Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Mer 09 Mai 2007, 10:29

Kouchner passer à Sarko, ce serait un peu fort de café. J'm'étonne tout de même. Allègre, je suppose que c'est une question de jours et de ce qui va se passer à Solférino, mais s'ils sont malins, ils vont calmer le jeu "public" et s'la péter stratèges pour juin et après on va voir la valse reprendre en plein jour. Encore que, après les coups d'éclats de Besson, Tapie et Seguela, et les lamentables primaires et ce qui s'en est suivi, puis les diatribes de Cohn-Bendit, Kouchner, et Rocard entre l'avant premier tour et l'entre-deux tours, on peut en effet s'attendre à tout.

Pour ma part aujourd'hui je suis vénère, trop, ambiance tous ces cons qu'ont voté comme des connards n'ont eu que ce qu'ils méritaient. Limite responsabilité individuelle, c'est pour vous dire, chuis gagnée par la pensée dominante, ça y est batwoman

Cela passera.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Christina le Mer 09 Mai 2007, 17:12

avatar
Christina
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 785
Age : 31
Localisation : Aix en provence
Emploi : Commerciale au chomage
Loisirs : Musique, Sport, Ciné, Lecture.
Date d'inscription : 05/05/2007

http://christina.skwat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par La-garance-voyageuse le Jeu 10 Mai 2007, 11:31

Cela fait bien longtemps que monsieur Kouchner est un homme de droite, comme tant d'autres au PS d'ailleurs. Il y a plusieurs mois de ça il a dit : "Si Sarkozy était un homme de gauche je voterai pour lui"
Edifiant !
avatar
La-garance-voyageuse
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 29/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Jeu 10 Mai 2007, 11:43

Oui merci Christina du lien.
DSK sur Inter ce matin c'était aussi édifiant. Et que le PS ait porté à sa tête l'une des personnalités les plus à droite sur le champ économique et des valeurs (travail, famille, patrie) tout autant. Que chacun dans la guache anti-libérale aille en ordre dispersé aux législatives aussi. C'est tellement édifiant que ceux qui vont édifier, comme ils le font depuis des années, c'est la droite, ouais. Je crois aussi que je vais renoncer à voter.
Pour l'instant, même si on sait qu'y a rien de nouveau sous le soleil, cette crise de la gauche de tous les côtés, m'en refile un gros coup sur la déprime.
J'espère que des manifs étudiantes (l'unef d'après ce que j'ai entendu au niveau national en tous cas, est contre les blocages des facs) et syndicales et associatives et politiques du fameux front anti-sarko vont avoir lieu de façon organisée, avec des SO, genre à St-Michel histoire de faire dans le symbole, ces prochains jours. Que la révolte s'exprime c'est archi compréhensible selon moi, là elle est un peu suicidiaire et j'suis trop trouillarde, je ne participe pas aux mini-rassemblements qui ont lieu, mais que tous les connards de tous bords en profitent pour discréditer l'extrême-gauche (pauvres bouffons qui ne savent pas que les orgas sont organisées et qu'il s'agit plutôt de sympathisants, en tous cas d'individus, ce qui n'est pas pour discréditer l'action individuelle non plus) et que les mômes et moins mômes prennent du ferme pour avoir pété deux vitrines et jeté une bouteille sur les condés, alors que lorsque c'est les agriculteurs ou les pêcheurs qui foutent à sac le bureau d'une ministre ou le parlement de bretagne on va leur proposer des arrangements, ça me débecte. Donc vivement de gros rassemblements organisés et tout, pour faire masse, pour faire front et pour se protéger.

J'édite : j'me la suis jouée analphabète ce matin What a Face


Dernière édition par le Jeu 10 Mai 2007, 22:11, édité 1 fois

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Taz91 le Jeu 10 Mai 2007, 12:26

Nonette a écrit:(l'unef d'après ce que j'ai entendu au niveau national en tous cas, est contre les blocages des facs)

Ils sont en train de se désolidariser des blocages effectivement car le mouvement prend une tournure qui ne va pas dans leur sens. A savoir que le mouvement ne prend pas bien sur Tolbiac. Hormis 150 - 200 étudiants, les autres sont contres ce blocages. Compte-tenu des échéances électorales étudiantes de 2008, ils ont plutôt intéret à aller dans le sens de la majorité des étudiants.
Néanmoins c'est bien l'UNEF qui est à l'origine de l'AG d'hier à Tolbiac, des gens d'une de mes assos y étaient pour voir comment ça se passait. A savoir qu'ils n'étaient pas 800 comme l'a indiqué la presse mais à peine 300.
Bref, je m'égare.

Maintenant pour rebondir sur les manifestations, je ne suis pas d'accord pour en faire dès maintenant. Parce qu'aujourd'hui c'est manifester contre du vent. Sarkozy, bien qu'il m'écoeure, a été élu par la majorité des français lors d'un scrutin démocratique. Selon moi, on ne peut pas remettre en cause cette décision, manifester ne sert donc actuellement à rien. Ca risque même de pénaliser le mouvement. Parce qu'à force de manifester pour tout et rien, à un moment on n'est plus entendu. J'appelerai ça "l'effet RATP", il y a eu, pendant un temps, tellement de grèves abusives (et je tiens à préciser que toute ma famille bosse à la RATP et est syndiquée, je suis généralement plutôt favorable aux grèves) qu'aujourd'hui les gens ne s'intéressent même plus aux raisons des grèves. La seule chose à laquelle ils pensent c'est aux problèmes qu'ils vont avoir pour se rendre au boulot.
Ce que je veux dire c'est que le jour où il y aura une vraie raison de manifester contre Sarkozy parce qu'il aura mis en place une loi ou une réforme dangereuse, certains risquent de se désolidariser du mouvement voire s'y opposer (en oubliant les raisons même de la manifestation) par ras le bol...
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par parigi le Jeu 10 Mai 2007, 14:40

Bon eh bien voilà, notre sauveur est élu ! Celui qui n'a pas hésité à aller taquiner l'extrême droite à la gauche, voire même un peu plus loin.
Et l'on nous tarabuste les oreilles ici et ailleurs que c'est le peuple qui en a décidé, ben oui quoi nous sommes dans un pays démocratique puisqu'on ne bourre pas les urnes, pas la peine car le peuple est prêt à le faire pour faire son "devoir civique" avec un contrôle des médias très importants et des sondages d'opinion qui disent la fameuse tendance. Je ne savais pas que la démocratie c'était avoir plusieurs chaînes de télévision à ses bottes, ni une grande partie de la presse écrite. Ca me fait penser à l'époque où j'étais en Italie et où Berlusconi créait son Forza Italia que nous avons à toutes les sauces et partout. Ouf, ici nous avons le CSA qui n'a fait que limiter un peu l'overdose.
Je ne savais pas que la démocratie, c'était allez voter le couteau sous la gorge quelque part. J'avais cru comprendre que voter, c'était voter pour des idées politiques, pour une politique et pas contre une autre, devenu très à la mode depuis 2002. Mais comme disait Maurice Rajfus, "la politique du moindre mal est la pire des politiques".
Je ne savais pas que la démocratie c'était culpabiliser l'électeur ou l'abstentionniste. Que nous sommes naïfs.

Je n'ai pas fait de grandes études de socios, ni de grandes écoles et sans doute que mon écrit sera incomplet mais je me souviens de ma joie en 1988 d'aller voter, faire mon fameux devoir civique pour lequel tant de gens s'étaient battus etc... Et oui, j'avais l'impression de participer à quelque chose, ce d'autant que dans les années 1980, Le pen, au fil des élections de tout type grimpait, oh pas de beaucoup, pas de quoi s'affoler d'après les analyses et tout. Moi, je me souviens qu'à cette époque, eh bien ça m'affolait. Je commençais depuis 1985, année où j'ai plus eu accès à l'information, je voyais ce phénomène qui me rendait à l'époque épidermique, toutes ces théories à la con, donc vous imaginez mon état aujourd'hui. Bref, à ce moment-là et toutes les années qui suivirent, on nous dit ne vous inquiétez pas, ceux qui votaient le pen se cachaient et cela permettait à tout le monde de faire sa petite soupe sans se préoccuper de cette montée, au fil des élections, sans s'interroger sur le pourquoi, etc... Voire même tous les partis confondus ont utilisé, pour arriver à leurs fins, ce parti qui n'était pas dangereux ni ses idées vu son "peu" de suffrage. Bref, je voyais le truc se faire et on me disait que je me trompais, que j'étais une pessimiste sur la nature humaine.
Et puis 1995, changement de majorité présidentielle, sans doute la dernière fois que j'ai voté car là j'ai compris les années qui suivirent, que même en partageant toutes les pommes du fameux pommier, la fracture sociale on s'en foutait comme de l'an 40. J'ai compris que la politique, telle qu'elle était faite, était un jeu de chaise musicale. Cela va sans doute vous paraître réducteur mais moi quand j'observe aujourd'hui ou hier, c'est l'image que ça me renvoie. Bref, nous en avons bouffé des pommes ou des couleuvres, je ne sais pas. La Gauche avait distribué du fric à tout va dans les assos et tout ce qui pouvait faire son boulot et la Droite a coupé les robinets, enfin surtout ceux des assos qui avaient trop de liberté à leurs goûts. Pas tous les robinets faut pas non plus déconner, certains sont intéressants, ben oui une petite augmentation de salaires pour les ministres ou députés (sais plus). Bref, toutes ces assos catalyseuses et limitant peut-être la cassure du lien social, je ne parle pas de la fracture, eh bien elles n'ont pas tenu. Et petit à petit tout s'est effrité. Et arrive 2002. Le choc pour beaucoup, mais ce que j'avais toujours pensé, à mon grand regret d'ailleurs, j'aurais tellement aimé me tromper. Et là, les manifestations, les tentatives de culpabilisation des manifestants qui ne sont même pas allés voter, non mais des fois, ils voulaient pas marcher dans la combine habituelle. Et puis, des votants le penistes qui ne se cachent plus, qui revendiquent même, la fameuse fierté nationale. Ca vous rappelle pas quelque chose de récent ? Je suis descendue dans la rue, en me disant que les gens étaient devenus fous, cependant je n'allais pas voter "républicain" comme ils disent pour ne pas avoir l'autre. Et quel Républicain nous avons eu, une catastrophe qui n'a fait qu'amplifier ce qui avait déjà commencé 20 ans avant mais où on nous disait que c'était pas grave, insignifiant. Et même le monde politique ne s'inquiétait pas, sinon ils auraient certainement appliqué d'autres politiques que celles que nous avons eues.
D'un point de vue économique tout d'abord, nous avons eu droit au serrage de ceinture car il fallait être prêt pour l'euro. Ben oui, alors tout le monde accepte, on applaudi l'arrivée de l'euro, même si bon on s'était serré la ceinture et vlan, le monde meilleur qu'on nous prédisait avec l'arrivée de l'euro, on ne l'a pas vu. Double serrage de ceinture pour les citoyens, ben oui faut pas augmenter le déficit autorisé par l'UE et un euro tellement fort par rapport au dollar que nos exportations en prennent un coût. Entre temps, entre amis, on décide de lâcher du leste pour le déficit mais les citoyens n'en voient pas la couleur, seule la dette augmente et les prix aussi, j'oubliais. On essaye de nous faire passer un traité qui annonçait ce qui est en train de se passer, l'air de rien, privatisation du service public, libéralisation du travail (genre immigration choisie) etc...
Et puis, ah tous ces chômeurs feignants qui ne veulent pas travailler, on commence à planter le décor de ce point de vue là aussi.
Et puis, ah les immigrés (chichi qui trouve que ça pue) qui viennent manger notre baguette à 0,80 euros et qui vivent pas comme nous. Là aussi on plante le décor l'air de rien.
Nos libertés individuelles sont réduites, les prisons sont archi pleines (ça fait de la main d'oeuvre pas chère), on tente par tous les moyens de trouver des responsables de tous ces maux, pourquoi ça va si mal ?
Ah ben oui, en-dehors des feignants, il y a les 35 heures, là se sont les semi-feignants ou ceux qu'on empêche de travailler plus et il faut pas qu'ils s'étonnent d'être pauvres, non mais des fois. Sauf que l'on oublie que le patronat n'a pas rempli sa partie à elle qui était d'embaucher et qu'avant on faisait faire des heures sup aux gens sans les payer, ce qui est plus difficile avec ce système.

Et les choses allant toujours mal en France et que c'est forcément la faute de tous ceux qui ne marchent pas dans les clous, ben on arrive en 2007. Très bon millésime en pinard sans doute, mais ce sera sans doute la meilleure chose 2007.
On oublie notre histoire, sauf celle des gaulois victorieuse. On demande à nos chers immigrés de parler français (ce qu'ils font déjà lol) pour vider nos poubelles ou travailler dans le btp ce qu'ils font là aussi depuis fort longtemps sans que ça ne dérange personne, mais hors de question qu'ils profitent de notre qualité de vie, juste pour bosser et pas plus, faut pas déconner.
Tous ces profiteurs, feignants des minima sociaux et tout, on va leur trouver un truc à faire, faut pas déconner non plus.
On va être filmé, fiché, génétifié (?), tout cela pour notre bien à nous et si on n'a rien fait, pas de quoi s'inquiéter.
On va former des volontaires citoyens, sujet qui a fait bondir il y a quelques années mais là, on s'en fout complètement.
Et la Gauche, qui elle n'a pas fait la remise en cause de sa politique, se prend un vent et les bons réflexes de politicard, le résultat à peine connus, reprennent le dessus.
Ah et j'oubliais, un type de droite, qui fait croire qu'il est du centre...

Et donc on nous demande de choisir avec le vote utile, la culpabilisation de 2002 et ça a marché. Un taux record d'inscrits et de votants, qui ont fait leur choix le couteau sous la gorge et 20 ans se sont passés ou toutes ces idées qui auraient fait bondir n'importe qui au pays des droits de l'homme, sont entrées dans la norme nationale. (ben oui fallait que je le mette pour faire tendance).
Pour moi, nous sommes tous responsables d'avoir accepté cela depuis 20 ans minimum et nous avons les politiques que nous méritons. Nous nous sommes laissés faire. Et je me mets dedans bien que je me sois abstenue dans ce carnaval, non pas par culpabilité mais par honnêteté.
avatar
parigi
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : ben à Parigi...
Emploi : noyée dans l'actualité
Loisirs : pom-pom girl ou tricot...
Date d'inscription : 04/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Jeu 07 Juin 2007, 16:28

Bon alors vous votez quoi dimanche ?
Pour ma part, chuis partie pour rester chez moi, mais "on" m'a mis le doute et j'ai ressorti les professions de foi des verts, de LO et d'la LCR de ma poubelle. A priori mettons que je ne vote pas et que peut-être dans un geste de charité publique j'filerai des sous à l'un de ces partis vu que c'est au nombre d'électeurs qu'ils se font financer.

Et vous ?

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Karmen le Ven 08 Juin 2007, 12:55

Pour ma part, pas spécialement motivée pour ces élections, j'ai du mal à croire qu'on va échapper à une hécatombe....
Seulement dans ma circonscription, le candidat UMP n'est rien d'autre que ce petit merdeux de lèche-Q de Devedjian :boxe: , autant dire que je ne vais pas rater l'occase de faire baisser sa côte par mon vote... même si je ne me fais aucune illusion quant à l'impact de ma rebellion citoyenne, vu le nombre de tordus qui peuplent mon secteur géographique...

Karmen
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 34
Localisation : par là, à gauche
Emploi : dans le bô monde du langage, avec les jeunes et les moins jeunes
Loisirs : tant de choses!
Date d'inscription : 28/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Christina le Ven 15 Juin 2007, 08:46

j'ai pas voter au premier tour parce-que je n'était pas chez moi mais je vais voter dimanche même si je vais le faire sans aucun espoir de voir la seule candidate de gauche Gaelle Lenfant passé devant le candidat UMP a qui il n'a manquer que 19 voix pour passer au premier tour.

sur Aix la débandade total pour la gauche.
avatar
Christina
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 785
Age : 31
Localisation : Aix en provence
Emploi : Commerciale au chomage
Loisirs : Musique, Sport, Ciné, Lecture.
Date d'inscription : 05/05/2007

http://christina.skwat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Ven 15 Juin 2007, 09:51

Oué, moi aussi je me remobilise pour dimanche, sans espoir vu mon quartier et puis je n'ai pas d'espoir en les socialistes, mais histoire de dire "hé ho, c'est bon là, on est ici", malgré le tsunami-bleu-bidule, là.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Invité le Ven 15 Juin 2007, 12:08

De mon côté je me farcis les affiches de MUSELLIER tous les jours en sortant et allant chez moi avec un siège UMP à deux pas en plus... Ils ont des munitions en veux-tu en voilà pour remplacer les affiches "déteriorées" batwoman

"Accessoirement" MUSELLIER est tendance homophobie caractérisée... Je vous retrouverai une lettre adressée par ses soins dans nos petites boîtes aux lettres, contre la dérive sociale et la menace que nous représentons pour la société... Edifiant...

Quant à mon devoir de citoyenne... Très franchement et honnêtement... Je n'y suis pas allée dimanche dernier... Sans aucune raison valable pour le justifier, sinon que je n'allais pas le faire justement sans avoir de réelle motivation pour un(e) candidat(e)... Et pis d'abord j'ai pas à me justifier... batwoman What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Christina le Ven 15 Juin 2007, 16:52

c'est clair que c'est dure de ce motiver et c'est pas les médias qui nous y encourage, au contraire si on les écoutes, les votes de gauche sont inutile tant tout est jouez d'avance Rolling Eyes zont pas tord mais bon... Confused
avatar
Christina
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 785
Age : 31
Localisation : Aix en provence
Emploi : Commerciale au chomage
Loisirs : Musique, Sport, Ciné, Lecture.
Date d'inscription : 05/05/2007

http://christina.skwat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Invité le Sam 16 Juin 2007, 19:47

Comme je vous l'avais annoncée, voici une lettre de M. Renaud MUSELIER en date du 14 Octobre 1998 concernant, à l'époque, le débat sur le PACS... batwoman

Page 1 : http://i16.servimg.com/u/f16/11/34/05/09/courri10.jpg
Page 2 : http://i16.servimg.com/u/f16/11/34/05/09/courri11.jpg
Page 3 : http://i16.servimg.com/u/f16/11/34/05/09/courri12.jpg
et Page 4 : http://i16.servimg.com/u/f16/11/34/05/09/courri13.jpg

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Christina le Dim 17 Juin 2007, 23:49

j'ai lu. on peut pas dire que c'est étonnant
avatar
Christina
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 785
Age : 31
Localisation : Aix en provence
Emploi : Commerciale au chomage
Loisirs : Musique, Sport, Ciné, Lecture.
Date d'inscription : 05/05/2007

http://christina.skwat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Invité le Lun 18 Juin 2007, 09:22

bah moi à certains passages j'ai trouvé ça, je ne dirais pas étonnant, mais tout du moins insultant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par tiijan le Lun 18 Juin 2007, 11:03

Marée bleue, peut être, mais pas tsunami:

le Lot a retrouvé son intégralité rose dwarf
avatar
tiijan
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 11580
Age : 47
Localisation : à la presque-ville du fromage
Emploi : avec des mini martiens
Loisirs : cherche à dominer le mooonde
Date d'inscription : 30/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Lun 18 Juin 2007, 11:45

Moué, enfin y pas de quoi pavoiser non plus (sortez vos drapal, ah). Je n'ai pas encore acheté les canards, juste écouté d'une oreille la radio ce matin, et hormis que bye-bye Juppé (c'est La bonne nouvelle du ouikende), et que décidemment l'électorat "de gauche" continue à bravement essayer de sauver la barque moisie sur laquelle ses responsables naviguent après avoir sabordé le navire, ben ils disposent tout de même d'une sacrée majorité absolue et gare à ce qu'ils vont faire, ne décrochez pas du monde social plutôt que de la délégation politique ou à des syndicats et assos qui les sucent allégrement. Après, limite je flippe, que la gauche ne soit pas pris sa branlée, j'espère que cela ne va pas les inciter à faire de la couture superficielle au niveau du parti, au lieu d'imposer, de nous pondre un bon regroupement social-démocrate et de laisser place à la gauche de la gauche de s'organiser enfin collectivement et d'occuper le terrain. I have a dream, quoi.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Christina le Lun 18 Juin 2007, 14:58

de laisser place à la gauche de la gauche de s'organiser enfin collectivement et d'occuper le terrain. I have a dream, quoi
rêve pas nonette. je ne croit pas que les socialiste vont vouloir laisser place a la gauche de la gauche qui de toute façon n'est pas capable de s'unire Confused
avatar
Christina
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 785
Age : 31
Localisation : Aix en provence
Emploi : Commerciale au chomage
Loisirs : Musique, Sport, Ciné, Lecture.
Date d'inscription : 05/05/2007

http://christina.skwat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum