Le mariage ouvert aux homos en France...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Luna le Sam 11 Juin 2011, 14:59

Mardi prochain, le 14 juin, l'Assemblée nationale se prononcera sur la proposition de loi concernant le mariage homo. Cette proposition a peu de chance de passer. Elle a été débattue jeudi dernier, le 9 juin, mais l'absence de nombreux députés a reporté le vote de la loi...

Selon un sondage TNS-Sofres, les Français sont plutôt pour, à 58%. (source)

58%... ça avance petit à petit... Trop lentement, certainement...

La France est-elle prête à accepter le mariage homosexuel, alors que beaucoup de pays européens comme la Belgique, l'Espagne ou encore la Suède l'ont déjà autorisé ? Ca bloque côté politique... J'ai lu un article du 10 juin dernier très intéressant (merci Lily) :

Hier, l'Assemblée nationale a débattu (une petite heure) d'une proposition de loi déposée par la minorité de gauche et tendant à élargir le mariage civil aux personnes de même sexe désireuses de contracter. Évidemment, sans surprise, l'UMP a brillé par son absence massive, le gouvernement a demandé le vote du texte un autre jour, histoire de rameuter les troupes pour voter contre, et l'on a entendu, comme d'habitude, les arguments les plus stupides visant à refuser l'élargissement juridique du mariage, vieille institution judéo-chrétienne consacrée par la République.

Passons sur les manifestations des députés représentant le lobby ultra-catho, lobby par ailleurs minoritaire chez les catholiques eux-mêmes, mais qui fait le plus de bruit et réussit à faire croire qu'il n'existe que lui, et venons-en à l'autre argument le plus souvent avancé par les opposants au mariage entre personnes de même sexe : ouvrir le mariage, donc à terme, tout le droit de la filiation, aboutirait tôt ou tard à la création de familles dotées d'enfants dans un cadre non hétérosexuellement normé, ce qui par nature, porterait atteinte à l'intérêt de l'enfant.

Cet argument ne tient pas.

Et d'une, parce que la famille hétérosexuellement normée ne garantit pas, par nature, l'intérêt de l'enfant. Inutile de disserter à ce sujet des heures durant.

Et de deux, parce qu'il vaut mieux des enfants désirés, attendus et choyés dans des familles fondées par des personnes mariées de même sexe que l'inverse. Ce qui implique que tôt ou tard, il sera inévitable d'ouvrir le droit à l'adoption à ces couples, de même qu'il faudra leur accorder le bénéfice de toutes les techniques de procréation médicalement assistée. Y compris pour ce qui a trait à la pratique des mères porteuses. De ce point de vue du reste, le PS encore miné de l'intérieur par l'influence de Sylviane Agacinski et des réseaux Jospino-réacs en matière de mœurs, le PS donc, demeure encore dans une drôle d’ambiguïté.

Et de trois, parce que des enfants élevés par des couples de personnes de même sexe existent déjà. Par dizaines de milliers. Entre les adoptions de faux célibataires, les PMA et le recours aux mères porteuses à l'étranger, là où c'est autorisé, le fait dépasse le droit depuis belle lurette. Et on touche là à l'hypocrisie de la majorité UMP qui refuse l'élargissement du mariage et la réforme du droit de la famille : elle prétend agir au nom de "l'intérêt de l'enfant" alors même que son refus enferme des enfants déjà nés, adoptés ou conçus à l'aide de PMA diverses, dans des zones de non droit qui leur sont préjudiciables, tant civilement que civiquement. Ces enfants sont aujourd'hui invisibles, et dans notre société, les invisibles ne comptent pas, surtout lorsqu'ils sont faibles et isolés, surtout dans le régime du président UMP Sarkozy. Le vrai scandale réside dans cette contradiction que l'on pressent volontaire. Ce refus de reconnaitre en droit des êtres humains qui existent de fait, refus digne de Tartuffe dissimule plutôt mal que bien une tragique vérité : l'UMP n'est pas gay-friendly...

Est-ce vraiment surprenant ?
(source)

Vous en pensez quoi de tout ça, vous ?


Dernière édition par Luna le Lun 18 Juil 2011, 16:01, édité 1 fois
avatar
Luna
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1274
Age : 43
Localisation : A l'ouest - Nantes
Loisirs : Rêvasseries diverses
Date d'inscription : 06/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Thot le Sam 11 Juin 2011, 22:35

L'argument selon lequel seule une famille avec les représentants des deux sexes est bonne pour l'enfant est vraiment stupide : combien y a-t-il de familles monoparentales en France, hein ?

Dans les arguments idiots, on trouve aussi souvent le traditionnel : les enfants d'homosexuels deviennent homosexuels. Bah oui, c'est bien connu, tous les hétéros deviennent hétéros u_u --'

Mais bon, ce n'est pas vraiment nouveau, le fait que la France soit en retard niveau mentalités et politique : regardez le droit de vote pour les femmes. On l'a même eu après la Turquie --'
avatar
Thot
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/06/2011

http://this-could-be-anywhere.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par draja le Dim 12 Juin 2011, 00:28

la france est gouvernée en partie par des frileux
la franche est habitée en grande partie par des frileux

voilà le pb

meme si le mariage homo passe , l'homoparentalité on en est encore super loin et le pb c'est qu'il y a de plus en plus de couples homos qui passent par l'étape de la monoparentalité puisque là on peut, bizarrement , ben vii loool il faut un papa et une maman pour que l'enfant soit équilibré mais un homme ou une femme peut adopter un enfant, don cil est où l'équilibre si on suit leur reflexionnement

toute façon ils trouveront toujours quelque chose qui va coincer pour que ça passe pas
et en faisant l'autruche ben ils vont mettre le bordel dans les administrations qui elles doivent gérer le fait qu'un enfant a des parents de meme sexe

quand on me sort que la crainte est justement qu'un enfant élevé par des homos deviendra un homo, moi je leur rétorque : oki ben moa je viens de parents hétéros et en plus d'un père qui votait FN c'est dire ^^

et suivant les stats ben les homos viennent tous à ce jour de parents hétéros donc ya quelque part un pb dans votre reflexionnement

quand au mariage, enfin perso j'étais contre et je suis toujours contre le pacs, d'ailleurs le pacs est plus utilisé par les hétéros car énormèment d'homos le boudent

pourquoi tout simplement ils ne pouvaient pas rajouter dans la loi sur le mariage en général, une tite phrase ou changer un truc pour que ce mariage administratif soit open aux homos et com ça hop plus de problème , on se fait régulariser direct

sauf que là com par hasard ça coince, donc ils nous ont pondu le pacs, puis com ça rale toujours ils essayent de nous pondre "le mariage homosexuel"

franchement ya un truc que je comprends pas, pourquoi pondre une loi sur le "mariage homo" puisqu'il y a déjà une loi sur le 'mariage" ?

ça les défriserait tellement de changer une tite phrase dans la loi ?*
, qui doit surement dater de 1901 car énormèment de décrets datent de cette date des plus anciennes, donc quand on lit le code civil, on peut avoir des frissons tout le temps, quand on voit toutes ces lois obsolètes qui ne suit pas l'ère du temps

c'est ça qui ménervent, com pour la loi contre l'homophobie, pourquoi ne pas l'avoir rajouter à la loi contr ele racisme, qui englobe déjà des critères qui n'engagent pas que les races

pourquoi ils doivent toujours pour la communauté homo créer des nouvelles lois qui en fait existent déjà pour les hétéros, qui en fin de compte seront les meme, donc ça va faire doublette et prendre en core plus de place dans le code civil ?

et après ils vont raler car ya trop de loi, d'ailleurs ils ralent déjà
sarko me semble til au départ de ses 5 ans dans le code du travail et civil, à moins que je me trompe en a déjà pas mal élagué , au détriment des droits des salariés d'ailleurs et tout ça en catimini pendant qu'on était tous en vacances com ça ça passe mieux

c'est quand on se retrouve dans un problème que tout d'un coup on se rend compte que la loi qui aurai tpu nous aider n'existe plus

tiens j'ai entendu un truc à la télé en 1965 les femmes qui travaillaient devaient demander l'autorisation à son mari pour ouvrir un compte en banque oO
j'avais 5 ans à l'époque ça craint vraiment , c'est franchement pas si loin que ça dans le temps



en relisant mon ti coup de gueule je viens de réaliser que j'ai utilisé le mot "régularisé" pour un homo ^^

jvais le laisser car en fait tout ça me fait effectivemen tpenser que quelque part on n'est pas réellement intégré dans cette société qui par moment, et souvent au moment des élections, nous pondent des trucs qu'ils disent sympa, ben vii héé oàn est des électeurs potentiels donc faut nous amadouer

je suis de lille , martine aubry on la voyait qu'au moment des élections , on puvait lui demander n'importe quoi , on l'avait toujours au nivo des associatifs, mais quand cétait pas le moment, ben pwet pwet pour la coincer et lui demander un truc cétait "bien sur on va réfléchir etc etc"

ça me débèque tous ces hypocrites

voilà fini pour ce soir, je sens que je vais bien dormir moa

Laughing
avatar
draja
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 299
Age : 56
Localisation : dans le Grand chNord
Date d'inscription : 24/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Luna le Dim 12 Juin 2011, 14:30

Thot a écrit:
Mais bon, ce n'est pas vraiment nouveau, le fait que la France soit en retard niveau mentalités et politique : regardez le droit de vote pour les femmes. On l'a même eu après la Turquie --'
Oui notre pays veut souvent se vanter et se pavaner de ses mérites en matière de droits mais pour certains, ce n'est pas si folichon que ça...

draja a écrit:
toute façon ils trouveront toujours quelque chose qui va coincer pour que ça passe pas
et en faisant l'autruche ben ils vont mettre le bordel dans les administrations qui elles doivent gérer le fait qu'un enfant a des parents de meme sexe
[...] et suivant les stats ben les homos viennent tous à ce jour de parents hétéros donc ya quelque part un pb dans votre reflexionnement
Je trouve ça vraiment dramatique de laisser des enfants et des parents dans une "invisibilité" administrative et au sein de la société...

draja a écrit:
quand au mariage, enfin perso j'étais contre et je suis toujours contre le pacs, d'ailleurs le pacs est plus utilisé par les hétéros car énormèment d'homos le boudent
Disons qu'il est tout de même nécessaire pour les couples qui souhaitent se protéger d'une certaine façon.

draja a écrit:
pourquoi tout simplement ils ne pouvaient pas rajouter dans la loi sur le mariage en général, une tite phrase ou changer un truc pour que ce mariage administratif soit open aux homos et com ça hop plus de problème , on se fait régulariser direct

sauf que là com par hasard ça coince, donc ils nous ont pondu le pacs, puis com ça rale toujours ils essayent de nous pondre "le mariage homosexuel"
franchement ya un truc que je comprends pas, pourquoi pondre une loi sur le "mariage homo" puisqu'il y a déjà une loi sur le 'mariage" ?
Ah ? Comment ça ? Pour ce qui est de la loi proposée, le texte propose que le mariage puisse être contracté "par deux personnes de sexes différents ou de même sexes". Il s'agit donc d'étendre les "prétendants" au mariage aux couples de même sexe.

draja a écrit:
tiens j'ai entendu un truc à la télé en 1965 les femmes qui travaillaient devaient demander l'autorisation à son mari pour ouvrir un compte en banque oO
j'avais 5 ans à l'époque ça craint vraiment , c'est franchement pas si loin que ça dans le temps
ouaip, c'était hier, il ne faut pas l'oublier. Ce qui nous paraît normal aujourd'hui a été obtenu durement et n'est JAMAIS acquis. Il faut toujours rester vigilente pour protéger ces droits (je parle de façon général).
avatar
Luna
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1274
Age : 43
Localisation : A l'ouest - Nantes
Loisirs : Rêvasseries diverses
Date d'inscription : 06/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Invité le Dim 12 Juin 2011, 23:22

Juste pour rappel :


Et un texte, qui a pourtant 7 ans, mais qui n'a pris aucune ride et résume et/ou illustre et/ou explique bref colle toujours très bien à l'actualité, je trouve...

Pour le droit au mariage homosexuel
par Daniel Borillo, Mai 2004

Quelques maires de France se disent prêts à marier des couples de même sexe. Ce geste de désobéissance civile constitue un événement politique majeur. D’une part, il s’agit de mettre fin à la principale discrimination dont sont encore victimes les citoyens du seul fait de leur orientation sexuelle. D’autre part, il répond à une revendication universaliste : la participation au droit commun d’une partie de la population dénoncée souvent comme communautariste.

Le mariage est à l’origine de la famille, il consacre socialement l’union de deux personnes ayant comme but la solidarité réciproque sur la base de l’affection mutuelle. Constitution, Déclaration universelle des droits de l’homme et Convention européenne font du mariage une liberté fondamentale particulièrement protégée.

Cette revendication des lesbiennes et des gays constitue un pas de plus dans le processus de démocratisation de l’institution matrimoniale. La demande d’accès au mariage ne doit pas être interprétée comme une volonté de normalisation de l’homosexualité ou comme un simple désir d’imitation de l’hétérosexualité. Une telle critique ne fait que caricaturer une exigence qui n’est autre que le respect du principe d’égalité.

Le combat des gays et des lesbiennes s’inscrit ainsi au sein d’une mouvance politique qui les dépasse, et à laquelle d’autres groupes ont déjà participé. La revendication du mariage pour les esclaves, la fin de l’interdiction du mariage des infidèles, la légalisation des unions mixtes ou interconfessionnelles et les conquêtes pour l’égalité des femmes à l’intérieur du ménage sont là pour témoigner de cette évolution. Tous ces parias de l’histoire ont façonné l’institution matrimoniale en lui donnant des contours plus justes.

Les arguments avancés contre le mariage homosexuel véhiculent les mêmes peurs et les mêmes préjugés que ceux utilisés aux Etats-Unis pour interdire le mariage interracial. Ce n’est qu’en 1967 que la Cour suprême déclara cette interdiction contraire à la Constitution américaine. Vingt-six ans plus tard, la Cour suprême de l’Etat de Hawaï a estimé, dans l’affaire Baehr v. Lewin, que le refus du droit au mariage pour un couple homosexuel constitue une discrimination arbitraire. Plus récemment, les cours de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et du Québec ainsi que la Cour suprême du Massachusetts se sont également prononcées en faveur de l’élargissement du mariage aux couples de même sexe. En Europe, deux pays, les Pays-Bas et la Belgique, disposent déjà d’une loi autorisant le mariage gay, et la Suède est prête à le faire dans un avenir proche.

La dénégation du mariage aux couples de même sexe se fonde sur une idée monolithique et essentialiste de l’union, plus proche du sacrement que du contrat civil. Il n’existe pas d’arguments juridiques pour interdire le mariage homosexuel. Si l’on fait appel à l’ordre naturel, symbolique ou religieux, c’est de la même manière qu’on le fit pour condamner l’union des infidèles, pour interdire les mariages mixtes ou pour justifier la domination des femmes.

Différentes catégories de personnes ont progressivement accédé d’abord au sacrement et, une fois celui-ci sécularisé, au contrat de mariage. La Révolution, en brisant le monopole de l’Eglise en matière matrimoniale, établira les bases d’un changement radical : le mariage devient un acte laïque. La nuptialité ne dépend plus de la loi religieuse mais exclusivement de la loi civile. L’instauration du divorce par l’Assemblée de 1791, repris par le code civil de 1804, témoigne de ce bouleversement : ce qui fut un acte religieux est devenu un acte juridique sanctionné par la seule autorité de l’Etat. C’est à cet acte civil que les gays et les lesbiennes doivent accéder, en vertu des principes d’égalité devant la loi et d’universalité de la règle de droit.

Cela n’implique pas que tous les homosexuels partagent les valeurs qui fondent le mariage ou qu’ils veuillent tous s’unir dans le cadre de cette institution (en réalité, plus que de mariage, on devrait parler plutôt de droit au mariage). De même que le droit à la propriété n’implique pas forcément devenir propriétaire, le droit au mariage n’oblige pas les gays à se marier.

Il faut aussi dénoncer comme non fondée l’association faite entre mariage et filiation. Outre que la reproduction ne fut jamais condition du mariage et que l’une et l’autre renvoient à des régimes juridiques distincts, faire de la filiation une caractéristique essentielle du mariage revient à assigner une finalité reproductive à la sexualité. Ici encore, les réticences ne viennent pas tant du droit que de la religion : lorsque Jean Paul II ou George Bush s’opposent au mariage homosexuel, c’est en invoquant la destinée reproductive de l’union sacrée entre un homme et une femme qu’ils le font.

Toutefois, ce n’est pas parce que les couples de même sexe ne peuvent pas se reproduire par les voies biologiques qu’ils doivent renoncer à la filiation : après tout, l’adoption et les techniques de procréation médicalement assistée devraient aussi pallier la stérilité des couples, de tous les couples...
Daniel Borrillo est juriste, enseignant à l’Université de PAris X Nanterre, et auteur notamment de L’homophobie, PUF, Collection "Que sais-je ?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Luna le Mar 14 Juin 2011, 21:41

Très intéressant le texte de Daniel Borillo, Vénusia !

Bon... Déçue même s'il fallait s'y attendre.
L'Assemblée nationale a rejeté aujourd'hui la proposition de loi pour ouvrir le mariage aux homosexuels... avec toujours des dérapages... boude lire l'article de JDD.fr
avatar
Luna
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1274
Age : 43
Localisation : A l'ouest - Nantes
Loisirs : Rêvasseries diverses
Date d'inscription : 06/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par draja le Mer 15 Juin 2011, 03:36

Disons qu'il est tout de même nécessaire pour les couples qui souhaitent se protéger d'une certaine façon.

bah tu passes chez le notaire et hop tu te protèges par rapport à l'extérieur et ça marche aussi bien qu'un pacs

Mr. Green

toute façon meme si tu fais ton pacs t'es obligée de passer par le notaire car dans le pacs il manque des trucs

donc autant tout faire chez le notaire et hop

parce que ne pas croire que grace au pacs tout est réglé et que vous avez toutes les protections et droits d'un mariage ^^
avatar
draja
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 299
Age : 56
Localisation : dans le Grand chNord
Date d'inscription : 24/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Luna le Mer 15 Juin 2011, 17:55

draja a écrit:
parce que ne pas croire que grace au pacs tout est réglé et que vous avez toutes les protections et droits d'un mariage ^^

Tout à fait ! Tu as bien raison ! C'est pour ça qu'on doit être libre de choisir le mariage (ou non) au lieu d'un pseudo cache-misère...


Dernière édition par Luna le Jeu 21 Juil 2011, 18:59, édité 1 fois
avatar
Luna
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1274
Age : 43
Localisation : A l'ouest - Nantes
Loisirs : Rêvasseries diverses
Date d'inscription : 06/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Invité le Dim 17 Juil 2011, 11:07


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Luna le Lun 18 Juil 2011, 15:58

Joli final pour Sophia Aram ! respect

D'ailleurs, je renomme le topic parce que le titre peut prêter à confusion : il s'agit bien de parler de l'ouverture du mariage aux homos et non d'une création d'une "union" particulière aux homos (n'est-ce pas M. Bayrou, quand ce qui existe déjà convient pourquoi créé autre chose de spécifique?)
avatar
Luna
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1274
Age : 43
Localisation : A l'ouest - Nantes
Loisirs : Rêvasseries diverses
Date d'inscription : 06/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Sonia le Mar 19 Juil 2011, 13:18

Un argument souvent utilisé également :"le mariage "sert à fonder une famille , avec des enfants , donc , on ne peut pas l'autoriser pour des homos . Ben , oui , alors on retire le mariage aux hétéros qui n'ont pas de gosses .

Sonia
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 101
Age : 58
Localisation : hainaut
Emploi : fonctionnaire
Date d'inscription : 22/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Invité le Jeu 21 Juil 2011, 15:10

Article LEMONDE.FR

Contre l'homoparentalité, l'UMP veut "promouvoir la famille durable"

Un mois après le rejet, par l'Assemblée nationale, d'une proposition de loi PS de l'opposition visant à "ouvrir le mariage aux couples de même sexe", l'UMP a exposé, dans un rapport présenté le 13 juillet, ses propositions pour "valoriser la famille durable", un contrepied au projet socialiste qui ne fait pas l'unanimité au sein même du parti présidentiel.

A l'issue d'un groupe de travail qui a réuni 53 députés UMP, les auteurs du texte, Anne Grommerch et Hervé Mariton, ont listé une trentaine de propositions visant à "promouvoir la famille durable." "Nous faisons le choix de soutenir l'institution du mariage, point de départ de la famille, et meilleur garant de la protection de cette cellule et de chacun de ses membres", argumentent les parlementaires en préambule. Parmi ces propositions, se détachent notamment le maintien et la hausse d'un intérêt fiscal au mariage, la réaffirmation de ce dernier comme le "lien de deux personnes de sexe différents", et la priorité donnée à l'adoption d'enfants par des couples plutôt que par des personnes célibataires.

LES COUPLES HÉTÉROSEXUELS PRIVILÉGIÉS

Conformément à sa proposition de loi rejetée au printemps par la majorité, le Parti socialiste s'est engagé, dans son programme pour la présidentelle, à ouvrir à "tous les couples le droit au mariage". Le projet UMP vise à "maintenir une différence subjective et créancière" de droits entre le pacs ou le concubinage et le mariage. "Un contrat civil comme le pacs, qui s'inscrit dans l'instant, ne peut porter les mêmes droits que l'institution du mariage", estiment les parlementaires UMP qui proposent également de rétablir, seulement pour les nouveaux mariés, la triple déclaration d'impôts la première année de l'union, fiscalement avantageuse.

Les couples hétérosexuels doivent être privilégiés dans la procédure d'adoption, selon l'UMP, qui estime qu'"avoir deux parents de sexe différent [est] un bien élémentaire de l'enfant". Le parti veut donc "prioriser l'adoption par les couples ou par les célibataires du cercle familial. (...) La monoparentalité peut être une circonstance de la vie, elle ne doit pas fonder le projet." L'adoption par des célibataires devrait donc être limitée aux "accidents de la vie" (décès des parents) et réservée aux seuls membres de la famille ( oncle, tante...). Un point de vue qui rejoint celui de Christine Boutin, présidente du Parti chrétien-démocrate et candidate à la présidentielle. L'ex-ministre du logement de Nicolas Sarkozy s'est en effet prononcée pour l'interdiction pure et simple de l'adoption par une personne célibataire, afin d'éviter que des couples homosexuels "détournent la loi".

DIVERGENCES À L'UMP

Toutefois, selon Edwige Antier, députée UMP et membre du groupe de travail qui a donné lieu à ce rapport, les propositions de ses collègues Anne Grommerch et Hervé Mariton ne correspondent pas entièrement au débat qui a été mené. "Notre mission était de formuler des propositions visant à concilier travail et vie familiale, et la conclusion du rapport déborde sur la question de l'adoption par des parents célibataires, le mariage homosexuel... Des points qui n'ont pas été réellement débattus", observe la députée, qui émet des "réserves" sur plusieurs des propositions de ses collègues.

"On ne peut revenir sur le droit pour une personne célibataire d'adopter un enfant acquis en 1966 " estime-t-elle. "Aujourd'hui, beaucoup d'enfants sont élevés par des couples homosexuels et des parents seuls... Il n'est pas possible de jeter un voile sur l'existence de cette partie de la population française." Selon l'Insee, la France comptait en 2006 environ 2 millions de familles monoparentales ou recomposées ; depuis 2004, plus de 130 000 divorces sont prononcés en France chaque année.

LE PS DÉFEND LE MARIAGE HOMOSEXUEL

"Le rapport souligne encore qu'il est préférable pour un enfant d'être élevé par ses deux parents, mais est-ce une règle absolue ? Je n'en suis pas certaine" poursuit Edwige Antier qui, en réponse aux conclusions de ses collègues, propose la création d'une nouvelle mission, clairement anglée sur les questions liées à la composition de la famille. "Il y a au sein de l'UMP des débats à mener sur le statut des beaux-parents, sur l'homoparentalité" estime cette élue UMP qui, en juin, n'avait pas voté contre la proposition de loi socialiste pour le mariage homosexuel.
Au sein de l'opposition socialiste, le débat sur la question du mariage et l'adoption pour les couples de même sexe ne fait plus débat. "Le PS a pris position très clairement sur sa volonté de modifier le Code civil, tant en ce qui concerne le mariage homosexuel que l'homoparentalité " expliquait le député socialiste Patrick Bloche au Monde.fr en juin. "Ces engagements ont été validés dans le projet socialiste pour 2012 et engagent tous les candidats à la primaire socialiste", précise le parlementaire. Quant à la supériorité d'un modèle familial sur un autre, le point est également tranché rue de Solférino: "Ce qui compte avant tout, c'est la qualité du projet familial pour l'intérêt même de l'enfant. Et, en cela, nous considérons que l'orientation sexuelle ne doit pas être un élément de discrimination", résume Patrick Bloche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mariage ouvert aux homos en France...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum