : 29
Localisation : 75
Date d'inscription : 19/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par TARADITA le Mer 20 Fév 2008, 19:45

L'info du jour... Shocked
Les sermons d'amitié de Tom Cruise à Sarkozy
A Paris, l'acteur scientologue a évoqué leur rencontre de l'été dernier.
Gilles Wallon
LIBERATION.FR : mercredi 20 février 2008

Tom Cruise et Nicolas Sarkozy ont beau être «amis», ils ont leurs sujets de discorde. Dans une conférence de presse vendredi matin à Paris, l'acteur, membre actif de l'Eglise de scientologie depuis plus de vingt ans, a contredit le ministre de l'Intérieur sur leur rencontre du 30 août. «Nous avons parlé de tout, de scientologie, de cinéma, de vie familiale», a déclaré l'Américain en évoquant son passage éclair à Bercy, lorsque Sarkozy était aux Finances.
Cette simple phrase remet en question le discours officiel sur l'objet de cette visite, rebattu depuis par l'entourage de Sarkozy : «Cinéma et relations franco-américaines.» Rien d'autre dans la discussion des deux hommes, et surtout pas les «bienfaits» proclamés par Tom Cruise d'un mouvement considéré en France comme une secte. Le sujet était d'autant plus sensible que Nicolas Sarkozy avait été en charge des cultes, en tant qu'ancien ministre de l'Intérieur. «Tom Cruise est le plus prosélyte des membres de l'Eglise de scientologie», rappelle la députée socialiste Catherine Picard, présidente de l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu (Unadfi, association de défense des victimes de sectes). «Il tente de la légitimer à toutes ses apparitions.» La «sortie» cruisienne de vendredi matin rappelle aussi la piste évoquée il y a deux semaines par l'émission de Canal + 90 Minutes. Pour celle-ci, le premier passage à l'Intérieur de Nicolas Sarkozy s'était distingué par une baisse de la surveillance des actions de l'Eglise de scientologie, allant même jusqu'à la mise à l'écart d'un policier chargé du dossier. Une accusation que l'entourage du ministre a toujours formellement démentie.
«Je suis très fier d'être scientologue, c'est ma philosophie religieuse, cela fait vingt ans que je le suis et cela m'a aidé de nombreuses fois», a réaffirmé sans complexe l'acteur vendredi. Dans son périple français, l'acteur doit se rendre à Marseille, où il devrait recevoir la médaille de citoyen d'honneur de la ville des mains du maire Jean-Claude Gaudin (UMP). Un hommage qui met en fureur l'Unadfi, mettant en garde les hommes politiques contre «l'infiltration» des pouvoirs publics par des groupes sectaires.

mais encore...


La directrice de cabinet de Sarkozy sème le trouble par des propos sur les sectes
PARIS (AFP) — Avec des déclarations fracassantes sur les sectes, Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, a déclenché mercredi une polémique qu'un démenti partiel n'a pas réussi à éteindre.
"En France, les sectes sont un non-problème", affirme cette proche du président de la République dans un entretien publié par l'hebdomadaire VSD.
Elle y estime aussi qu'"on peut s'interroger" sur la menace représentée par l'Eglise de Scientologie, considérée comme une secte dans les rapports parlementaires français mais qui bénéficie du statut de religion aux Etats-Unis notamment.
Dans un communiqué, Mme Mignon a voulu mettre les choses au point sur ce dossier hautement sensible.
"Je n'ai jamais tenu les propos qui me sont prêtés par l'hebdomadaire VSD, selon lesquels les sectes seraient un non-problème en France", a-t-elle déclaré.
Le magazine a assuré à l'inverse que "les propos cités dans l'entretien ont bien été tenus" par l'intéressée.
"Interrogée de manière informelle sur les positions du président de la République dans ce domaine, j'ai rappelé la position constante de Nicolas Sarkozy sur ce sujet", a expliqué Mme Mignon dans son communiqué.
"Soit ces mouvements et ces groupes troublent l'ordre public et abusent de la faiblesse psychologique des personnes, et dans ce cas ils doivent être poursuivis et sanctionnés (...) Soit ils ne troublent pas l'ordre public et respectent les personnes, et ils doivent alors pouvoir exister normalement conformément au principe de la liberté de conscience", a conclu Mme Mignon.
Dans sa mise au point, la directrice de cabinet du président, qui passe pour son inspiratrice sur les questions liées aux religions, n'évoque cependant pas nommément l'Eglise de Scientologie.
Elle ne revient pas non plus sur les déclarations qui lui sont prêtées concernant la liste des "mouvements sectaires" établie en 1995 par la Commission parlementaire d'enquête sur les sectes, ainsi que sur la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires).
Selon VSD, Mme Mignon aurait ainsi qualifié de "scandaleuse" la liste rédigée par la commission, où figure la Scientologie.
Elle aurait aussi indiqué que le gouvernement veut "transformer" la Miviludes qui, "à part publier des rapports annuels", "ne fait rien", et "rattacher ce nouvel organisme au ministère de l'Intérieur" plutôt qu'au Premier ministre.
Alors que les positions de Nicolas Sarkozy sur la religion et la laïcité continuent de faire grincer des dents, les propos prêtés à Mme Mignon ont été vivement attaqués.
Le socialiste Jean-Christophe Cambadélis a condamné "une position sans précédent en faveur des mouvements sectaires". Pour le porte-parole du PS Julien Dray, "l'ensemble du camp laïque va devoir descendre dans la rue".
Alain Gest (UMP), membre du conseil d'orientation de la Miviludes, a fustigé des propos qui "même amendés, relèvent au minimum, d'une méconnaissance totale du sujet".
Pour le souverainiste de droite Nicolas Dupont-Aignan, le chef de l'Etat "doit d'urgence clarifier la position de l'Etat".
Quant à François Bayrou (MoDem), il s'est indigné d'"une réhabilitation de la Scientologie". Il a rappelé la visite en 2004 de l'acteur américain Tom Cruise, célèbre adepte de ce groupe, à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Economie.
La Scientologie, pour qui la Miviludes est un épouvantail, a salué, sans surprise, les déclarations de l'Elysée. "La France, a-t-elle jugé, évolue dans le bon sens".

What a Face C'est pas possible, ils n'en manquent pas une...qu'est qu'il est dangereux ce type!!! :puker:
avatar
TARADITA
BatWoman

Nombre de messages : 3487
Localisation : Penn ar Bed
Loisirs : Contemplation
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par laluciole le Mer 20 Fév 2008, 20:02

simplement desesperant!! désespéré

laluciole
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 18
Age : 29
Localisation : 75
Date d'inscription : 19/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par cleis le Mer 20 Fév 2008, 23:17

Oui Laluciole tu as raison et je pense même qu'il faut envisager le pire.
Lorsque durant la campagne présidentielle j'ai établi, sur un autre forum, d'étonnants parallèles entre Paris en 2007 et Berlin en 1935 tout le monde a hurlé et pourtant........!
Je n’ai pas retrouvé ce texte mais je te conseille, ainsi qu’à toutes les filles du forum d’ouvrir simplement le Larousse et de chercher le mot « paranoïa » et là tout s’explique.
Nous n’en sommes actuellement qu’à la surestimation de l’ego, de la personnalité, en phase finale, viendra le délire………. !
Tiens je vous fais un pari : Martinon a été éliminé de Neuilly parce qu’il avait 57% d’opinion favorables pour les prochaines municipales et faisait de l’ombre au NAIN de JARDIN, Fillon sera viré après les municipales car il dépasse ce même personnage dans les sondages.
avatar
cleis
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1076
Localisation : sans domicile fixe
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par Dylan le Jeu 05 Juin 2008, 16:27

bon ben cette fois c'est la bonne

ETAT LAIQUE FRANCAIS
1905-2008

RIP

Dylan
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 05/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par cleis le Jeu 05 Juin 2008, 23:47

Oui je crains que nous soyons vraiment à la fin de cette grande idée, venant de la Gréce et qu'en 1789 la France avait adoptée et transposée au monde "moderne" elle se nommait tout simplement la République, avec pour postulat de base "tous les êtres huamins naissent libres et égaux".
Mais actuellement comme disait Colluche :" y'en a qui sont plus égaux que d'autres".
avatar
cleis
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1076
Localisation : sans domicile fixe
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par Whyamishy le Mar 10 Juin 2008, 19:18

"Liberté, égalité, fraternité ! Paroles vaines, funestes même, depuis qu'elles sont devenues politiques ; car la politique en a fait trois mensonges."

[Louis Veuillot]
avatar
Whyamishy
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 4632
Age : 38
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par cleis le Mar 10 Juin 2008, 23:15

Oui Why merci, très bonne citation de Louis Veuillot qui s'avére chaque jour un peu plus d'actualité.
Et personne ne bouge, les cheminots et autres fonctionnaires font des grèves inutiles et dont tout le monde se moque, surtout Sarko, les pêcheurs ont repris la mer, les routiers s'emmerdent dans des bouchons impopulaires, Total fait 120 milliards de bénéf, et pendant ce temps là on détruit la République laïque et indépendante.
On s'en fout, l principal c'est que l'équipe de foot soit logée en Suisse dans un 4 étoiles pour perdre encore je ne sais trop quelle compétition.
Peuple de France réveille-toi bordel, il y a 1 million de braves gens, chez nous, qui ne mange pas tous les jours..........mais qu'importe ce qui compte c'est qu'une juge puisse annuler un mariage car la mariée n'était pas vierge.........Dites-moi, Madame le juge est-ce que mon cul c'est du poulet??????????????????????????
avatar
cleis
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1076
Localisation : sans domicile fixe
Date d'inscription : 02/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par Whyamishy le Ven 13 Juin 2008, 17:28

cleis a écrit:Dites-moi, Madame le juge est-ce que mon cul c'est du poulet??????????????????????????

Pourquoi, Madame le juge y a gouté ?! Mr.Red
avatar
Whyamishy
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 4632
Age : 38
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 27/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy "persiste et signe" sur le rôle social des religions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum