Présidentielle 2012

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présidentielle 2012

Message par Vénusia le Lun 02 Avr 2012, 08:39

J'ouvre ce sujet sur l'élection présidentielle 2012, notamment pour ce qui concerne la question LGBT mais pas seulement. Si certaines souhaitent débattre des points, des actions, des sujets concernant les programmes proposés par les candidats, etc., c'est l'occasion...

Pour commencer, un article paru sur le site de Têtu suite à la rencontre du 31/03/2012 :

Les candidats à la présidentielle ont passé leur grand oral LGBT

Samedi, aux Folies Bergère, la soirée a eu un air de grand soir LGBT. Pour la première fois, une majorité d'associations faisait événement commun et organisait un meeting, dans le cadre de la campagne Egalité 2012. Et cet événement inédit a mobilisé: la salle, qui peut accueillir jusque 1600 personnes, était pleine, principalement de militants, venus de toute la France.

Pendant 5 heures, ont défilé sur scène associatifs, artistes, les Sœurs de la perpétuelle Indulgence et people, comme Arielle Dombasle. Mais les moments les plus attendus étaient les grands oraux des politiques, qui ont eu, chacun, 15 minutes pour convaincre.

Les principaux partis étaient là, à l'exception du Front National, qui n'avait pas été invité. «Le FN vote contre toutes les lois sanctionnant l'homophobie et s'oppose aux associations LGBT, justifie d'emblée Nicolas Gouguain, porte-parole de l'Inter-LGBT. Ce parti ne combat aucune discrimination et n'est pas comme les autres. Nous voulons argumenter face à eux, lors de débats sur le terrain, mais nous ne souhaitions pas leur donner la parole.»

Les autres ont eu droit à leur quart d'heure de gloire ou de déroute, devant une salle attentive et particulièrement réactive. Retour, par ordre d'apparition, sur chacune de leur prestation.

Fadila Mehal, Modem, la plus floue
Aussi bavarde que vague, la représentante de François Bayrou a rapidement fait décrocher la salle. Fadila Mehal, responsable des questions d'intégration et d'égalité des chances au Modem, a longuement disserté sur les grands principes qui lui tiennent à cœur, laissant le public songeur. Au moment d'arriver à ses propositions, les spectateurs poussent un Ah de soulagement. Au pouvoir, le Modem créera un Ministère de l'égalité, facilitera le changement d'état civil pour les trans ou reconnaitra les liens des enfants nés de la GPA. Mais François Bayrou reste opposé au mariage et lui préfère un Contrat d'union civil, qui donnera les mêmes droits.

Fadila Mehal se dit plus ouverte que son chef, mais se plie à son avis. «Il a beaucoup avancé et il est entouré de personnes qui ont cet engagement chevillé au cœur. Le mariage homosexuel peut choquer et il est lui-même très croyant» explique-t-elle, réveillant d'un coup la salle qui scande Laïcité. Autre point de conflit : les franchises médicales pour les personnes atteintes de maladie longue durée. Pour interdire toute avancée, elle évoque le problème de la dette. Sur le reste, elle retrouve le flou. «Je ne vais pas faire un catalogue comme la Redoute, mais les problèmes dans le domaine de la santé, de l'éducation ou de l'emploi sont très importants.»

Najat Vallaud-Belkacem, PS, la plus à l'aise
Coutumière des réunions LGBT, Najat Vallaud-Belkacem a fait une entrée de star, soulevant un tonnerre d'applaudissements. «François Hollande aurait sincèrement aimé être là, mais il est en déplacement Outre-Mer. Je suis très fière et heureuse de le représenter sur des sujets qui me sont chers.» «On la préfère elle», sourit une quinquagénaire tandis que la porte-parole du candidat socialiste rappelle que, depuis 10 ans, la France n'a connu aucune avancée en matière de droits LGBT, que «les engagements de François Hollande sont anciens», et que la gauche serait l'alliée historique des homos. «Les socialistes sont fiers d'avoir pris part à votre combat», lance-t-elle, en citant les autres responsables du PS, comme la maire de Montpellier Hélène Mandroux, présents aux Folies Bergère.

Concrètement, elle décline les promesses du PS, notamment l'ouverture du droit au mariage et à l'adoption. «Ce n'est pas un effet de mode», affirme-t-elle, en réponse aux déclarations de Nicolas Sarkozy. Autres engagements: donner un statut aux coparents, reconnaître la transphobie et permettre le changement d'état civil sans condition médicale, autoriser les homos à donner leur sang, sensibiliser les fonctionnaires à l'homophobie ou soutenir la dépénalisation universelle de l'homosexualité. Interrogée sur l'application de ces mesures, elle garantit qu'elles seront effectives avant le printemps 2013. «Nous les lancerons dès que nous serons élus, simultanément, pour créer un élan. Mais il faut le temps que les débats se fassent dans de bonnes conditions», explique-t-elle, portée par les applaudissements d'une salle conquise.

Geoffroy Didier, UMP, le plus hué
Les réunions LGBT deviennent trop périlleuses pour l'UMP et aucun ténor ne s'y déplace. Ce soir, le sacrifié du parti était Geoffroy Didier, conseiller régional d'Ile-de-France. Dès son entrée en scène, il provoque des huées, qu'il ne parviendra pas à calmer. «J'ai eu le courage de venir, commence-t-il. Nous pouvons ne pas être d'accord mais laissez moi 5 minutes pour m'exprimer.» Il assure que «Nicolas Sarkozy respecte les orientations sexuelles de chacun» mais qu'il s'oppose au mariage homo, car «il défend l'équilibre d'une société où la cohésion est fragile. Le mariage est une institution. Nous voulions faire le Contrat d'Union civil mais les juristes nous ont dit qu'il était inconstitutionnel.»

Dans la salle, les esprits s'échauffent et le ton monte de plusieurs crans. De nombreux militants, contenus par les animateurs, huent et scandent en chœur Boutin, Vanneste, Menteur ou Sarko ça suffit. Le niveau sonore explose, le public se lève, mais Geoffroy Didier reste calme, indifférent. Entre les sifflets, il récite son discours. Faute de propositions, il estime que «des choses ont été faites depuis 2002», et cite «la lutte contre l'homophobie», la «pénalisation des injures homophobes», ou la création de la Halde (ndlr : supprimée depuis au profit du défenseur des droits). Alors qu'il vante la situation des homos en France, en comparaison aux pays qui les condamnent, la salle s'embrase et martèle Egalité. Seule annonce du côté de la droite : la célébration du PACS en mairie, toujours refusée par de nombreux élus UMP. «Ce que je dis ne vous fait pas plaisir, conclut Geoffroy Didier. Mais merci de votre écoute.»

Eva Joly (ci-dessus), Europe-Ecologie Les Verts, la plus précise
Concise et précise, Eva Joly a plutôt séduit le public, suscitant, ici et là, quelques «On t'aime, Eva.» «Nous attendons depuis trop longtemps l'égalité et la justice», entame-t-elle. Mais les envolées lyriques laissent vite la place aux réponses courtes et concrètes. Elle se projette dans le premier conseil des ministres qu'elle présidera. Un projet de loi, instaurant l'égalité d'accès au mariage et à l'adoption, sera déposé. A partir de là, les autres droits s'imposeraient, pour l'adoption simple ou plénière, les droits du conjoint, et la reconnaissance de la coparentalité.

Pour chaque sujet, elle souhaite « une simplification ». Ainsi, les personnes trans pourront changer d'état civil sur demande, sans avis médical ni psychiatrique. Les franchises médicales seront supprimées, la lutte contre l'homophobie accentuée à l'Education nationale et le délai de prescription pour les actes homophobes allongé. Elle plaide également pour que la diplomatie et les accords commerciaux avec des pays étrangers soient conditionnés au sort qu'ils réservent aux homos. Son seul doute porte sur la multiparentalité. «Il faut agir progressivement et qu'un débat ait lieu», justifie-t-elle. Enfin, elle rappelle que le premier mariage homo a été célébré par un Vert, Noël Mamère. «Vous pouvez compter sur moi et moi je compte sur vous», clame-t-elle.

Jean-Luc Mélenchon, Front de Gauche, le plus applaudi
A l'applaudimètre, il est le vainqueur de la soirée, le seul à avoir eu droit à une standing ovation de la moitié de la salle. En verve, il a misé sur un discours conceptuel, plus que sur un exposé de promesses. Il l'admet : à la base, il est un «macho méditerranéen» et «les mouvements LGBT n'étaient pas son monde». Mais, de rencontres en réflexions, il aurait compris que l'identité était la plus grande liberté, le «fondement universel de l'être humain». Maintenant, il est pour toute «dépsychiatrisation, déjudiciarisation, dépathologisation», des questions LGBT et a pour «adversaire, la structure culturelle du patriarcat.»

Pour lui, «l'égalité, c'est fastoche.» Provocateur, il lance, agaçant quelques personnes et faisant rire la majorité: «puisque vous vous êtes tous entichés de nuptialité, nous ouvrirons le mariage laïc» aux LGBT et il rêve d'une nouvelle révolution, «où les privilèges (hétérosexuels) seront abolis». Couvert d'applaudissements, il annonce que, dans sa 6e république, tous les couples auront les droits identiques à ceux des couples hétéros. Puis il questionne la salle: «Le mouvement LGBT peut apprendre beaucoup à la société et doit se demander comment il peut participer à notre émancipation collective.» Et il n'oublie pas de tacler ses adversaires : «toutes les avancées, comme la formation des fonctionnaires ou l'amélioration de la prévention à l'Education Nationale, comment feront-ils s'ils ne veulent pas dépenser un euro? Ces réformes sont incompatibles avec l'austérité.» Au moment de partir, les Mélenchon Président fusent d'un peu partout.

Source de l'article : http://www.tetu.com/actualites/elysee2012/les-candidats-a-la-presidentielle-ont-passe-leur-grand-oral-lgbt-21326
avatar
Vénusia
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1894
Age : 37
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Miss Marple le Lun 02 Avr 2012, 10:00

Wild a écrit:
Interrogée sur l'application de ces mesures, elle garantit qu'elles seront effectives avant le printemps 2013.

Cette perspective me touche de façon incroyable. Au point que j'ai presque du mal à croire que ça puisse être vrai.

Si le PS remporte les prochaines élections, je serai aussi enthousiaste que je l'ai été en 1981 pour cette unique raison.

Je ne vois pas d'acte plus fort que celui d'un maire établissant un acte d'état civil pour y inscrire que deux femmes sont épouses (l'une pour l'autre) et deux hommes époux pour commencer à faire réellement évoluer la vision qu'une société a de l'homosexualité.
avatar
Miss Marple
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par ptitebulle le Lun 02 Avr 2012, 12:32

Merci pour ce résumé wild, très intéressant Smile
avatar
ptitebulle
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 545
Age : 32
Localisation : Vaucluse
Emploi : infirmière
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Minipoussin le Lun 02 Avr 2012, 19:01

Absolument rien ne m'enthousiasme dans cette élection...pourtant en 2002, j'avais bien suivi tous les programmes et les candidats...et en 2007, j'avais suivi et débattu d’arrache pied. Mais là, chuis à l'ouest. Je n'arrive pas à m'y intéresser parce qu'il n'y a quasi aucune chance de vrai changement à l'horizon.
Les promesses du PS j'y crois moyen et l'UMP...bah c'est l'UMP, en pire avec Sarko au pouvoir. Les autres ont peu de chance, à part dans le pire des cas, Marine Le Pen...

En fait je crois que je n'ai simplement plus confiance vis à vis des choix de la population française. Les gens disent toujours qu'ils sont écœurés par les personnalités politiques mais ce sont eux qui votent pour elles...et à la dernière election ils ont voté Sarko. Un vrai traumatisme politique pour moi. M'en suis jamais remise.
avatar
Minipoussin
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 197
Age : 38
Date d'inscription : 21/07/2006

http://out-of-reach.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par ptitebulle le Lun 02 Avr 2012, 21:10

Pareil, je suis en plein doute, aucune idée cette année trop déçue (celui que je voulais a pas eu ses signatures) donc je sais pas le/la moins pire ou pas voter??!
avatar
ptitebulle
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 545
Age : 32
Localisation : Vaucluse
Emploi : infirmière
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Invité le Lun 02 Avr 2012, 21:16

Je suis sure de voter blanc. Je vais voter parce que c'est un geste important.

Je vote blanc pour que ces politiciens à deux balles prennent leurs responsabilités !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Vénusia le Lun 02 Avr 2012, 21:19

En tous cas Mélenchon semble devenir une épine dans le pied des deux premiers dans les sondages...
avatar
Vénusia
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1894
Age : 37
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Invité le Mar 03 Avr 2012, 12:05

Je suis abstentionniste depuis des années !

Il y a plein de raisons à cela, je ne vais pas faire ici un pamphlet pour l'abstention (je ne suis pas plus pour que contre d'ailleurs) car ce n'est ni le lieu, ni le moment d'être entendue à ce sujet.
Pour moi, mettre un bulletin dans une urne tous les cinq ans , c'est vraiment le degré zéro de la politique... Et quand je vois ces gens qui y vont, je ne vois en effet pour la plupart, que des êtres totalement dépolitisés, voire, quand ils ne le sont pas, dépolitisés tout de même par ce simple geste du "s'en remettre à" (avant on s'en remettait aux dieux, à Dieu, au sorcier, au médecin... L'homme semble toujours avoir besoin de "s'en remettre à"...)

Bref

Juste je ne crois pas et ne peux en aucun cas croire que le "salut" peut venir d'ailleurs que de nous mêmes. Je ne vois aucune bonne raison de s'en remettre à d'autres et notamment à un chef, un parti etc. etc. qui devrait décider pour nous des orientations politiques d'un peuple (de peuples faudrait-il d'ailleurs dire !), d'individus, de structures locales qu'il ne connait pas (car soyons francs, ces gens-là sont un peu déconnectés de la réalité quotidienne de la plupart des français et des autres...) !
D'ailleurs, ils ne dirigent plus rien et ne décident plus rien... Un Chirac ou un Sarkozy a beaucoup moins de pouvoir aujourd'hui qu'un Pinault ou un Lagardère ! Eux et leur économie en revanche dirigent tout et souhaite que rien n'échappe à leur logique mercantile. Même vous... Vous êtes donc à vendre, à acheter, à bouffer même s'il faut... Vous, vos idées, votre "force de travail", votre "temps de cerveau encore disponible", vos affects, vos corps etc. etc.
Quant à la politique politicienne elle ne dirige plus actuellement que son propre spectacle, ses jeux de petits soldats et ses petits coups médiatiques minables à faire pleurer et trembler dans les chaumières ! C'est pitoyable de bêtise (même si s'est à prendre en compte de manière très sérieuse) !

Mais mon principal argument pour ne pas aller voter à vrai dire c'est : pour vouloir gouverner la france ou être président de quoi que ce soit, allons bon, il faut être un peu mégalo voire totalement taré sur les bords ! Péter plus haut que son cul en tout cas ça c'est certain !
"Se prendre pour la cuisse de Jupiter" comme dirait l'autre !
Moi je refuse d'entretenir des gens dans leurs névroses mégalomaniaques ! C'est pour leur bien que je m'abstiens donc ! Mr. Green

Quant à la démocratie avec laquelle on me bassine les oreilles, il était sans doute bon de la réclamer en 1789 ! Y'a un temps pour tout et faudrait voir à ne pas se contenter ni des libertés d'il y a deux siècles et demi, ni des revendications politiques qui succédaient à quelques siècles de royauté et de tyrannie ! Ces combats-là étaient certes essentiels en leur temps (ce fut d'ailleurs des COMBATS !!!!! Est-ce un hasard ?), et il faut certes préserver les acquis qu'ils ont permis, mais surement pas s'en contenter, ni élever le régime actuel au rang de modèle absolu ou le vendre à l'exportation ! La démocratie à l'occidentale a encore beaucoup de choses à se reprocher et aucun des candidats au renforcement de son propre parti (ils ne sont jamais que ça) n'est tout à fait prêt à prendre acte de cela. Tout simplement parce que la réelle liberté d'un peuple entrave toujours le pouvoir et l'économie de ses dirigeants !

Ceci dit s'abstenir n'empêche pas de faire de la politique... et même bien au contraire... Je m'abstiens parce que je suis ailleurs et que ce n'est absolument pas vers ces gens-là que j'ai envie de tendre ou de me déplacer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Vénusia le Mar 03 Avr 2012, 12:52

Fourmis j'avoue que je te rejoins sur le fait que nous sommes plus dans une logique de "corporate governments" où il n'est question que de luttes de pouvoirs et d'intérêts. "On nous prend pour des cons" comme dirait l'autre. Et c'est valable dans n'importe quelle sphère sociale, économique, politique ou même apolitique.
Cependant, devant ce constat, quelle alternative ? Une révolution ? Je ne serais pas contre... Mais ! Même là le "peuple" ou les peuples à juste titre, ne sauraient se rallier derrière UNE révolution, UNE cause, chaque groupe d'individus défendant son beefsteak, ce qui est normal soit dit en passant, dans le sens où chaque individu a besoin de s'identifier à un groupe d'appartenance avec ses propres problèmes.
Les réac', ne leur en déplaise, il faut bien reconnaître que sans motif réactionnaire ou tête d'ampoule contre laquelle se rallier, il n'y aurait pas de réac' ! Cependant chacun a sa tête de turc (individu, la politique en général, le "système"...)
Le seul moment où les politiques nous font de la lèche c'est au moment des élections. Preuve en est que, quelque part quand même, les urnes ont encore un pouvoir. Après une fois qu'ils sont assis sur le trône Élyséen c'est autre chose...
La seule vraie révolution qui rallierait peut-être tout le monde d'une seule et même voix ce serait si Marine Le Pen accédait à la Présidence du pays. Attention je ne suis pas en train de plébisciter le vote pour le FN. Loin de là et ça m'écorche ne serait-ce que d'écrire son nom... Mais il n'y a que lors de tsunami que la solidarité se réveille et que les intérêts particuliers cèdent à l'intérêt général. Pourquoi certains disent voter FN dans la rue ? Pour faire réagir... Et on se retrouve avec un 21 avril où là tout le monde s'est réveillé pour le second tour.
S'abstenir oui d'accord, mais il faudrait que tous les français, d'ici et d'ailleurs, s'abstiennent de passer la porte des bureaux de vote, un 100% d'abstention ou de votes blancs.
En attendant ce jour qui n'arrivera pas, on est en démocratie, avec quelqu'un que l'on a le droit d'élire pour garantir la liberté que l'on a de manifester contre lui (ou elle - une femme - un jour peut-être ce serait bien aussi).


Dernière édition par Wild le Mar 03 Avr 2012, 23:08, édité 2 fois
avatar
Vénusia
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1894
Age : 37
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par ptitebulle le Mar 03 Avr 2012, 12:57

Je suis entièrement d'accord avec toi fourmissansombre, de toute façon rien que le mot démocratie me fais bien rire, pseudo démocratie liberticide basée sur des lois toujours plus sécuritaires, envoyer tout ça sur tf1 aux infos = paranoïa générale, abrutissement... De toute façon la plupart des gens n'y comprend rien, ils vont voter pour le candidat qui sera le plus médiatisé, le plus people... Il y a peut être un candidat pour qui j'aurai voté car je suis dans la protection animale et lui avait, a priori, un bon programme sur ce sujet... mais bon toute façon il a pas eu ses signatures donc...... je ne me déplacerai pas cette année Smile
avatar
ptitebulle
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 545
Age : 32
Localisation : Vaucluse
Emploi : infirmière
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Miss Marple le Mar 03 Avr 2012, 14:04

Je suis surprise du manque de colère dans ce sujet qui en appelle pourtant :

Vous financez les personnes qui se sont exprimées via leur porte parole dans le texte retranscrit ci-dessus.

Ca ne vous choque pas de lire que Bayrou pour justifier sa réticence (voire plus) au mariage homosexuel se sert de sa foi ? Et pour celles et ceux qui sont croyants, de vous demander : sur quel fondement sa foi a plus de poids que la mienne ?

Ca ne vous choque pas de lire que : « Nicolas Sarkozy respecte les orientations sexuelles de chacun» mais qu'il s'oppose au mariage homo, car «il défend l'équilibre d'une société où la cohésion est fragile » En quoi le mariage homosexuel peut fragiliser une société ? Et faire plus de dégâts que la politique, les discours insultants pour les plus fragiles et la glorification du fric qu'on est obligé de subir actuellement ?

Ca ne vous alerte pas de lire que le fn n'a pas été invité en raison de sa profonde homophobie ? Vous allez voter pour ce parti ou continuer à le faire ?

Ah bon, vous n'aimez pas la politique ? Ca vous gonfle, vous n'y croyez pas ou plus ?

Rassurez-vous, ça les fait autant rire de nous voir aller au bureau de vote que de nous abstenir d'y aller.

Simplement, moi, dans n'importe quel boulot, quand je fais une connerie on me le fait remarquer, et heureusement.

Alors, si je peux faire remarquer à quelqu'un, via un bulletin de vote, que son "boulot" a fait assez de dégâts comme ça, je ne vais pas me gêner, quitte à avoir l'air d'une conne en allant au bureau de vote.





Dernière édition par Miss Marple le Mar 03 Avr 2012, 16:02, édité 1 fois
avatar
Miss Marple
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Yuri-girl le Mar 03 Avr 2012, 15:24

Désolée je n'ai pas tous lue, je riposterais surement quand j’aurais plus de temps !

Vous trouvez cela normal que cette année il m'ont envoyer deux carte électorale (une a mon adresse et l'autre celle de mes parents).

Je suis contre ce système qui est diriger par des "élues". De plus aujourd'hui ont est Européen, c'est le parlement Européen qui créer, vote les lois que nous subissons!
Sachant que ce système capitaliste nous entraine dans un endettement interminable, tous cela pour leurs profits (payes a vie, avantages divers...)

Les votes blanc (pour contester, donner un avis différent de ceux qui se représente) ne sont pas comptabilisés ! Donc ne serve a rien.
Si 70% de la population vote blanc c'est 70% du peuple qui ne veux voir personne de ceux qui se sont présenter au pouvoir ! Ont ne retiendra que le résultat 53% pour intel et 47% pour l'autre !

Aller voté pour donné sont avis OUI, mais pas quand il n'est pas pris en compte, non !
A savoir que notre président actuel a pris un contrôle sur les médias, la circulations, internet... (il y a un mots pour cela, mais il est mal vue car utiliser pour des régimes totalitaire, il me semble) !

Nous somme victime de la mondialisation et suivons un système capitaliste sur l'exemple des USA ! Aujourd'hui nous le peuple en payons les conséquences !
Coût de la vie, augmentation, moins d'aide.
Liberté restreinte, surveillance !

Or ces "élus" nous pas baisser leur niveau de vie, nous oui.

Donc c'est tous le système qui est a refaire, sur c'est pas facile, et chacun essaye de vivre au mieux.
Mais je pense que chacun d'entre nous peut faire un petit truc pour les autres sans rien attendre juste pour faire avancer et amélioré ce monde !
avatar
Yuri-girl
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Ouest Lyonnais
Emploi : responssable en attente
Loisirs : En se moment la moto
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Minipoussin le Mar 03 Avr 2012, 19:02

Le système est pourri toussa toussa je comprends bien ... mais quelle alternative proposez vous ?
Les êtres humains se regroupent en société parce qu'ils sont plus forts ensemble, mais ces sociétés nécessitent des lois : des droits, des devoirs. Il faut donc que certains membres disposent "professionnellement" ou institutionnellement d'un pouvoir : celui de trancher en cas de conflit, celui de décider en tant que représentant du plus grand nombre.

Il n'y a pas de société sans répartition des rôles. Effectivement, l'esprit humain étant souvent tordus, les individus disposant du pouvoir en ont souvent fait un peu beaucoup n'importe quoi. Quelle alternative solide peut on proposer qui n'ait déjà vu le jour à un moment de l'histoire ?

Autre chose : les gens se déplacent aux urnes tous les cinq ans ... oui c'est de la connerie, car le président n'est pas "le patron" ou "le chef" ... il a un pouvoir limité. Face à lui on retrouve beaucoup d'autres pouvoirs dont un certain nombre est également issu d'un scrutin.
Nous votons pour nos députés (en France et en Europe), nous votons pour nos maires, pour les conseils régionaux et généraux ... nous pouvons même voter pour des tas d'autres choses dans un autre domaine ( président, trésorier, secrétaire d'asso par exemple ).

Ce groupement de personnes décisionnaires sont bien "élues" par la population. Si elles sont "élues" c'est parce que des personnes, dont on estime qu'elles ont mal choisies, se sont déplacées. Dans le lot un certain nombre se sera renseigné réellement, mais combien ?

Ce n'est pas le système démocratique en lui même qui est le problème. Le problème de fond, c'est l'éducation ou le manque d'éducation.

Si je suis écœurée, ce n'est pas simplement parce que Sarkozy est à pleurer, et ce n'était pas le seul candidat bien naze des dernières élections ... mais c'est parce que ces personnalités sont à ce niveau parce qu'on les y a mise. C'est bien la population qui a voté pour des nazes.
Qu'on ne me dise pas qu'il n'y a pas des personnes de qualité en politique...juste que celles là elles peinent sacrément à arriver en haut de l'échelle parce qu'elles ne sont généralement pas assez consensuelles....parce que la société humaine fonctionne sur des tas de ressort un peu crétins ( que nous partageons tous ) comme l'apparence, la peur du changement, l'affect, les à prioris...

Bon quelle alternative à cette "connerie" généralisée ? En dehors de l'éducation je ne vois pas trop ce qui pourrait améliorer le sort de l'humanité à ce niveau ... et encore, nous ne sommes pas tous égaux et il y a peu de chances que nous le soyons un jour malheureusement.

Ce que l'on a proposé lorsqu'on considérait que le peuple n'était pas assez formé , qu'il n'avait pas les armes pour bien décider : la royauté ou la dictature. Ce n'est pas ça non plus qui fera avancer l'Humanité, on le sait très bien.

Donc, quelle alternative, qui prend en compte les paradoxes et la complexité de l'âme humaine , serait viable face à la démocratie ?
avatar
Minipoussin
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 197
Age : 38
Date d'inscription : 21/07/2006

http://out-of-reach.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Yuri-girl le Mar 03 Avr 2012, 19:29

Moi je propose que le peuple, alternativement et au hasard monte au sénats pour voté les lois !
Cela permet de représenter toute la population, de s’investir et s'intéresser au loi du pays.
Puis faire monté 600 personnes au parlement chaque semaines, reviendra bien moins cher que les sénateurs et députés dont la présence n'est même pas obligatoire.

Je suis d’accord qu'ils faut des lois, et des personnes pour proposer des améliorations.
Et que pour tous, riches, pauvres, classe moyenne, il ne faut pas d'abus, car c'est sa qui nous pénalise et nous coute cher en temps et argents !

(exemple au boulot, les gens font tous pour se faire licencier, toucher les indemniser, plutôt que des démissionner, résultat le chômage augmente et les remboursement baisse, c'est la majoriter qui paye)

L'éducation du peuple je suis d'accord, c'est a chacun d'en prendre conscience.
avatar
Yuri-girl
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Ouest Lyonnais
Emploi : responssable en attente
Loisirs : En se moment la moto
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Minipoussin le Mar 03 Avr 2012, 20:04

Dans ce cas, ce qui a été voté un jour pourra être dévoté la fois suivante parce que l'esprit majoritaire aura changé. La société deviendrait instable...à moins qu'un pouvoir se face proposition de loi mais celui là aura été élu comment ? Et comment dirigera t il ?

C'est bien le peuple qui a lui même voté pour que des gens appliquent un programme en son nom...et manifestement, le peuple choisit souvent mal ... alors si une minorité non "choisie" mais prise au hasard dans la population décidait pour tous , quelle serait sa légitimité et comment ses décisions seraient elles respectées ?

J'aurais encore moins confiance qu'en un représentant élu obligé d'arrondir les angles, parfois trop, parfois pas assez ... mais qui ne risque pas par exemple de réappliquer la peine de mort ou d'interdire le droit à l'avortement sur une majorité ponctuelle qui n'a rien à perdre et rien à gagner.
avatar
Minipoussin
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 197
Age : 38
Date d'inscription : 21/07/2006

http://out-of-reach.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Yuri-girl le Mar 03 Avr 2012, 21:34

Peine de mort un grand débat, que personne n'a débattu, mais qui est resituer en Europe !



« Article 2 - Droit à la vie


  1. Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort
    ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, sauf en exécution
    d’une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est
    puni de cette peine par la loi.

  2. La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet
    article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu
    absolument nécessaire :

    1. pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;
    2. pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;
    3. pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection. »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Article_2_de_la_Convention_europ%C3%A9enne_des_droits_de_l%27homme




Les droits de l'homme
avatar
Yuri-girl
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 93
Age : 28
Localisation : Ouest Lyonnais
Emploi : responssable en attente
Loisirs : En se moment la moto
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Vénusia le Mar 03 Avr 2012, 23:14

Je vous rappelle juste que le sujet à la base ce sont les élections à venir, pas de refaire l'Histoire ou de réformer la Constitution...
avatar
Vénusia
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1894
Age : 37
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Invité le Mer 04 Avr 2012, 08:47

Ce que je voulais dire pour ma part c'est que je pense qu'il y a pas mal de choses à faire en marge ou au-delà de la démocratie telle qu'on la connait aujourd'hui, en la laissant disons pour ce qu'elle est, c'est à dire une bien triste chose si l'on est tout à fait honnête !
Alors biensûr "c'est pire ailleurs"... Biensûr "c'est mieux que pire" toussa toussa... Mais franchement je ne sais pas si nous devons nous contenter de pseudos libertés et de pseudos bonheurs artificiels au nom des dictatures et des régimes totalitaires qui nous jouxtent et dont on se sert d'ailleurs bien largement pour faire passer certaines pilules ! ça me parait manquer un peu d'ambition tout ça ! Et l'existence, la liberté, le bonheur, l'organisation de mondes, l'utopie politique ne me parait pas pouvoir souffrir ce manque d'ambition !
Mais je suis une utopiste sans doute...
Quant à nos sociétés soit disant idéales malgré tout ! Je ne suis pas certaines que nos records de prescription d'anti-dépresseurs, de chômage, de suicide au travail, de misère affective et pétages de câble en tout genre, d'usines, de béton, d'étages, de pollution et d'eau noire... fassent si envie que ça. Ou du moins fassent envie au-delà de l'image et de l'illusion de richesse, de confort, d'épanouissement personnel, de reconnaissance sociale et de possible réussite financière ou fortune à la loterie qu'elles font miroiter !

D'autres choses à faire donc, en marge ou au-delà de la démocratie... des activités vraiment politiques oui (au sens de s'organiser au sein de la cité) et qui échappent à cet ordre politicien, médiatique, spectaculaire et financier que l'on connait !
Rien de révolutionnaire ou de l'attente d'un grand soir là dedans... Je ne fais pas partie de cela non plus... et je suis bien trop impatiente et pas assez utopiste cette fois, pour attendre des choses qui effectivement n'arrivent jamais tant tout le monde (partis et syndicats) s'accordent à les remmettre à demain des fois que ça marcherait et qu'il faudrait effectivement tout changer (et tout perdre pour ceux-là donc!) !
Il s'agit juste d'être un peu en accord au quotidien avec ses idées et d'y tendre...
On juge souvent les abstentionnistes "irresponsables" (je précise d'ailleurs que je ne suis même pas abstentionniste mais plutôt même pas inscrite sur les listes ! Aucune chance de me convaincre d'aller voter donc, je ne le pourrais même pas ! Trop tard ! Smile )
Moi, d'où je suis, ce que je juge irresponsable politiquement, c'est d'être au quotidien dépolitisé dans ses actes et de se croire investis d'une mission hautement républicaine en allant voter de temps à autre !
Ce que je juge irresponsable politiquement c'est de vivre à droite, penser à droite, s'engouffrer à tire-larigot dans les pièges du consumérisme et du libéralisme existentiel et se croire (ou se faire croire) quand même gauchiste parce qu'on vote Hollande ou Melenchon aux présidentielles !
ça me fait rigoler en fait (et me fout en rogne les mauvais jours !)

Ce que je veux dire donc, c'est qu'il y a bien autre chose à faire que voter pour ETRE vraiment politisée et accorder son existence et ses idées. Et comme c'est souvent nager contre le "mouv'" actuel voire contre cette époque et ces apparentes facilités d'accès au confort et au matériel, croyez moi, c'est un travail à plein temps et ça demande une autre énergie et une autre détermination que de mettre un bulletin dans l'urne ! C'est sans doute là le problème d'ailleurs... Parce qu'à l'inverse, accepter la représentation, "s'en remettre à" c'est aussi se décharger de certaines responsabilités et de certains actes et : "que c'est confortable" quelque part !

Quant au tsunami FN sensé faire bouger des masses lobotomisées par leur télé, empêtrées dans le spectacle, ayant perdues toute conscience historique voire réduites à la vie nue : ça me parait être une vision bien optimiste de nos sociétés, un peu naïve même, en tout cas un pari bien houleux auquel je ne crois absolument pas. Et je ne peux personnellement pas me réjouir de la déchéance de sens et responsabilité du présent, de la dégradation de ce monde et de ses sociétés en espérant un électrochoc... C'est pareil que d'attendre le grand soir pour moi... C'est croire qu'il y a un bout, une fin proche à la chute... Et même si on a effectivement pour moi déjà dépasser les bornes depuis longtemps et que je me dis que mes contemporains ne sauront supporter plus pus longtemps, et bien je pense que si en fait : ils supportent ! Le réveil par séisme FN ne me parait pas crédible et je crois malheureusement qu'on peut descendre encore bien bien plus bas avant de réagir collectivement (et pour cause, il n'y a d'ailleurs plus de collectif. Il y a du groupusculaire, du grégaire oui, mais du commun surement pas ! Et le grégaire est bien l'inverse du communisme, c'est bien pour cela que le capitalisme en est si friand!).
En tout cas, je pense que ce que certains individus ont accepté de perdre ou dont ils ont été méthodiquement dépossédés, est réellement perdu ! Le sens, l'esprit critique, la conscience politique jamais acquise ne se réveille pas d'un coup de baguette magique parce que le loup pointe son nez ! Tout au plus cette présence dangereuse entraîne-t-elle un feu de paille vite mater par les hordes sécuritaires qui seront mises en place... et c'est tout...
Parce que prête à les affronter ces hordes sécuritaires, allons bon, il y a peu de gens ! Beaucoup pour le clamer, mais les mêmes pour reculer lorsque ça se présente ! Il est plus facile de se clamer révolutionnaire que de l'être c'est certain !

Du coup je rejoins assez le post plus haut sur l'importance de l'éducation, de la transmission et tout ça... Reste à savoir quelle éducation, quelle transmission, comment, pourquoi et pour quel(s) monde(s) ? En ajoutant qu'on apprends à tout âge et qu'on transmets aussi à tout âge ! Soyons optimistes donc, rien est perdu... même si ce n'est pas gagné !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Miss Marple le Mer 04 Avr 2012, 10:18


La marge n'existe pas. Où qu'on se trouve mis dans ce monde par sa folie, sa sagesse, son malaise, sa réflexion, son aveuglement, on est toujours dans ce monde. Singulier et isolé. Dès notre naissance on est mis en demeure d'exister avec les autres. Depuis la nuit des temps on tâtonne, on espère, on désespère. Je sais que la politique n'y changera jamais rien.

En général, j'aime être au ras des pâquerettes. La « démocratie » c'est déjà un terme trop éthéré pour moi.

Je ne vais pas aller au bureau de vote parce que je crois à un quelconque changement, j'y vais justement parce que je n'y crois pas. Allez comprendre.
avatar
Miss Marple
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Invité le Mer 04 Avr 2012, 10:30

Je suis d'accord avec toi sur le fait que la marge au monde n'existe pas, mais la marge de la "démocratie" telle qu'on nous la vend biensûr que si ! L'inverse reviendrait à dire que la démocratie est un régime totalitaire qui ne souffre aucune altérité, ne supporte aucune minorité, ridiculise et tue dans l'oeuf toute utopie, toute alternative, toute imagination, toute création... et même si je suis toute disposée à penser que c'est bien ce vers quoi elle tend actuellement, je pense aussi que le défaitisme ambiant et quasi organisé, ne sert surtout qu'à conforter les gens qui disent vouloir que ça change "mais bon, finalement pas trop", que surtout "rien ne sert plus à rien de résister, c'est foutu, on fait tous partis du même monde et le capitalisme est une fatalité indépassable"!... Bah je dois être trop bête ou trop entêtée mais je refuse de me soumettre à ce genre d'idée !
La marge, ou au-delà de la démocratie donc... biensûr que si... Et de plein de manières... le meilleur comme le pire cependant... d'où notre responsabilité dans les détachements et les éloignements vis à vis de quelques "normes" et comportements "normaux", "uniformes", "requis" ou "imposés" ! Et la nécessité d'une grande connaissance de ces normes et de leurs enjeux !
On ne s'éloigne jamais mieux de quelque chose que lorsqu'on le saisit parfaitement !
Mon détachement vis à vis des élections n'est donc en rien de la désinvolture, du désintérêt ni même du défaitiste ou de la désillusion ou démission passive vis à vis du fonctionnement de ce monde ! Il s'agirait plutôt de déplacements ou de démission active (je fais malgré moi parti, je refuse activement, dans mes actes et je continue de maintenir à distance quelque chose qui chaque jour pourtant menace de me réhapper ! C'est en actes donc et c'est même du sport et des espaces de pensée à défendre avec acceptation pour soi-même déjà de ne pas "faire parti" des bandes rassurantes ! Mais ce n'est pas plus douloureux que de passer son temps à être au top sur le marché de la séduction ou à entretenir ses réseaux facebook avec peur panique que le château de carte ne s'écroule au premier courant d'air ! ça apporte sans doute même plus de satisfaction, de fondements et d'accords avec soi même ! Mais ça c'est à chacun de voir c'est sûr !). Libérer des espaces de pensée imposée pour en rendre d'autres plus libres ! C'est tous les jours que ça se passe et partout dans ce monde que nous partageons effectivement. Une utopie me dira-t-on... Soit ! Il en faut !

Et je te comprends parfaitement Miss marple parce que moi, je ne vais pas ne pas aller voter parce que je ne crois pas au changement, je ne vais pas y aller parce que j'y crois (et même pas pour demain mais pour hier)... Aller comprendre...
En tout cas, que les gens qui n'y croient plus votent et que ceux qui y croient encore ne votent plus, ça en dit long d'où nous en sommes de la démocratie !!!!! Laughing


Dernière édition par fourmissansombre le Mer 04 Avr 2012, 13:33, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Miss Marple le Mer 04 Avr 2012, 13:00

fourmissansombre a écrit:Je suis d'accord avec toi sur le fait que la marge au monde n'existe pas, mais la marge de la "démocratie" telle qu'on nous la vend biensûr que si !

A la bonne heure ! C'est là où je voulais en venir.

Donc, dans la démocratie actuelle, si vous ou moi voulons nous marier avec une compagne, nous sommes à la marge, exclues. On ne peut pas.

Qu'est-ce que pourrait éventuellement permettre un vote démocratique ? De rendre cela possible.

La démocratie, c'est juste un bazar organisé.


Dernière édition par Miss Marple le Mer 04 Avr 2012, 15:06, édité 1 fois
avatar
Miss Marple
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Minipoussin le Mer 04 Avr 2012, 14:17

Le problème de "l'autre voie" c'est qu'elle n'est viable que dans une forme d'absolu, enfin de mon point de vue et que, rares sont ceux qui vivent en dehors de toute société et qui ne profitent pas de son confort.

Parler de la démocratie c'est aussi parler des institutions, du tissu social, de la rétribution de l'argent. On paie des impôts, on travaille, et ce sont bien les gens qui sont élus qui déterminent ce qui est fait de cet argent. On a une adresse, on paie des impôts locaux, on bénéficie de services sociaux divers et variés ( ramassage des poubelles, nettoyage des rues, "maintien de la sécurité" , éclairage publique, services à la personne, entretien des parcs, constructions de lieux publics etc etc. ) ... et c'est encore le vote qui donne le ton.
Avoir ou pas une retraite, avoir ou pas le droit de se marier, d'avoir des enfants avec des lois qui protégeront nos familles, savoir que les biens communs iront à notre conjoint si jamais nous venons à disparaître ... encore le pouvoir politique et encore le vote.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'autres solutions mais je ne crois plus que ces autres solutions puissent être construites en dehors du système car les gens qui en font partie en profite aussi et l'alimentent aussi.

J'ai été un moment assez attentive au mouvement altermondialiste et puis j'ai fini par lâcher l'affaire en constatant que les mêmes dérives alimentaient la multitudes de groupes chacun préoccupé par leur sujet et incapables de trouver des solutions plus profondes. Comme si finalement, "être en marge" était une fin en soi et non pas une recherche de solution pour trouver un nouveau modèle de société cohérent et plus juste.

Donc, j'irais voter, sans conviction ...parce que rien de mieux ne m'est proposé et qu'effectivement, pour le moment, je suis plutôt désabusée. Je pense aussi qu'il est impossible de mettre en commun sans perdre quelque chose...l'utopie ne peut sans doute se vivre qu'au singulier...et c'est bien le problème.

Je crois qu'en terme de vote, si le vote blanc était comptabilisé, il y aurait là matière à faire beaucoup avec peu. Le vote blanc majoritaire annulerait la campagne disant "nous ne voulons pas de ce que vous avez proposé" et obligerait les différents partis à revoir leur copie ( et leur candidat ).
Honnêtement, si Martine Aubry avait été la candidate du PS, j'aurais sans doute été plus convaincue...même si pas naîve pour autant.
avatar
Minipoussin
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 197
Age : 38
Date d'inscription : 21/07/2006

http://out-of-reach.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Miss Marple le Jeu 05 Avr 2012, 08:47

Minipoussin a écrit:
Donc, j'irais voter, sans conviction ...

Et avec l'espoir que le gouvernement actuel soit sorti. Contrairement à ce qu'on peut entendre très souvent, la gauche et la droite ça n'est pas du tout la même chose. C'est encore une de mes convictions.


avatar
Miss Marple
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Chris27 le Dim 22 Avr 2012, 18:56




avatar
Chris27
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1129
Age : 46
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par amanei le Dim 22 Avr 2012, 19:47

^^ elle est vraiment pas mal cette campagne je trouve. Et avec l'actualité c'est bien joué. up
avatar
amanei
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 40
Age : 31
Localisation : Paris
Emploi : styliste-modéliste
Loisirs : dessin, couture, photo, rire
Date d'inscription : 17/04/2012

http://amanei.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielle 2012

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum