Différence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Différence.

Message par lililamalice le Lun 04 Jan 2010, 14:28



Un homme, seul, avec sa particularité physique: celle d'avoir la tête basculée en avant, le regard vers le sol. Son rêve: rencontrer la femme qui sera faite pour lui, qui l'acceptera tel qu' il est...
"Une histoire vertébrale" est un court-métrage de 9 minutes réalisé par Jérémy Clapin (ancien de l'ENSAD de Paris), et produit par la société Strapontin.
Présenté en compétition à Annecy 2005, ce court a déjà été primé de nombreuses fois( notemment au Festival d'Auch 2005 (Mention Spéciale) et en Allemagne au Festival de Dresden (Prix du meilleur film d'animation - compétition internationale).

lililamalice
Bannie

Nombre de messages : 677
Age : 43
Date d'inscription : 22/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par lililamalice le Mer 03 Fév 2010, 00:18

Elephant-Man que je visionnerai pour la énième fois demain soir, un pélerinage à la source.
Enfant, j' étais aimantée sans bien savoir pourquoi.
A présent, je sais que le lisse m' insécurise.

Pour celles qui ne connaissent pas( c' est possible? ) à voir de toute urgence.

lililamalice
Bannie

Nombre de messages : 677
Age : 43
Date d'inscription : 22/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par Présence-Incongrue le Mer 03 Fév 2010, 19:19



ah oui, magnifique "elephant man"

dans la c atégorie éloge de la différence, je vote pour FREAKs de Tod Browning.

" Le génie de Tod Browning n’est pas d’avoir, le premier dans le cinéma mondial, exhibé des monstres sur le mur de nos cavernes à rêves. Il est d’avoir exploré à fond toutes les possibilités poétiques de la monstruosité. Qu’un bègue épouse une sœur siamoise, et voilà la nature, comme en une parodie de Borges, qui semble succomber à une poésie du bégaiement généralisé, un redoublement qui affole et panique le confort du spectateur. Comme lorsque Joseph / Joséphine mi-homme, mi-femme, assiste en voyeur / voyeuse aux amours de l’Hercule forain et de la vamp crapuleuse. L’esprit se trouble face à ces chimères. Tod Browning invente ainsi un monde impossible qu’en Edgar Poe du cinéma, il réalise. "
Jérôme Bindé
" Voir ou revoir Freaks ouvrira , dans l’esprit du spectateur non prévenu, un admirable abîme. Browning conçu Freaks comme une ballade tragique en l’honneur des monstres de Barnum. Le fantastique serait ici d’ajouter au réalisme : ce n’est pas ce qu’on imagine qui est exceptionnel, mais ce qu’on voit au naturel. Ce n’est pas le huis clos du cirque qui est monstrueux, mais le comportement des seuls personnages normaux : Cléopâtre, belle acrobate vénale, et son amant, l’Hercule borné, vulgaire et sadique. "

Claude-Michel Cluny

Présence-Incongrue
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1925
Localisation : le dept le + ensoleillé de france métropolitaine
Emploi : oui
Loisirs : oui
Date d'inscription : 25/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par LunaGnarco le Jeu 04 Fév 2010, 02:01

Génial Freaks! C'est un de mes films préférés.

Sinon il y a toujours Eraserhead de David Lynch encore une fois.

Je propose Mystérious Skin de Gregg Araki.



Alors comment défendre ce film? hum hum...

Il est EXTREMENT dur, l'histoire sous-jacente est absolument choquante, et ne vous fiez pas aux apparences les âmes sensibles devront s'abstenir. (Abus sexuels et violence).

Ce film m'a bouleversé. Tout l'intérêt réside dans la manière donc Araki a traité un sujet aussi difficile avec autant de légèreté. La musique, les plans, les atmosphères, tout nous met dans un état de naïvité, il nous permet d'ingurgité avec facilité des thèmes pourtant insupportables (pour ma part du moins) si traités différemment. Je l'ai vue trois fois, et le film m'a toujours laissé sans voix a la fin, dans un état de semi-choc.

Le deuxième grand intérêt sont les portraits de ces personnages. Les gamins sont fascinants, amoraux, des marginaux. Pourtant on essaye de les comprendre, d'accepter leur complexité, et mine de rien on s'y attache.

C'est un film pas toujours très apprécié. Mais c'était le premier qui me sautait à l'esprit. Sinon j'aurais présentée Taxidermia de György Pálfi. Mais là je crains que j'aurais encore gravie une marche de plus dans l'échelle du traumatisant. (très beaux spécimens de freaks néanmoins).
avatar
LunaGnarco
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 151
Age : 29
Localisation : bruxelles
Emploi : etudiante
Loisirs : peinture, musique, sorties
Date d'inscription : 11/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par Invité le Sam 06 Fév 2010, 15:31


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par LunaGnarco le Sam 13 Fév 2010, 21:06

The Dreamers de Bernardo Bertolucci.

Je conseille ce film à tous les amoureux du cinéma.
L'histoire est celle d'un jeune américain, qui arrive sur Paris lors de la révolution de mai '68. A la cinémathèque, il rencontre deux jumeaux, et décide de s'installer chez eux.
Le film est intéressant sur plein de niveaux différents, les réflexions sont diverses et chacun pourra y retrouver un intérêt. Tant une réflexion sur la guerre du Vietnam, que l'inceste, que l'homosexualité, que le cinéma de la nouvelle vague française, que l'engagement politique des étudiants lors de mai '68 ... etc... etc...
Dans tous les cas, Bertolucci est un amoureux du cinéma et ça se voit, dans ces plans, ces citations directes ou indirectes ou encore son agencement du récit.

(hehe et une référence directe à Freaks aussi, oui oui il me lâche pas celui la :D)
avatar
LunaGnarco
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 151
Age : 29
Localisation : bruxelles
Emploi : etudiante
Loisirs : peinture, musique, sorties
Date d'inscription : 11/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par lililamalice le Dim 21 Mar 2010, 20:11

Parce que la différence, le handicap n' occuppe que O,30% des médias
Parce que bizarrement la différence concerne tout le monde.
Parce que ce qui est caché par obligation et non par choix personnel m' "encolère"
Parce que je ne sais pas mettre les formes et suis difforme dans plein de domaines.
Parce que le travail sur les corps quels qu' ils soient m' intéresse
Parce que l' art en général suscite ma curiosité
Parce que l' art et le handicap ne sont pas incompatibles.....

http://www.esthetique-et-handicap.com/

lililamalice
Bannie

Nombre de messages : 677
Age : 43
Date d'inscription : 22/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par lililamalice le Dim 21 Mar 2010, 20:52

oeuvre fascinante sur la femme, l' identité féminine multiple, le remodelage du beau et du laid par l' artiste photographe Cindy Sherman ou "le corps vu à la première personne"....
http://transatlantica.revues.org/1169

http://archive.filmdeculte.com/film/galerie.php?nbrphoto=18&lienimage=cindythedollismine&titre=Cindy,%20the%20Doll%20Is%20Mine

http://archive.filmdeculte.com/autour/autour.php?id=104Une

lililamalice
Bannie

Nombre de messages : 677
Age : 43
Date d'inscription : 22/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par Invité le Mer 24 Mar 2010, 18:12

[dailymotion][/dailymotion]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par lililamalice le Dim 18 Avr 2010, 21:39

L' île aux fleurs..... un court métrage à visionner jusqu' au bout. Je n' en dis pas plus.
http://video.google.com/videoplay?docid=-8867512033765032709#
L' une trouvera cette animation niaise quand l' autre la trouvera simplement belle, à vous de ressentir l' effet qu' elle vous fait.


Dernière édition par lililamalice le Lun 19 Avr 2010, 02:00, édité 3 fois

lililamalice
Bannie

Nombre de messages : 677
Age : 43
Date d'inscription : 22/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par lililamalice le Lun 19 Avr 2010, 00:38

Un peu allumée la poulette à priori , quand j' ai visionné cette vidéo la première fois, me suis demandée si elle n' était pas gourou d' une secte. Je suis donc allée me renseigner sur le net et sur wiki. Et ben non, elle pourrait ceci dit car elle a à mon sens toutes les capacités requises pour exercer ce genre de "métier" ..... mais en réalité, elle est juste un peu en apesanteur lol. Je ne sais pas si ce qu' elle affirme concernant les fonctions des hémisphères du cerveau est vrai( il semble d' après l' article de wiki que ça fait grincer des dents bon nombres de scientifiques), je n' ai pas de diplôme de neuro-scientifique en poche mais l' expérience qu' elle a décrit a trouvé une forte résonnance en moi alors vrai ou pas, je m' en fiche un peu . Un récit d' une différence qui invite en tout cas à réflechir sur ce cerveau dont les plus brillants intellectuels n' ont qu' une connaissance finalement très modeste!


PS:hors sujet mais ça me démange: pouaaaaah maudit accent américanos, le british est tout de même plus sympa à l' oreille

lililamalice
Bannie

Nombre de messages : 677
Age : 43
Date d'inscription : 22/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par Invité le Mar 20 Avr 2010, 19:08

très émouvante les deux dernières vidéos.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Différence.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum