La peine de mort

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La peine de mort

Message par Nonette le Mar 03 Jan 2006, 21:06

Bon vieux sujet éculé des familles, c'est pas d'ma faute, ce forum crève d'ennui depuis les fêtes, abattu par la surbouffe certainement, et en plus j'ai regardé le JT c'soir figurez-vous et ça m'a donné des idées : par exemple y disaient que Chirac avait toujours été abolitionniste et qu'il allait faire modifier la Constitution afin qu'elle soit interdite institutionnellement la peine de mort, même si c'est déjà inscrit dans les textes européens paraît-il. Bon d'une part ça m'étonne un peu de ce gouvernement plutôt réac' mais après tout cela pourrait vouloir dire que c'est entré aussi dans les moeurs. Ce qui n'est cependant pas sûr à deux mille pour cent vu que lors de son abolition en 81, les gens étaient majoritairement pour qu'on zigouille les méchants-pas-beaux-du-tout. Et d'autre part chais plus ce que je voulais dire.
Alors vous : pour ou contre ? Pourquoi ?

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par tiijan le Mar 03 Jan 2006, 22:17

'tin Nonette... de tous les vieux sujets, çui là, l'est vraiment trop vieux... t'aurais pas un truc un peu plus tout neuf tout classe, du genre: "comment Sarko trouve que c'est bien de ressembler aux américains et vous, est-ce que ça vous plait de ressembler aux américains?" reformulé à la Nonette?


désolée... sérieux... oeil pour oeil, j'ai jamais fait, j'ai jamais aimé... c'est ma réponse à la question...
avatar
tiijan
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 11580
Age : 47
Localisation : à la presque-ville du fromage
Emploi : avec des mini martiens
Loisirs : cherche à dominer le mooonde
Date d'inscription : 30/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Nonette le Mar 03 Jan 2006, 22:43

Sujet number two : que pensez-vous de l'américanisation de la société, ou plutôt de la sécurisation à outrance de celle-ci ? Ma question n'est pas si extérieure à celle-que-Tijan-ose-même-pas-poser-elle-même finalement, puisque je suis étonnée que l'on ne remette pas au goût du jour une bonne petite décapitation de temps à autres dans ce climat délètère qu'est notre bonne vieille France. Quant à Sarko, je commence à me demander si vaudrait pas mieux arrêter d'en parler, parce que le résultat des courses c'est qu'en bien ou en mal on en cause finalement toujours, quel pro de la com' celui là et je sais qu'y a plein de gens qui l'ont dit aussi ça, mais bon c'est vrai quoi à la fin, tout focaliser sur le personnage c'est aussi une stratégie utile pour zapper ce que font/disent les autres.
Donc je reprends : celles qui veulent qu'on zigouille les délinquants exprimez-vous. Celles qui veulent pas, philosophez donc sur les valeurs de la vie, la mort et le Divin. Celles qui veulent causer sécuritaire c'est parti pour un tour, et celles qui veulent en rajouter une couche contre l'impérialisme aussi. Et pis si vous boudez mon topic, bah tant pis, j'irai me ressourcer avec Pilou quelque part. batwoman
Moi j'ai déjà niqué plein d'insectes dégueulasses et puis aussi à ma grande incohérence y a des types que je voudrais voir morts, mais pas publiquement quoi au niveau de l'exécution. :rambo:

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Alex le Mer 04 Jan 2006, 15:50

La peine de mort......vieux sujet toujours d'actualité malheureusement. Je suis contre pour ma part...Enlever sa liberté a une personne parce que déclarée dangereuse pour la société ok! J'accepte cette règle.....J'y adhère même. De plus d'après ce qu'on raconte de l'univers carcéral...ce n'est pas une sinécure...J'estime donc que c'est suffisant! Pas besoin en plus de décider à 12 ou à 9 jurés si le prévenu mérite de mourir au nom de la société! Je trouve cela plus qu 'hypocrite!
A ce propos je vous conseille de lire ou relire "le dernier journal d'un condamné à mort" de Victor Hugo...édifiant!!!
Voici les arguments pour la peine de mort (sources :wikipédia)

Les partisans de la peine de mort le sont pour différentes raisons parfois implicites. Citons notamment :

-La peine capitale est tolérée par la Bible (Loi du Talion dans les sociétés d'origine judéo-chrétienne) et par le Coran en vertu de la charia (pour les musulmans).
-La peine capitale est une sanction adéquate dans les sociétés où le degré de responsabilisation individuelle est des plus élevés. Selon cet argument, chacun est responsable de ses actes et peut le payer au prix fort.
-La peine de mort est un cas de légitime défense par subrogation.
-La société subroge la victime qui n'a pas eu la possibilité d'utiliser son droit à la légitime défense.
-L'exécution des meurtriers procure aux familles, aux amis de la victime la satisfaction de ne pas voir l'assassin de leur proche continuer à vivre (loi du talion).
-La peine capitale est un moyen de dissuasion vis-à-vis des criminels. Ceux-ci repensent à deux fois avant de commettre un meurtre (cas des crimes prémédités).
-La peine capitale garantit que des criminels dangereux ne seront pas remis en liberté au bout d'un certain temps. En effet, dans de nombreux pays, les peines de prison à vie (perpétuité) ne le sont pas et les condamnés peuvent être libérés sur parole après un certain nombre d'années (exemples : Patrick Henry, Lucien Léger).
-Le criminel a perdu le droit de revendiquer son humanité pour échapper à la peine de mort dans le cas de crimes "absolus" (le meurtre d'enfants).
-La peine capitale est un moyen économique de se débarrasser de criminels dangereux, dont le maintien en détention est coûteux (nourriture, logement, frais des conditions de détention) et risqué (ils ne craignent rien à tenter de s'évader ou à commettre d'autres meurtres sur des co-détenus ou les gardiens). Ainsi aux États-Unis, 130 000 détenus sont en 2005 condamnés à la prison à perpétuité (sans presque aucune possibilité de réduction de peine) ce qui représente un coût de 3 milliards de dollars annuels à l'État, bien supérieur au coût que représente l'application de la peine capitale pour les 4000 détenus situés dans les couloirs de la mort.
-Dans les régimes démocratiques, il existe des instances d'appels permettant au condamné en première instance de se défendre une seconde (voire une troisième fois) au moyen d'arguments de fonds (preuves) et de forme (violation de ses droits) alors que sa victime supposée n'a eu droit à aucun recours.

les arguments contre la peine de mort sont:

-La mort ne permet aucun retour en arrière, une éventuelle erreur judiciaire ou une injustice dans son application serait donc totalement irréparable - alors qu'une personne emprisonnée à tort peut toujours être sortie de prison et indemnisée. La justice étant humaine, il est impossible de garantir que de telles erreurs ne puissent arriver. On peut citer comme exemple d'erreur judiciaire ayant entrainé la mort d'un innocent la célèbre affaire du courrier de Lyon. On peut citer également le fait qu'aux États-Unis, les condamnations à mort semblent en partie dépendre des disparités raciales et sociales des individus : un noir pauvre accusé de meurtre risquerait d'avantage la mort qu'un blanc éventuellement plus riche.
-Certains crimes sont commis dans un état passionnel, où l´assassin est incapable de tout raisonnement logique, pensant que la mort de sa victime est plus importante que sa propre mort. Le côté rationnel dissuasif de la loi serait inefficace dans ce cas-là.
-Lorsqu'un meurtrier commet un crime, il pourrait penser pouvoir échapper à la justice par la suite. En effet, il existe toujours un pourcentage de crimes non élucidés dans chaque pays.
-L´abolition de peine de mort n´a pas d´effet sur la criminalité .
Utiliser la mort pour punir un meurtrier reviendrait à "se rabaisser à son niveau" et ne serait pas compatible avec les valeurs humaines.
-Le jugement peut être altéré par des éléments périphériques et contextuels, comme la prestation de l´accusé lors des audiences, son apparence, l´éventuel racisme du juge ou des jurés, la position sociale de l´accusé, la qualité de son avocat... Un jugement devenu injuste à cause d´un ou de plusieurs des éléments cités précédemment aboutissant à la mort de l´accusé est inacceptable.
-Si l´on admet que la criminalité est en partie la conséquence de la promiscuité et des injustices et frustrations engendrées par la société (ce que l'on appelle les circonstances atténuantes), dès lors, il peut être vu comme injuste que cette même société exécute des criminels pour des fautes dont elle porte au moins une part de responsabilité - ce qui consiste à transférer une part de la responsabilité de l'accusé sur la société.
-Que l'État montre un mépris pour la vie humaine au point de tuer ses sujets pour l'exemple est contre productif.
-Les régimes non démocratiques peuvent utiliser théoriquement le cas échéant la peine capitale comme un moyen légal pour se débarrasser définitivement d'opposants politiques (même si en pratique, ils recourent directement à des exécutions sommaires sans s'encombrer d'arguties juridiques).
-Selon Amnesty USA, la peine de mort serait plus coûteuse que la perpétuité. Aux USA la peine capitale coûte en moyenne 1.26M $ contre 740 000 $ pour une condamnation à perpétuité.
-Enfin, les seules grandes démocraties appliquant la peine de mort de nos jours sont l'Inde, les États-Unis et le Japon. La critique de la peine de mort est parfois liée à une critique de ces sociétés.

Enfin pour conclure! citation de Victor Hugo qui s'est bougé un siècle avant que son pays n'abolisse la peine de mort!
"Partout où la peine de mort est prodiguée, la barbarie domine ; partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne"

PS.vous trouverez ci dessous une carte du monde ou la peine de mort est encore en activité!
http://www.worldpolicy.org/globalrights/dp/maps-dp.html
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par yllen le Mer 04 Jan 2006, 16:10

et si les amméricains se jetent sous un train vs croyez que chirac ou sarko votera pour faire de mm?
c'est débille mm pas capable d'avoir leur propre idée il fo toujours qu'ils regarde et reflechisent en fonction des amerloks;
sur ce ! je ne m'ettandrais pas sinon je vais m'ennerver
bisous et bonne année abeille
avatar
yllen
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 12
Localisation : montpellier
Emploi : ben jcherche
Loisirs : privé
Date d'inscription : 01/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Nonette le Mer 04 Jan 2006, 20:08

Je ne crois pas qu'ils copient les américains, ça s'passe ailleurs l'truc.
Sinon Alex, pourquoi adhères-tu à la réclusion à perpète si tu trouves que les prisons ne sont pas une sinécure -là aussi ça fait vieux débat éculé, mais bon on s'y remet doucement hein. batwoman

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par speed_TT le Jeu 05 Jan 2006, 09:55

POUR

speed_TT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Nonette le Jeu 05 Jan 2006, 10:35

Pourquoi Speed ?

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Alex le Jeu 05 Jan 2006, 15:04

Nonette a écrit:Je ne crois pas qu'ils copient les américains, ça s'passe ailleurs l'truc.
Sinon Alex, pourquoi adhères-tu à la réclusion à perpète si tu trouves que les prisons ne sont pas une sinécure -là aussi ça fait vieux débat éculé, mais bon on s'y remet doucement hein. batwoman


pourquoi suis je pour la réclusion a perpèt'??? Rolling Eyes bah le système crime=prison est ok pour moi! et la perpèt est le maximum.
Plus de libertés du tout! c'est déjà énorme ! être en prison c'est horrible! alors pourquoi en plus rajouter le meutre??! c'est de la double punition!Et là non!!
En plus imagine s'il y a une erreur judiciaire...le mec ou la femme est morte impossible de réparer l'erreur!
Déjà qe la justice actuelle est plus qu'éxpéditive!!ca va faut pas rajouter en plus la mort!
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Nonette le Jeu 05 Jan 2006, 15:13

La mort à petit feu pendant toute sa vie dans les prisons pourraves qu'on a c'est pas l'extase non plus. Et on peut être innocent et en prison c'est pas incompatible.

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Alex le Jeu 05 Jan 2006, 16:03

je n'ai jamais dit le contraire chère nonette Smile .
Je dis juste qu' une peine de prison suffit! pas la peine d'enlever la vie en plus.
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Invité le Jeu 05 Jan 2006, 16:38

C'est justement la question que je me pose à chaque fois sur cet éternel débat, quelle est la peine la plus terrible : être condamné à mort ou vivre en prison à perpette et là ça dépend des valeurs qu'on donne à la vie, à la liberté et des croyances sur l'au-delà, perso je trouve la peine de mort moins terrible que la perpette, pourtant je suis résolument contre la peine du mort parce que je supporte pas une justice assassine par vengeance.
Le risque d'erreur judiciaire a été un argument pour l'abolition en 81, on peut encore moins réparer cette erreur une fois le condamné mort... mais si je me souviens bien Badinter parlait de l'abolition à un niveau moral je crois qu'on dirait aujourd'hui une décision éthique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par speed_TT le Ven 06 Jan 2006, 01:24

Je suis POUR la peine de mort, en plus ça ferait économiser pas mal d’argent ! Une balle, une pendaison comme au temps des westerns haut et court, une injection, la chaise électrique, ça revient moins cher qu’entretenir une personne à perpétuité
C’est vrai que parfois il y a des erreurs judiciaires, mais comparer à la totalité des condamnations de criminels c’est infime !
Je ne pense pas aux condamnés à mort, je pense plutôt aux familles des victimes, d’accord ça ne fera pas revenir les personnes assassinées parce qu’elles se sont retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment, mais au moins ça apaisera un peu la douleur d’un mari, d’une femme, des enfants, des parents ou des amis.
C’est équitable pour moi, une vie pour une vie ou des vies, puis une fois que le condamné à mort soit mort, il n’y aura pas de récidiviste ni de nouvelles victimes.

Pourquoi la peine de mort ?

* Parce que c'est la seule solution pour empêcher des criminels de recommencer.
* Parce que supprimer sans nécessité une possibilité de peine est un signe de faiblesse et de pusillanimité.
* Parce que l'abolition de la peine de mort a provoqué l'explosion de la criminalité.
* Parce que nous refusons la pensée unique antidémocratique. Il est en effet tout à fait antidémocratique que 17 % de la population refuse les demandes de peines incompressibles de 83 % de la population et la réinstauration de la peine de mort demandée par la grande majorité de la population soit 66 %.
* Parce que c'est la seule solution démocratique puisque voulue par la majorité de la population. Robert Badinter, Ministre de la Justice de François Mitterrand, reconnaissait ouvertement qu'il avait obtenu la suppression de la peine de mort en France suite à un véritable coup de force antidémocratique.
* Parce que les criminels sont toujours dangereux pour leurs gardiens et risquent toujours de s'évader. Ils demandent en moyenne deux gardiens par personne dangereuse.
* Parce que la société doit se protéger et empêcher la mort de nouvelles victimes.
* Parce que, dès à présent, l'explosion de la criminalité est devenue tellement forte que l'augmentation du nombre de places dans les prisons ne suffit plus et que la plupart des condamnés jusqu'à six mois de prison fermes ne rentrent en prison que pour s'en faire repousser faute de place… !
* Parce que les gardiens de prison eux-mêmes reconnaissent que pour éviter l'extrême dangerosité des condamnés à de longues peines de prison, il vaut mieux leur donner la possibilité de s'évader afin d'occuper leur esprit (voir les évasions continuelles de détenus dangereux à Nivelles et à Lantin).
* Parce que les progrès de la science, polygraphe, tests ADN et les différents recours interdisent toute erreur judiciaire.

http://www.fpmeb-bvkmo.be/peinemort.html

pour toutes ces raisons, je suis POUR

speed_TT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Nonette le Ven 06 Jan 2006, 08:55

Il craint ton lien Speed TT, il craint grave.


Dernière édition par le Ven 06 Jan 2006, 09:53, édité 1 fois

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par pims le Ven 06 Jan 2006, 09:30

'Précisons que la FPMEB est dirigée par Jean Solé, chef d'entreprise et membre d'une mouvance de droite pure et dure. En 1989, Solé participait à la création de l'UDRT 2000 avec un des chefs de la Nouvelle (extrême) Droite belge, lit-on sur le site de «Résistances». Après l'échec électoral de cette formation au scrutin régional bruxellois de juin 1989, Solé allait toutefois poursuivre sa collaboration avec l'ultradroite, notamment avec la formation BEB (Belgique-Europe-België). A partir de 1996, il tient une rubrique hebdomadaire dans «Polémique-Info», journal d'extrême droite alors dirigé par le porte-parole du Front nouveau de Belgique (FNB).'

la libre, 16 février 2005

Confused


Edition: j'ai oublié de mettre le lien vers l'article en ligne:
www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=206566


Dernière édition par le Sam 07 Jan 2006, 09:34, édité 1 fois

pims
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 649
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Alex le Ven 06 Jan 2006, 14:31

pims a écrit:'Précisons que la FPMEB est dirigée par Jean Solé, chef d'entreprise et membre d'une mouvance de droite pure et dure. En 1989, Solé participait à la création de l'UDRT 2000 avec un des chefs de la Nouvelle (extrême) Droite belge, lit-on sur le site de «Résistances». Après l'échec électoral de cette formation au scrutin régional bruxellois de juin 1989, Solé allait toutefois poursuivre sa collaboration avec l'ultradroite, notamment avec la formation BEB (Belgique-Europe-België). A partir de 1996, il tient une rubrique hebdomadaire dans «Polémique-Info», journal d'extrême droite alors dirigé par le porte-parole du Front nouveau de Belgique (FNB).'

la libre, 16 février 2005

Confused


et bien ca en dit long sur sa facon de penser a celui là Shit
Merci pour ces précisions pims!
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Alex le Ven 06 Jan 2006, 14:47

je le répète: la peine de prison perpet ou pas est le maximum! Priver la liberté à une personne est déjà une punition énorme!

pour en revenir à la déclaration de speed: les victimes c'est vrai il faut y penser mortes ou pas! mais la mort du délinquant ne changera rien! à force de faire oeil pour oeil ...le monde sera aveugle!
La justice est humaine quoi qu'on en dise, les erreurs arrivent plus souvent qu'on ne le pense! Alors quoi, on préférera tuer un innocent plutot que d'emprisonner un coupable?? Shit
Ne nous leurrons pas, les peines de mort sont appliquées essentiellement pour les minorités ethiniques comme ils disent, un basané a plus de chance de se prendre un jus qu'un wasp par exemple :|

Il n'est pas prouvé que la peine de mort soit dissuasive ...au contraire les crimes sont plus violents puisqu'on risque la peine de mort!
quelqu'un m'avait dit que les pays appliquant la peine de mort donnent l'exemple -legale- de la violence suprême!

de plus, ne croyez vous pas au repenti. Des prisonnier ont réellement montré des signes de repentance! pourquoi doit on refuser à une personne de s'amender? Hormis bien sur des cas indécrottables comme Charles manson par exemple! et pour ne citer que lui....
Qu'on me taxe de droits-de-l'hommiste m'importe guère! je m'estime heureuse de vivre dans un pays certe pas parfait loin de là mais au moins on ne tue pas légalement en mon nom! Supprimer quelqu'un au nom de la société ...donc en mon nom ce n'est pas punir! c'est juste éradiquer, effacer, quelqu'un au nom de quoi??? la loi du Talion?? on a vu les effets néfastes au cours de l'Histoire! on ne va quand même pas régresser??? Sinon, on ne mérite pas l'appellation "civilisé".
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par speed_TT le Ven 06 Jan 2006, 19:58

je ne suis pas d'accord du tout avec ce que vous dites et je continue à être POUR la peine de mort

ce que je pense est que celui qui commet un crime, qui tue quelqu'un dans le seul but de tuer, sans y être poussé (guerre, faim...), commet un acte irréparable qui mérite sanction et que pour moi, la sanction qui apparaît le plus adaptée est celle de la condamnation à mort!
voilà!

speed_TT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Nonette le Ven 06 Jan 2006, 20:17

Pour tous les arguments fascisants repiqués dans un site d'extrême-droite Speedy, faudrait y répondre point par point sur le monceau de mensonges énumérés (du staïle "on relâche les mecs au bout de 6 mois" première nouvelle !!! c'est pas franchement ce que disent les chiffres de la surpopulation carcérale ; balancer des trucs sur la démocratie de la part d'individu -je parle de l'auteur du texte cité- fonciérement anti-démocrate c'est plus que culotté ; le coup des dommages collatéraux négligeables de la mort d'innocents préférables à la survie des coupables -cerise si on avait zigouillé les 13 relaxés d'Outreau aïe-aïe-aïe ; les accusations infondées contre P. Dils dans l'article initial ; l'histoire du coût des prisonniers (c'est quantifiable en monnaie une vie ?) -si on suit cet argumentaire que fait-on des vioques, des handicapés, des grands malades qui coûtent tout plein d'argent à la société ? etc., etc., etc.) : ptêt que quelqu'un va s'lancer pour le faire, ptêt que je prendrai le temps, en même temps je crains de m'énerver et d'être désagréable au final.

Sur ce que tu dis à présent, je continue à ne pas être d'accord et avoir envie de bondir évidemment. Je ne comprends pas en quoi la mort est la sanction adéquate au crime de sang. Ce n'est pas l'tout de le dire, en soi cela n'est pas signifiant. De quelle adéquation s'agit-il ? De plus je ne suis pas ok non plus avec l'histoire du simple "but de tuer", c'est mettre des tas de situations différentes dans le même sac (quid du meurtrier qui tue pendant un vol, de l'assassin pour des raisons politiques, du type psychotique mené par des pulsions plus fortes que lui ? etc., etc.). Bref non seulement je suis pas d'accord sur le fond, mais je trouve les arguments avancés bien branlants, et franchement et sans offenses personnelles, absolument dégueulasses et pas très productifs pour penser un système judiciaire à peu près juste. Parce que c'est de ça dont il s'agit non, de justice ?

Edit : j'ai zappé les répétitions-teu-hon de mon post batwoman

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Nonette le Sam 07 Jan 2006, 12:16

Personne ?
Oh et puis bon ben j'me lance quand même, parce qu'on ne peut pas laisser dire de telles insanités, je parie que je suis cap' de pas me vénère. Permiso.

Je ne pense pas aux condamnés à mort, je pense plutôt aux familles des victimes, d’accord ça ne fera pas revenir les personnes assassinées parce qu’elles se sont retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment, mais au moins ça apaisera un peu la douleur d’un mari, d’une femme, des enfants, des parents ou des amis.
Y a des membres des familles de victimes qui militent contre la peine de mort, apparemment ça ne doit pas apaiser tout le monde. Ce qui est insupportable je suppose pour un proche c'est de savoir que celui qui a tué se balade impunément en liberté, de ne pas connaître son identité, de ne pas savoir "pourquoi", et de ne pas se sentir protégé par la société dont c’est la fonction, l’injustice (la non-justice) apparaissant là odieuse. C'est valable aussi pour tous les salauds responsables de crimes collectifs (ex-dictateur, tortionnaire, etc.).
Il faut une réponse judiciaire évidemment. Mais pas n’importe laquelle.

* Parce que c'est la seule solution pour empêcher des criminels de recommencer.
S'il est sûr qu'un mort et enterré ne peut pas re-tuer (à part dans les films), l’effet de style consistant à laisser sous-entendre que tout meurtrier vivant est susceptible de retuer n’est pas correct. C’est nier tout le travail des thérapeutes, des équipes judiciaires et les faits. L'exception c'est plutôt les récidivistes. Et lesquels encore ? Ne confondons pas tous les types de crimes.

* Parce que supprimer sans nécessité une possibilité de peine est un signe de faiblesse et de pusillanimité.
La notion de faiblesse est somme toute bien relative, il faut une certaine force au contraire selon moi pour éviter la facilité de supprimer le problème, de penser la justice, de considérer que toute vie est égale... C'est plus dur de ne pas être dans l'émotion et de prendre une décision rationnelle, avec du recul, en acceptant tous les paramètres -y compris l'existence du meurtrier, le système global qui ne doit pas faire ce qu'il interdit afin de rester cohérent et justement juste etc.- Là encore cet argument ne veut pas dire grand-chose et fait essentiellement appel au répertoire classique de l’extrême-droite.

* Parce que l'abolition de la peine de mort a provoqué l'explosion de la criminalité.
Je n'étais pas au courant. L'explosion statistique de la criminalité correspond davantage à une augmentation du nombre d'arrestations et d'affaires traitées d'une part ; d'autre part il y a un tas de choses fort différentes qui conduisent à la criminalité, qui recouvre elle aussi des situations fort hétéroclites : on ne peut pas mettre un Bertrand Cantat dans le même sac qu’un Eichman ou un Dutroux ou encore un flic qui commet une bavure en état de service ; et puis ces histoires de baisse et hausse de la criminalité ne veulent pas dire grand-chose, on fait jouer les statistiques avec les discours, pourtant la violence, la délinquance et l’insécurité, la grande criminalité ont existé dans toutes sociétés historiques, pleines elles-mêmes de violences économiques, sociales, politiques etc. Enfin, au temps du bien-aimé far-west il y avait plus de criminalité qu'aujourd'hui. La justice expéditive et personnelle c'est justement à celle-là que la Justice organisée entend se subsituer. Heureusement. Vous vous souvenez des tueries dans l'affaire Grégory ?

* Parce que nous refusons la pensée unique antidémocratique. Il est en effet tout à fait antidémocratique que 17 % de la population refuse les demandes de peines incompressibles de 83 % de la population et la réinstauration de la peine de mort demandée par la grande majorité de la population soit 66 %.
Je voudrai bien savoir comment sont construits ces stats, d'où elles viennent... on ne peut pas les balancer brut de pomme, sans réfléchir non seulement à leur construction mais aussi à comment s'élabore l'opinion publique sur un sujet, et tout ça. Puis ça ne veut rien dire encore une fois : si une majorité de gens voulaient brûler les homos, ça m'empêcherait pas de continuer à être convaincue qu'ils ont tort, qu'ils sont dangereux et que la démocratie ce n'est pas seulement la décision du plus grand nombre, mais surtout le système le plus équitable pour le plus grand nombre.

* Parce que c'est la seule solution démocratique puisque voulue par la majorité de la population. Robert Badinter, Ministre de la Justice de François Mitterrand, reconnaissait ouvertement qu'il avait obtenu la suppression de la peine de mort en France suite à un véritable coup de force antidémocratique.
Il cause beaucoup de démocratie ce monsieur pas-très-démocratique, c'est louche. On a dit aussi que la Vème République et les pouvoirs du président c'était pas démocratique, même que c'est Mimite qu'a écrit un bouquin, intitulé Le coup d'état permanent, pour définir le régime semi-présidentiel et personnel instauré par la Constitution de 58. Le coup de force de Badinter était plutôt médiatique, et d’avoir mené une belle affaire. Mais cela arrive très souvent comme cela la prise de décision et d’acte publics sur un sujet de société qui évolue progressivement dans le temps : ainsi en a-t-il été de la légalisation de l’avortement, après un procès qui a secoué tout le monde et le pamphlet des XX salopes comme elles s'étaient auto-appelées ; ainsi en a-t-il été de l’accélération de la construction de logements après l’appel de l’Abbé Pierre à l’hiver 54, après un banal fait d’hiver –deux morts de froid- ; on va voir comment cela va évoluer sur l'euthanasie après l'affaire Humbert, etc... cela n’a rien d’anti-démocratique, c’est banal dans notre société.

* Parce que les criminels sont toujours dangereux pour leurs gardiens et risquent toujours de s'évader. Ils demandent en moyenne deux gardiens par personne dangereuse.
Encore une fois elle sort d'où cette moyenne ? Et quantitativement c'est quoi le nombre d'évasions rapportées à la population carcérale totale ? Pipeau, pipeau…

* Parce que la société doit se protéger et empêcher la mort de nouvelles victimes.
Oui elle se doit de protéger tous ses membres et ne pas faire d'autres morts. Alex a souligné tout cela plus haut.

* Parce que, dès à présent, l'explosion de la criminalité est devenue tellement forte que l'augmentation du nombre de places dans les prisons ne suffit plus et que la plupart des condamnés jusqu'à six mois de prison fermes ne rentrent en prison que pour s'en faire repousser faute de place… !
C'est faux, il y a sur-entassement dans les prisons.

* Parce que les gardiens de prison eux-mêmes reconnaissent que pour éviter l'extrême dangerosité des condamnés à de longues peines de prison, il vaut mieux leur donner la possibilité de s'évader afin d'occuper leur esprit (voir les évasions continuelles de détenus dangereux à Nivelles et à Lantin).
C'est un peu entortillé comme argument ça, non ? En fait il dit que les gardiens de prison ne font pas bien leur boulot quoi ? Encore des effets de style de bas étage.

* Parce que les progrès de la science, polygraphe, tests ADN et les différents recours interdisent toute erreur judiciaire.
C'est faux, on peut commettre des erreurs avec l'ADN et les trucs polygraphes : cf. les Experts sur TFone, l'affaire d'Omar Raddad...


batwoman batwoman batwoman batwoman batwoman

Nonette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Invité le Sam 07 Jan 2006, 12:49

Et ben voilà c'est fait, reconnais que c'était facile de démonter ces faux arguments de ce poujadiste connu pour être facho !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Judith79 le Sam 07 Jan 2006, 12:52

Tiens, en errant sur le net, je suis tombée sur ça :

Eddie Hartman doit être exécuté dans l'État de Caroline du Nord le 3 octobre 2003. Il a été condamné à mort en octobre 1994 pour vol qualifié et meurtre sur la personne de Herman Smith. Ce dernier avait été abattu dans le comté rural de Northampton le 3 juin 1993. Eddie Hartman a été arrêté et a spontanément avoué le meurtre. Amnesty International est extrêmement préoccupée par le fait que l’accusation a invoqué le fait qu’Eddie Hartman soit homosexuel comme un argument pour obtenir que la peine de mort soit prononcée contre lui.

http://web.amnesty.org/library/Index/FRAAMR511232003?open&of=FRA-347

'ttention, hein, je glisse pas d'un sujet à un autre. C'est juste pour souligner que dans les pays ou états qui pratiquent la peine de mort, la tolérance est très grande aussi pour tout ce qui dérange...




En fait, j'illustre à l'envers mon propos. Dans cet article (et dans sa suite), Amnesty s'inquiète de l'amalgame fait entre le crime et la sexualité du condamné. Qui dort dans le couloir de la mort ? Des noirs, des hispaniques, des minorités donc. Des minorités qualifiées d'inférieures par la population blanche catho bien pensante, adepte encore de nos jours du port des aubes blanches à capuche...

Je me permets de citer Badinter lors du débat sur l'abolition, séance de l'Assemblée Nationale du 17 septembre 1981.
Extrait du débat :
Badinter, garde des sceaux a écrit:En vérité, la question de la peine de mort est simple pour qui veut l'analyser avec lucidité. Elle ne se pose pas en termes de dissuasion, ni même de technique répressive, mais en termes de choix politique ou de choix moral. Je l'ai déjà dit, mais je le répète volontiers au regard du grand silence antérieur : le seul résultat auquel ont conduit toutes les recherches menées par les criminologues est la constatation de l'absence de lien entre la peine de mort et l'évolution de la criminalité sanglante.

Sa réponse à Santoni, député de droite, sur l'aspect dissuasif de la peine de mort :
[...] Ceux qui croient à la valeur dissuasive de la peine de mort méconnaissent la vérité humaine. La passion criminelle n'est pas plus arrêtée par la peur de la mort que d'autres passions ne le sont qui, celles-là, sont nobles. Et si la peur de la mort arrêtait les hommes, vous n'auriez ni grands soldats, ni grands sportifs. Nous les admirons, mais ils n'hésitent pas devant la mort. D'autres, emportés par d'autres passions, n'hésitent pas non plus.

C'est seulement pour la peine de mort qu'on invente l'idée que la peur de la mort retient l'homme dans ses passions extrêmes. Ce n'est pas exact. Et, puisqu'on vient de prononcer le nom de deux condamnés à mort qui ont été exécutés [Buffet et Bontems], je vous dirai pourquoi, plus qu'aucun autre, je puis affirmer qu'il n'y a pas dans la peine de mort de valeur dissuasive : sachez bien que, dans la foule qui, autour du palais de justice de Troyes, criait au passage de Buffet et de Bontems : "A mort Buffet ! A mort Bontems !" se trouvait un jeune homme qui s'appelait Patrick Henry. Croyez-moi, à ma stupéfaction, quand je l'ai appris, j'ai compris ce que pouvais signifier, ce jour-là, la valeur dissuasive de la peine de mort !

Je continue à le citer :
Que la peine de mort ait une signification politique, il suffirait de regarder la carte du monde pour le constater. Je regrette qu'on ne puisse pas présenter une telle carte à l'Assemblée comme cela fut fait au Parlement européen. On y verrait les pays abolitionnistes et les autres, les pays de liberté et les autres.
Voici un lien parmi d'autres, ce débat est fort intéressant et à la portée de tout le monde : http://www.revoltes.org/abolition.htm


Edit :


C'est ma conclusion, puisque Nonette s'est chargée de répondre.

Judith79
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Alex le Sam 07 Jan 2006, 15:21

Insensibles aux nombreuses protestations, les USA continuent à exécuter régulièrement des condamnés à mort - y compris des mineurs au moment des faits, des attardés mentaux et des personnes agées. Et parfois même, des innocents !

Plus de 700 personnes ont été exécutées aux Etats-Unis depuis le rétablissement de la peine capitale en 1976, et quelque 3.700 autres attendent dans les "couloirs de la mort" des pénitenciers du pays. Le débat s'est toutefois amplifié récemment aux Etats-Unis avec la multiplication de libérations de personnes condamnées à mort puis libérées à la suite d'erreurs judiciaires.

Le cas de Juan Roberto Mendelez est loin d'être unique. Depuis 1973, il est le 99ème condamné à mort aux USA a être finalement reconnu innocent après de longues années en prison (le 22ème dans l'état de Floride). Rien qu'en 2001, cinq personnes condamnées à mort ont été remises en liberté après des tests d'ADN. En Illinois, constatant que le nombre d'erreurs judiciaires dans son état était supérieur à celui des exécutions, le gouverneur George Ryan a décidé, fin janvier 2000, un moratoire sur les exécutions...

http://www.alterfocus.com/Dossiers/PeineDeMort/
avatar
Alex
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 182
Localisation : Nantes,içi Nantes, 2 minutes d'arrêt!!
Date d'inscription : 08/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Parigi le Sam 07 Jan 2006, 16:05

Un bref passage sur le forum et je ne peux pas lire tout cela sans réagir...
Même si la peine de mort et son utilité est une question que toute société doit se poser, je dois bien avouer que cela m'a beaucoup interrogée. Et cela m'interroge, tout comme la peine de prison...
J'ai une règle dans ma vie qui m'empêche d'être favorable à la peine de mort, c'est : ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas que l'on te fasse. Cette règle de vie est sans doute simple, naïve mais je vous rassure je sais que tout le monde n'est pas beau et il n'est pas gentil.
Mais être privé de liberté, surtout quand tu l'as eue, c'est déjà une sacrée punition à mon sens, moi qui ne peut même pas imaginer, blocage physique et psychologique, de mettre les pieds dans une prison, dans le cadre d'une action de bénévolat. Alors en plus tuer, dans la série, oeil pour oeil et dent pour dent, non je ne peux pas. Doit-on toujours descendre aussi bas que l'autre qui a commis l'acte irréparable ou qui laisse des séquelles telles qu'elles soient irréversibles. Je ne pense pas. Le crime est puni par la loi alors pourquoi certains crimes seraient autorisés (sous couvert de l'application de la justice des hommes), car je suis bien désolée tuer, c'est tuer, quelque que soit la raison que l'on invoque... Et l'erreur est toujours possible, alors je ne prendrais jamais la responsabilité de ce risque d'erreur. De plus on remarquera que peu sont les gens "blancs" et friqués qui sont condamnés à mort, cependant ils commettent des crimes de sang comme on appelle ça comme les autres, est-ce un hasard ? Bref, je ne peux accepter l'idée que l'on ôte la vie à quelqu'un et je n'aimerais pas être parmi ces types qui font les injections ou autre, quel drôle de boulot... Et la peine de mort, jusqu'à maintenant ou la peine de prison, sauf erreur de ma part, n'a jamais fait baisser les taux de criminalité alors à part l'aspect "bassement" financier, je ne vois vraiment pas à quoi ça sert. Comme le dit je ne sais plus qui sur ce forum, des familles de victimes s'opposent à cette peine capitale malgré toute la souffrance que cela a pu entraîner alors... ?

Parigi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par berenice le Sam 07 Jan 2006, 17:27

ainsi en a-t-il été de la légalisation de l’avortement, après un procès qui a secoué tout le monde et le pamphlet des XX salopes comme elles s'étaient auto-appelées


Puisqu'on est dans la précision historique, c'était pas un pamphlet mais un manifeste et ensuite elles ne se sont pas auto-appelées "salopes", c'était Charlie Hebdo qui était à l'origine de cette appellation, communément reprise par la suite.

berenice
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La peine de mort

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum