Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par pims le Ven 13 Avr 2007, 10:24

j'ai trouvé celui de sarko assez fascinant, dans son genre. j'suis sûre qu'il y a matière à un très long post à la "nonette-staïle". j'étais un peu dans le coaltar donc je me souviens pas bien de tout ce qu'il dit, mais globalement, avec une voix teintée par l'émotion face à la grandeur de la tâche qui l'attend (si, si), il énumère les phrases ready made qu'il a déjà pu sortir tout au long de sa campagne. texto tu entendras "l'action, c'est la passion de ma vie", "non à l'égalitarisme", "le droit de travailler plus pour gagner plus"...et les phrases sont enchaînées en l'absence de tout lien logique.

(sinon, celui de bové, c'est n'importe quoi, cette interview par karl zéro, qu'est-ce qu'il vient faire là, ce boulet)

pims
Lez'arde sur le forum
Lez'arde sur le forum

Nombre de messages : 649
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Taz91 le Ven 13 Avr 2007, 10:44

http://www.metrofrance.com/fr/article/2007/04/09/23/5249-38/index.xml

Voici le clip de Sarkozy (et des autres) trouvé sur le site de Métro.
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Ven 13 Avr 2007, 13:02

Merveilleux, merci les lurckeuses-fouineuses, j'vais essayer de mater ça ce ouikende si mon ordi à souris réparée-touchons du bois- daigne charger les clips, l'est pas rapide. Parce que ce soir je sors, faut pas déconner non plus avec ces horaires et mode de vie de rat de bib'.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Taz91 le Ven 13 Avr 2007, 14:34

Rocard appelle Royal et Bayrou à une "alliance" avant le 1er tour


PARIS (AFP) - L'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard a appelé vendredi dans le journal Le Monde à une "alliance" entre Ségolène Royal et François Bayrou "avant le premier tour" de l'élection présidentielle pour battre Nicolas Sarkozy.

"Dans quelques jours, les Français décideront qui, de François Bayrou ou de Ségolène Royal, sera le mieux à même de battre Nicolas Sarkozy. Et ils le feront d’autant mieux qu’ils sauront que, dans tous les cas, une alliance sincère et constructive défendra au second tour puis aux législatives un projet commun d’espoir pour la France", écrit M. Rocard dans une tribune publiée dans Le Monde, daté de samedi.

"J’appelle donc François Bayrou et Ségolène Royal, avant le premier tour, à s’exprimer devant les Français pour s’engager dans la voie de cette alliance", poursuit l'ancien Premier ministre de François Mitterrand.

M. Rocard est la première personnalité du PS a appeler ainsi ouvertement à une alliance entre la candidate socialiste et le candidat de l'UDF. Deux collectifs ayant pour pseudonymes "Spartacus" et "Les Gracques" - dont certains membres connus sont d'anciens proches de M. Rocard - ont déjà appelé à un tel rapprochement. L'appel de M. Rocard, intervient neuf jours avant le premier tour de la présidentielle le 22 avril, alors que les candidats PS et UDF figurent dans le trio de tête des sondages avec leur rival UMP.

"Si Nicolas Sarkozy est élu dans quelques semaines, nous n’aurons aucune excuse. L’UMP gagnera les élections législatives qui suivront, et pendant cinq ans, la France va souffrir", écrit le député européen. Selon lui, "nous pouvons éviter ce gâchis social dont la majorité des Français ne veut pas".

"Comment? Simplement, en unissant nos forces avec ceux qui sont les plus proches de nous. Ceux qui pensent comme nous que le marché doit être régulé, que l’Etat doit défendre la solidarité, que l’égalité des chances doit être assurée pour tous et entre toutes les générations", fait-il valoir.

"Socialiste et européen depuis toujours, j’affirme que sur les urgences d’aujourd’hui rien d’essentiel ne sépare plus en France les sociaux-démocrates et les démocrates-sociaux, c’est-à-dire les socialistes et les centristes", estime M. Rocard citant des convergences "sur l’emploi, sur le logement, sur la dette, sur l’éducation, sur l’Europe".

"Isolés, ni eux ni nous, n’avons aucune chance de battre la coalition de Nicolas Sarkozy et Jean-Marie Le Pen. Mais rassemblés avec les Verts, la gauche sociale-démocrate et le centre démocrate-social constituent une majorité dans le pays. Et dans deux semaines, elle peut devenir la majorité réelle", affirme-t-il.

Pour l'ancien Premier ministre, "nous pouvons déplacer les lignes politiques pour qu’elles soient fidèles à nos convictions". "Offrons ce choix aux Français et je suis sûr qu’ils l’approuveront", conclut M. Rocard.

Le Premier secrétaire du PS François Hollande a déclaré vendredi à l'AFP qu'il n'y avait "pas d'alliance concevable entre la gauche et une partie de la droite", réagissant à la proposition de M. Rocard.

De son côté, François Bayrou s'est félicité de cet appel. "Ca bouge!", a déclaré le candidat UDF à la présidentielle sur France Inter.

"Cette intuition qui est la mienne et que je défends depuis longtemps, elle est désormais vérifiée par les déclarations de Michel Rocard", a-t-il estimé.

"Il faudra bien en effet qu'on soit capable de dépasser les frontières du passé, pour proposer à la France une action différente et une majorité différente", a-t-il souhaité.

"Ceci bien entendu est une nouvelle très importante, un signe très important de changement de la part de l'un de ceux qui ont exercé au Parti socialiste des responsabilités de premier plan", a ajouté le candidat centriste.

"Je suis persuadé qu'on peut faire travailler ensemble des socialistes ouverts, des gaullistes, autour d'une force du centre qui assumera elle aussi sa personnalité", a-t-il dit.

On aura tout vu...
Cette campagne est un énorme vaudeville... Shit


J'en viens à penser que j'aurais peut-être du la monter cette secte sur une ile déserte qu'on voulait faire l'année dernière avec Parigi batwoman
D'ailleurs, j'ai souvenir qu'une certaine Nonette, leader charismatique autoproclamée - au sens weberien du terme cela va de soit - , avait refusé de participer à la constitution de notre dream team boude
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par badtrip le Ven 13 Avr 2007, 15:11

Et pourquoi pas, au point où ils en sont ? Pourquoi pas ?

badtrip
Bannie

Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 07/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par parigi le Sam 14 Avr 2007, 09:08

Alors nous avons d'un côté Rocard, PS encore à ce jour, à moins qu'il soit puni par ses propos pendant 1 mois de PS, qui "officiellement" à ce jour fait du pied à Bayrou. De l'autre nous avons Sarko qui faisait officieusement du pied à Le Pen depuis un mois et qui le fait plus qu'en public maintenant. Bon Le Pen nous la joue "non je veux pas, je peux avoir le pouvoir pour moi tout seul". Nous avons Bové qui ne dit pas non à la Gauche ni à une union de l'extrême gauche mais qui se présente quand même avec un projet utopique (et pourtant on me qualifie souvent comme utopiste donc c'est pour vous dire...). Et puis les autres...
Et d'après les Services Généraux, d'après en une enquête, un Sarko qui arriverait largement en tête des élections avec en second devinez... Le Pen, les autres étant loin derrière.
Je savais que la politique, quoi qu'on en dise, est une question de pouvoir. Pour moi les partis politiques ont peut-être beaucoup de théories sur ce que devrait être la vie en France mais alors dès qu'il est question d'atteindre le plus haut siège, c'est-à-dire que l'on passe non plus à un parti mais à un homme ou une femme, plus de théorie mais tout ce qui peut faire gagner et ce n'est pas beau à voir ni à entendre.
Quoi qu'on en dise, Sarko a mené la campagne comme il l'entendait par ses faits divers habituels devenant des généralités et ce qui me sidère et déçoit c'est que tout le monde suit car tout de même ou presque.
Et donc, au lieu qu'il se fasse un débat de fond sur la société française, qu'elle ait envie d'adhérer à une réflexion, à un projet, ce qui est le moment à ce genre d'événements, et qui était plus qu'urgent là, maintenant, j'ai l'impression d'être dans une société de recyclage mais dont le but est beaucoup moins "citoyen". Encore une occasion ratée ! Et là qu'on ne me dise pas que c'est encore de la faute du fameux citoyen qui ne s'intéresse pas à la politique car le citoyen, lui, débat, réfléchit depuis quelques mois. Mais à quelques rares exceptions, il est bien le seul car les candidats en ont décidé autrement. Cette fin de campagne est à pleurer et ce, même si à priori, le CSA a assoupli les règles concernant la diffusion des messages officiels. En effet, auparavant, cela devait être tourné dans un studio triste avec une caméra fixe alors que maintenant, on peut se promener en voiture pour faire transmettre son message électoral.
Confused
avatar
parigi
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : ben à Parigi...
Emploi : noyée dans l'actualité
Loisirs : pom-pom girl ou tricot...
Date d'inscription : 04/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Sam 14 Avr 2007, 09:24

Je m'abstiens de tout commentaire sur le caillou de Rocard dans la mare, il n'est pas anodin et ne signe pas une absolue droitisation du PS, mais un machin de stratégie de l'entre-deux pas très fiable -ça fout quand même le gars Bayrou dans l'alternative de se décider/tu penches de quel côté bonhomme ?\ sauf que ça met en porte-à-faux le parti sur toutes ses déclarations quant à la véritable nature (de droite, ce que je crois) du personnage. Bref, voilà encore une tentative aux accents désespérés de sauver les meubles, et c'est une campagne minable, où la peur de ne pas être au second tour semble faire faire n'importe quoi. Qui croire ou ne pas croire ? Sur les rapprochements qu'évoquent Parigi, ouais c'est carrément envisageables. On ne sait plus ce qui est sensé servir le vote et ce qui est de l'ordre de la déclaration d'intention et de gouvernance.

Concernant les hoax qui circulent sur Lepen/Sarko au second tour, actuellement, faits gaffe les poulettes, ça pue la manipulation à plein nez pour inciter au vote utile. Alors moi j'veux bien qu'on craigne tellement le Nicolas, qu'on ferme les yeux très serrés et qu'on aille mettre son bulletin pour Royal, je sais toujours pas quoi faire pour être honnête, mais lorsque les socialos usent des mêmes basses manoeuvres émotionnelles, là c'est no way, ne nous engouffrons pas dans la brèche et faut le leur renvoyer dans la face. Donc soyez vigilantes sur vos mails, l'coup du CEVIPOF c'est pipeauland et le coup des RG, ça me rappelle le gros hoax Lepen avec 42 % au second tour de 2002, et hop-hop-hop gonfler le vote Chirac. Ne réduisons pas la minuscule marge de manoeuvre démocratique qui nous reste en nous laissant avoir.


La rumeur persistante qui prête au CEVIPOF la réalisation d’une enquête selon laquelle J.M. Le Pen aurait 20% d’intentions de vote, N . Sarkozy 19%, S. Royal 18%, F. Bayrou 11% n’ a aucun fondement.
La dernière enquête du CEVIPOF a été réalisée du 5 au 19 février 2007 (4eme vague du baromètre politique français) et les intentions de vote recensées dans la perspective du premier tour de l’élection présidentielle étaient alors les suivantes : 31% pour N. Sarkozy, 25% pour S. Royal, 15% pour F. Bayrou, 12% pour J.M. Le Pen.

Pascal Perrineau
Directeur du CEVIPOF

Source : page d’accueil du CEVIPOF

J’ai été mise sur la piste du démenti officiel par le blog d’un locataire de l’EHESS, blog dont je recommande la lecture régulière.

Celui-ci rappelle le début du fameux mail-hoax incriminé, que vous avez probablement reçu :

EHESS - École des Hautes Études en Sciences Sociales. L’heure est grave. L’heure est grave car ce que nous redoutions tous est en train d’arriver. Il ne s’agit plus de sondages, d’informations des médias mais d’informations extrêmement fiables fournies par le Cevipof (Centre d’études de la vie politique en France) qui depuis plus de 20 ans a toujours donné les résultats des élections avant le vote sans jamais se tromper. Il n’y a jamais eu aucune erreur tant leurs enquêtes sont fiables.

Ce sont les seuls qui avaient signalé en 2002 que Le Pen serait au second tour. Et là , tenez vous bien, voici les résultats de leur dernière vague d’enquêtes. Premier tour: Le en arrive en tête avec 20%, suivi de Sarkozy 19%, Ségolène Royal 18%, Bayrou 11% et le total de tous les autres candidats de la gauche à peine 5% tous réunis.

Et les RG donnent aussi Le Pen devant Ségolène au premier tour…

Et il confirme que ce message est bien un faux, destiné à manipuler les votes. J’ajouterais pour ma part que la manipulation vise manifestement à détourner les votes sincères vers le PS, dont j’ose espérer qu’il n’est pas à l’origine de cette bassesse.

Ce tract témoigne de la difficulté à manipuler les signes de l’univers académique. Voir un message de l’EHESS s’appuyer sur une enquête du Cevipof (centre de recherches politiques de Sciences Po) est évidemment assez drôle. Avant de démentir ce canular sur son site, Pascal Perrineau, directeur du Cevipof, n’a probablement pu s’empêcher de sourire à l’idée de voir ses pairs s’incliner devant son infaillibilité. De même, je vois mal un collègue se fier à une enquête des Renseignements généraux. A l’EHESS, c’est bien connu, ce sont plutôt la CIA ou le KGB qui sont les références les plus sollicitées.

Source : André Gunthert, pour Les actualités de la recherche en histoire visuelle
J'l'ai chopé là, ça pourrait être ailleurs, le net en fourmille pour le moment : http://lemondecitoyen.com/2007/04/13/un-hoax-politique-au-service-du-vote-utile/

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par parigi le Sam 14 Avr 2007, 13:09

Et pour la petite histoire des spots des candidats.
D'après ce que j'ai compris, le CSA a demandé 18 spots par candidat dans lesquels ils peuvent mettre 50 % d'images à eux. La durée totale de ces 18 spots c'est 45 minutes. Ils passent 3 fois par jour et par un ordre tiré au sort (comme au loto) avant et ce pendant tous ces jours sur les chaînes publiques.
Voilà ce que j'ai retenu, sauf erreur de ma part. Rolling Eyes
avatar
parigi
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 55
Age : 47
Localisation : ben à Parigi...
Emploi : noyée dans l'actualité
Loisirs : pom-pom girl ou tricot...
Date d'inscription : 04/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Taz91 le Dim 15 Avr 2007, 14:35

Vu sur le site du nouvel observateur

Une enquête des RG prédirait l'élimination de Ségolène Royal au premier tour, selon le site du "Nouvel Observateur"

AP | 13.04.2007 | 17:49


Un 21 avril 2002 bis? La Direction centrale des renseignements généraux (RG) serait en possession "d'une enquête confidentielle sur l'état de l'opinion qui annonce l'élimination de la candidate socialiste Ségolène Royal au premier tour", affirme vendredi le site Internet du "Nouvel Observateur".

"Une enquête des Renseignements généraux donne Nicolas Sarkozy en tête devant Jean-Marie Le Pen et François Bayrou au coude à coude", peut-on lire sur http://www.nouvelobs.com, à moins de dix jours du scrutin.

Cette enquête a été réalisé "sur un échantillon de 15.000 personnes sur tout le territoire français", selon le site de l'hebdomadaire. Les RG régionaux ont fait remonter des informations sur le vote du premier tour et ces informations ont été "centralisées cette semaine par une cellule d'une dizaine de fonctionnaires", précise le magazine réputé à gauche.

Cette enquête donnerait le candidat UMP Nicolas Sarkozy en tête, et Ségolène Royal éliminée, comme Lionel Jospin le 21 avril 2002. Les candidats François Bayrou (UDF) et Jean-Marie Le Pen (FN) seraient "au coude à coude, avec une 'conjoncture positive' pour ce dernier". Ce qui "pourrait annoncer un deuxième tour entre Nicolas Sarkozy et le leader du Front national", résume le nouvelobs.com.

En 2002, Jacques Chirac (UMP) avait obtenu 19,88% des suffrages exprimés au premier tour, Jean-Marie Le Pen (FN) 16,86% et Lionel Jospin (PS) 16,18%. Au second tour de la présidentielle Jacques Chirac avait été élu avec 82,21% des voix, contre 17,79% à son adversaire d'extrême droite.

-------------------------------------------------------------------------------------

Vu sur le site du monde.fr

Les Renseignements généraux (RG) ont démenti vendredi avoir réalisé une enquête confidentielle sur l'état de l'opinion qui annonce l'élimination de la candidate socialiste Ségolène Royal au 1er tour.

"Depuis le 15 juillet 2004, nous n'avons plus le droit de nous livrer à des prévisions électorales", a-t-on déclaré à la Direction des RG, en réaction à un article publié par Le Nouvel Observateur sur son site internet.

"Cet article n'a aucun fondement de vérité", a-t-on ajouté.

Selon le Nouvel observateur, une enquête a été pourtant effectuée dans le cadre des missions de prise de température de l'opinion sur des thèmes non politiques et "effectuée sur un échantillon de 15.000 personnes sur tout le territoire français."

"Officiellement, les Renseignements Généraux ne font plus de sondages électoraux. Mais, ces dernières semaines, les RG régionaux ont eu pour consigne de faire remonter des informations sur le vote du premier tour", précise-t-il.

Il en ressortirait que ce sondage à grande échelle donne "Nicolas Sarkozy en tête, Ségolène Royal éliminée, et François Bayrou et Jean-Marie Le Pen au coude à coude, avec une 'conjoncture positive' pour ce dernier."

Pour l'hebdomadaire, une telle information "pourrait annoncer un deuxième tour entre Nicolas Sarkozy et le leader du Front National" et provoquer "une déflagration politique."

Selon une source proche des RG, en aucun cas ce service ne serait livré à une telle enquête, a fortiori sur 15.000 personnes, ce qui aurait exigé des moyens considérables.

En revanche, on exclut pas que le secrétariat général ou un autre service du ministère de l'Intérieur ait commandé une enquête d'opinion à un institut spécialisé, comme cela a été fait il y a quelques mois en liaison avec d'autres organismes.


Alors, à votre avis, info ou intox ?
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Dim 15 Avr 2007, 22:04

Je penche pour une nouvelle intox.
C'est hyper bas comme manoeuvre, en tous cas.
Cela étant, dans la mesure où c'est impossible à vérifier, les sondages et analyses n'étant que projectives (d'après ce que j'ai compris, un tiers grosso modo des électeurs lepénistes de 2002 se reporteraient sur Nicolas), ben ça marche et ça fait flipper.
Je suis davantage sensible à un texte qui va circuler dans la semaine signé par des beaux noms d'intellos vraiment de gauche, et qui appellent à voter Royal dès le 1er tour pour éviter l'autre crevure.
Je m'sens très, très paumée dans ce vote, si je m'écoutais, je resterai chez moi.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par fitzouille le Dim 15 Avr 2007, 22:08

perso je voterai tôt et après j'irai faire la fête car après peut être cela déchantera
avatar
fitzouille
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 6905
Localisation : idf
Emploi : docteur es science au chômage (à vendre)
Loisirs : piscine taichi lecture
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par badtrip le Lun 16 Avr 2007, 13:38

Je me sens paumée aussi. Info ou intox, je crois que là la frontière est peu importante car le fait même de faire remonter l'info est encore une forme de manipulation. Cette campagne est pleine de manipulations dans tous les sens que c'en est pathétique; les politiciens eux-mêmes n'y retrouvent pas leurs petits.
Et pendant ce temps: sondage du Figaro cité sur France Inter ce matin: 30 % pour Sarko et 12 % pour Le Pen. ça veut dire 42 % de vote d'extrême droite. Ce pays n'est pas beau à voir.


Dernière édition par le Lun 16 Avr 2007, 17:27, édité 1 fois

badtrip
Bannie

Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 07/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par fitzouille le Lun 16 Avr 2007, 13:46

je sais pas si c'est vrai
mais le peuple de gauche n'est pas fort en france
j'ai très peur de dimanche
avatar
fitzouille
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 6905
Localisation : idf
Emploi : docteur es science au chômage (à vendre)
Loisirs : piscine taichi lecture
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Lun 16 Avr 2007, 14:05

C'est l'évidence qui me plombe aussi dans cette campagne : quand, pourquoi, comment a-t'on cessé de voir que la France était majoritairement à droite ? La droitisation du PS, du pseudo-centre (enfin je veux dire que la pilule "je suis un homme de droite mais je me fais passer pour un keum du centre" passe), et de la droite en est davantage un révélateur qu'un facteur explicatif ou une causalité.
Bref vraiment, et quoiqu'il arrive, c'est assez affreux ce qui se passe, à court, moyen et long terme.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par badtrip le Lun 16 Avr 2007, 14:18

Ouais.
La pillule est bien amère.
Le truc le plus bizarre pour moi en ce moment c'est: où sont tous ces gens, les 40 % ? On discute sur le forum, par exemple; y 'en a qui sont moins d'extrême gauche, ou pas de gauche du tout, mais personne défend Sarko.
Ailleurs c'est un peu pareil: les gens disent qu'ils ont peur, tout le monde a sa ligne de conduite: je vote Royal, Bayrou, je vote extrême gauche, je vote pas, je veux émigrer, je veux rester et que ça s'arrange, il faut du modèle anglo-saxon, il en faut pas, etc. Mais les autres, ceux qui discutent pas, ceux qui pensent que ça a assez duré, qu'il faut virer les immigrés, mettre la France au boulot, conquérir le monde et rester entre soit, où ils sont ? Qui ils sont ? ça rend parano en fait.

badtrip
Bannie

Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 07/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par fitzouille le Lun 16 Avr 2007, 14:27

j'ai un copain qui vote sarko
il est prof
mais bonn cela reste mon meilleur ami
il a juste trouvé une solution differente à un problème
avatar
fitzouille
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 6905
Localisation : idf
Emploi : docteur es science au chômage (à vendre)
Loisirs : piscine taichi lecture
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Ven 20 Avr 2007, 17:55

Ben ton pote, sa solution c'est notre problème, juste ça. Une pécadille quoi. Bref batwoman

C'est décidé, je vote Olivier.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Kai le Ven 20 Avr 2007, 19:28

tu votes olivier parce que tu soutiens ses idées ou parce que tu sais qu'il ne passera pas le scond tour et que bon. de toute facon on est pas près de se taper l'apparatchisme comme on risque de se taper le sarkozysme ?
genre tu votes par dépit ou par conviction que c'est ce qui est défendable et esperable ?

Kai
Bannie

Nombre de messages : 1447
Date d'inscription : 08/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par La-garance-voyageuse le Ven 20 Avr 2007, 19:47

Tiens, justement je souhaite bon courage dimanche à toutes les orphelines de la politique, à toutes les précaires, les laissées pour compte, celles qui subissent cette effroyable politique économique, à toutes les indécises, à toutes celles qui ne voteront pas par conviction, à toutes celles qui voteront par dépit, à toutes celles qui vivront un grand moment de solitude dans l'isoloir et puis j'en oublie…

Mesdemoiselles et Mesdames lévitation
avatar
La-garance-voyageuse
Lez à l'aise
Lez à l'aise

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 29/11/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Ven 20 Avr 2007, 23:28

Par conviction, voyons.

C'est un poil a-historique de comparer le porte-parole de la LCR, parti d'obédience trotskyste mais où se retrouve diverses tendances au stalinisme, au fait. C'est pas un peu réducteur, ce truc où dès que tu prononces le mot socialisme (pas l'machin gagnant-gagnant là) ou anti-libéral on te renvoie au goulag.

Bref, Troska-powa, comme ils sont trois, chuis sûre qu'ils vont gagner et pouvoir prendre l'Elysée tout proprement, sans les lanternes rouges ni les fourches ni les pavés -et les curés-, ça c'est d'la bonne vieille révolution.

Olivier batwoman

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Kai le Ven 20 Avr 2007, 23:43

Nonette a écrit:Par conviction, voyons.

C'est un poil a-historique de comparer le porte-parole de la LCR, parti d'obédience trotskyste mais où se retrouve diverses tendances au stalinisme, au fait. C'est pas un peu réducteur, ce truc où dès que tu prononces le mot socialisme (pas l'machin gagnant-gagnant là) ou anti-libéral on te renvoie au goulag.

tu as raison ; je suis toujours dans le a-
en dépit de mon refus categorique de faire du grec. c'est là que j'ai -encore- loupé le coche de ma carrière.

conviction... ; mouais
en attendant ca va pas etre facile pour cosaque, dans ces conditions...

Kai
Bannie

Nombre de messages : 1447
Date d'inscription : 08/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par rhodopsine le Sam 21 Avr 2007, 22:02

Fitzouille, moi aussi j'ai peur pour dimanche surtout après la déclaration d'un collègue qui m'a dit qu'il voterait pour la force obscure (la droite!!).
Moi, je me dis juste que l'on vit dans un pays où finalement on ne peut pas choisir librement son candidat, pression des sondages, vote utile et j'en passe! Ont se retrouvent piégés dans notre propre démocratie.Si seulement lepen n'avait pas un aussi gros pourcentage, il aurait pu laisser la place à Buffet, Besancenot ect...
Enfin bref, j'irai voté demain dans le respect de mes convictions et j'espère juste ne pas voir la tête à toto apparaître sur mon écran de télé demain soir. Confused
Wink
avatar
rhodopsine
Lez'er moi entrer !
Lez'er moi entrer !

Nombre de messages : 7
Localisation : Lyon
Emploi : biologie
Loisirs : Moto et pleins d'autres choses!!
Date d'inscription : 18/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par fitzouille le Sam 21 Avr 2007, 23:18

j'hésite encore je voterai surement encore pour une femme comme les dernière élection

la solitude de l'isoloire
avatar
fitzouille
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 6905
Localisation : idf
Emploi : docteur es science au chômage (à vendre)
Loisirs : piscine taichi lecture
Date d'inscription : 31/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Taz91 le Sam 21 Avr 2007, 23:37

Pour moi ce sera un vote Royal Smile

En tout cas, dans mon entourage, je note que beaucoup voteront Royal, certains par conviction, d'autres plus par vote utile. Ma mère, par exemple, qui a toujours voté à droite, votera Royal demain pour faire barrage à Sarkozy.
avatar
Taz91
Ne lez'ine pas avec les mots !
Ne lez'ine pas avec les mots !

Nombre de messages : 12104
Age : 33
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Nonette le Dim 22 Avr 2007, 13:47

Sans hésitation ce fut donc Olivier batwoman
Tout plein de gens qu'attendaient leur tour pour voter, pire queue qu'à la boulangerie. Enfin dans mon quartier, c'est ambiance Nicolas, s'ils pouvaient s'abstenir.
Bon à partir de demain, on pourra revenir sur le pourquoi du comment des choix, j'veux pas influencer les indécises douloureuses. Bon courage, bonne soirée électorale, inch allah et puis au fait, évitez les effets d'annonce avant 20 h, heure officielle, en allant lurcker sur les chaînes ou sites belges et suisses, et si vous le faites gardez l'info pour vous.

Nonette
Ne se Lez pas faire
Ne se Lez pas faire

Nombre de messages : 1640
Age : 40
Date d'inscription : 13/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présidentielles puis législatives : et si on en causait

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum